publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Je ne supporte plus ce que je suis devenue

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Je ne supporte plus ce que je suis devenue



    je n'en peux plus, je suis à bout.
    Après avoir été opérée d'un cancer du sein fin juillet avec mastectomie du sein gauche, j'ai dû être opérée d'un second cancer au rein, mi-août, où j'ai subit une néphrectomie du rein droit. Malgré, la douleur, malgré la tristesse, j'arrivais à garder le moral, à me dire que le pire était passé, que je devait prendre cette maladie de front et surtout qu'elle ne détruirait pas ma vie.
    Pourtant, elle m'a eue, j'ai commencé les séances de chimiothérapie, à la 1ère, j'ai eu des nausées pendant plus de 15 jours, j'était épuisée. et pour courroner le tout, 3 jours après, j'ai perdu tout mes cheveux en une seule journée, j'ai dû tondre les quelques mèches de cheveux "brulés" qu'il restait.
    Même si on le sait, on n'est jamais prêt.
    Je vient de faire ma seconde séance de chimiothérapie, il semble que le médecin a mieux adapté le traitement car je suis toujours très fatiguée mais j'ai moins de nausées. Pourtant, je me sens de moins en moins bien, je ne supporte plus de me voir dans une glace, et même si je ne me regarde pas, je n'arrive plus à faire ma toilette sans pleurer, sentir mon corps mutilé est terrible.
    Mais le plus dur pour moi, c'est que mon compagnon qui a toujours été très présent depuis le début, est de plus en plus distant.je me trouve tellement affreuse que j'ai peur qu'il me quitte,il ne me prend plus dans ses bras, ne m'embrasse plus. je me sens responsable de tout ça d'autant plus que je me sens tellement mal que je suis toujours sur mes gardes, je me mets en colère pour des broutilles mais ce n'est pas contre lui que j'en ai, mais contre cette sale maladie qui m'écarte de la vie.
    je ne supporte pas le monstre (dans tous les sens du terme)que je suis devenue.

  • msg



    Bonjour,
    Moi aussi j'ai eu une mammectomie totale droite en juin 2006 puis un curage ganglionnaire droit en juillet 2006. Je n'ai que 410ans , des enfants en bas âges ( bientôt 7 ans et 4 ans).
    C'est vrai quand je regarde ma poitrine , enfin le sein qu'il me reste , c'est pas top , mais je me dis que les cellules cancéreuses ne sont plus là !! Pour moi c'était avant qu'on enlève mon sein que je ne le regardais plus , ni le touchais pendant ma toilette, pour il ne me servait plus à rien , sauf à m'empoisonner la vie , il fallait donc le retirer le plus vite posssible. (je n'ai toujours pas fait de chir reconstructrice).
    Mes cheveux , je les ai aussi perdus après la 1ère chimio. Je suis aussi allée me raser la tête et mettre une perruque. Je te conseille de te maquiller pour avoir une bonne mine. Tu sais, il existe des réseaux de cancéro ou tu peux rencontrer une psychologue. Tu pourra lui dire tout ce que tu as sur le coeur , elle est là pour t'aider à mieux vivre ta maladie.
    Pour tes relations avec ton compagnon, ne t'inquiètes pas , il a peur ,il te voit souffrir et ne veut pas t'importuner. Un homme c'est fragile !! Il te respecte, va vers lui.
    Ne baisse pas les bras. Les cheveux repoussent vite. J'ai retiré ma "tête" comme disaient mes enfants, au bout de 4 mois et demi après ma dernière chimio.
    Autre chose , j'habite au bord de la mer , je me mets en maillot sans aucune gêne , tous mes proches , famille ,amis savent que je n'ai qu'un sein . Le principal , c'est que je suis en Vie.
    Ne reste pas enfermée chez toi, bouge !!!!

    Commentaire


    • On est pas juste un corps...



      Ma lesson est de comprendre que nous sommes beaucoup plus que un corps, il y a d'espirit, et malgré un corps qui été completement abime par le cancer j'ai pris conscience que le travail est de comprendre mieux autres choses. C'est un longue discussion, mais il faut que vous trouvez votre chemin, et aussi que vous vous aimer malgré ce que vous voyez dans la glace. D'aimer vraiment la person que vous êtes, tous ce genre de pensez aider le corps de guérir. Pensez positif! Pensez negatif cré des toxins même plus dans le corps. Stimule le mecanisme de guérison, et vous allez voir un grand ameiloration.
      (Excuse mes fautes de grammaire et orthographe je suis pas française!)

      Commentaire


      • Courage



        votre message m'a beaucoup touché, j'ai subi une mastectomie du sein droit et un curage ganglionaire en 1999 ; j'ai eu de la chimio et j'ai perdu tous mes cheveux ; le chemin a été douloureux mais il faut se battre , ça vaut le coup. je n'ai jamais oublié cette période mais elle m'a énormément appris sur moi même. votre mari vous aime toujours evidemment mais il ne sait peut être pas vous epauler, beaucoup d'homme sont dans ce cas, le mien en tous cas n'a pas su faire face à la situation. gardez le morale, le meilleur est à venir. si vous avez des questions, n'hésitez pas;
        a bientôt

        Commentaire


        • Courage,la route est longue



          Votre message a attiré mon attention,opérée l'année dernière et ayant subi également de la chimio,je ressentais la même chose que vous.C'est vrai que la chimio a été la période la plus dure à vivre de mon existence,j'étais comme vous un peu agressive et je ne me regardais plus ds un miroir,mais vs allez voir dès que la chimio sera terminée,vous allez relever la tête et cette fatigue va peu à peu s'estomper.Ne croyez pas que votre compagnon s'éloigne ,en fait ,c'est nous qui l'éloignons, car on ne se supporte plus soi -même ,mais tout cela va passer et deviendra vite un mauvais souvenir.Moi qui suis très pessimiste ,j'y suis arrivée, alors vous aussi.En ce qui concene les nausées je prenais de l'EMEND,1 cp 1 heure avant la chimio, 1cp le lendemain,ça m'a beaucoup aidé;à bientôt et prenez soin de vous.

          Commentaire


          • Courage



            je vous souhaite bcp de courage.Prenez soin de vous.

            Commentaire


            • msg
              Magnifique



              Bonjour Flopie,

              C'est tout à fait comme celà qu'il faut réagir.
              J'ai été victime pour ma part de (Quatre Cancers) -Poumon,Esophage,Trachée arthère,Péricarde-
              Les Médecin avaient estimés mon espérence de vie à deux mois.Je suis toujours là après différentes opérations (Poumon -Ablation- Coeur -Ablation du péricarde-),Chimio et rayons.
              Mais,dès le pronostic établi,j'ai été bousté pour affronter ce combat et après d'innombrables lectures sur les plantes,anticancérigènes..... et une volonté de fer,le suis là après QUATRE ANS,en pleine forme !
              Je me souviens qu'en remarquant ma volonté,un anesthésiste assez âgé m'avais confié que pour cette maladie la Médecine faisait 30 à 50 /. et le patient entre 50 et 70 /.
              Je suis certain aujourd'hui que le Corps et L'Esprit son capables de "traverser les Montagnes!"
              Peu importe le physique sur le moment,il redevient normal et même plus beau après,l'esprit lui est enrichi d'une valeur inestimable avec tout ce qu'il rencontre,entend et analyse.
              Et pour cela,je m'adresse à tous comme en salle de chimio,vous êtres tous capable d'affronter et de vous en sortir.Surtout ne vous laissez pas aller quoi que vous entendiez!
              PENSEZ A VOUS ET ECOUTEZ VOTRE CORPS AINSI QUE VOTRE ESPRIT QUOI QUE L'ON EN DISE!
              Cordialement,

              Commentaire


              • Aie confiance



                Bonjour, je nete connais pas mais j'ai lu ton message et je voudrais te dire d'avoir confiance. Tu as beaucoup de chance de pouvoir suivre un traitement. C'est dur je le sais, je suis passée par là: les cheveux qui disparaissent, le corps qui maigrit, les malaises et bien d'autres encores. Ce ne sont que des moments difficiles à passer. Ton compagnon peut aussi s'en vouloir de ne pas pouvoir t'apporter plus d'attention. Parlez-en! Dans une maladie pareille, chacun a le droit de temps à autre de souffler un peu: ce n'est pas facile mais humainement compréhensible. Tu déprimes, tu cries parce que tu es fatiguée. Ne t'en prives pas et ne te sens pas coupable. Dis toi que tu en as le droit mais cependant ne profites pas non plus de l'amour de ton enteourage. Ce n'est pas facile pour toi mais ce ne l'est pas non plus pour eux.Si tu peux essayer de gérer ta vie en fonction du fait que ceci n'est qu'un passage dans ta vie , certe pas facile, tu peux aider ceux qui t'aiment. Alors je te le dis: courage et n'oublies pas que nous t'aimoins et que ta victoire est aussi la nôtre.
                Bisous

                Commentaire


                • Courage !



                  Bonjour, je viens de lire ton mess qui en fait relate très bien ce que toute personne peut ressentir face à cette maladie. Dis toi que le le corps n'est qu'une enveloppe qui renferme un trésor ! ton corps a certe été modifié mais ton esprit est toujours le même et c'est ce qui est le plus important. Pour ton compagnon il ne faut pas oublier qu'il doit se sentir impuissant face à cette épreuve qui est devenue également la sienne. Tout comme toi je suis persuadée qu'il a peur. Alors rassure le : on sait que l'homme est plus fragile psychologiquement que la femme. Dis toi que tu est toujours aussi belle qu'avant et que le plus important pour toi et ton compagnon est que tu sois vivante : d'autres femmes n'ont pas eu cette chance ! sache l'apprécier. Pour ma part je suis également atteinte d'un cancer mais du poumon je sais donc ce par quoi tu passes en émotions diverses et en questions. Alors reste toi même et sourie de toujours être là pour profiter de ce que chaque jour t'apporte de vivre. Pour moi tu as une grande "chance" : tu as un compagnon ! Pour ma part je suis seule avec mes enfants pour affronter cette maladie.Le montre ce n'est pas toi, mais cette maladie de m....... Alors bats toi, rayonne et rassure ton conjoint.Je suis de tout coeur avec toi. Bises

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2007-102007-11

                  publicité

                  Chargement...
                  X

                  publicité