publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Boulimique non vomitive, affreux pr le mental comme pour le corps!!

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Boulimique non vomitive, affreux pr le mental comme pour le corps!!



    Bonjour à tous et toutes,
    Je me sens un peu désemparée, je suis obsédée par la nourriture depuis longtemps, mais depuis 2 ans ,il m'est arrivé quelque chose que je n'ai d'abord pas compris , qui s'est ensuite répété rarement en périodes d'angoisse et aujourd'hui, il m'arrive fréquemment: le besoin de se sentir pleine, remplie, alors j'ingurgite des quantités de nourritures inimaginables, je dépense des sommes d'argent énormes, je mange encore et encore et ne pense qu'à ça toute la journée, le truc c que moi je ne me fais pas vomir donc je grossis énormément et je coue ma vie sociale car je me sens terriblement moche et ensuite je passe par des phases ou je ne mange quasi rien...je ne sais pas quoi faire, je pense aller voir une psychothérapeute spécialisée dans l'hypnose ou thérapies comportementales, je me sens bien ds ma vie, je suis aimée,je parais totaleme,nt équilibrée, je suis une bonne oreille, on me demande souvent des conseils mais là je crois qu'il y a quelque chose en moi qui ne va pas, même si c complêtement inconscient, j'ai l'impression de ne pas me connaitre,de faire semblant... je vx m'en sortir...est ce que qqn a déjà fait une psychothérapie, ou a fait appel à une autre aide pour comprendre cette maladie, cette drogue, cette névrose?Merci de me répondre, merciii encore

  • Je peux pas te doné de conseil mais seulment compatir



    je suis dans le meme cas que toi, je suis obsédé par la nouriture je ne pense qu a sa! je m' enpifre pour me sentir bien! me sentir existé et me remplir avnt tous comme si mon corps n étais qu une envlope vide! et le pir c ést que j essaye de me controlé mais sa en devient une obsécion! je grosssi j ai pri 10 kilo en 2mois! du 50 au 60 pour 1m64 pour le moment se n est pas enorme mais je suis bien parti pour devenir enorme! mais je croi que se qui me ronge le plus c la culpabilité a chaque foi j essaye de me retenir et que je craque!

    Commentaire


    • ...



      j ai oublié d ajouté que moi aussi je commence a me coupé du monde tous doucement je ne me suis jamais bien aimé! mais alor je croi que j atein le somome! je n arrive plus a me regardé dans une glace qu avec des pensé negative sur mon image! je pretexe des fausse excuse a mes ami pour ne pas sortir en soiré ou le journéé par se je ne m aime plus fisiquement et interierement! cé horible on a l impression de se batre contre soi meme en permanance et sa fatigue tellement! meme pour mon copain j ai du mal a accepté a se que l on se voit! en tous garde courage et je trouve sa geniale se genre de forum! ps je n ai pas precisé mon age j en ai 18!

      Commentaire


      • Hello



        je me suis reconnue dans ton message
        quand j'avais 20 ans je ressentais la même chose que toi
        tout allait bien amoureux études famille etc
        mais je ressentais sans doute un vide et j'avais besoin de me remplir
        même en voyage ou dans des moments très heureux je pensais qu'est ce que je vais pouvoir manger ?
        quand est ce qu'on mange
        je suis allée voir un psy pour une psychothérapie
        et maintenant la nourriture ne m'obsede plus j'ai compris l'origine de ce malaise grace à ma psy
        pour en trouver un moi j'habite Lille ou c'est pas immense donc j'ai entendu sa réputation etc
        ensuite j'ai demandé à ma généraliste qui m'a confirmé que la personne était bien
        moi je conseille vraiment une thérapie car maintenant par rapport à tout ca j'ai plus de 10 ans de recul et je m'apercois que c'était vraiment la seule solution
        bon courage
        miel

        Commentaire


        • Je peux pas te doné de conseil mais seulment compatir
          Je me reconnais entierement



          Comme toi, je suis obsedée par la nourriture, les régimes. Ca me gache la vie. Boulimique et ensuite régime.Dès que j'ai des soucis, je me venge sur la nourriture, les flans patissiers , chocolat .....tt ce qui est bon! Je ne peux pas me retenir ! Et je me dévalorise constamment ! impossible d'avoir un poids stable.

          Commentaire


          • Moi aussi boulimique sans vomir



            salut a toi louanne je suis dans le meme cas que toi et c terrible car apres une crise c la deprime mais je ne sais pas comment faire pour m'en sortir alors toi aussi si tu entend parler d'une solution fais moi signe.

            Commentaire


            • Des solutions?



              Bonjour à toi, je ne vais pas t'écrire pour te dire que tout à un remède, ce dont tu souffre s'appelle "hyperphagie" on ne peut pas vraiment parler de "boulimie". J'en souffre depuis plusieurs années (problèmes familliaux) mais avant je faisais beaucoup de sport donc je gommais la nourriture mais après ma grossesse j'ai arrêté le sport et je pensais que le bonheur d'être mère allait réduire cette surconsommation de nourriture, mais non les crises étaient peut être plus éloignées mais elles étaient plus violentes.
              Sucré, salé tout y passe, et l'envie ne disparait pas.
              j'ai essayé plusieurs traitements, le psy mais rien ne marche cela revient...
              Mais je vais être franche avec toi, et ceux qui t'ont laissé un message comprendront : quand tu parles de "maladie" les gens autour de toi te diront que c'est terrible mais penseront qu'en fait tu es "grosse" parceque tu le veux bien et que l'hyperphagie et un terme qui nous sert à ca cher une malnutrition et pas un problème psychologique ou un mal être.
              Un boulimique ou un anorexique arrive a se soigner, les services de santé ont mis en place de nombreuses solutions pour eux et c'est tant meiux, mais pour nous la solution c'est les cachets antidépresseurs qui font replonger de plus bel dès que l'on arrête, l'anneau gastrique avec les nombreux risques que cela inclut et le regard des autres,et des proches qui essaient de nous comprendre tant bien que mal.
              Je connais ta souffrance, les envies, les mains qui tremblent, la sensation de malaise si l'on ne mange pas rapidement, mais moi je n'ai jamais trouvé...
              je te souhaite d'y arriver, moi je ne desespère pas je me dis qu'un jour peut-être cela va s'arrêter comme c'est arriver, sans prévenir.

              Commentaire


              • Cas similaire



                Bonjour,

                Je viens de voir ton message et je me manifeste donc un peu tard, mais je naviguais justement pour la 1ère fois sur un forum afin de trouver de l'aide moi aussi et je trouve que mon cas ressemble au tien. Comme toi, je n'ai aucun problème dans ma vie (ni passée, ni présente). Je suis très heureuse avec mon mari et mes 3 enfants, mais j'ai un problème alimentaire depuis plusieurs années et je commence à me dire que c'est peut-être de la boulimie. Moi non plus, je ne me fais pas vomir, mais je mange parfois (surtout en dehors des repas) sans avoir faim, jusqu'à me forcer alors que je sens la nausée qui me guette... Le pire, c'est que je me dis que ça ne sert à rien puisque je suis déjà assez grosse comme ça et que je n'ai pas envie de manger, mais c'est plus fort que moi, il faut que je mange. Donc, idem, je ne supporte pas mon corps... Comme toi, je ne sais pas vers quel professionnel me tourner. As tu trouvé une solution depuis ton message du mois de mai ? Si tu as trouvé le remède miracle, je veux bien que tu me donnes la recette, et bien sûr je suis de tout coeur avec toi ! A bientôt j'espère !

                Commentaire


                • ...
                  Douleur



                  je te comprend parfaitement , car je suis le meme parcours que toi! et évidemment c'est epuisant, d'autant plus que j'ai 30 ans et que ça fait 6 ansque ça dur. apres une longue periode d'anorexie , je suis tombé dedans , on ne voit pas le piège au debut , c'est tres pernicieu !je comprend ton ressentit , degout,peur ,angoisses meme si l'on se sent bien entoure. Tu es jeune ,alors consulte vite , il est plus facil de se soigner precocement! consulte un comportementaliste et lis des livres specialises sur l'auto-guerison par un apprentissage de soi. Courage à toi

                  Commentaire


                  • Hello
                    Coucou



                    j'ai les mêmes problemeque toi et j'aimerais en finir. je voudrais voir un psy. peux tu me donner le nom de ton psy à lille. moi je ne connais pas de bon psy à consuler.
                    j'habite également près de lille. merci beaucoup

                    Commentaire


                    • Moi aussi boulimique sans vomir
                      La bouffe c'est mon mal-etre



                      coucou à toutes. Tout d'abord, je tiens à vous dire que je suis heureuse de, savoir que ce mal existe vraiment et que je ne suis pas la seule dans cette galère.enfin, on arrive à mettre des mots sur ce qu'on ressent...

                      la nourriture me poursuit chaque jour. J'ai 18 ans, je suis en 1ere année de fac et cela fait maintenant 3 ans que je suis hyperphagique. je mesure 1m63 pour 69 kg, alors que je pesais 55kg avant. tout à commencer lorsque j'ai fait une dépression à 15ans et que je ne sortais plus de chez moi (j'ai pris 10 kg en 1 mois): tout ça, du à mon enfance difficile.
                      Au fil des années, j'ai vu mon corps se déformer (avec des vergetures, cellulite....), ce qui m'a terriblement complexée et m'a fait changer de comportement(je suis devenue fermée, agressive).Depuis, je vis dans l'illusion permanente de retrouver mon corps d'avant mais je reste toujours aussi obsédée par la nourriture, que faire?

                      de plus, je n'en parle à personne car j'ai honte et que je pense que personne ne me comprendra. Du coup, dans ma famille, on me dit: "dis donc, t'as encore pris...", ces remarques m'énervent et me rendent triste et j'ai du couper les ponts avec ma famille( je ne vais plus aux repas et aux évènements importants): j'ai l'impression que je me mets ttle monde à dos, je suis tellement incomprise. mes cousines ne me parlent plus car elles estiment que je suis une "sauvage"

                      Mes crises de boulimie non-vomitives sont fréquentes en vacance et le week-end et parfois en semaine... le soir surtt! d'ailleurs, ma mère me fait la gueule à chq fois que je mange bcp, ça m'énerve qu'elle ne puisse pas comprendre!
                      pour camoufler un max mes rondeurs, je ne mets que des jupes longues,des tee-shirts longues manches et des chaussures hautes.
                      c'est frustrant de ne pas s'habiller comme on veut! lol, ce qui est terrible quand on grossi, c'est d'avoir le visage bouffi et les joues tombantes....

                      Je n'ai pas eu de petit copain depuis que j'ai grossi, je pense que ça se voit tellement mon complexe... je n'aimerais pas qu'on me touche, ça me mettrais mal à l'aise.
                      Mais depuis que je suis à la fac, j'ai perdu 2 kg en 3 mois et puis, j'ai tout de suite repris avec le stress des examens et des fètes.

                      depuis quelques temps, je traverse une sévère crise de déprime car je n'ai plus gout à rien: plus envie de sortir, de voir mes amis, de prendre soin de moi... c'est la catastrophe!

                      tout ce que j'espère c'est m'en sortie car je ne suis vraiment pas heureuse comme ça, j'ai l'impression de gacher ma vie, de broyer du noir sans arrèt.

                      si quelqu'un comprend ce message, qu'il n'hésite pas à me dire ce qu'il pense.

                      merci d'avance et joyeuses fètes tout de mème.

                      Commentaire


                      • Hello
                        Adresse du psy



                        bonjour,

                        Je viens d'arriver sur Lille et je n'ai qu'une envi : arrêter de "bouffer" en permanence...pourrais-tu me donner les coordonnées du psy que tu as rencontré svp.
                        Merci beaucoup, j'ai vraiment envie de prendre les choses en main.
                        Delphine

                        Commentaire


                        • Boulimie non vomitive



                          Bonjour, je comprend tout à fait ce que tu ressens, je suis exactement pareil, je mange et je m'arrêtes pas et je ne comprend pas pourquoi.. Mes crises de nourritures se font surtout le soir, j'ai fais de la boulimie, je suis tombée dans lanorexie et maintenant je suis retombée dans ce calvaire.c désolant.je voulais vraiment savoir si la boulimie non vomitive est considérée comme une vraie maladie.
                          Merci de répondre,merci..

                          Commentaire


                          • La bouffe c'est mon mal-etre
                            Sur la bonne voie



                            Je viens de lire ton message qui me touche beaucoup car ce que tu raconte je l'ai vécu et je le vis encore même si je le gère mieux aujourd'hui.
                            Pendant ma deuxième année de fac j'ai commencé à mangé tout ce qui me tombait sous la main sans me soucier des quantité et jusqu'à l'écoeurement, et bien sûr après une crise c'était la déprime assurée.
                            Je suis allée voir un psychiatre qui m'a aidé à mettre le doigt sur l'origine de mon comportement alimentaire. Cela ne m'a pas complètement guérie car aujourd'hui encore il m'arrive de faire des crises surtout quand je me retrouve seule surtout comme aujourd'hui. J'ai 23 ans et je fais une formation en alternance. Quand je suis au travail je gère mes pulsions ou je ny pense même pas. Par contre comme aujourd'hui où je suis à la maison depuis 16h c'est la catastrophe g craqué chocolat, gateau et autres...
                            Quand je fais ça je ne m'aime pas et mon corps m'insupporte j'essaie de tout faire pour me contrôler. C'est difficile mais j'y arrive de mieux en mieux. C'est en me mettant un coup de pied aux fesses que les crises ont commencé à s'espacer. PAr exemple se forcer à sortir de chez soi pour faire une simple balade et regarder droit devant soi et non ses pieds!!
                            Je pense que ce qui est nécessaire dans ce genre de problème c'est d'avoir quelqu'un qui vit la meme chose et qui te soutient à qui parler.
                            Se motiver et non s'enfoncer, le but est de parvenir à espacer les crises en faisant la promesse à l'autre de ne pas craquer. Et c'est le genre de choses que l'on ne peut pas faire avec un proche car il y a l'implication sentimentale.

                            Si tu veux discuter je suis à ta disposition.
                            Bye

                            Commentaire


                            • Hello
                              M'en sortir



                              alors je suis etudiante alile et j 'ai le meme prb j aimerais avoir le nom de ta pschycatre

                              Commentaire


                              • Réponse à louane



                                Bonjour Louane , je me reconnait dans ton texte . Anorexique à l'âge de 13 ans puis boulimie non vomitive depuis 3 ans . Tout comme toi j'aimerais être suivis mais le premier pas est dur à faire . Tout va ... sauf sa qui nous détruit inconsciemment , j'ai était suivis par une psychologue il à quelque année pour mon anorexie si cela peut te rassurer ou t'aider , sa aide beaucoup à avancer mais un psychothérapeute ou un psychiatre est peut être mieux , j'espère que tu arriveras à guérir

                                Commentaire


                                • Je me reconnais entierement
                                  Situation similaire !



                                  Dans vos messages, " je me reconnais entierement " également.
                                  C'est une obsession, la nourriture est comme une drogue pour moi, je n'arrive pas à m'arreter ! J'ai beau ne pas avoir faim, la vue de la nourriture m'empeche de tenir en place et une fois commencé, je ne sais plus m'arreter, c'est obsessionnel...
                                  Pourrais-je trouver ici, une entraide

                                  Commentaire


                                  • Situation similaire !
                                    :-/



                                    je crois ke si on vient répondre aux mess,c ... se reconnez kelke part ds tous sa...je suis maman et de me voir me détruire comme sa tt les jours m'insupporte! je ne peux controler mes pulsions. je me dis ke se né pa bien,ke je v étre malade ms sa ne sufi pa a calmer cet p.....d'envie de manger. bocou de facteur entre en compte ds ma boulimie. je vis loin de ma famille,g eu une rupture sentimentale intense ke je né tjr pa digérer(jeu de mot! lol!:!),malgré les années. gh peur de découvrir une maladie,genre probléme d'estomac etc car je mange tellement ke g du mal a imaginer la grosseur de mon povre estomac!! j'marez vraiment trouver un soutien de personnes ki ne me connaissent pas et ki donc NE ME JUGERAS PAS.. sa fé si mal de se laisser aller comme sa... si il y a ds gens a ki sa intérressent d'échanger et de discuter,se soutenir tt simplement,jsuis la.. a trés vite..

                                    Commentaire


                                    • La bouffe c'est mon mal-etre
                                      Bonjour aussi a vous toutes



                                      je me reconnais dans tous vos témoignages et j'ai 55 ans cooollll non? même les vieilles sont comme les jeunes je n'ai trouvé aucun remède non plus et je ne veux pas d'opération. la seule chose que je fasse c'est ne presque rien avoir qui me tente dans mes placards donc évidemment frustration alors je fais des petites maisons, en bois en pâte a modeler et le soir lorsque je suis seule avant que mon mari vienne me rejoindre il n'est pas au courant de ce problème.... je pleure et si je suis seule dans la maison je hurle j'aimerai moi aussi être soignée. c'est une vraie maladie quoi qu'en pensent les "bien-pensant" bon courage a toutes

                                      Commentaire


                                      • Je te comprend



                                        Il ya 4 ans il c'est passé quel que chose dans ma vie. J'ai perdut mon pere est je me suis senti seul et abandoné. Je n'est jamais été vraiment seul j'ai baeucoup de gens derirére moi mais j'avai l'impréssion qu'il ne pouvait pas me comprendre eux meme divorcé il avait leur parents alors que moi je me senté plus seul que je ne l'était vraiment.
                                        Au bout d'un ans je ne sortait plus. Je resté m'enuiait chez moi. Et a force de m'enuié je manger.
                                        J'ai fini par prendre 12kilo et pessé 63 kilo pour 1m56
                                        mai je ne me faissait pas vomir je prréféré me privée et haujourd'hui je pace de fringale à réstriction chaque semaine.

                                        Commentaire


                                        • Des solutions?
                                          Je me pose des questions...



                                          Bonjour
                                          Je souffre également de ce genre de problèmes.
                                          Je ne peux m'empêcher de manger n'importe quoi n'importe quand...
                                          Je n'ai pas de travail et quand mon compagnon est à son boulot, je me retrouve seul a la maison. Et c'est dans ces moments là que je commence a manger, manger, manger jusqu'à ne plus en pouvoir ou qu'il n'y ai plus rien...
                                          ( ... est quand je suis seule...) Sinon il peut m'arriver de ne rien manger du tout pendant plusieurs jours, voir semaines...
                                          Est-ce arrivé à quelqu'un???
                                          Merci d'avance.

                                          Commentaire


                                          • Hello
                                            Mielokoum boulimie



                                            Cc! Le nom de ta psy à lille m'intéresse. Je suis boulimique depuis la 4ème je suis aujourd'hui en 1ère (17ans) et ça empire de jour en jour, j'en peut plus. Maintenant c'est tout les jours (en ce moment même je me retiens et je pleure), j'en ai parlé à l'infirmier du lycée et il m'a dirigée vers le CMP mais pour l'instant j'ai vu qu'une infirmière qui me pose des questions alors qu'elle y connait rien. Ca n'avance pas, je voulais un centre mais il y a que dale pour nous, à part des assoc' et des gpes de paroles. Merci d'avance.

                                            Commentaire


                                            • La bouffe c'est mon mal-etre
                                              J'en peux plusss



                                              salut , je viens de tomber sur ce site et jai lu plusieur temoignage et je suis tomber sur le tiens et javai limpression de me voir!! moi osi jai 18 ans et il y a 2 ans j'ai vu ma vie secrouler a cause de probleme familiaux et depui je mange tt ltem!! sa fai 2 mois ke je ne sor plu je reste toute la journer a la maison jai perdu mon ecole , mes amis tout et je mange toujour meme apres les repas!! jen ai marre je sais pas comment m'en sortir!!moi ossi jai eu une enfance difficilee en de la nouriture , jai dotre probleme je suis droguer o somnifer je sui insomniak et de je marrache les sourcil jen pe plus!!!

                                              Commentaire


                                              • Bonjour à toutes et à tous



                                                Je partage aussi ce que je vis... très similaire à tous ces posts. Pour celles qui ont un système comme le mien!

                                                Depuis que j'ai 4 ans, je cumule les "pb" familiaux (par ex, j'ai perdu mes parents l'un après l'autre etc)... Peu à peu, j'ai augmenté la quantité durant les repas... On me trouvait ronde, j'ai fait beaucoup de régimes etc... en vain.

                                                Aujourd'hui, je vis avec mon compagnon et je fais des études à domicile. Je me suis coupée du monde... pour éviter tout stress, sinon je n'allais jamais arrêter de grossir. J'ai toujours eu du mal à me faire vomir... ce n'est pas faute d'essayer.

                                                Alors, je tente de contrôler... Je me suis décalée, je me couche à 3/4h du matin, je me lève après midi si possible (pour éviter l'heure du petit déjeuner et du déjeuner, ça aide psychologiquement), comme ça, je ne mange rien de la journée quand je suis seule (et j'ai à peine faim d'ailleurs), sauf le soir où je boulimise. Puis j'essaie de vomir un peu, et je me fais des infusions concentrées pour aller aux toilettes plus vite... et du sport, des abdos, du vélo d'appart pendant une heure. Ca permet de faire stagner le poids. Je fais 20kg de plus que ma taille... parce que cela ne fait qu'un an et demi que j'ai trouvé ce système... J'ai déjà perdu 10 kg... mais c'est dur. Ca va lentement.

                                                Avant c'était ça à chaque fin de repas et entre les repas... Donc on grossit, on se trouve moche, on culpabilise... et on est incapable de comprendre pourquoi sur le moment... Et j'ai totalement perdu confiance en les psy. Donc pas d'issue...

                                                Le pire c'est les jours où est invité... où je dois faire 2 repas par jour, si ce n'est trois! Quand je rentre, j'ai pris 3 kg! L'horreur! Je me pèse tous les matins. Il ne faut pas. Je le sais... Il y a beaucoup de choses que l'on sait et que l'on ne fait pas car on ne se contrôle pas.

                                                Les TCA sont de vraies maladies en tout cas. Elles ont pour causes des troubles psychologiques, mais les conséquences psychologiques qui en découlent sont peut-être pires encore.

                                                Courage à toutes...

                                                Commentaire


                                                • Ressenti d'une boulimique



                                                  Bonjour à toutes,

                                                  Je suis également boulimique non vomitive. Mes crises de boulimies m'apaisent, me réconfortent. C'est un moment qui m'appartient et me détend. Ce sont les buts pour lesquels je passe beaucoup de temps à assouvir ses crises de boulimies qui me gâchent la vie. D'abord socialement car je refuse toute invitation lorsque j'ai pris trop de poids, de peur que cela soit trop voyant et critiqué. Parce que j'imagine que pour toi aussi le regard et surtout le jugement des autres dirigent Ta vie?!Ma famille en pâti aussi car je suis agressive. J'ai honte de vider les placards de la cuisine. Dès qu'ils me regardent j'ai l'impression qu'il se disent" Mon dieu qu'est ce qu'elle à grossit". Enfin bref, je psychote complètement.
                                                  La boulimie est un enfer, la nourriture est une obsession qu'on l'a contrôle de façon exessive ou qu'on l'a consomme en trop grande quantité. C'est une lutte permanente contre quelque chose qui devrait être banal, simplement utile à la vie.
                                                  Depuis peu, j'ai rencontré une psychothérapeute spécialiste des comportements alimentaires. Elle m'aide à me trouver, à savoir qui je suis et ce que je veux faire de ma vie. Car la boulimie me gâche la vie. c'est elle qui l'a dirige. Cette lutte perpetuelle avec la nourriture est épuisante elle pompe mon energie qui pourrait, être utile à autre chose de beaucoup plus épanouissant!
                                                  Voila ce qui me passe par la tête ce soir en pensant à cette partie encore importante de ma vie!
                                                  Je ne sais pas si vous ressentez les mêmes choses que moi mais j'ai voulu vous faire part de ma façon de voir cette maladie. Je ne parle de cela avec personne Vous en avez vous parlez à vos proches?Et si oui, comment ont-ils réagi? En tout cas lire vos témoignages m'ont réconforté, cela fait du bien de savoir que l'on est pas seul à subir la boulimie non vomitive.
                                                  Bon courage les filles et gardez espoir.

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité