publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille



    Bonjour je suis boulimique non vomitive depuis maintenant 7 ans avant ça je suis passer par l anorexie pendant 1ans j ai été hospitaliser plusieurs foi , vu pleins de médecin et psy mais rien a changer ma vie reste un enfer j ai la chance d avoir un petit garçon de 20 mois qui es la seul chose qui illumine ma vie il est merveilleux et grandi vite j ai peur de le faire souffrir a cause de cette maladie déjà pour mon mari et ma famille c est un enfer je ne veux rien faire je ne prend plus aucun plaisir a rien appart manger et être avec mon fils c dur je sais plus quoi faire pour m en sortir et j'ai besoin de conseil car je me détruit petit a petit alors si il y a des personne qui ont réussi a vraiment s en sortir j aurai aimer avoir vos conseil merci

  • Re: Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

    Courage

    J'aurai aimé t'aider mais je suis dans le même état ... Je tenais seulement à te dire courage ma belle, tiens le coup..

    Commentaire


    • Re: Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

      Courage
      Merci

      Merci c gentil... Je voi qu on est toute dans la même galère et qu personne n a réussi a vraiment s en sortir ... :-(

      Commentaire


      • Re: Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

        Merci
        On va y arriver.

        Je pense qu'on peut y arriver, il faut jute que l'on trouve la force de se battre contre nous même

        Commentaire


        • Re: Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

          Hyperphagie

          Bonjour ma83c
          J'aurais aimé savoir si tu vas mieux je suis la mm situation que toi et j'aimerais savoir si tu as trouvé de l'aide?
          Ou que l'on puisse discuter j'ai moi aussi un petit garçon et je me sens nul de me détruire comme ca ....

          Commentaire


          • Re: Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

            Espoir

            Bonjour, vous êtes maman et c'est votre arme!
            Vous êtes consciente de ne pas pourvoir vous en sortir seule, et c'est une grande qualité!
            Alors battez vous pour ce petit garçon, pour les autres à venir. Je connais la boulimie (ma soeur jumelle l'a vécue pendant six ans), je connais l'anorexie (ma fille la vit en ce moment) et chaque boulimie et anorexie sont différente. Mais sachez une chose, dont je suis certaine, que je tiens des médecins. La boulimique veut vivre! Votre corps a été malmené, privé de nourriture un temps, à cause d'une anorexie soignée. Vous avez probablement vu un docteur psychiatre, un nutritionniste, et du personnel médical. Vous vous connaissez donc bien dans la maladie et l'adversité.
            Votre fils est une bénédiction, un présent que vous avez conçu avec un compagnon qui vous voit changer, vos sautes d'humeur, votre boulimie doivent l'inquiéter, et cela fait peur.
            J'ai vu ma soeur dévorer des tablettes de beurre à pleines mains et croquer dans des tablettes de chocolat jusqu'à épuisement de ses nerfs. Chaque pathologie est liée à des facteurs nombreux et différents, mais votre penchant boulimique vous gâche le quotidien et vous perdez visiblement pied. Avez vous tenté de renouer avec un psychiatre? Ils font un travail merveilleux, et votre boulimie, bien qu'elle soit l'affirmation d'un élan de vivre, peut cacher une lourde dépression. Moi même j'ai été dépressive et durant ma dépression j'ai eu des périodes de boulimie. Le tuyau dérisoire que je peux donner est de voir des gens qui comprennent, de sortir du cadre familial, de garder son "bébé-bonheur" en se promettant de tout faire pour redevenir une maman heureuse, pour lui!
            Durant vos fringales, pourriez vous instaurer un cadre plus sécurisant? Comme de vous "attaquer" à des choses difficiles à manger, comme des noix entières (qu'il faut casser), des cacahuètes avec leurs coques à retirer frénétiquement, des légumes (que vous pouvez même manger crus après lavage), des fromages non gras, comme des petits chèvres, ou des fromages à tartiner, au lieu de l'emmental. Ce sont des petits trucs, pas méchants, qui demandent de la patience. Cela vous fera passer les nerfs et fera reculer l'envie de vous faire vomir. N'achetez plus de chocolat, nutella, confitures et autres tentations grasses-sucrées, pas de bouteilles d'alcool, et privilégiez un pot entier de fromage blanc (toujours à portée de crises) plutôt que du beurre, des gâteaux. J'ai appliqué ce système lors de mes crises et au bout de quatre mois j'ai réussi à les espacer, après 7 kilos de noix et trois kilos de cacahuètes, quelques verres d'huile... Peut importe votre surpoids, peut importe votre fringale, si vous arrivez à cadrer votre boulimie dans un cadre "sain et strict" vous aurez moins de culpabilité, votre foie s'en portera mieux, et vous sourirez avec la persévérance, et vous verrez que la vie des gens dits "normaux" est aussi la votre. Elle vous attend avec votre courage! Pensées pour vous.

            Commentaire


            • Re: Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

              Pardon

              Je vois que vous ne vomissez pas, en vous relisant. Mais en avez vous l'envie, comme un dégoût qui vous sature le corps?
              Parfois s'inscrire dans un cours de quelque chose, du chant, du yoga, du pilates, du théâtre ou autre peut vous canaliser et vous pouvez vous resservir de ce qu'on vous apprend
              durant vos crises d'angoisse-boulimiques. Moi non plus je ne vomissait rien, ma soeur oui. Mais chaque sensation et comportement doit s'adapter à son mal-être. J'espère vous avoir aider, un tout petit peu.

              Commentaire


              • Re: Boulimie non vomitive qui me gâche la vie et celle de ma famille

                Bonsoir

                Rappelez vous que la boulimique veut vivre! Lisez la réponse que j'ai donné à ma83c, car je n'ai que peu de temps ce soir. Mais sachez que dans votre calvaire il y a des clefs pour s'en sortir, et pour vaincre ces états d'angoisse extrême.
                Courage!

                Commentaire

                Publicité

                Forum-Archive: 2014-112014-122015-02

                publicité

                Chargement...
                X

                publicité