publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Quand il n'y a plus d'espoir

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Quand il n'y a plus d'espoir



    comment les médecins l'annoncent-ils ???

    ils se doivent d'être clairs ou au contraire restent dans le vague pour ne pas traumatiser les personnes ??

  • Je pense



    que tout dépend de la façon dont le patient se comporte.
    Mon grand père était condamné à court terme (un an environ), mais au vu de sa façon d'être (angoissé, peur de la souffrance, etc...), le médecin ne lui a pas dit ouvertement qu'il souffrait d'un cancer mortel.
    Il lui a expliqué qu'il devait suivre des traitements parcequ'on lui avait ôté une tumeur, mais que tout rentrait dans l'ordre, etc......tout ça pour le rassurer.
    Les proches ont été d'accord pour faire comme cela, ma mère m'a souvent dit qu'il s'il avait sû, il serait décédé bien plus vite.

    Au final, nous avons regretté de lui avoir fait subir tous ces traitements qui l'ont fatigué, envoyé dans le désespoir.

    maintenant qu'il n'est plus là, tout le monde se dit qu'il aurait été préférable qu'il lui reste moins de temps à vivre, mais que ce temps aie été sans trop de souffrances.

    Enfin, si c'est toi qui te retrouve être la patiente, sache que le médecin ne peut pas te cacher la vérité, sauf si l'un de tes proches en a fait la demande expresse, mais cela, toi seul(e) peut savoir, il faut juger de ton caractère, optimiste, ou défaitiste?
    Quoi qu'il en soit, bonne chance, à toi ou à la personne touchée.
    Bisous.

    Commentaire


    • Je pense
      Merci



      non, c'est ma maman

      j'ai été très désemparée quand j'ai appris sa seconde rechute mais, après être venue ici entre autres, j'avais retrouvé le moral et j'y croyais mais mon mari m'a dit hier qu'il pense qu'il n'y a plus d'espoir mais que mes parents ne veulent pas nous le dire.
      ma mère a l'air étrangement calme en plus ...

      on verra bien

      merci de m'avoir répondu
      bonne soirée et bonnes fêtes
      alexandra

      Commentaire


      • Tu sais, je viens de le vivre...



        Mon papa vient de faire une rechute de son cancer. J'ai demandé si une psychologue pouvait venir le voir car lui se voyait mourir: le médecin m'a répondu... "vous savez, il faut vous attendre à ce que les choses basculent dans les mois à venir..."
        Voilà, je n'avais rien demandé mais il a voulu être clair pour que je me rende compte de la gravité de la situation... Je suis assommée, je ne sais pas si c'est bien de savoir...
        Je vis dans l'angoisse que tout bascule vite depuis quelques jours. En même temps, j'essaie de profiter des moments que nous avons ensemble . Je ne parle pas de "ça" avec lui et quand il m'en parle j'ai si peur d'être maladroite dans mes paroles...
        C'est une situation extrêment douloureuse, j'aimerais beaucoup en parler avec des personnes qui l'ont vécue...

        NYC

        Commentaire


        • Merci
          Alexandra



          En lisant ton post, j'ai eu les larmes aux yeux. Mon grand père était un premier papa pour moi, c'est dur de subir cela.
          Espérons juste que ta maman a encore une chance de s'en sortir, sinon, la vie est mal faite et il faudra accepter.

          Si déjà ta maman reste sereine, c'est une bonne chose. Vis chaque moment que tu peux avec elle, crée-toi de bons souvenirs, parcequ'après, les regrets ne servent plus à rien.

          Je te souhaite que tout s'arrange, ou que tout se passe pour le mieux.
          Bisous, à bientôt.

          Commentaire


          • Tu sais, je viens de le vivre...
            Je te comprends



            tout comme un bon nombre de personnes fréquentant ce forum je pense...
            Essaie aussi d'aller en discuter sur le forum "psychologie", tu y trouveras sûrement un appui aussi.

            ta situation est extrèmement difficile, et il va falloir que tu surmontes ta stupeur, et te rendre compte de la réalité.
            L'idée de savoir que ton papa va mourir doit t'obséder, mais pas vraiment en toute conscience. Quand tu auras réalisé, tu le sauras, et peu à peu, tu accepteras.

            Un cas personnel ne peut t'être conseillé. Pour ma part, nous avons regretté d'avoir fait subir ce tas de traitements à mon garnd père juste avant son décès, mais d'autres personnes te diront le contraire, qu'il faut le faire, pour qu'il puisse vivre à peu près normalement, et le plus longtemps possible.

            Moi, j'avais peur de sa mort à proprement parlé, et quand je suis venue sur ces forums pour demander comment il s'en irait, j'ai eu un petit soulagement, parceque beaucoup de personnes ont été rassurantes.
            Heureusement, il est décédé dans ces conditions là, sans le savoir, sans s'en rendre compte dumoins, et sans souffrir dans son départ au moins.

            Il faut réaliser rapidement, parcequ'en attendant, tu ne parviendras peut-etre pas à vivre chaque moment de façon intense avec lui. Ne renie pas non plus l'aide extérieure qu'on poura t'apporter, si ton mari intervient, laisse-le faire, ne rejette pas d'aide, après c'est utile d'en recevoir, crois-moi

            Je te souhaite beaucoup de moments de bonheur encore, que tout se passe bien, et sois forte surtout. Courage.

            Commentaire


            • Tu sais, je viens de le vivre...
              C'est cette même situation qui me fait peur



              mercredi, mon père m'a demandé de m'isoler avec lui car il avait qq chose à me dire. j'ai tout de suite paniqué !!
              qu'allait-il m'annoncer sur ma mère ?? :-(
              j'essayais déjà ne rester calme en me disant qu'il ne fallait pas pleurer ...
              et bien il voulait me parler d'un cadeau de noël pour mon mari !! :fou:
              je deviens complètement parano en plus !!!

              il faut dire qu'il nous a bien dit la semaine dernière qu'il craignait que les choses ne prennent une sale tournure très rapidement, même plus rapidement qu'on ne le pense ...
              personne n'a rien dit mais on s'est tous regardés, acablés. (ma mère n'etait pas là)

              je vous souhaite beaucoup de courage pour l'avenir qui s'annonce à vous, et profite bien du temps que tu peux passer avec ton papa !!

              amitiés
              alexandra

              Commentaire


              • Alexandra
                Merci



                elle commence sa chimio le 31, ils lui changent un des deux produits qu'elle avait eu l'année dernière, on verra bien ...
                j'ai décidé que mon mari etait défaitiste et que maman avait toutes ses chances de s'en sortir !!!

                Commentaire


                • Tu sais, je viens de le vivre...
                  Quoi te dire ?



                  Je l'ai vécu il y a 2 ans avec mon papa.
                  J'ai essayé de me préparer à son départ ; j'ai surtout réussi à lui dire combien je l'aimais...je me dis qu'il est parti apaisé de ce côté-là, et j'en suis moi aussi apaisée aujourd'hui.
                  Pour le reste, le jour où ça bascule, comme tu dis, on a la tête dans le guidon, et on fait face de toutes façons.
                  Je n'ai qu'un conseil : profite de lui, sois avec lui. Finalement, l'amour....c bien le plus important.
                  Pour ce qui est de parler de ça, mon père a tjs voulu me faire croire qu'il n'avait rien !!
                  Bon courage.

                  Commentaire


                  • Pour ce que j'ai connu



                    Le médecin n'a pas menti à ma mère en lui disant le nombre de mois et la durée du traitement, mais il lui a dit avec des mots tout simple et en restant dans le vrai, mais comme elle ne savait pas qu'elle était comdamnée je peux dire que le médecin a dit la vérité à sa patiente, il y a deux ans de cela

                    Commentaire


                    • J'ai vécu cette situation douloureuse



                      Je ne sais pas si je peux vous aider, je peux simplement vous la présenter.
                      En 1999, maman ne pouvait plus s'asseoir sur une chaise, elle avait l'impression de s'asseoir sur des cailloux. Le médecin de famille lui a donné comme remède une pommade. Plusieurs mois se sont passés, elle était pâle et ne pouvait toujours pas rester assise. Son mal a été diagnostiqué tardivement et cela grâce à un remplaçant du médecin de famille. Elle avait un cancer rare, un cancer des muscles et les os étaient atteints. Il n'y avait pas de solution pour la sauver, simplement la médécine pouvait lui apporter un confort pendant 3 mois, une prolongation de 3 mois avant qu'un organe vital ne soit touché.
                      Le cancérologue a été très humain pour nous les enfants, et pour ma mère je pense qu'il lui a dit au revoir quand elle a dû quitter l'hôpital pour un établissement de soins palliatifs. Maman n'avait pas de chimio, simplement des rayons. J'étais triste, la vie s'était stoppée une nouvelle fois pour moi mais je devais ne pas le montrer à maman et l'aider à vivre le mieux possible pendant ces 3 mois.
                      Je pense que maman a pris conscience de son état lors de son arrivée dans le nouvel établissement. Ses poumons étaient atteints, elle n'avait plus assez d'oxygène, elle était faible. Elle nous a rien dit, mon père et nous les enfants non plus, nous avions peur de sa réaction mais elle le savait. Après son décès, sa meilleure amie et ma cousine, nous ont appris les larmes que ma mère avaient versées tout en les serrant très fort. J'ai dû mal à lui avoir caché la vérité, je l'ai quitté avec un au revoir et un baiser du bout des doigts, je regrette de ne pas avoir osé lui dire la vérité et pleurer ensemble. Je ne sais pas quelle était la meilleure conduite à tenir, nous savions qu'elle avait peur de mourir et nous avons eu peur de sa réaction. Pendant 3 mois, nous avons essayé de lui faire plaisir, de la distraire, de lui montrer que nous l'aimons, de la soutenir moralement. Nous étions impuissants, nous ne pouvions rien faire, simplement l'entourer.
                      sale maladie le cancer, vivement un traitement, un vaccin


                      Commentaire


                      • Je te comprends
                        Ces mots sont réconfortants



                        Ces mots sont réconfortants, je vous remercie. Cela fait maintenant 2 semaines que j'ai appris la triste nouvelle. Je n'ai pas le courage de demander au médecin de "combien" de mois il s'agit...
                        Demain papa fera un PET scanner pour localiser les tumeurs et vendredi ce sera le grand RV avec le médecin pour savoir si on tente quand même une chimio ou pas.
                        Papa parle tout le temps de sa mort et il organise minutieusement son enterrement: tout cela est très génant, je ne sais pas trop comment réagir. Il prépare son "grand jour" comme il le dit. Il parle sans cesse de sa mort et de son enterrement...

                        NYC

                        Commentaire


                        • Il faut toujours garder l espoir



                          CONFRONTER A CETTE SITUATION IL Y A QUELQUE
                          MOIS PENDANT 2 ANS1/2 NOUS NOUS SOMMES BATTUES A SES COTES QUAND CELA A COMMENCER IL N AVAIT QUE 16 ANS 2 RECIDIVE au mois aout il nous a quitter les medecins au debut etait optimiste mais a la derniere recidive ils ont ete clair mais pas brutale
                          mais je reconnais que des fois pour comprendre leur language ils fallaient lutter ,leur role n 'est pas facile
                          un conseil que je peux te donner c est de poser toutes les questions qui te trottent dans la tete meme si elles sont mal formuler ou pas facile meme dur tu auras des reponses et c est tres important
                          il ne faut pas rester sur des SI ????

                          Commentaire

                          Publicité

                          Forum-Archive: 2004-122005-01

                          publicité

                          Chargement...
                          X

                          publicité