publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Epilation pour homme

Publié par : Clémentine Fitaire (04. novembre 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

Durant l'Antiquité, la beauté masculine célébrait les corps masculins lisses et imberbes. Après un retour à la mode des "hommes de Cro-Magnon" virils et poilus du siècle dernier, notre société semble aujourd'hui revenir à l'esthétique grecque : l'homme sans poil.
En effet, en occident, de plus en plus d'hommes entretiennent leur pilosité, jusqu'à parfois la traquer dans les moindres recoins.
Souci d'hygiène ou simple coquetterie ?

 

Hygiène

Les poils, par nature, retiennent certains germes ou autres impuretés, comme des bactéries, poussières, poux... mauvaises odeurs. Et enlever les poils peut donc apparaître comme une pratique hygiénique. En effet, une peau lisse sera lavée plus facilement, et les peaux mortes mieux éliminées. Plus aérée, la peau retiendra moins les bactéries qui se logent dans certains interstices du corps (les aisselles, par exemple) à l'origine des mauvaises odeurs.

Autre argument : pour les grands sportifs, l'épilation, en plus d'éviter les odeurs liées à la transpiration, peut permettre d'améliorer les performances. C'est le cas, par exemple, pour des nageurs ou des cyclistes, chez qui les poils peuvent être un facteur de ralentissement.

L'épilation permet également de faciliter les soins lors d'une blessure, car la peau se nettoie alors plus facilement (les strapping aux jambes chez les footballeurs, par exemple).


publicité