publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'activité physique peut modifier l'activité des gènes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

L'exercice physique peut modifier l'activité des gènes des cellules adipeuses : c'est ce qu'a révélé une étude de chercheurs suédois, publiée dans la revue scientifique PLOS genetics.

Sport et gènes des cellules adipeuses

Les chercheurs suédois se sont penchés sur l'influence des facteurs environnementaux sur les gènes. Ils ont étudié les gènes des cellules adipeuses de 23 hommes en bonne santé, avec un léger surpoids et d'une moyenne d'âge de 37 ans, avant et après 6 mois d'activité physique régulière. Les participants n'ont pas modifié leur alimentation pendant la durée de l'étude.

Les chercheurs ont constaté que pratiquer un exercice physique de façon régulière modifie l'expression des gènes des cellules adipeuses du corps de façon favorable et pourrait donc réduire le risque de diabète et d'obésité.

L'importance d'une activité physique

Comme l'expliquent les chercheurs, le mode de vie sédentaire, une alimentation peu équilibrée et l'absence d'activité physique augmentent les problèmes de santé et favorisent l'obésité.

L'exercice physique est donc important pour avoir un corps en bonne santé et pour maintenir un poids stable. Il permet également de faire baisser le taux de cholestérol et de diminuer la pression artérielle.

 

A lire aussi :
> Eviter un cancer grâce au sport !
> Pratiquer un sport quand on a un diabète

Laëtitia Demma
Source : PLOS genetics (en anglais)


publicité