publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Je crois que je suis boulimique !

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Je crois que je suis boulimique !



    Bonjour à toutes,
    alors voilà ce qui se passe, j'ai 21 ans et ça fait à peu prés un mois que je ne me contrôle plus rien, que je mange énormément de nourriture et ensuite sous le poids de la culpabilité et du fait que ça me rend malade ( super mal au ventre ) je me fais vomir. Et je ne veux surtout pas grossir, je ne le supporte pas.

    Ca fait environ 6 ans que j'ai des pbs avec la nourriture aprés être passée par une période d'anorexie où j'ai perdu 16 kg en 4 mois. J'ai repris à manger ensuite tout en contrôlant le nombre de calories que j'ingurgite et le nombre que je dépense ( je jeûne les jours où je ne fais pas de sport ). Et donc depuis quelques temps, bah je contrôle plus rien, dés que je mange, je sais plus m'arrêter et je vais vomir.
    Je ne veux pas en parler à ma mère, je ne sais pas si elle comprendra tout ça et je ne veux pas qu'elle me juge.
    Ma meilleure amie se doute que j'ai un souci en ce moment mais je ne crois pas qu'elle se doute de ça et j'ai honte de lui en parler.

    J'ai besoin de conseils je suis un peu perdue là.
    Je ne sais plus quoi faire.

  • Hey



    coucou blondie!
    j'ai 21ans et moi aussi j'ai été anorexique il y a 6 ans et depuis je suis devenue boulimique...Ma famille s'en est tres vite rendue compte (frigo vidé, emballages vides...) malheureusement ils ne comprennent pas que c'est une maladie et me font des reproches tres souvent...il m'est arrivé de penser au suicide mais heureusement ma meilleure amie m'a toujours soutenue et écoutée sans me juger et ca fait du bien!! je te conseilles fortement de te confier à ton amie...
    Pour ce qui est de la maladie j'ai tout essayé: hypnose, psychologue, psychotherapeute, dieteticienne... chacun m'a apporter des astuces utiles mais rien de magique. J'ai acheté un bouquin appellé "la therapie comportementale et cognitive pour les nuls" à la fnac, il est vraiment bien je te le conseille!
    bisous bon courage et tiens moi au courant..

    Commentaire


    • Quelques conseils qui peuvent peu être d'être utile...



      Bonjour,

      J'ai développée les même symptômes que toi, lorsque j'avais 14 ans, anorexie, puis des vomissements. Puis l'apparition de la boulimie, l'année ou j'avais décidé d'arrêter de manger complètement, j'étais seule chez moi, j'ai tenu 10 jours et puis patatra première crise, et progressivement celle-ci sont devenus plus fréquentes.

      Je pouvais ne rien mangé, comme ingéré des quantités normales mais 10 fois par jours, car lorsque l'on vomis tout, deux heures plus tard, on a faim, ou alors faire des crises et bien sur vomir.

      Bien sur, mon poids faisait le yoyo, Je pouvais être un peu maigre, comme avoir de petites formes, mon Imc oscillait entre 18 et 21, mais dans tous les cas, j'étais bien bien trop grosse à mon gout, "je dégoulinais de graisse" d'après moi à l'époque.

      Les 4 premières années, la maladie était présente, L'obsession m'habitait, mais elle ne m'étouffait pas. Mais plus les années passait, plus elle s'ancrait en moi jusqu'au jour ou elle m'a complètement empêcher de vivre.

      Ce fut un cauchemar, Tout ma tête était prise par cette obsession, le poids, les calories, la nourriture, le sport, ce besoin de maigrir, cette phobie de grossir...
      Il en résulte une fatigue extrême entrainant régulièrement des vertiges, des carences, la perte des cheveux, l'érosion des dents, des risques de cancers de l'sophage, des mains qui saignent ou remplis de bleues (à cause des dents qui frottent lors des vomissements), le chute de du taux de potassium ou l'on risque la crise cardiaque, les hypoglycémie répété, l'enfermement et la dépression.
      J'écris cela pour que tu prennes conscience à quel point cette maladie est véritable suicide à petit feu. Même si je sais que quand l'on souffre de cela, Lire tous ça, nous entraine juste à penser, que l'on risque gros mais qu'on est juste impuissante.

      Et non, tu ne l'es pas ! On ne l'est pas !

      La maladie nous occupe complètement l'esprit, c'est un moyen de ne plus penser aux vraies problèmes, à notre perte de contrôle sur les éléments extérieurs, C'est un moyen de cacher les traumatismes que l'on a pu vivre.

      Recherche de pureté, désir de dissocier son esprit et son corps, Désir de ne plus être soustrait aux réalités physiques de notre existence. Dans les phases de jeûn ou d'Anorexie restrictive, on plane, développe une énergie monumentale (etc..), C'est purement chimique ! La dégradation des lipides (tissu adipeux ou graisse) forme des corps cétoniques qui font planer ! Mais au bout d'un moment, on s'écroule !

      La boulimie, elle s'est la perte contrôle par excellence, le besoin de se remplir, on avale tout et n'importe quoi, le plus vite possible, c'est un besoin irrépressible, on se voit faire, mais le raisonnement est impossible... Et la culpabilité, la honte est insoutenable après coup.

      Brefff, Pour s'en sortir, il faut te poser les vraies questions et comprendre comment tu fonctionnes. Quels était ton contexte social lors de l'apparition de tes troubles ? Qu'est ce qui déclenche une crise ? quels sont les éléments réunis à ce moment là ?
      Tu as compris que plus tu te restreints pendant un temps plus la boulimie est forte après... C'est un cycle, on commence par l'anorexie, le jeun, le sport, on perds du poids, on plane, se sent fière, puis un jour le corps crie et nous amène à avaler de tous ce quoi on s'est privé, et puis on vomit, ce sent honteuse, coupable, mais l'on recommence deux heures plus tard ou le lendemain, on rêve de retrouver l'anorexie ou on a l'impression d'être maitre de soi... Et hop, c'est un cycle qui alimente sa propre longévité.

      Je m'en suis sortie, il y a des restes encore, mais je vais mieux, la connaissance des symptômes, et mon fonctionnement m'a permis avec l'aide d'amis et de médecins de trouver des solutions concrètent pour pas à pas faire reculer les symptômes.


      Aujourd'hui, j'ai repris une alimentation normale. Je ne vomis plus, et ai arrêté de me peser. J'ai retrouvé la possibilité de mon concentré sur mes études. J'ai redécouvert la vie, C'était Une renaissance. Quand tu as été privé de tant de choses, lorsque tu les retrouves, tout à un gout plus sucré. Partager un repas au restaurant avec des amis, pourvoir aller en cours, sourire sans crainte, se retrouver seule chez soi sans peur, faire du sport pour le plaisir de l'exercice et non pas pour la dépense énergétique que cela entraine, être de nouveau proche des personnes qu'on aime....

      Mon conseil, c'est d'en parler à ton amie, à ta mère, et qu'elles t'aident à trouver un médecin spécialisé. C'est une maladie ou la souffrance est trop importante pour ne pas être soutenu.

      Bon courage. et accroche toi !

      Commentaire


      • Quelques conseils qui peuvent peu être d'être utile...
        Coucou



        ouahhh merci pour ton message, c'est hallucinant comme en fait on ressent tous la même chose face à ça !!!

        J'ai effectivement compris que je devais avant tout en parler, que c'est le plus important dans tout ça. Je n'ai pas encore le courage de le faire mais je sais que ça viendra.

        Et oui tu as raison, ça prend de plus en plus de place au fil du temps et est de plus en plus régulier et fréquent.
        Comme tu dis, l'ano c'était plus facile à gérer !

        En tout cas merci pour ton message.

        Commentaire


        • Hey
          Coucou



          merci pour tes conseils, j'ai effectivement chercher quelques bouquins sur le sujet mais j'ai pas trouvé grand chose !!! :-/

          T'as de la chance d'avoir ton amie à tes côtés surtout que ta famille ne comprend pas ce qui se passe. C'est dommage parce que c'est vraiment une grande souffrance.
          Remarque je dis ça mais je sais pas du tout comment ça va réagir de mon côté ... :-/
          Pour l'instant personne ne s'est rendu compte de ça parce que je prend la "délicatesse" de remplir les placards aussitôt aprés ma crise ... ce qui n'est pas forcément bien non plus !
          Bref, merci pour ces conseils en tout cas.

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2010-11

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité