publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Horloge biologique : (re)trouver le bon rythme ! : la désynchronisation

Publié par : Dr. Ada Picard (09. novembre 2016)

- Qu'est-ce que la désynchronisation ?
Lorsqu’un rythme biologique est perturbé, il perd la cohésion avec son synchroniseur naturel. C'est ce qu'on appelle la désynchronisation. C’est la fausse note. L’harmonie n’est plus. Notre rythme et celui de l’environnement ne sont plus en phase. L’exemple le plus fréquent est la perte de synchronisation entre le cycle veille-sommeil et le cycle jour-nuit. On a envie de faire dodo alors que ce n’est pas l’heure, et inversement.

Les facteurs de la désynchronisation
La désynchronisation de l'horloge biologique peut apparaître dans un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci on retrouve pêle-mêle : le manque de lumière naturelle, le décalage horaire, le grignotage, l'alcool, le manque de sommeil, ou encore le travail de nuit.

La désynchronisation est un phénomène banal, mais dont la tolérance individuelle est très inégale. Prenons l’exemple du jetlag. Selon le Dr Alain Reinberg, chercheur en science et spécialiste des rythmes biologiques, seulement 30% des personnes qui subissent un décalage horaire de plus de 5 heures souffrent de désynchronisation.

Nous ne sommes donc pas tous logés à la même enseigne. Face à un même perturbateur de rythme, on ne réagit pas tous de la même façon. Et ça, c’est le patrimoine génétique qui en décide. Mais pas de panique, la resynchronisation est à la portée de tous !


publicité