publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Rêves et cauchemars : Est-ce que tout le monde rêve ?

Publié par : Clémentine Fitaire (30. septembre 2015)

Que nous nous en souvenions après le réveil ou pas : nous rêvons tous pendant la nuit. Vraiment tous ? Et qu'en est-il des bébés ? Et des animaux ? Nous avons tous déjà regardé un bébé, un chat ou un chien en train de dormir et observé certains mouvements ou réactions qui laissent à croire qu'eux aussi ont un sommeil bien animé. Et en effet, différentes études sur le sujet ont mené à des résultats surprenants...

> Le rêve dès l'aube de la vie...

Des études portant sur le développement du sommeil chez les bébés grands prématurés (à partir de la 25ème semaine après la conception), ont permis de constater que, dès la 30ème semaine, la notion de sommeil apparaissait. Le sommeil du fœtus est constitué à 70% de sommeil dit « agité », l’équivalent du sommeil paradoxal (phase des rêves).

Le fœtus rêve donc sans doute beaucoup, mais de quoi ? Le Pr Joël Paquereau nous explique que les rêves du fœtus sont probablement " tournés vers son expérience intra-utérine et les quelques bruits perçus lorsque le cerveau et les organes sensoriels (audition et vue) deviennent matures. "

> Et les animaux ?

Des études ont montré que tous les mammifères à sang chaud (dont l’Homme fait partie) étaient capables de rêver. Cependant, les animaux vivant à l’état sauvage, ou se sentant menacés, ne parviennent pas à rêver. Cela peut s’expliquer par le fait que ces animaux, constamment à l’affût, n’arrivent pas, dans leur sommeil, jusqu’à la phase paradoxale.

Un autre paramètre qui joue sur la durée et la fréquence des rêves serait le poids. En effet, il apparaitrait qu’alors qu’une souris rêve en moyenne 10 minutes durant son sommeil, un chat rêverait 24 minutes, et un éléphant 180 minutes ! Le rêve serait donc aussi lié à une question de taille.

A lire aussi notre dossier : Le sommeil de bébé


publicité