publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le bien-être au travail : comment y arriver : Les conseils des experts

Publié par : Elide Achille (07. avril 2012)

Pour améliorer, voire atteindre le bien-être au travail, il faut se focaliser sur les facteurs essentiels qui permettent de le favoriser. Romain Pigeot, manager, et son père, le Dr Charles-André Pigeot, co-auteurs du Guide du bien-être au travail, apportent des solutions...

Bien-être au travail : de quoi parle-t-on ?

Dr Charles-André Pigeot : On parle aujourd’hui beaucoup trop souvent de souffrance au travail, nous pensons que l’individu a une place primordiale pour retrouver le bien-être au travail. Il suffit qu’il apprenne à mieux se connaître, qu’il sache découvrir son potentiel personnel et qu’on lui donne les moyens de pouvoir s’investir.

On peut atteindre le bien-être au travail en sachant que ce n’est pas une « émotion », mais plutôt un « état » qui s’installe lorsqu’existe une bonne cohésion entre soi-même et les conditions de travail.

La véritable question aujourd’hui est : comment travailler pour retrouver cette sensation de plénitude que devrait apporter le travail ?

Quels sont les facteurs susceptibles d'avoir un impact sur le bien-être au travail ?

Romain Pigeot : Nous résumerons la situation à trois facteurs principaux.
Avant tout l’empathie, c’est-à-dire la capacité de comprendre les émotions d’autrui sans y adhérer et y porter de jugement, pour rendre les rapports humains plus faciles et productifs.

Il faudrait deuxièmement apprendre à mieux se connaître pour mieux utiliser son potentiel ignoré, grâce à de nombreux exercices à réaliser.

Enfin, il faut savoir accepter les situations professionnelles telles qu’elles existent pour mieux trouver la bonne solution et ainsi augmenter son estime de soi.

Quels conseils pratiques donneriez-vous pour mieux vivre ses journées de travail ?
Dr C.-A. P. : Il y a une multitude de techniques simples à réaliser pour apprendre à se procurer le bien-être qu’on mérite au travail, à commencer par des éléments très concrets :

- Vous alimenter correctement, afin d’accéder au plaisir et apporter tous les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de cette merveilleuse machine qu’est le corps.

- Retrouver le sommeil pour éliminer la fatigue, mieux stocker toutes les informations importantes et redémarrer une nouvelle journée avec hédonisme.

- Lâcher prise pour se détacher des contraintes habituelles et ainsi retrouver son Soi.

- Construire sa philosophie de vie, c’est-à-dire apprendre à vivre avec ses valeurs référentielles sans subir en permanence les événements parasites qui nous paralysent.

Pour trouver le bien-être au travail, il faut apprendre à mieux se connaître, se respecter, s’autoriser à communiquer pour retrouver cette force intérieure qui ne demande qu’à s’exprimer et vous conduire à un épanouissement personnel.

D'un point de vue physique, quels sont les signes révélateurs du mal-être au travail ?
Dr Charles-André Pigeot : C’est certainement la mauvaise gestion du stress qui entraîne une cascade de symptômes physiques qui vont très rapidement déstabiliser le salarié et le rendre vulnérable, avec le risque majeur de l’isoler. Ce sont essentiellement :

- Les troubles du sommeil,

- La sensation de chaleur corporelle,

- La boule à la gorge,

- Les troubles digestifs,

- La sensation d’étouffer,

- La peur de mourir.

Des exercices de relaxation et une prise de conscience, permettront de mieux appréhender ce stress ravageur risquant de conduire au mal-être.

Croyez-vous que la crise économique dont on parle tant, ait changé la perception du travail ? Serait-elle plus propice au mal-être ?

Romain Pigeot : Si la crise économique joue certainement un rôle dans cet état de mal-être, il ne faut pas la rendre diabolique. Il paraît plus logique de donner à chaque individu les moyens de surmonter ses angoisses personnelles face à la crise pour les rendre plus objectives, plus rationnelles et plus créatives.

C’est dans les périodes difficiles que l’individu peut retrouver sa puissance inventive, il échappera donc au mal-être et pourra s’installer dans le plaisir de travailler.

©Charles-André et Romain Pigeot

©Charles-André et Romain Pigeot


Sources et notes :

- Charles-André Pigeot, Romain Pigeot, Le guide du bien-être au travail, ed. Eyrolles, 2012.

- Dépister les risques psychosociaux. INRS, ED 6012, février 2010.


publicité