publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Epilation : toutes les méthodes à la loupe : Le laser et la lampe flash

Publié par : Clémentine Fitaire (01. septembre 2009)

Seuls les médecins sont habilités à pratiquer la technique d’ épilation à la lumière, que ce soit au laser ou à la lampe flash. Son usage relève donc d’un geste médical (non remboursé) très prisé des jeunes femmes actives.

Avant de se lancer dans un cycle de séances au laser, une consultation médicale est nécessaire afin de contrôler d’éventuelles contre-indications (désordres hormonaux, troubles des règles associés à une pathologie, prise de médicaments favorisant la pilosité...). Une feuille d’information et un devis vous seront également remis.

> Comment ça marche ?

Un faisceau de lumière envoyé sur la peau est absorbé par la mélanine du poil, ce qui explique le succès de cette technique sur les poils bruns (pas blonds ou roux), et les peaux blanches. Cette lumière est convertie en une chaleur qui détruit le bulbe à l’origine du poil.

Selon le type de peau, comptez en moyenne entre 5 et 10 séances sur 2 ans.

Prévoir un budget d’environ 100/150 € par séance pour le maillot ou les aisselles, 250 € environ pour les demi-jambes.

Autre technique d’épilation à la lumière : la lampe flash.

Celle-ci fonctionne comme le laser mais, plus délicate à manier, les résultats sont moins probants.

C’est une technique un peu moins onéreuse : comptez environ 80 € par séance pour le maillot ou les aisselles, 150 € pour les demi-jambes.

> Les plus :

80 % des poils disparaissent pour de nombreuses années. Vous êtes nette en toute circonstance et n’avez plus de souci à vous faire avant de mettre une robe ou de sortir !

Les personnes souffrant de poils incarnés (notamment sur le visage) verront également un changement spectaculaire en 2/3 séances.

> Les moins :

Le laser reste une technique sélective qui ne fonctionne pas sur toutes les peaux et tous les poils, et nécessite un investissement financier de départ non négligeable.

> L'avis de Nina Roos, dermatologue :

« C’est une méthode intéressante pour toutes celles qui ont des poils incarnés sous la peau, et celles qui ne veulent plus se préoccuper de leurs poils. Ce n’est pas une technique réservée à une élite. »

> Chloé, 27 ans :

Je suis satisfaite de cette expérience, ça a été une réussite ! Je l'ai fait sur les aisselles, jambes et maillot, cependant tout n'est pas parti, il me reste quand même des poils blonds (je suis châtain). Etant donné le prix que j'ai payé, j'aurai bien aimé qu'il ne reste plus rien du tout !


publicité