publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Rêves et cauchemars : L’analyse des rêves

Publié par : Clémentine Fitaire (30. septembre 2015)

> De l'Antiquité à nos jours...

Depuis l’Antiquité, les Hommes ont cherché à comprendre, à analyser, ce monde obscur des rêves. Trouver une symbolique aux événements oniriques a toujours été une préoccupation de la mythologie, la religion, la sorcellerie...

Nombres d’auteurs (Gérard De Nerval, André Breton), de peintres (Giorgio de Chirico, Magritte, Dali), de cinéastes (Louis Buñuel, Michel Gondry), ou de psychologues (Jung, Freud) se sont également penchés sur le sujet.

Pour Sigmund Freud d’ailleurs, le rêve serait la représentation de désirs - la plupart du temps d’origine sexuelle - refoulés dans l’inconscient, qui se manifesteraient pendant le sommeil, sans perturber ainsi l’équilibre psychique de l’individu.

Analyser les rêves

Décrypter la symbolique des éléments présents dans le rêve permettrait donc d’en apprendre un peu plus sur notre inconscient, et sur des sentiments ou des désirs enfouis.

Il existe aujourd’hui de nombreux ouvrages, sites internet, ou même des professionnels du monde psychanalytique qui se sont penchés sur le sujet et qui proposent d’aider à analyser les rêves ou les cauchemars... pour une meilleure connaissance de soi.

> Les cauchemars :
Le mot cauchemar dérive de "quauquemaire", issu des termes "cauquer", signifiant « fouler », et "mare" signifiant « fantôme ». Le cauchemar, comme le rêve, est une réaction physique et psychologique qui survient durant la phase du sommeil paradoxal. Mais le cauchemar traduit souvent une angoisse, une peur, un traumatisme, il met en scène des scénarii parfois violents, morbides ou oppressants. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles on se souvient généralement mieux des détails d’un cauchemar que ceux d’un rêve...

Le réveil des personnes sujettes aux cauchemars se fait souvent de façon brutale, comme si l’ angoisse était intenable. Il n’est pas rare alors que le dormeur se réveille effrayé, haletant, en sueur ou en hurlant.

À noter : Il est important de faire la différence entre les cauchemars et les terreurs nocturnes. Ces dernières sont souvent observées chez les enfants au cours de la nuit, avec un comportement intense de peur. Mais contrairement aux cauchemars, le réveil se fait (quand il se fait), sans aucun souvenir particulier, avec souvent une véritable amnésie de l’épisode.

> Comment analyser ses rêves ?

Ceux qui proposent un décryptage des rêves se basent sur leur symbolique. Par exemple, rêver que l’on perd le contrôle de son véhicule, signifiera que l’on vit une période de notre vie où les événements nous échappent et où les décisions sont difficiles à prendre.

Ainsi, chacun peut y comprendre plus ou moins ce qu’il veut, la personne la plus disposée à décrypter le rêve étant le rêveur lui-même.

Une astuce pour ne pas laisser un rêve s’évaporer : garder sur sa table de nuit un carnet et un crayon. Ainsi, à peine réveillé, vous pourrez noter tous les détails de vos songes, avant qu’ils ne disparaissent. Vous aurez ensuite le loisir de les relire, pour peut-être y trouver un sens.

>> Pour vous aider, un dictionnaire pour comprendre la symbolique de vos rêves.


publicité