publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les rêves

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. février 2014)

© Jupiterimages/Stockbyte

Nous passons en moyenne 25 ans de notre vie à dormir, et plus de 4 ans à rêver.
Le sommeil a une fonction réparatrice et récupératrice primordiale. Les rêves quant à eux, en sont un des éléments les plus mystérieux. Les rêves correspondent à une activité particulière du cerveau durant certaines phases du sommeil.

A chaque réveil, il reste de nos rêves un souvenir plus ou moins précis... Beaucoup de personnes affirment ne jamais rêver, et pourtant tout le monde rêve à un moment ou à un autre de la nuit, mais il n'est pas rare de n'en avoir aucun souvenir au réveil.

Comment analyser nos rêves ? Le décryptage du rêve appartient en partie à son auteur, étant le seul à avoir la connaissance des idées qui peuvent y être associées.

Pourquoi rêve-t-on ?

On rêve quand on dort, et plus précisément quand on est profondément endormi. Rêver correspond à un processus complètement physiologique.

En moyenne, on rêve 90 minutes par nuit, à des phases très précises du sommeil.
On peut distinguer 5 phases du sommeil :

> L'endormissement survient quand on passe de l'état conscient à l'état inconscient. Les yeux bougent, mais les mouvements du corps diminuent peu à peu. Cette phase correspond à un état de demi-conscience... et le moindre bruit peut encore nous réveiller.

> Le sommeil léger constitue les 2ème et 3ème phases du sommeil. La personne n'est alors plus consciente de ce qui l'entoure, et ne se réveille que si elle entend un bruit assez fort. Les yeux restent mobiles mais le corps est immobile. Le sommeil léger est assez important puisqu'il correspond à environ la moitié du temps de sommeil.

> Le sommeil profond se caractérise par une respiration régulière et une diminution de la fréquence des battements cardiaques. Les yeux sont immobiles. Durant ce stade de sommeil profond - qui dure un quart d'heure à chaque cycle - des rêves très brefs peuvent survenir.

> Le sommeil paradoxal correspond au moment où la personne est la plus endormie. L'activité musculaire est complètement inexistante, l'activité cérébrale est, quant à elle, importante. On appelle ce sommeil de paradoxal, car les ondes électro-encéphalographiques que l'on peut alors enregistrées quand le cerveau "dort", sont les mêmes que celles émises pendant la période éveillée. C'est durant cette phase que vont se produire les rêves les plus longs et les plus marquants.

La première phase de sommeil paradoxal qui se prolonge pendant environ 15 minutes, survient environ 2 heures après l'endormissement.

Viendra ensuite un autre cycle de sommeil d'environ 90 minutes. Durant la nuit, on va passer par 4 ou 5 cycles alternant sommeil et rêve.


publicité