publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cycles du sommeil : Le sommeil paradoxal ou REM

Publié par : Dorothee Gebele (06. août 2015)

Pendant le sommeil REM, qui correspond au sommeil dit paradoxal, on observe des mouvements oculaires très rapides sous les paupières. C’est d’ailleurs à ce phénomène que cette phase de sommeil doit son nom : REM = Rapid Eye Movement (mouvements oculaires rapides).

Dans une nuit de sommeil, la première phase REM ne dure généralement que 5 à 10 minutes, mais sa durée se prolonge de plus en plus au cours de la nuit (20 à 30 minutes en fin de nuit). Elle peut se répéter 4 à 6 fois dans une nuit.  

Pendant le sommeil REM, l’EEG enregistre surtout des ondes bêta (14 à 30 Hz) et gamma (plus de 30 Hz), interrompues par des ondes thêta (4 à 7 Hz). L’activité cérébrale est donc très intense et augmente jusqu’à s’approcher de l’état de réveil, puis elle retombe à un niveau inférieur, marquant ainsi le retour à une phase de sommeil Non-REM.

Lors de leurs expériences, les chercheurs spécialistes du sommeil avaient constaté que les personnes qui sont réveillées pendant la phase REM rapportent plus souvent des rêves que les personnes réveillées pendant d’autres phases de sommeil. Ils en ont conclu que la phase REM correspond à une phase de rêves.

Depuis, il a été prouvé que l’on rêve pendant toutes les phases de sommeil, mais pas de la même manière : pendant le sommeil paradoxal, les rêves sont le plus souvent de caractère émotionnel et « actif », alors que les rêves des phases de sommeil Non-REM sont plus abstraits et « intellectuels », sans action concrète. La qualité des rêves dépend par ailleurs de la durée du sommeil : plus une personne dort, plus le rêve s’éloigne de la réalité et est chargé en émotions. Donc plus on dort, plus le rêve devient surréaliste avec chaque phase REM. C’est pourquoi les rêves expérimentés pendant les heures matinales semblent souvent très « fous ».

La phase REM est par ailleurs caractérisée par la détente sensorielle : les muscles sont très détendus et protègent le dormeur de l’éventualité de vivre « physiquement » ses rêves au risque de se blesser.

Malgré la détente du corps, pouls et respiration peuvent s’accélérer pendant la phase REM. C'est pour cela que l'on parle de sommeil paradoxal. Le visage peut rougir, les doigts commencer à trembler. Chez les hommes, on peut souvent observer une érection pendant la phase REM, sans qu’il y ait forcément un contexte (ou rêve) à caractère sexuel.

A lire aussi :
> Pourquoi avons-nous sommeil ?
> Nos conseils pour bien dormir
> Test sur les troubles de sommeil
> Discutez dans notre Forum : sommeil & fatigue !
> test link sommeil


publicité