publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Solitude, angoisses et autres....

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Solitude, angoisses et autres....




    Bon, j'avoue le titre "stabilisation" de mon précédent post n'était pas très porteur. J'aurais dû faire un effort. Peut-être qu'en remettant ce post, j'aurai plus de nouvelles... J'ai besoin vraiment d'entendre des expériences même si elles ne sont pas optimistes mais toujours cette obsession. Combien de temps peut-on tenir avec un cancer du poumon stade III, envahissement du médiastin métastases cérébrales mais cancer qui actuellement n'évolue plus depuis 4 mois et n'est plus traité? Est-ce normal qu'il ne soit plus traité? Est-ce vraiment un signe positif? Nous avons une fille de 13 ans qui adore son papa et il est tout pour moi depuis preque 20 ans. J'ai si peur de l'avenir mais je veux être réaliste. Les médecins ne parlent pas assez de ce que peut être l'avenir et les statistiques sont terribles. Je n'arrive pas à livrer mes angoisses aux proches alors je me tourne vers vous.

    Je remets en dessous le post qui résume la situation "clinique" dans laquelle nous sommes.

    Merci et bon courage à toutes les personnes qui communiquent leur détresse sur ce forum, que je voudrais aider sans vraiment le pouvoir et que je serre en pensée dans mes bras pour leur apporter ce réconfort dont on a temps besoin.

    Bibinouk


    Bonjour,

    Un cancer du poumon stade III, inopérable a été diagnostiqué chez mon mari en décembre 2006. Depuis janvier d'abord 5 mois de chimiothérapies très dures jusqu'en juin. En juillet radiothérapie du cerveau car il y a des métastases dans le cervelet. Depuis juillet plus rien au niveau des traitements. On a revu le spéciliste fin août et aujourd'hui, visites chaque fois précédées d'un scanner des poumons. Suite aux chimio, la tumeur et les ganglions dans le médiastin ont légèrement régressé. Depuis juin, la situation est stable. Cela a l'air de satisfaire le médecin qui dit de revenir fin janvier, dans 4 mois, après de nouveaux examens y compris un IRM du cerveau pour enfin voir si la radiothérapie a fait de l'effet. A part la fatigue surtout liée aux traitements, son état général est bon. Il ne souffre pas, n'a pas de symptômes.
    Tout le monde considère cet arrêt de traitement et cette stabilisation comme des bonnes nouvelles. Moi aussi à priori mais j'ai peur. Je voudrais mieux comprendre pourquoi on ne tente pas de faire diminuer encore la tumeur, les ganglions. Est-ce que la stabilisation suffit? Peut-on vivre longtemps avec un cancer du poumon (adénocarcinome) important mais stabilisé? Quels sont les scénarios possibles? S'il vous plait, soyez francs avec moi, c'est de cela dont j'ai besoin car je ne suis pas toujours certaine de la franchise du corps médical. Soyez francs mais sérieux soit expériences vécues soit vraies connaissances en la matière. Je ne trouve pas grand chose sur la phase de stabilisation sur les sites internet spécialisés. Y-a-t-il un site où l'on poser des questions de ce genre à des médecins?
    Je vous remercie d'avance de votre aide car je me sens très seule et j'ai peur.

    Bibinouk

  • Je vis la meme chose ,



    mon amie avait eu les chimios début février
    6x3 séances toutes les trois semaines ,puis 10 séances de radothérapie sue le crane en debut septembre , son cancer est un stade a priori plus avancé que celui de votre mari , stade secondaire puisqu 'il y a aussi des métastases au foie et aux os .n'etant pas opérable aussi le pneunomologue nous avait indiqué que la chimio agira partout .comme pour votre mari je suis en attente , prochain scanner de controle vers le 10 dec .les nodules ont fortement régressées aux poumons et au foie .il subsiste encore de petits glanglions proches du médiastin .en ce qui concerne les douleurs osseuses elle avait eu des pachts à la morphine qui sont remplacés maintenant par des cachets derivés de la morphine a dissolution lente des cachets morphine a action rapide .la difficulté serait de bien doser .elle va recevoir la semaine prochaine 5 seances de radiothérapie sur les os de lombaires l1-l4 .actuellement je pense qu'elle a quelque troubles neurologiques .le genéraliste venu aujourd'hui m'avait demandé si elle avait déjà eu un scanner de controle cérébral .quel abruti celui la , cela se voit qu'il la suit bien .devant la malade il disait que c'était pour vérifier s'il y avait des lésions au cerveau ...sachant qu'apres une radothérapie du crane , il faut laisser 3 mois d'attente avant le scanner .néanmoins le risque cérébral n'est pas ecarté dans l'immédiat .lors du diagnostique primaire en janvier l'oncologue nous avait indiqué formellement que son cancer serait inguérissable la durée de vie serait réduite de 5 à 10 ans .l'état de mon amie est est tres amoindri apres ces 10 mois de traitements , avec une déficience en globules rouges.elle est tres fatiguée .il y a un mois j'avais demandé à l'oncologue de me faire un commentaire sur cet absence d'amélioration physique en comparaison des bons résultats d'examens , il m'avait répondu qu'il nous avait indiqué que le diagnostic initial était mauvais et qu'il faut avoir beaucoup de courage .en fait dans cette maladie , il faut accepter les traitements à temps ,passer les paliers difficiles ,la bonne résistance des organes vitaux .un eodème au cervelet est difficilement soignable voir impossible .je vous souhaite un bon courage en attendant .

    Commentaire


    • Encore moi ,



      je pense qu'il y a deux explications ,c'est à vérifier :
      - le cancer est une maladie qui touche le système immunitaire ,la position d'attente est d'observe si l'organisme reconstruit son système lui meme apres le terrible choc des traitements,preuve d'une voie vers la guérisson .on surveille les marqueurs ainsi que le bilan sanguin .
      -la maladie est assujettie à des protocoles de soins et d'accords avec la sécurité social , les médecins ne peuveut pas faire n'importe quoi .par exemple s'il y avait une anémie manque, de globules rouges, en dessous de 9.5 g/100ml la sécu autorise une transfusion , si c'est légèrement au dessus c'est la piqure Neorecormon (e p o).on peut en déduire qu'une personne qui réagit mal au traitement sera dirigé vers un accompagnement.
      si vous avez plus d'explications , répondez moi , merci.

      Commentaire


      • Je vis la meme chose ,
        Urgent urgent cancer de la prostate



        bonjour,
        Quand je vois que nous sommes bientot des centaines de milliers a avoir le cancer c'est affolant. Il faut que l'on se regroupe les un les autres car plus on sera fort. Car on nous cache beaucoup de choses les medecins ne nous disent pas la vérité sur l'origine de cette saleté. J'ai assité il y a pas longtemps a une conférence du Prof Mickael PEUSER il n'est pas aimé par les grands loby en France mais en allemagne tout le monde compte sur son expérience de chercheur je sais il faut croire car moi aussi je cherche une alternative je ne suis pas traité( cancer de la Prostate) je suis m'y a l'écart comme je veux pas etre opérer.
        Cordialement
        Max
        si on pouvais correspondre en privé si vous voulez bien

        Commentaire


        • Urgent urgent cancer de la prostate
          Je dois partir en espagne ,



          à mon retour le 04/11 ,nous reprenons contact .en attenqant je vous recommande de trouver le livre de ANNE WIGMORE ,qui parle des bien fait du ( JUS d'HERBES DE BLE ), surfer sur le moteur google pour la recherche .
          bye à bientot

          Commentaire


          • Urgent urgent cancer de la prostate
            Je dois partir en espagne ,



            à mon retour le 04/11 ,nous reprenons contact .en attenqant je vous recommande de trouver le livre de ANNE WIGMORE ,qui parle des bien fait du ( JUS d'HERBES DE BLE ), surfer sur le moteur google pour la recherche .
            bye à bientot

            Commentaire


            • Histoire de mon papa



              Bonsoir Bibinouk
              Je viens de perdre mon papa il y a 20 jours,et je tiens à vous faire part de notre histoire.Il souffrait d'un cancer du poumon avec métastases au cerveau, depuis 10/2005. Durant ces deux ans, il a eu 3 protocoles de chimios qui lui ont permis d'être en rémission durant 3 mois à chaque fois(donc interruption de traitement durant ces 3 mois), mais son cancer reprenaient le dessus malgrès tout.A part de la fatigue mon papa a tjs bien supporter les traitements. Seulement,en juillet 07 la dernière chimio prescrite ne fesant plus effet, son oncologue lui a prescrit du Tarceva (chimio sous forme de médicament). Au bout de 15 jours de prise, mon papa s'est trouvé dans un état grippal avec de la fièvre et ne pouvait plus avaler grand chose. Pensant que c'était dû au cachet et comme un contrôle à l'hôpital était prévu le 02/10, il a décidé de l'arrêter. Le jour du contrôle,il avait toujours un peu de fièvre et son oncologue lui dit que ce n'est pas dû à la chimio du faite qu'elle avait été stoppé plusieurs jours avant. Le medecin décide donc de le garder à l'hôpital pour trouver l'origine de la fièvre.Dès les premiers jours, mon papa a cessé de s'alimenté, plus rien ne passait, juste de l'eau, dès qu'il mangeait, il vomissait.Il lui ont donc branché un baxter pour le nourrir.
              Après un scanner, le verdict est tombé le 15/10, mon papa est en stade final, sa tumeur au poumon a métastasé sur l'estomac, c'est la raison pour laquelle il n'arrivait plus à manger. Après m'être entretenue avec son oncologue, elle m'annonce qu'il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre, mais ne peut pas se prononcer sur quand exactement. J'étais bouleversée, tout à basculé en 1 mois de temps. Ensuite son médecin m'a proposé de faire venir mon papa chez moi en soins paliatifs, mais deux jours plus tard on m'annonce que sa tension a chutée à 6 et qu'il est trop faible pour rentrer à la maison. Les infirmières m'ont laissées comprendre que la fin est proche. Le 22/10, coup de téléphone de l'hopital et ont me dit de venir en urgence, mon papa ne reconnait personne, ses yeux sont révulsés, son cerveau est atteint... et, le 23/10 au soir, mon papa décède, j'étais auprès de lui, j'avais décidé de passer la nuit à ses cotés.
              Je viens de vivre 1 mois de souffrance, je n'aurais jamais pensé que son cancer évolurait de cette facon, durant ces deux ans, il n'a pas trop eu de soucis, juste un peu de fatigue, j'avais espoir qu'il vive encore quelques années d'autant que mon papa était battant.
              Je sais que mon histoire n'est pas rassurrante, mais je tenais quand même à vous en faire part. Il faut savoir que chaque cas est différent, j'ai fais des recherches sur le net est apparemment, c'est très rare qu'une tumeur au poumon métastase sur l'estomac.Aussi, je précise que mon papa n'avait pas cessé de fumer et peut être que cela a joué par rapport à cette évolution.
              Garder espoir même si cela est difficile à vivre, rassurrez votre mari autant que vous le pouvez, et si vous avez besoin de parler ou des questions j'essairai de vous aider.
              Amicalement

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2007-102007-11

              publicité

              Chargement...
              X

              publicité