publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La verité sur les violences conjugales

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La verité sur les violences conjugales



    L'Express du 20/06/2005

    La vérité sur les violences conjugales
    par Elisabeth Badinter
    Dans les enquêtes et discours sur les violences conjugales, le partage des rôles sonne comme une évidence: les hommes sont coupables et les femmes sont victimes. Un présupposé justifié par les faits, étayé par les statistiques, quand il s'agit des violences physiques, coups, viols, meurtres. Mais, dans la plupart des cas, incantations et travaux mélangent tous les types de violence conjugale, celle des poings et celle des mots. C'est l'addition à laquelle s'est livrée la seule étude sérieuse menée en France sur ce sujet, l' Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Enveff), rendue publique en 2001. De ses conclusions est sorti un indice global de la violence conjugale: 10% des femmes s'en déclarent victimes. Ce chiffre effrayant et la terminologie utilisée occultent le fait que les trois quarts de ces violences sont des agressions psychologiques - insultes, dénigrement ou harcèlement. Une question se posait: et les hommes, massivement accusés à l'aune de ces agressions psychologiques, ne leur arrive-t-il pas d'en être victimes, eux aussi? Selon l'étude réalisée par l'institut BVA pour L'Express, hommes et femmes se déclarent à peu près également victimes de cette guerre conjugale, qu'on doit hésiter à qualifier de violence, fléau trop grave pour être abandonné aux mots. Il faut s'en tenir aux faits: c'est le sens du combat mené sur ce sujet par la philosophe Elisabeth Badinter, dont nous publions le discours prononcé lors d'une conférence-débat organisée, le 16 juin, à Lyon, par Amnesty International


  • Interressant.....



    L'Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Population & sociétés, janvier 2001) révèle un indice global de violence conjugale à l'encontre des Françaises de 10%, qui se décompose bizarrement ainsi: insultes et menaces verbales (4,3%), chantage affectif (1,8%), pressions psychologiques (37%), agressions physiques (2,5%), dont répétées (1,4%), viols et autres pratiques sexuelles imposées (0,9%). Les journalistes et les politiques traduisent: 10% de femmes sont battues en France. Tous les 8 mars, nous avons droit à cette affirmation erronée, sans que jamais personne ne songe ni à consulter les chiffres ni, évidemment, à les rectifier.

    Commentaire


    • Interressant.....
      Mouais ! mais dans l'article de blandine grosjean



      ceux qui s'occupent de ces problèmes pensent que le chiffre de une femme sur dix est nettement sous-évalué !!!!

      Et quand on dit qu'une femme est tuée tous les 3 jours, les mêmes specialistes pensent que ce chiffre est aussi sous-estimé car nombre de défenestrations ou de disparitions non élucidées seraient des crimes conjugaux !!!!!!

      Allez ! pas grave !!! ce ne sont que des femmes.......

      Commentaire


      • Interressant.....
        Upppppppppppppppppppp



        uppppppppppppppppppp

        Commentaire


        • Mouais ! mais dans l'article de blandine grosjean
          Upppppppppppp



          upppppppppppppppppp

          Commentaire


          • Bonjour a toute j'ai besoin d'aide!



            bounjour a toute je m'appL Marine j'ai 17ans é je suis marier depuit deux ans,é maman d'un bébé de 1/5 an,mon mari a 23ans é me bat depuis nos trois mois de mariage é depiut il me bat régulièrement.Mais la C trop je croie ke je vai le quité!g besoin de soutient heureusement j'ai ma maman ki m'aide é ma belle soeure,j'aurais besoin de conseil,"qu doit-je faire??"mRci d'avance!

            Commentaire


            • Bonjour a toute j'ai besoin d'aide!
              Violance



              bonjour marine je m'appel sylvie tu as eu ton enfants a meme age que moi .un conseil retourne j'ai ta mere et demande le divorce et surtout ne le croit pas se qui va te dire car je vie la meme chose que toi depuis 16 ans .je suis partie pluseiur fois .a chaque je suis revenu car je croit qui aller changer 'mais set faux il ne change jamais alors part et ne revient etsurtout porte plaint contre lui car il a aucun droit de te frapper. laisse la plaint et divorce. tu verra tu sera heureuse chez ta mere avec ton enfant.aller bon courrage tu merite d'etre heureuse.sylvie- ps va chez ton medecin faire un certificat medicale que tu donnera a la gendarmeri

              Commentaire


              • Bonjour a toute j'ai besoin d'aide!
                Prend la fuite



                Il faut a tout pris que tu le quitte, retourne chez ta mère et porte plainte.S'il te menace tu demande qqu'il est l'interdiction de t'approcher toi et ton bébé.
                Personne ne mérite de se faire frapper.Ces hommes ne changes pas, au contraire ils s'agravent au fur et à mesure que le controle sur toi est puissant.Et si tu ne veux pas partir pour te protéger fais le au moins pour protéger ton enfant.Aujourd'hui c'est toi qu'il frappe, a quand le tour de ton bébé? Tu es très jeune et à tout le temps de rencontrer quelqu'un qui soit gentil avec toi et ton enfant.
                Je te souhaite vraiement bon courage du fond du coeur.
                Il y a plus de personne que tu ne le crois qui sont prète a te soutenir...

                Commentaire


                • Bonjour a toute j'ai besoin d'aide!
                  Nous sommes là pour t aider



                  bonjour Marine,

                  je m appel emilie et j ai 23 ans, j ai fréquenté un garcon entre 15 et 19 ans, je l aimais et puis il est devenu violent, cela s'est fai progressivement, ca a été très dur mais maintenant nous sommes séparés

                  je sais a quel point il est difficile de quitter quelqu un de violent (amour, culpabilité, peur, espoir...) mais je n ai qu un conseil à te donner: PART ... ton enfant;

                  tu n es pas seule, ta famille peut te soutenir, il y a des associations qui pourront t orienter et t héberger et biensur nous toutes sur ce site! ne repousse pas ce moment soit courageuse tu n es pas seule! prépare ton départ et vas y fonce! tu ne merites pas ca et ton enfant non plus ( car ton bébé va bientot se rendre compte de ce qu il se passe)

                  je te conseil de faire constater tes bleues par un médecin et de préparer ton départ, fais le pour toi et aussi pour ton enfant ca te motivera ca te donnera de la force et tu en as besoin

                  n hesite pas a m écrire



                  Commentaire

                  Publicité

                  publicité

                  Chargement...
                  X

                  publicité