publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Au bord du gouffre...

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Au bord du gouffre...



    bonjour, voilà 6 ans que TCA a fait son apparition dans ma vie qui aujourd'hui me paraît se fâner chaque jour un peu plus...anorexie, hospitalisationS, dépression, tentatives de suicide et depuis plusieurs mois la boulimie qui empire un peu plus chaque jour. Je ne contrôle plus rien, ni mes souhaits les plus chers, ni mes actes, mes décisions. Je suis comme possédée par je ne sais quoi... Je me suis perdue je ne sais où et j'avance sans savoir s'il existe réellement une issue. J'ai une immense peur qui grandit de jour en jour, devenir très GRASSE, trés GROSSE ms pourtant la boulimie persiste et me mène par le bout du nez... Je ne sais plus quoi faire, vivre, mourir ou continuer à survivre?? Je sais que je ne suis pas la seule ds ce cas... Est-ce que vous vous en êtes sorti(e)s?? Est-ce que vous partagez aussi ce sombre cauchemar?? Est-ce que je dois espérer?? Je me sens si seule, si triste, si perdue...si mal

  • Ancienne boulimique anorexique depressive....



    J'ai vécu cet enfer depuis mes 18 ans jusqu'à 39 ans environ....Ce qui m'a permis de m'en sortir ,c'est un travail avec un psychanalyste...Le rapport pathologique a la nourriture est un symptôme qui exprime des problématiques très anciennes et enfouies profondément dans l'inconscient...Même si pour vous ,il y a des évidences par rapport a vos difficultés et votre dépression (familiales ,personnelles...) ,c'est bien une mise en mots "au delà des mots" et non pas une simple "explication" plus ou moins rationnelle qui pourra faire bouger votre position subjective.La cure psychanalytique est l'espace dans lequel ce travail peut se déployer.Je dis bien "psychanalytique"...Même si je ne nie pas que la psychologie puisse aider les gens ,je ne crois pas que cela puisse permettre d'aller se reconstruire en profondeur comme on peut le faire en analyse.....
    Pour ma part ,c'était la seule et dernière bouée de sauvetage et je ne serais jamais assez reconnaissante a mon analyste d'avoir su mener une cure longue et difficile sans jamais vaciller....

    Commentaire


    • Boulimie et persistance



      Bonjour, je viens de lire votre message. Je suis psychothérapeute et psychanalyste à Béziers, je reçois régulièrement des personnes en grande souffrance du fait de troubles alimentaires et très sincèrement nous avançons pas à pas ensemble. C'est souvent assez long mais nous avançons. Courage, essayez de rencontrer un professionnel qui vous écoute vraiment. Vous pouvez contacter des associations "sérieuses" telles que ABAS, le "coeur au ventre" qui vous donneront des adresses d'un groupe de paroles,d' un psychologue ou d'un nutritionniste.

      Commentaire


      • Au bord du gouffre 2....



        Bonjour rorou6mal,

        j'ai l'impression que c'est moi qui ait écrit le message! Je vis exactement la même chose que toi; 6 ans de TCA, anorexie, hospitalisations, dépression et maintenant perte de contrôle totale et boulimie de plus en plus intense. J'ai l'impression de ne plus être moi, je suis perdue, je grossis et je me déteste, mais je ne peux pas m'en empêcher......je gâche tout ce que je fais en ce moment.......je n'ai pas de solution, mais moi aussi je voudrais des conseils et je voulais simplement te dire que tu n'es pas seule et que je comprend ta souffrance.

        Est-ce que c'est possible de se sortir la tête de l'eau? De se retrouver?

        Commentaire


        • La même pour moi



          ce que tu ressend je lai également ressenti. je sort de l'anorexie mais je sens quen ce moment ca repart. tt ca a cause dun antidepresseur qui me fait grossir, ce qui est vraiment mais vraiment insupportable pour moi. je me degoutte, je ne vois pas quel mec voudrait dun coup comme le miens. ojd je fais 70kg alors que je veux etre à 52kg donc c très horrible. alors que au mois d'octobre je faisais 44kg pou r1m66.
          personellement je suis egalement passé par la case hopital qui a été un 3semaines très éprouvante. je vois une psy avec qui avec qui je me sens très bien. avec elle je chercher le pk du comment de cette maladie.
          en as-tu parler a ta famille? comment réagit t-elle?

          Commentaire


          • Besoin d'en discuter ...



            Bonsoir, je trouve que nos passés (qui s'étendent au présent) sont pareils; a certains points ...

            En ce qui me concerne, dés l'age de 15 ans j'ai fais une dépression (qui me suit malheureusement jusqu'a aujourd'hui), elle a pris une place dominante a l'age de 17 ans ce qui a conduit a ma premiére tentative de suicide (par de nombreux paquets de médicaments "forts") ); la deuxiéme n'a pas tardé; j'ai essayé de m'ouvrir les veines avec une lame 2 semaines aprés
            (lors de ma 1ére hospitalisation je n'arretais pas de pleurer pour cause j'étais vivante, s'était le choc) et la troisiéme (en essayant de sauter de la voiture alors qu'elle roulait a plus de 120km/h) ...
            Bon c'est pour dire que parallélement a ma dépression j'ai developpé bcp de troubles psychiques y compris mon trouble alimentaire, a l'age de 16 ans j'étais devenu boulimique vomitive (et ca a duré 5 ans); et aujourd'hui a l'age de 21 ans je me trouve au début d'une anorexie mentale restrictive, il y a une semaine je fesais pour 1m66, 55 kg et aujourd'hui je pése 49 kg (mon poids ne cesse de chuter) ...

            Aprés le cercle infernale de la boulimie vomitive (qui m'a fait bcp souffrir (isolement, solitude, mal, peur, crainte ...) je me trouve piégé dans l'anorexie, et pourtant malgrés la présence permanante de ma dépression (6 ans deja que je vis avec et que j'essaie de vaincre) je continue a vivre et cela pour ma famille (surtout ma mére qui a bcp souffert dans cette histoire, tu ne sais meme pas combien je regrette mes tentatives de suicide ...) .

            Le probléme c'est que je vis en silence, personne n'est au courant de mes troubles alimentaires (et c'est un choix, j'ai su comment dissumuler ce probléme afin de ne pas faire souffrir mon entourage avec moi) mais je me sens comme toi "rourou6mal" perdue, ne sachant plus quoi faire, j'ai besoin de quelqu'un qui puisse m'épauler, j'ai besoin de conseils, d'encouragement (car je ne crois pas en moi) j'ai besoin qu'on en discute ...c'est pourquoi j'ai opté pour m'exprimer dans cette "discussion la" parce que ton cas est a peu prés le mien ...

            Commentaire


            • A mon tour



              Je ss tombée ds l'anorexie il ya un peu plus de 3 ans. Suite à un mal etre avc mon conjoint. J'avais tjs eu un poids stable (53-54 ksg pr 1M66) J'aimais les bonnes choses mais je voulais garder la ligne.. Je ne me sentais jms assez bien ds ma peau bien ke je plaisais bcp. Puis la perte de confiance, les difficultés, les non dits m'ont fait basculer.J'ai commencé par faire attention, et puis un peu plus attention, jusqu'à ne manger de des moitié de rien..en 6 mois, j'ai fini par peser 37kgs. J'ai repris klk kgs et ss restée environ 7 mios a 42 kgs. Pdt plus d'un an, j'ai vecu ds l'horreur avc la seule envie de me foutre en l'air.J'etais persuadée ke je ne saurai plus jms manger. Pour je ne sais kel raison, du jour au lendemain, j'ai redevoré. J'ai pris 3 kgs par mois, jusqu'à stabilisation à 52 depuis 2 ans maintenant. Seulement aujourd'hui, il m'est impossible de manger du gras, impossible de ne ps surveiller mes apports. Je n'arrive tjs ps a manger normalement et vis ds l'angoisse permanente. Je ne supporte ps que mon petit ami mange normalement et me sens constamment ds l'obligation de gerer sa nourriture. Si je c ke je ss invitée, je fais attention la veille, le jour mm jusqu'à l'heure dite. Et bien sur, le lendemain, c reparti. Je ne me laisse jms aller ni vivre et mm mes repas sont controlés a l'exterieur. Je ss trsite car je recommence à dimlinuer mes assiettes, avc tjs cette grande force qui est le controle..Je voudrais manger plus mais ss tenue par je ne sais quel moyen. C'est un enfer parce que mm si je me sens bien ds ma facon de vivre, je sens ke klk part je ne ss ps com tt le monde et ke je fais questionner mon entourrage. Surtt pr mon copain qui subit a travers moi mes interdictions.. je ne peux ps taider, bien ke je m'en sois sortie par mes propres volontés. Je pense qu'il nous faudra nous battre tous les jours, lutter encore et encore et qu'on ne sera jms vraiment guerie. Il faut se resoudre a se dire ke le corps n'est ps un instrument de beauté exterieure mais plutot un moyen detre, de bouger, de desirer...Surtt que notre corps, c'est le notre.Et que si la vie nous accompagne par d'autres individus, nous seront tjs seuls face a nous mm...autant vivre com ns le sentons...

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2010-032010-042010-07

              publicité

              Chargement...
              X

              publicité