publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Eviter un cancer grâce au sport ! : Le sport contre le cancer du sein et de l'utérus

Publié par : Elide Achille (10. juin 2015)

Des études ont montré que la pratique d’une activité physique régulière peut réduire le risque de cancer du sein, chez les femmes en post-ménopause, et de cancer de l'endomètre (la muqueuse qui tapisse l’utérus). Selon l’Institut National du Cancer, en France, 21% des cancers du sein et 26% des cancers de l’endomètre sont attribuables à une activité physique insuffisante.

L’action bénéfique de l'exercice physique sur ces types de tumeurs serait liée à son effet protecteur contre l’obésité et le stockage des graisses, et à son effet régulateur hormonal, deux facteurs de risque dans cette affection. L’exercice physique, préférablement de type aérobique, ne doit pas forcement être intensif : il est suffisant de le pratiquer durant 30 minutes (marche, natation, vélo, etc.) par jour, au moins cinq fois par semaine, pour bénéficier de ses bénéfices contre le cancer.

Le sport aurait aussi un effet bénéfique chez des femmes préalablement traitées pour ces cancers, diminuant le risque de récidive.
C’est pour cela que les soignants proposent de plus en plus aux patientes ayant terminé des traitements contre leur cancer, des programmes d’exercice physique adaptés.

Pour aider les patientes à faire du sport
Un exemple réussi est le programme Activ : une initiative pilote, mené par l’Institut Curie en collaboration avec l’association Siel Bleu, destinée à encourager les femmes ayant été soignées d’un cancer du sein, à reprendre une activité physique, pour diminuer le risque de rechute de leur cancer. A distance des soins, on propose aux patientes d’avoir un bilan physique individuel fait par un professeur d’éducation physique spécialisé dans les problèmes de santé. A cela s'ajoutent des conseils diététiques.

Depuis 2 000, la Fédération Nationale CAMI Sport et Cancer agit également pour le développement d’une pratique physique et sportive pour les personnes malades ou ayant été atteintes d’un cancer. Cette association organise des cours de sport, d’arts martiaux et de danse dans des différents établissements et hôpitaux partout en France, pour mieux accompagner les patients pendant les soins, pour améliorer leur qualité de vie et faciliter la réinsertion sociale après la guérison.


publicité