publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pourquoi apprendre le Taï chi chuan ? : Pour qui ?

Publié par : Clémentine Fitaire (20. mai 2015)

Il n'y a aucune contre-indication à la pratique du Taï chi. De plus, pas besoin d’être un grand sportif ou un adepte des arts martiaux pour s’adonner à cette activité destinée avant tout aux personnes désireuses d’entretenir leur forme en douceur, et attirées par le travail interne amenant au calme et la patience.

Que vous soyez future maman, employé actif, ou jeune retraité, le Taï chi chuan est ouvert à tous !

Philippe Gouédard, professeur de Taï chi précise par exemple que " les femmes enceintes, jusqu'au sixième mois, peuvent pratiquer les mouvements du Taï chi (sauf contre-indication du médecin).

Certaines techniques ne seront pas pratiquées (comme les postures accroupis qui risquent de trop appuyer sur le col de l'utérus), mais par contre, le travail sur la respiration peut, lui, être pratiqué sans problème. Il est même être profitable pour le foetus qui se trouve bercé par le mouvement lent de l'inspiration et de l'expiration. "

À noter : Contrairement à la plupart des autres arts martiaux, le Taï chi n’impose aucune tenue particulière. Pour se sentir à l’aise et effectuer des mouvements amples, l’idéal est d’opter pour une tenue large.
Pour bien prendre contact avec le sol et sentir les différents points d’appui sous la voûte plantaire, il est conseillé de pratiquer le Taï chi, pieds nus.


publicité