publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

J'ai peur d'être un parent toxique : Les conseils du psychiatre

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (20. mars 2013)

Interview du docteur Christine Radel, psychiatre, qui apporte de nombreux conseils...

Est-ce qu'il y a un profil spécifique de parent toxique maltraitant ?
Non, on retrouve des parents maltraitants dans tous les milieux. Il n’y a pas de profil de personnalité particulière. Il est toutefois classique de dire que les parents maltraitants ont souvent été eux-mêmes des enfants mal traités. Mais attention tous les enfants mal traités ne deviennent pas des parents maltraitants !

Peut-on " redevenir " de bons parents... même si on a commencé sa vie parentale comme parent maltraitant ?
Tout dépend des capacités de remise en question des parents concernés, mais aussi du degré de maltraitance qui peut aboutir au retrait de l’enfant de sa famille dans les cas les plus graves. Dans les autres cas, un suivi avec des professionnels (psychiatres, psychologues, éducateurs...) aident à normaliser les relations parents-enfants.

Comment faire la part des choses entre un parent toxique... et exigeant ?
La limite peut être mince. C’est l’enfant le meilleur signal. S’il est épanoui, heureux et qu’il a confiance en lui, alors tout va bien ! Pour cela un enfant a besoin de limites et d’exigences imposées par les adultes. Cependant, ces exigences doivent être adaptées à la personnalité, aux compétences et à l‘âge de l’enfant.

Quels conseils donneriez-vous aux parents ?
Se remettre en question. Ecouter ses enfants. Etre capable de s’excuser si on est allé trop loin. Ce qui implique d’avoir conscience que l’on n’est pas des parents parfaits, mais que l’on tente d’être des parents suffisamment bons. Se rappeler que l’on aide son enfant à grandir, à être ce qu’il est, et non pas ce que l’on aimerait qu’il soit.

Lire aussi notre dossier :
> Le rôle des grands parents.



publicité