publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Trouble du sommeil : l'insomnie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. avril 2016)

"J'ai mal dormi" ; "j'ai du mal à m'endormir" ; "je suis encore fatigué après une nuit de sommeil". Qui n'a jamais exprimé, ou entendu ces plaintes ?  L'insomnie semble en effet être un mal courant de nos sociétés modernes.

Le Pr Joël Paquereau* nous explique ce qu'est l'insomnie, ses causes et les différentes manières de la traiter.

Définition

On appelle insomnie une difficulté à dormir. Il peut s'agir d'une fragmentation du sommeil, d'un trouble de l'endormissement ou d'un réveil trop précoce.

On distingue par ailleurs l'insomnie aigue de l'insomnie chronique. La première dure quelques semaines, et est consécutive à un événement particulier : décès d'un proche, examen redouté.... On parle d'insomnie chronique lorsque les troubles du sommeil durent au delà d'un mois.

"L'insomnie doit être traitée lorsqu'elle a des conséquences néfastes sur la vie du patient la journée : somnolence, irritabilité, difficulté de concentration", explique le Pr Joël Paquereau.

"Si vous avez un trouble du sommeil marqué, un trouble qui nuit à votre vie quotidienne, consultez votre médecin traitant spécifiquement pour cela", insiste le Pr Paquereau. Le cas échéant, celui-ci vous dirigera vers un centre du sommeil.

Les causes

Les origines des insomnies sont multiples. D'où la difficulté de les traiter. Voici quelques exemples des causes les plus fréquentes : 

  • Dans 10% des cas, l'insomnie sera d'origine organique. Il peut s'agir d'une apnée du sommeil, du syndrome des jambes sans repos, d'une fibromyalgie...
  • L'insomnie peut avoir une origine environnementale : environnement bruyant, trop grande luminosité, chambre trop chauffée (au-delà de 20°C)...
  • Souvent un facteur psychologique est à l'origine de ce trouble du sommeil. L'anxiété, la dépression ont un retentissement direct sur la qualité de nos nuits. 
  • L'insomnie peut aussi être d'origine psycho-physiologique. Aucune cause en particulier ne pourra être mise en avant. Il peut s'agir d'un petit stress, d'un problème que l'on rumine le soir dans son lit, etc.

Les différents traitements

Il est bien entendu indispensable de définir la cause de l’insomnie pour la traiter.

Dans le cas d’une origine organique, dont l’insomnie sera alors un symptôme, il s’agira de traiter la pathologie en question.

Pour les causes environnementales, on veillera à rétablir un environnement propice au sommeil : température aux alentours de 19°C, literie de qualité, rideaux occultants, pièce calme…

Si les causes de l’insomnie sont psychologiques, le médecin envisage de traiter la dépression, avec des antidépresseurs ou une psychothérapie, voire les deux.

Si aucune cause n’est retrouvée, un travail de thérapie comportementale pourra être envisagé ; il s’agit d’une thérapie relativement longue, visant à réorganiser le sommeil. L’usage de l'agenda du sommeil où le patient note ses horaires de coucher et de lever, la qualité de son sommeil est un outil utile pour se réapproprier ses nuits.

Dans tous les cas, il est essentiel de rétablir une bonne hygiène du sommeil, à savoir :

  • se coucher dès les premiers signes de fatigue,
  • se coucher à heure régulière,
  • éviter tout excitant en soirée (thé, café, cigarette), l’alcool, les repas lourds,
  • ne pas pratiquer de sport intensif en fin de journée,
  • éteindre la lumière dès que l’on se couche,
  • ne pas rester au lit si le sommeil ne vient pas,
  • ne pas associer l’endormissement à des activités de veille (lecture, mots croisés…),
  • s'accorder un temps de relaxation avant le coucher et éviter de ruminer ses problèmes quotidiens au lit.

Et les somnifères ? Souvent diabolisés car trop prescrits et utilisés à mauvais escient, les hypnotiques de nouvelle génération peuvent avoir leur légitimité dans le traitement de l’insomnie, s’ils sont prescrits correctement et si d'autres solutions ont déjà été envisagées. "Les hypnotiques doivent être utilisés sur une période courte et accompagnés d’une bonne gestion du sommeil", explique le Pr Paquereau, spécialiste du sommeil..

 

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Sommeil & Fatigue !

A lire aussi nos dossiers complets :
> Insomnie : quand le sommeil fait défaut
> Je suis insomniaque : que faire ?


publicité