publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Grandir et laisser la boulimie derrière moi.

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Grandir et laisser la boulimie derrière moi.



    Cherès toutes, chers tous,
    C'est la première fois que je poste un mot sur forum. J'ai l'impression qu'une grande tristesse doit sortir et être partagée avec des personnes qui me comprendront. Je souffre de boulimie chronique. J'aurais 25 ans dans quelques jours, cela fait 8 années que je lutte contre une évidence : je dois grandir et devenir une femme. Ce mot me fascine et me terrifie. Alors que j'avais fait d'énormes progrès, je suis en pleine rechute. J'ai atteins un niveau de gavage dramatique tel que je n'osais plus m'en rappeler. Le traitement contre ma maladie m'a paradoxalement conduit à faire des choix insensés et qui se révèlent avoir été les meilleures décisions de ma vie. D'une certaine façon, ma boulimie m'a fait connaître l'enfer mais elle m'a permis de réaliser certains rêves. Pendant longtemps j'ai cru que j'étais une victime, une victime de la vie et de ses souffrances. Il y a encore une heure je ruminais sur le fait que dire au revoir à mon enfance me bouleverse, et que mon anniversaire approchant, c'est normal de se sentir vulnérable. Je réalise à quel point j'ai tort. J'ai une maladie que je n'ai pas délibérément choisi certes, mais je ne suis pas condamnée à la passivité pour autant. J'en ai marre. J'ai envie d'aller bien. Mais j'ai peur de n'avoir su exister qu'en allant mal jusqu'à présent. J'ai envie de m'ouvrir aux autres. J'ai envie d'avoir une relation amoureuse de nouveau et de ne plus me dire que si ça ne marche c'est à cause de la maladie. J'ai envie d'être une femme au sens beau et noble du terme. J'ai envie de me positionner par rapport aux autres. Je rêve de rayonnement, de chaleur. Mon corps, je voudrais arrêter de le considérer comme une poubelle rempli des déchets d'une petite fille apeurée. Je n'y arriverai peut être pas tout de suite, mais je sais que c'est qu'il faut.

    Quelqu'un comprendra peut être... Je me sens faible à l'idée de devoir faire le grand pas vers l'avenir et je crains de ne pas mettre mes actes en accord avec ces propos.

  • Je me vois dans t lignes



    Bonjour
    j'ai était interpeller pas ton message, car je vie la meme situation que toi..
    cela fait bientot 8 ans ke je suis tombée dans cette pathologie des Trouble Grave du Comportement Alimentaire.
    Il y a meme pas 2 mois je suis restez 18 jours a la clinik St vincent de paul a lyon. il mon bcp aidez meme si c'est tres dur.. je me sent bcp plus fort heureuse..meme comme toi c'est un combat journalier ke je mene...
    Courage je suis la si tu as besoin.
    Bonne soiree.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2010-12

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité