publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Petit guide des plantes dépolluantes : Pollution intérieure

Publié par : Clémentine Fitaire (04. juin 2010)

La pollution intérieure est nocive pournotre santé, tout comme la pollution de l'air extérieure. 

Certains espaces clos sont même tellement toxiques qu’ils peuvent entraîner diverses pathologies telles que des gênes oculaires, de la fatigue, des allergies, des troubles rénaux, digestifs, ou dans les cas les plus graves, des cancers. Les maladies professionnelles - et en particulier les cancers professionnels, sont un parfait exemple des effets nocifs que peuvent provoquer certaines substances auxquelles nous sommes très exposés.

Les substances nuisibles flottant dans l'atmosphère de nos lieux de travail, ou de nos domiciles sont très nombreuses. Elles proviennent de notre habitat lui-même (murs, sols, plafonds, peintures), et du mobilier importé (matériaux, colles, peintures et vernis utilisés pour la fabrication de ces meubles), et de certains appareils (parmi les plus à risque : les appareils de chauffage).

Participent à la pollution intérieure également différents produits d'entretien qui dégagent des composés volatiles dont certains sont nocifs pour la santé. Et bien sûr, l'autre vrai risque est la cigarette qui dégage de nombreuses substances toxiques dont certaines sont cancérigènes (tabagisme passif).

Certains lieux sont bien sûr plus vulnérables que d'autres, en particulier ceux où l'on reste le plus longtemps : bureau, chambre.
Et bien entendu, la chambre d'enfant est un lieu pour lequel on est en droit d'être très vigilant afin de limiter au maxium la pollution intérieure.


publicité