publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Perte de cheveaux et taux d'oestrogènes

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Perte de cheveaux et taux d'oestrogènes



    Bonjour,

    J'ai 32 ans et je connais des problèmes de chutes de cheveux depuis très longtemps. La toute première fois c'était au moment de ma puberté. Mes parents m'avaient amenée chez un médecin qui a dit que cela passerait lorsque j'aurais mes règles. Effectivement tout est rentré dans l'ordre.
    Lors de ma 1ère grossesse j'ai perdu des cheveux constamment et une fois accouché j'ai eu des pbs de plaques de pelade. A l'époque j'ai mis cela sur le compte du stress pour raisons professionnelles car j'ai connu une période difficile. J'ai mis 2 ans à remonter la pente. Ce qui fait que je me suis posé des tas de questions avant de refaire un enfant. Finalement je me suis décidée car je ne souhaitais pas que mon ainée reste seule. Comme je m'y attendais, il s'est reproduit la même chose. Bien évidemment entre ces 2 grossesses je n'ai jamais récupéré le volume de cheveux que j'avais avant d'avoir mes enfants.

    Cela fait presque 2 ans que je suis allée voir un homéopathe pour essayer de résoudre ce problème. Mes plaques de pelade ont fini par disparaitre mais la chute est toujours là. J'ai fait 2 séries de d'injections de Bépanthène et de Biotine et c'est toujours identique.

    Lors de ma dernière visite chez le gynéco pour renouveler ma pillule j'ai évoqué le fait que j'avais parfois des "bouffées" de chaleur la nuit depuis la naissance de mon 2ème enfant. J'ai donc fait une prise de sang qui a révélé un taux d'oestrogènes trop bas bien que je sois sous pillule. Il m'a donc dit d'arrêter la pillule pour voir si mes règles allaient revenir car sous pillule tout est artificiel.
    Et là, depuis 4 semaines (date de l'arrêt de la pillule) je vis l'enfer. Sur le plan "biologique" je le vis sans pb, en revanche la chute est devenue spectaculaire. J'angoisse à chaque shampoing ou brossage de cheveux. Mes cheveux et ma peau sont devenus très gras c'est atroce.
    Ce matin j'ai pris rdv chez un endocrinologue mais il ne peut me recevoir que le 16 novembre !
    D'ici là je saurais au moins si mes règles seront revenues.
    Je précise que je n'ai aucun pb de thyroide.

    Avez-vous vécu une expérience similaire ? Si oui comment cela se passe-t-il pour vous ?

  • Va



    sur le site du centre clauderer, il se consacre aux chutes de cheveux. Je crains que ta chute de cheveux soit du à un excés d'androgène voici le lien:

    ... centre-clauderer.com

    et un article cosacré à la grossese et chute de cheveux;
    http:/ ... centre-clauderer.com/dossier18/dossier18page.htm

    tu verras c'est un site très interressant et tres explicatif, qui devrait t'aider dans le chemin pour trouver une solution definitive à ton pb de chute de cheveux.
    bon courage

    Commentaire


    • Salut



      Clauderer c'est un début pour tenter d'y voir plus clair. Mais ils n'ont pas plus que les autres LA solution. Je le avais contactés et l'analyse qu'ils ont finalement réalisée sur mse cheveux était on ne peut plus neutre. Je cherche aussi et je crois que chacune doit développer sa piste.

      Je t'ai écrit un message privé il y a déjà un petit moment... Je crois que tu n'es pas allée le relever.

      Commentaire


      • Oestrogènes, tu nous tiens !



        je me retrouve un peu dans ton histoire...
        jai 37 ans et ai toujours été sujette à la fragilité capillaire. Dès que je me rationne (niveau alimentaire) c'est clair : dans les 15 jours ma chute chronique s'emballe. Par ailleurs, jai essayé des pilules tels que diane35, effiprev, orvanon, trinordiol.. mais rien de terrible. alors depuis 5 mois on ma donné la tri-minulet qui a un progestatif de 3ème génération, et cet été, étrangement, ma chute s'est très largement ralentie (je n'avais pas connu cela depuis des années). en fait je prends la pilule car je suis carencée en oestrogène depuis mon accouchement en 92 (plus de règles sans pilule, bouffées de chaleur nocturnes...). par contre quand j'étais enceinte, j'avais des cheveux incroyables et épais, et 5 mois après avoir accouché, je me suis remis à les perdre.. à croire que le manque d'hormones me les fait tomber.. comme toi. à côté de ça j'utilise le minoxydil 2% sur le dessus de la tête depuis très longtemps et il fortifie les repousses.donc pour en revenir à cette pilule, je l'ai changée pour Daily il y a 1 mois et demi, et voilà à nouveau que la chute devient terrible... en réfléchissant jai compris que la pilule devait être en cause.. donc je reprends triminulet depuis 3 jours et on verra si dans 1 mois ça va mieux.
        bref, carences alimentaires (je suis tjrs au régime) ont produit manque d'oestrogènes et par conséquent perte de cheveux.
        côté endocrinologue, n'attend pas grand chose, je lai fait, les analyses de sang nont pas révélé d'hormones mâles en trop. on ma expliqué dailleurs, que la science ne savait pas trop si cétait le surplus d'hormones mâles qui faisait chuter les cheveux ou si cétait la sensibilité propre de chaque individu qui était en cause...
        voilà, donne des nouvelles pour la suite..

        Commentaire


        • Je me reconnais



          bien dans ton témoignage : ma première chute spectaculaire a eu lieu quand j'ai arrêté ma pillule (la même que toi).
          Il y a 3 ans, j'ai eu mon fils et alors là, la cata : mes cheveux sont tombés et je ne les ai jamais récupérés non plus. Ils sont devenus fins, ondulés et clairsemés au dessus du crâne. Leur texture a carrément changé (je les avais frisés et plus épais).
          Depuis mon accouchement, je suis sous Cérazette et ça me bloque les règles (j'ai développé une sorte d'endométriose et je souffre atrocément quand j'ai mes règles). Depuis que je prends cette pillule, cela me provoque des suées nocturnes hyper désagréables et ma gynéco me dit qu'elle ne peut rien faire (effectivement, ça doit être l'affaire d'un endocrino). En plus, côté cheveux ça ne s'est pas amélioré non plus : je les perds beaucoup par période.
          Ma dermato me dit d'arrêter la pillule et que ça ira beaucoup mieux pour mes cheveux. Mais je suis comme toi : j'ai peur que si j'arrête, mes cheveux retombent de plus belle...
          De toute façon, si je veux être traitée par Androcur, il faudra que j'arrête la pillule... Et là, le problème des règles va resurgir lui aussi...
          Je pense que tu devrais parler de l'Androcur à ton endocrino (c'est a mon avis le seul traitement valable pour les cheveux) mais il faut que tu arrêtes la pillule. Et puis t'assurer que quand tu arrêteras Androcur, ça ne se remette pas à tomber...
          De toute façon, il est clair que les "bouffées" de chaleur sont provoquées par la pillule qui créee un déséquilibre hormonal.
          Il faudra aussi que tu refasses un bilan hormonal sans être sous pillule pour contôler.
          Bon courage d'ici là.

          Steph.

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2004-092005-10

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité