publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Boulimie et convivialité

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Boulimie et convivialité




    Bonjour à toutes,

    J'aimerais savoir si vous arrivez à manger normalement en société et si oui, comment vous faites. Personnellement je n'y arrive pas, sauf au restaurant en tête à tête mais sinon, je n'y arrive pas, je n'arrête pas de manger et comme je suis mince, cela éveille l'attention. Cela fait 2 fois maintenant que mon mari me dit qu'on lui a demandé si j'étais ano. Je n'ai pas envie que l'on pense ces choses de moi et j'aimerais ne pas éveiller l'attention en société. Comment faire? Vos idées sont les bienvenues.

    Fleur

  • Au secours!



    Bonjour à toutes,

    je n'ai pas beaucoup de réponse à te donner Fleur puisque je suis moi-même pleine de questions et j'espère trouver ici une aide, depuis plusieurs mois maintenant je ne me reconnais plus en matière d'alimentation, ça s'est accentué quand j'ai quitté la France, période d'adaptation peut être mais j'en doute.

    En tout cas, je suis inquiète, je développe une forme de boulimie, légère quand je suis à la maison du style "tiens je mangerais bien encore un petit truc", mais nettement plus importante en société, je ne suis jamais très loin du buffet si c'en est un, le but du jeu est d'avaler le plus de nourriture possible "vite, faut que je mange de ça avant qu'il n'y en ai plus", mon ventre gonfle énormément comme si j'étais enceinte de 5 ou 6 mois, même si je n'ai plus faim, si je suis prête à "exploser", je continue jusqu'à ce que je ne puisse vraiment plus rien avaler, alors forcément au bout d'un moment je me sens très mal, j'ai besoin de m'allonger et si je ne peux pas le faire, mon système digestif me fait payer mes excès toute la soirée (ballonements, crampes abdominales, aérophagie) car dieu merci je deteste vomir donc je n'en viens pas à mettre les doigts dans le fond de ma gorge pour me "purger".

    Je ne connais plus la sensation de satiété comme avant, j'ai toujours été gourmande mais là c'est autre chose, l'alimentation est devenue une obsession, une addiction, paradoxalement je veux faire attention à ce que je mange mais je suis incapable de me limiter quand il y a de la nourriture à profusion.
    Samedi dernier j'avais une soirée, je m'en rejouissais à l'avance, une sorte de buffet encore, je suis arrivée après 3 heures de route et j'étais affamée, j'ai réussi à me freiner, car je prend conscience des choses, j'en ai honte et je crains le regard des autres quand je me baffre à vitesses grand V, j'ai trop mangé surement puisque j'ai encore eu des ballonements insupportables, et je reprenais de la nourriture sans avoir faim, mais la cadence était plus raisonnable, les bouchées plus espacées.

    Ca deviens presque un jeu, mais un jeu qui commence à me faire peur, j'ai une silhouette généralement mince, une petite culotte de cheval et quelques bourrelets au ventre et sur les hanches comme beaucoup d'entre nous je pense, depuis décembre j'ai pris 4 kilos, ça se voit mais je pense avoir limité la casse car heureusement j'ai une activité physique beaucoup plus importante qu'avant et je me console en me disant que sur ces 4 kilos il y a peut être de la masse musculaire, mais suis-je en train de devenir "malade"? Si vous pensez pouvoir m'aider n'hésitez pas.

    Commentaire


    • Au secours!
      On a des points en commun!!!



      Je me reconnais pas mal en te lisant!!!
      Tu dis que tu as augmenté ton activité physique. Ne penses-tu pas que peut-être tu as plus faim tout simplement. Plus on se dépense physiquement et plus les besoins énergétiques sont importants. Je sais de quoi je parle car je suis marathonienne et lorsque je me préparais l'an dernier, il me fallait avaler entre 2000 et 2600kcal par jour suivant que je m'étais entrainée ou pas. Ce qui serait aussi intéressant de savoir c'est quel est ton processus mental. Est-ce que mentalement tu es en restriction, c'est à dire que tu souhaites perdre du poids, que tu as augmenté ton activité physique, que tu as davantage faim et que tu te dis que tu ne dois pas manger plus pour perdre mais que comme tu as la dalle tu finis par craquer. Et comme dans ta tête tu es en mode "régime" alors tu as le syndrôme "régime", à savoir tu craques mais demain est un nouveau jour et là tu trouveras tout le contrôle et volonté nécessaires pour bien démarrer ton régime mais le lendemain ça recommence. Est-ce que c'est ça qui se passe pour toi??

      Quand je suis face à un buffet comme toi je suis à côté, je veux tout goûter et tant qu'il y en a je suis comme investie d'une mission, il ne faut rien laisser, mêlé à ma peur de manquer et c'est la cata. En ce qui me concerne la bouffe c'est comme une béquille en situation conviviale. Les uns fument, les autres picolent. Moi je grignote dans qu'il y a des trucs sous mon nez, subconsciemment ça m'aide à être joviale et plaisante avec les autres. Si je ne faisais pas ça je ressentirai peut-être une gêne, de la peur, je serais sans doute beaucoup plus mal à l'aise. J'adore rencontrer des gens, j'aime le contact, j'aime le BON contact, quand les ondes et la conversation circulent bien mais ce besoin est accompagné d'une angoisse, celle de ne pas être aimée. Voilà mon analyse. A noter aussi que pour moi l'amour passe par la bouffe. Quand on est reçu chez des gens, ils ont mis de l'amour dans les plats et tout ce qu'ils ont préparé, aussi lorsque je mange ce qu'ils servent, le fait de me resservir est une manière de montrer que c'est bon et une manière de leur faire plaisir, de leur rendre de l'amour.

      Je pense qu'ensemble on peut s'aider pour trouver des solutions et les mettre en pratique. Demain je dîne avec une copine au resto. La dernière fois j'ai compulsé et j'ai terminé la tête dans les toilettes en rentrant à la maison. J'aimerais cette fois-ci manger normalement et me COUCHER en rentrant. Donc, pour m'aider je vais faire la chose suivante:

      - Pas d'alcool (quand je bois de l'alcool, cela me décoince et m'ouvre la porte aux débordements)
      - pas de sucre/dessert, comme ça pas de culpabilité qui me fera continuer à manger en rentrant
      - si ma copine ne finit pas son assiette, JE NE LA TERMINE PAS!

      Si tu as des suggestions, je suis open

      Et toi, tu as des sorties en perspectives?

      Commentaire


      • On a des points en commun!!!
        C'est un peu la même chose pour moi !



        Après une perte de poids inquiétante ( plus de 10 kg pour 1m60 ) , je pesais a peine 40 kg et tout le monde me traitait d'anorexique. J ai pris un peu de temps a comprendre le danger de la situation, puis aujourd'hui je commence a agir dans le sens inverse . C'est terrible ! J'ai honte de manger autant , alors je le fais seule . Vue que je ne suis pas encore bien grosse les gens pensent que je me prive , mais quand je leur dis que je mange comme 4 seule il ne me croient evidemment pas. Je mange selon mes envies et plus mes faims . Si trois ou quatre desserst me donnent envie dans une boulangerie je n'hesite pas a les prendre et a les accompagner de toutes les cochonneries que je dechine a la maison . Je n'avais pas encore réalisé que mon comportement n'etait pas normal avant que mon beau pere me dise " Tu es vraiment bizarre en ce moment " . Ca me donne envie de ne plus manger , de me priver ! Je ne sais pas quoi faire . J'ai peur de ne jamais etre normale de nouveau mais je n'ose pas en parler car je ne pensais pas que l'anorexie, qui m'avait causé tant d'emmerdes, amenerait la boulimie . Si c'est bien ce dont il s'agit . La bouffe est comme une obsession dont je peux me défaire seulement en ne mangeant rien . J'espere me stabiliser vite . Je suis encore trop mince , que faire ?

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2010-032010-04

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité