publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Implanon : attention danger !!! :non: :non: :non:

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Implanon : attention danger !!! :non: :non: :non:



    Bonjour à toutes

    L'IMPLANON a fait ses débuts en France juste après l'an 2000. La première fois que j'ai pensé à l'implant c'était en 2003. J'étais venue d'ailleurs consulter sur ce forum et sur d'autres, d'éventuels témoignages afin de prendre une décision.
    Globalement, j'avais interprété que ça valait dans 50% des cas environs. C'était soit parfait, soit excessivement mal toléré.

    J'ai décidé de tenter le coup, mais de prendre avant tout l'equivalent de la mollecule en plaquette par precaution durant 3 mois. Si je supportais bien la pillule equivalente, je pourrais mettre l'implant.

    C'est ainsi qu'au printemps 2003 on m'a posé mon premier IMPLANON.
    Contrairement à la pillule, je n'ai pas pris de poids (certains temoignages faisaient etat de prises de poids allant jusqu'à 20kg).
    Je faisais donc partie de la "bonne moitié", celle pour qui l'implant serait un symbole de tranquilité.
    Je ne sais si c'est de ne plus avoir le fardeau de la pillule à prendre tous les soirs qui a joué là dessus, mais j'ai même constaté une amelioration de ma libido.
    Les seins gonflés quand même, les premiers mois.
    Je n'ai pas eu de règles pendant les 8 premiers mois où j'ai eu l'implant.
    Ensuite, j'ai commencé à avoir des cycles réguliers, mais espacés de plusieurs mois.
    Puis de plus en plus rapprochés.
    En 2005, j'avais mes règles 3-4 jours, toutes les 6-8 semaines environ.

    Mon premier implant était dans l'ensemble, une reussite très satisfaisante !


    Printemps 2007, je prend RDV pour faire changer l'implant (on doit le changer tous les 3-5 ans).

    Je n'ai pas de règles les 3 premiers mois.
    Côté libido, aucun impact, ni bon ni mlauvais.
    Pas de seins douloureux.
    Par contre j'ai une très légère acnée sur le visage, mais ça reste dérisoire.

    Septembre 2007 : Je m'ennerve pour rien moi ? Bah, je suis désolée, ce n'est pas mon genre sans doute le changement de saison...

    Novembre 2007 : Je suis fatiguée. Tout le temps. Sans raison. C'est le froid qui arrive...

    Janvier 2008 : comme tous les ans, je me fais vacciner contre la grippe. Et bien cette année, le vaccin m'a refilé la grippe ...

    Février 2008 : il paraît que je suis devenue lunatique. Ma collègue et amie s'inquiète, je suis tellement posée d'habitude....
    Je ris et je la rassure, c'est sûrement les anglaises qui arrivent !!!
    D'ailleurs j'ai un appétit féroce.... et aussi des maux de têtes fréquents.

    Mars 2008 : je consulte un cardiologue. Mon coeur a des battements étranges.
    Deux jours d'examens. Un bilan sanguin.
    Conclusion : extra-systoles, rien d'alarmant mais à surveiller. En revanche mon bilan démontre une hyperthyroïdie.
    Je n'ai pas eu de règles depuis deux mois.

    Avril 2008 : j'ai RDV chez un endocrinologue pour cette hyperthyroïdie. On décide de refaire un bilan tous les trois mois, pour verifier si c'est passager ou à traiter. Il me trouve en revanche une tension faible.
    Illogique...

    Mai 2008 : on me trouve ennervée. Cela fait plusieurs fois qu'on me le dit. Je parais lunatique, pouvant passer du calme qu'on me connaît habituellement à des reactions un peu excessives, parfois même agressive. Et aussitôt calmée ensuite. Mon sommeil s'en ressent. Le changement de saison, sans doute.
    En plus, pas de chance, j'ai chopé une gastro, ma première gastro... rien d'excessif, pour le fun je fais un voeux.

    Juin 2008 : Cela fait 15 jours que j'ai mes règles.
    À la mi juin, je chope une angine. Trois jours sous antibiotique. Encore un episode sans importance...
    J'ai encore parfois qques problèmes de sommeil, je bouge beaucoup la nuit, c'est inhabituel.
    Ponctuellement des maux de têtes aussi, je ne comprends pas d'où ça vient, je n'y suis pas sujette et personne n'est migraineux dans ma famille.

    Juillet 2008 : j'ai toujours mes règles, ça fait plus d'un mois, je prend RDV chez ma gyneco.
    Ce doit être pour ça que je me sens de mauvaise humeur....
    Et puis c'est quoi ces boutons bizarres sur mes jambes ?? Je prends aussi RDV chez le dermato.
    Il va surement se moquer de moi en me disant que je n'aurais pas du me faire epiler avec cette chaleur...

    Mi-juillet : Je sors de chez le dermato. C'est un psoriasis !! Au moins un mois de traitement, crème corticoïde et anti-histaminique. Entre temps, les boutons se sont étendus, rouges, comme des brûlures, sur toutes les jambes et même le maillot. J'ai pas le moral...
    Mes règles ont enfin cessé, c'est déjà ça !
    Mais toujours ces maux de tête, toujours ces sautes d'humeurs... en fait je ne me rends pas vraiment compte, j'affirme même que ce n'est pas vrai, mais on me le dit.

    Août 2008 : je n'ai vraiment pas le moral. Je suis affreuse. Personne ne m'aime. Je me sens abandonnée.
    J'ai un copain qui m'aime, une famille qui m'entoure, des amis geniaux. Tous sont aux petits soins pour moi.
    Je ne sais leur faire que des reproches, je me sens mal, je me sens seule.
    Je pleure pour rien. La moindre discussion me fait fondre en larme. Le moindre moment d'emotion d'un programme TV lambda me touche. Tout me touche. Je deviens excessive. Dans le rire comme dans les larmes. J'en ai conscience mais je ne parviens pas à contrôler mes emotions. Je suis triste, souvent. Puis presque tout le temps.
    J'ai honte de mon comportement, je m'enferme dans cette honte.
    Je lutte pour rationaliser, mais c'est peine perdue, je m'epuise.
    Mon copain baisse les bras, je le vois, je le ressens. On passe moins de temps tous les deux.
    Je me sens d'autant plus abandonnée. Mais je ne sais pas lui dire, je lui fais des reproches.
    Puis je m'en veux de l'avoir fait.

    Mi-août : Je ne mange rien depuis plus d'une semaine. Uniquement des liquides ou de la glace (ça fond, ça devient liquide).
    J'ai perdu 5kg. Mon taille 36 me va grand.
    Mon moral est au plus bas, je me dispute avec mon copain, souvent.
    Je vois bien que je n'arrive pas à parler.
    Je decide de passer qques jours chez mes parents. Je ne leur dis rien, bien sûr....
    Je ne réponds plus à mon téléphone, uniquement à mon copain (dans cet état, était-ce bien raisonnable ?)
    Demain j'ai RDV chez le gyneco.

    18 août : Je suis chez le gyneco. On m'ausculte, m'interroge. On me fait un bilan.
    Je dois ôter l'implant : c'est un dérèglement hormonal, avec un léger déficit immunitaire !!!
    Il paraît que ça arrive ... Souvent ??? C'est assez fréquent...
    Mais enfin c'est impossible : cela fait des années que je suis sous IMPLANON, je n'ai pas eu de problèmes avant ! Il paraît que cela peut surgir plus tard, surtout avec une seconde pose !!!
    Ok... je suis sous le choc, mais rassurée en même temps : je n'etais pas en train de devenir folle, j'avais le taux d'hormones d'une femme enceinte de triplés !
    J'annonce la nouvelle à mon copain, qui à entendre la comparaison a juste fait un raccourci bien masculin : il m'a fait à manger, puisque j'avais les hormones d'une femme enceinte, il pensait que j'avais aussi les envies !!! Ah, les hommes...

    19 août : j'ai RDV pour me faire retirer l'implant sous anesthésie locale. L'operation prendra finalement deux heures, l'implant était profondément incrusté dans le muscle. Je refuse l'anesthésie générale pour un stupide implant... l'anesthésie locale ne fait plus effet mais tant pis.... J'ai tellement hâte d'en finir !

    20 août : Psychologiquement soulagée. J'ai toujours les nerfs à fleur de peau mais il paraît que c'est normal, il faut compter 1 à 6 mois pour réguler tout ça dans mon organisme. Mon psoriasis s'estompe lentement, très lentement, mais les boutons ont blanchi et ne sont plus en relief, quand on touche, c'est lisse. Je ressemble à un leopard, les jambes tâchetées de blanc.

    21 août : il est temps que je désigne un médecin traitant, toutes ces consultations ça commence à chiffrer. Moi qui n'ai jamais été malade de ma vie, je ne sais qui choisir, je n'en connais même pas. Pas eu ne serait ce qu'un rhume depuis 10 ans au moins.
    Je n'ai pas tout à fait 30 ans.

    22 août : je n'ai pas dormi, mais j'ai fait presque un repas ce midi. Je commence à m'alimenter normalement. Ce soir, on sort avec mon chéri, histoire d'oublier ces derniers mois, ponctués de problèmes et de disputes... C'est que notre couple va assez mal, ces dernieres semaines ont été particulièrement eprouvantes... C'est le moment ou jamais de se retrouver un peu tous les deux, en tête à tête...

    22 août au soir : nous prenons l'aperitif à la terrasse d'un bar, en bord de mer... On ne se parle pas. On vient de se disputer. Il a prévu de rentrer tôt, demain il passe la journée avec son ami... Et nous alors ?

    23 août, vers minuit : Je prends un verre avec un ami. Mon amoureux vient de me quitter... dans tous les sens du terme. Je suis ... je ne sais même pas si c'est réel. C'est définitif.

    26 août : je sors de chez le dermato. Je viens de faire une nouvelle eruption de psoriasis, à cause de la contrariété. Cette fois, comme la première n'avait pas fini de cicatriser, je dois compter deux mois. Je lui explique le dérèglement hormonal, le déficit immunitaire, l'implant. Il lève les yeux aux ciel, sort un dossier de son bureau : ce n'est pas la première fois qu'il rencontre le cas, il décide par experience de me donner un traitement non chimique, m'explique que mon corps est désormais sujet à toutes sortes de manifestations somatiques entre autres, du moins tant que mon organisme n'aura pas régulé le problème. Il me conseille de ne plus rien prendre de chimique afin d'eviter toute interaction medicamenteuse avec ce qui circule deja en moi.
    Je lui explique alors que la gyneco m'a prescrit la pillule malgré ma réticence (ah oui j'oubliais, les effets de l'implant concernent tous les contraceptifs troisième génération, pillule et sterilet compris) pour eviter un effet post-partum (chute brutale d'hormones entrainant une depression). Je lui dis que j'arrêterais ma pillule dès la fin de la plaquette.


    Septembre 2008 : c'est la fin de mes vacances annuelles. Je n'ai plus de congés avant 2009. Je reprends le travail malgré les conseils de mon (nouveau) medecin traitant.

    Mi-septembre : après de 10 ans de vie active, mon premier arrêt maladie. Je dors mal ou peu. J'ai le moral dans les chaussettes. Un travail de contact. Mes nerfs sont usés. Du coup, j'ai fait une nouvelle eruption de psoriasis... cette fois j'en ai aussi sur le ventre et le dos.... 2 mois encore me dit le dermato... Je compte : on sera mi-novembre. J'ai l'impression que cela n'aura pas de fin.
    Entre temps, je dois preciser que tout mon traitement est homeopathique, le medecin traitant est d'accord avec le dermato et le gyneco, je dois eviter tout ce qui est chimique et faire un maximum de relaxation (oui, oui, MOI, la fille posée et tranquille que tout le monde connaît).
    En résumé et en chiffre : 200 euros / semaine.
    Traitement psoriasis Crème hyppoallegenique Gel douche surgras Shampoing Deo, le tout en pharmacie, où le format familial n'existe pas (sans parfum, sans paraben, ph neutre, sans agent chimique) 3 seances/semaine d'acupuncture à 27 euros l'une Abonnement au sport.
    Comptez... je gagne 1100 euros par mois et je viens de m'inscrire à l'université pour reprendre mes etudes en qualité de salariée, en plus de mon travail... J'ai des tas de bouquins à acheter, comment je vais faire ?

    Fin septembre : je reprends le travail. Je veux y arriver. J'en ai marre. Je ne veux plus entendre parler de tout mes problèmes. Mon psoriasis est toujours là, je ne regarde plus mes jambes, ce ne sont pas mes jambes. Je dois me faire une raison, il y en a encore pour deux mois, patience.

    27 septembre : j'ai des boutons bizarres sur le ventre....

    29 septembre : je sors de chez le dermato (décidément !), c'est un eczema, par dessus le psoriasis !!!
    J'ai pour consigne de ne porter que du coton, et de changer absolument tous mes produits pharmaceutiques tant qu'on ne saura pas ce qui a provoqué la réaction !!!

    200 euros en un jour, cette fois, c'est le gouffre total.

    Regardez un peu vos armoires, à part des vieux tee shirts ou des pyjamas, vous avez beaucoup de 100% coton vous ???


    Aujourd'hui, 13 octobre : j'ai repris les corticoïdes, mon psoriasis s'estompe lentement, mais sûrement, mon eczema a disparu.
    J'ai eu des bouffées de chaleur encore jusqu'au moins dernier, façon ménopause, mais je n'en ai plus.
    J'attrape encore toutes les petites infections virales, je dois être encore un peu fragile, mais rien de grave.
    Psychologiquement, je vais bien, même si le contexte ne s'y prête pas.
    Je dors beaucoup et je suis facilement fatiguée, mais je pense que c'est surtout le stress.
    Je suis un peu en psychose : au moindre stress, souci anodin ennervement, coup de fatigue, je crains l'eruption de psoriasis ou autre manifestation somatique.
    Je me menage, j'evite les situations ou discussions stressantes, je pense à moi et ça me fait du bien.
    Je ne suis pas encore tout à fait moi, mais j'ai fait surface, j'ai le recul pour en parler, j'ai repris mes 5 kilos, j'ai réintégré ma vie sociale, j'assure au boulot, et je prends du plaisir à tout ça.
    Je suis célibataire, le temps n'a rien arrangé à l'affaire me conernant.
    Je me dis que ce n'est pas une perte... qu'aurais je fais d'un homme qui fuis quand j'ai besoin de lui ?

    Mon témoignange ici pour vous dire que tous ces problèmes sont directements ou indirectement, par réaction en ... à l'implant.
    Que je reviens du forum ... où l'on peut lire de nombreux témoignages comme le mien dont celui qui m'a touché, d'un homme qui vient de se séparer de sa femme... Je vous laisse le soin de chercher.

    J'ai désormais arrêté la pillule. Pour l'instant, je ne prends aucun contraceptif je réfléchis à la meilleure solution, etant celibataire, il n'y a pas de caractère d'urgence.

    Mon cas vaut ce qu'il vaut, d'autres auront pris 20 kilos, d'autres ont eu des poussées d'acnée fulgurante (en 24h) et leur visage ne cicatrisera jamais, d'autres ont perdu 15 kilos,ma collègue de travail a perdu des cheveux par poignées et a des trous dans le cuir chevelu, elle a egalement fait une depression, etc etc etc...
    Les exemples sont nombreux.
    Il y a de bonnes ou de mauvaises expériences.

    Mais surtout, le plus important, quoique vous décidiez de faire : si quelque problème vous arrivait, mon dermato me l'a montré par ses recherches, l'implant en est peut être l'origine, restez vigilants.

    Il m'a d'ailleurs précisé que s'ils ont fianlement décidé de l'autoriser en france, malgré ces réactions bien connues c'est à cause de la pression financière des laboratoires.
    La depression à plus ou moins grande echelle (sautes d'humeur pour le moins grave) a été décelé dans plus de 40% des cas.

    Ce fut mon cas.


    Merci de m'avoir lue jusque là et prenez bien soin de vous.


  • Problème lié à l'implant?



    bonjour,
    je viens de lire ton message et la galère que tu as connu m'a énormement touché!!!
    voilà j'ai mis un implant en juillet 2007 après la naissance de mon deuxième garçons surtout pour éviter d'avoir à reprendre la pillule (trop de contrainte et surtout un peu tête en l'air!)tout ce passer à peu près bien au début or mis le dérèglement de mes cycles!!!mais depuis janvier j'ai remarquer que je perdais beaucoup de poid (déjà pas fort épaisse avant 55kg pour 1m80!)je suis actuellement à peine à 52kg mon corp me dégoute en plus je suis toujours fatiguée très facilement sur les nerfs et quasi toujours de mauvaise humeur!!!(pas marrant pour le mari et les enfants!!!!)est ce que tu pense que ça peut venir de l'implant car le médecin m'a fait faire différentes prise de sang mais ça ne donne rien et j'en ai marre de maigrir à vus d'oeil !!!!!!aurait tu des conseil ,merci!

    Commentaire


  • Idem il y a un an



    Moi aussi je me suis complètement reconnu dans ce que tu as décris... moi qui suit optimiste ....j'ai déclenché des crises d'angoisse et dépression.....
    personne ne me comprenait (mon médecin traitant mon gyneco de l'époque) j'ai du changer de médecin (un super médecin qui m'a compris)
    pendant un mois j'avais demander à mon ancien médecin de faire un bilan hormonal j'avais l'impression que quelques choses déconnait et bien oui mais il a fallu que je tombe bien bas.....

    mais j'ai eu de la chance j'ai eu mon homme qui a été un soutien parfait.... je le réveillais en pleine nuit je ne pouvais plus sorti j'étais en stress permanent....
    je ne comprends pas que des produits comme ça soit autorisé .... cela ne coute t il pas plus chez à la société que les patientes aillent voir 36000 personnes pour ce faire soignée....
    moi j'avais un bilan hormonal atypique j'avais plus d'oestrogene (plus dosable) cela à bien mis 6 mois à revenir proche de la norme basse.....
    mais maintenant je vais mieux et ... est l'essentiel.....

    moi pour l'implant on ne m'a pas endormi du tout
    et j'avais tout les effets secondaires marqués sur la notice (le gyneco n'en revenait pas )...
    enfin c comme ca

    moi je ne l'ai gardé de mi decembre à fin mai pas plus........
    et les dégats on mit un an à être rétabli

    alors les filles NON A L'IMPLANON nous ne sommes pas des cobayes......

    Commentaire


    • Implanon ... aucun effet secondaires c'est du foutage de gueule!!!



      bonsoir je viens de lire ton témoignage et j ai des réactions similaires a celles que tu as eue je viens d'enlever limplant ce jour en urgence jai du lever la voix pour que linterne a la salpétriere me lenleve car elle maffirmait quil ny a aucun effets secondaires... c'est du foutage de gueule... depuis 1 semaine je suis couverte duricaire de sporiasis je suis en panique et red chez une dermato cette semaine bref jai limplant dumois javais limplant depuis plus dun an 1/2 au début tout allait bien javais perdu du poids mais je navais pas fait le lien avec limplant (je précise perdue 15kg) puis jai commencé a avoir des douleurs au dos ostéo ok ca passe je continue... ensuite mycose sur mycose ok ca continue sécheresse oculaire et conjontivete a répétition ophtamo ca dure .... puis ca passe. je choppe la moindre merdre gastro rhinite j 'ai des maux de tete vertige ha oui moi qui suis une rigolote qui positive tout le temps et bien me voila completement déprimée. la liste est longue... j'ai décidé de lenlever aujourdui cela s'est bien passé pas de difficulté a l'extraire. voila si des femmes sont dans le meme cas que moi ou veulent tout simplement parler de cette implant je vous laisse mon adresse chriskatelle@hormail.fr.
      je suis convaincue que tous les soucis que jai eu sont liés a cet impant et si c'était a refaire et bien je ne le referai pas. Meme si au début tout va bien attention les effets secondaires peuvent etre long a se manifester.

      Commentaire


      • Implanon ... aucun effet secondaires c'est du foutage de gueule!!!
        Ah ...



        comme je l'ai déjà écrit dans autre post, implan depuis décembre 2007.
        Les soucis rencotré sont surtout 15 jours de règles tous les mois et demi, grosse fatigue et maintenant que je vous ai lu il y a aussi une petit dépression ....
        une amie me conseille de consulter depuis 1 an ce que je n'ai jamis fait !!
        pour commencer, je vais me faire enlever l'impant !!
        merci pour vos témoignages!!

        Commentaire


        • Cc



          cela fait plus de 8 mois que tu as poster ton message et je viens de le lire ! ma reaction : stupéfaite , surprise , sous le choc , je ne sais meme pas quoi te repondre!! chemin difficile , et injuste ! pour un ... d ' implant !:
          je viens de poser le mien il ya 5 jours et je venais voir le forum car depuis la pose j ai de grosses doumleurs au bras et l implant et violet , un bel ematome est survenu quelques heures apres la pose et le quotidien devient difficile car les douleurs m'empeche de lever mon bras ou m appuyer dessus j'ai téléphoner a mon gyneco le lendemain il m'a conseillé d'attendre 1 semaine avant de venir le consulter mais j'ai peu d'espoir ! de plus apres avoir lu tout vos commentaires cela est difficile de concevoir ma vie avec un implant le chemin a été tres douloureux pour toi et sa fait vraiment peur ! j espere sincerement que tu as retrouver quelqu un aujourd hui et que tu vis dans le bonheur , ton histoire ma beaucoup touché !! tres bonne continuation a toi a bientot stef

          Commentaire


          • Kel courage



            Merci pour ton témoignage moi qui encore hier y songer à me l'implanter! C'est dingue, tu sais tu fais preuve de courage. Prend grand soin de toi soigne toi poursuis tes études et sois toujours aussi courageuse.

            Commentaire


            • Implanon?????? 8 ans sans savoir



              le choc de te lire ,moi cela fait huit ans (dés sa sortie) que je l'ai planter dans le bras ,"avec deux changement , bien sur".j'ai bien remarquer que depuis qq temps que je n'étais plus tout a fait moi.
              j'ai opter pour cette contraception dés la naissance de mon second enfant ,la pilule je l'oublier en permanence,la prise de 2 ou 3 comprimer n'étais pas trop recommander mais je le fessais tout de même alors voila la raison de cette pose .
              depuis plus d'un ans je songer réellement a me le faire retirer .
              plus du tout convaincu que cette méthode étais la meilleure pour moi :
              -règles de plus en plus fréquente comme pour toi avec le temps elle se rapprocher de plus en plus.
              -mais symptômes... irritable,perte de ma libido, pertes de poids dans des période et prise dans d'autre (boulimie et anorexie),boutons sur les fesses comme des furoncles pour certains ,et pour finir gros psoriasis sur le crane.Tout ça bien sur sans diagnostic clinique seul le stress étais coupable de tout mais Mo, bien sur je suis stresser mais pas plus qu'une maman de deux enfants qui travaille .
              bien sur des examen medico et prise de sang on était faite mais on ne m'a jamais dit il y a qq chose qui ne va pas , je fait confidence aux spécialistes .

              merci pour ce témoignage qui va me faire prendre une autre orientation contraceptive et médicale .

              merci aussi car maintenant quand on me dira tu as changer ,tu t'énerve pour rien,arrête de prendre tout pour toi,je pourrais enfin me dire que la raison n'est pas forcement du qu'a moi mais aussi a ce truc qui et planter dans mon bras.

              Commentaire


              • Merci



                merci je suis pa folle ca fait 3ans que j'ai plus implanon et depuis c'est le bordel.Mon gyneco me dit que l'implan n'y est pour rien je suis persuade du contraire

                Commentaire


                • Reponce



                  HO la la ma pauvre .. Pfff .. En plus j'ai ésité entre le patch (evra) ou l'implant.. Tous conte fait j'ai bien fait de choisir le patch.. !!
                  en tous cas courage a toi pour le futur...
                  : ...

                  Commentaire


                  • Une cage invisible



                    J'ai 20ans, et j'ai un implant depuis Février 2010, tout allait bien ,une copine m'en avait dit que du bien ...
                    J'ai pris 10kilos, moi qui avait déjà des formes, je me suis dit " ce sont les hormones, tant pis si c'est le prix a payer pour être tranquille 3 ans "
                    Depuis tout va mal, des règles qui viennent et qui repartent quand elles en ont envies, avec des douleurs parfois très intenses.
                    Puis, j'ai commencé à avoir des maux de têtes, parfois douloureux, eux aussi...
                    Après sont arrivées des sensations de mal-être, des vertiges, des bouffées de chaleur, une énorme fatigue à longueur de temps...
                    Et enfin des crises d'angoisses, je ne voulais pas me dire que c'était l'implant qui provoquait cela, alors j'ai commencé à devenir paranoïaque, croire que j'avais une maladie, que c'était fini, moi qui croque généralement la vie à pleine dents....
                    Même mon copain pensait que je partait en dépression, je pense qu'il n'avait pas vraiment tort, mais je me voilais la face. Et oui, comment une si petite barre dans le bras peut foutre en l'air le moral d'une jeune fille pleine de vie ? Ce n'était pas pensable...
                    Aujourd'hui ça fait 9 mois que j'ai l'implant ( pour dire comme cela est arrivé très vite dans mon cas ), j'ai beaucoup de mal à m'endormir, j'ai peur pour ma santé, alors ce soir, je me suis dit " Et si c'était vraiment l'implant qui me mettait dans cet état là ? " ( Ce que mon copain sefforce de me faire comprendre depuis quelques temps ), et je tombe sur ce forum, je lis ton histoire, égoïstement je suis rassurée que je ne sois pas paranoïaque mais cependant je suis écoeurée
                    que cette méthode de contraception puisse foutre en l'air tant de chose, niveau physique, mental, sentimentale... et surtout pour la santé ( référence à ton hyperthyroidie, psoriasis, eczéma...)

                    Je vais prendre au plus vite RDV pour me retirer cette chose dans le bras que je ne supporte plus.

                    Je veux redevenir celle que j'étais !

                    Commentaire


                    • Bonjour



                      voila 4 ans que je suis avec mon chéri, a cette époque il m'avait pas tout dit a son sujet (mais rien de grave quand j'y pense) depuis presque 3 ans j'ai un implant tout c'est bien passer sauf des regles tres abondantes et qui durais parfois presque 1 mois pour s'arreter quelques jours et revenir mais bon ca n'as pas durer j'ai des regles douloureuse (ce que je n'avais connu auparavant) et voila ca fais 3 ans que je suis agressive et vraiment peau de vache avec mon chéri je remets sans cesse l'histoire de nos debut sur le tapis je n'arrive plus a parler je ne fais que hurler et en plus je lui dit qu'il ne comprend jamais rien qu'on peut jamais parler avec lui (bravo) il y a presque 1 an j'ai perdu mon papa et la forcement petite dépression je ne supporte plus rien et je suis au meme stade que toi je ne m'alimente plus moi qui aime les bonnes bouffes! avant l'implant je pesais 51 ou 52kg j'esperais grossir un peu mais je suis a 44-45kg je ne me supporte plus je pleur tout le temps je dors mal la nuit et je suis tres fatiguée la journée...
                      voila ca fais 3 ans que je pourri la vie de mon chéri a cause de cette grosse M.... j'ai rdv dans 2 semaines pour l'enlever j'espere que tout iras bien apres ca

                      Commentaire


                      • ...



                        jai 25 ans cette année et sa fait le 2eme implant que j'ai. j'ai mit le 1er en 2006 pendant 3 ans je l'est gardé puis rendu la 3eme année je l'est enlever et remit un 2eme que j'enlèverais en 2012. coté regle bah sa fait depuis le 1er ... que je n'en est pas du tout et quand je dit pas du tout c'est vraiment rien, aucun saignement, aucune douleur au bas du ventre et auncun changement d'humeur enfin on ne ma rien dit.
                        tous les commentaire que j'ai lut j'hallucine, vous avez vraiment pas de chance, mon gynéco m'avait dit soit tu auras tes règles tout le temps soit pas du tout et il ne ma fait testé une pilule avant ou quoi.
                        je suis tres contente du résultat que sa donne, mon copain s'inquiète un peu de savoir que sa fait 5 ans que j'ai aucune règles, il dit que je devrait peut-etre aller revoir le gynéco.
                        vous, qu'en pensez-vou?
                        merci.............

                        Commentaire


                        • Toutes différentes



                          Bonjours ,
                          Je souhaite faire part de mon vécu avec la pose de limplant contraceptif. ... .
                          Je me suis fait poser un implant en juin 2007 car je ne pouvais prendre la pillule a heure fixe a cause de mon emploie qui moblige à ne jamais travaillé au méme horraire.
                          Les 3 premieres années se sont passé sans probléme important, je nest eu, ni prise de poie, ni boulversement des régles puisque je nen est pas eu pendant 3 ans ; jai juste eu une légere poussez dacné.
                          Après les 3 ans maximal du port de limplant je men suis fait posser un nouveau la premiére année passé avec cette implant cest passé sans probléme mais cest à la deuxiéme que tout à changé.
                          Jai commencé par avoir mes régles pendant 5 semaines tout les deux mois en quantité minime. Puis au cours de ma visite annuel chez ma gynécologue elle a décelé des fibromes de taille importantes dans mes deux seins. Sans compter que depuis le début de cette année (5éme années dimplant) je tombais malade très souvent et pour toute sorte de virus et maladie, alors que au paravant je nétais pas du tout sujet à tombé malade couramment. Quelque temps après mes régles duraient aussi longtemps mais en saignement affluant ;(un tampon supert 4 gouttes ne tenait pas plus de 2 heures) et etais couramment acompagné de caillo de sang.
                          Suite a tout ces probléme physique ma gynécologue ma fait plusieurs test de facon à les expliqués.
                          Quelques mois après nous avons découvert que tout ces problémes venait de limplant .
                          Période de régles trop longue : mon corp sest mis a combatre mes ovules de facons trop forte ceux qui me provoquait des régles douloureuse avec saignement très affluent et sur longue durée.
                          Ceux qui éxplique que jetais souvent malade puisque mon organisme était affaibli par le combat permanent de mes ovules ainsi que la baisse de mes anti-corp suite a mes saignement.
                          Les fibromes : les taux dormone etais 5 foix supérieure a la normal ceux qui a axcélérer leurs grossisement.
                          Tous sa pour dire que méme si limplant et un contraceptif très fiable, pratique et très peut dangereux. Il malgré tout se méfier surtout après 3 ans de pose. Ces problémes sont très rare mais réel.
                          Depuis que lon ma retiré limplant ma santé ne vas pas vraiment mieu mon organisme met beaucoup de temps a refonctionner normalement. Mais les medecins disent que cest en bonne voie.
                          Je ne souhaite pas faire peur au femme qui porte un implant mais allérté celle qui montre des cindrome tels que les miens.

                          Commentaire


                          • Et une de plus...!



                            Quel réconfort de lire tous ces témoignages!

                            voici ma situation: apres avoir fait part a ma gygy d'une envie d'implant (n'ayant pas lu vos témoignanges avant malheureusement..!!), elle m'a prescrit ... pendant 6 mois. pilule qui a soit disant les memes effets que nexplanon. pendant ces 6 mois aucun soucis, plus aucune règles, pas de prise de poids réelle, aucun mal de tete.... et donc je me laisse tenter par la pose de cet implant.
                            posé fin octobre 2011, les premiers effets se sont faits sentir au bout de 15 jours/ 3 semaines. ces memes effets secondaires qui se sont de plus en plus amplifiés.

                            pour résumer:
                            - prise de poids ( entre 5 et 10 kg)
                            - toujours une absence de règles mais cela ne me pose pas problème,
                            - maux de tete, au niveau de la tempe de plus en plus fréquents et rapprochés. que je ne supporte vraiment pas, envie de me taper la tete contre les murs tellement la douleur etait forte,
                            - changement de caractère: avant calme et attentionnée avec les gens qui m'entourent, je me renferme sur moi meme de plus en plus, me concentre sur mes cours et ne fait plus attention au monde extérieur,
                            - je deviens irritable, je perds patience avec la moindre petite difficulté que je peux rencontrer dans mon quotidien,
                            - douleurs dans le thorax, très fortes, qui arrivaient en cours, devant la TV, donc sans raisons particulières..
                            - idées noires, plus aucune envie de rien...

                            tout ca pour dire que cet implant, c'est une vraie M*****!!!!
                            bien sur, cela peut très bien convenir a certaines personnes, mais les effets secondaires sont vraiment insupportables, j'ai meme songé au pire, envie d'en finir avec tout ca...

                            Après que mon copain et mes parents m'aient fait part de mon changement car ils ne supportaient plus mon état mais n'osaient pas me le dire par peur que je m'emporte totalement, j'ai vraiment pris conscience que depuis la pose de cet implant, plus rien n'allait.
                            Je suis donc allée revoir ma gygy qui ne semblait pas comprendre tous ces effets... mes douleurs dans le thorax et les douleurs à le tempe étaient soit disant dues à "des bouffées d'angoisse" selon elle... après m'avoir suggéré de voir un psychologue, cherchant a tout prix a me chercher d'imaginaires problèmes familiaux, sentimentaux, au niveau de mes etudes blablablabla...j'ai dit STOP!

                            j'ai donc retiré en urgence ce fichu implant, je ne le supportai plus du tout. ma gygy n'ayant pas voulu me le retirer immédiatement, j'ai du trouver un autre gynéco par l'intermédiaire de mon médecin traitant. il me l'a retiré mercredi dernier. deux jours après mon "appel au secours". ce dernier n'a fait AUCUN commentaires sur mon envie de retirer nexplanon. Profession qui semble donc partagée sur les effets de ce contraceptif..

                            alors un conseil: avant de vouloir poser un implant, il faut bien y réfléchir à deux fois. a choisir, je préfere retourner a ma bonne pilule qui m'attend sur ma table de nuit tous les soirs ^^ plutot que d'avoir tous ces effets secondaires inquiétants et qui à terme auraient pu me conduire à commettre l'irréparable sur le long terme, j'en suis quasi certaine....

                            depuis mercredi, a mon grand bonheur ainsi que pour celui de mon copain et de mes parents, ces effets s'estompent peu à peu.. j'ai l'impression de revivre! et le mot n'est pas faible.
                            retrait un peu douloureux mais bon ce n'est pas grand chose comparé à ces 3 mois de souffrances tant physiques que morales.
                            satisfaction la plus totale de voir que tous ces problèmes prétendus psychologiques selon mon ex gygy maintenant, etaient en fait dus à nexplanon....

                            merci a tous de m'avoir lu jusque là!

                            Commentaire


                            • Implant



                              BONJOUR VOILA JAI UN IMPLANT SA FAIT BIENTOT 1ANS QUE JE LAI ET SA FAI 2SEMAINES QUE JAI LES SYMPTOMES D UNE FEMME ENCEINTE ES CE POSSIBLE DE TOMBER ENCEINTE AVEC UN IMPLANT??

                              Commentaire


                              • Implant
                                Reponse



                                pour répondre a lili17000, je ne sais pas s'il est possible de tomber enceinte. soit disant, c'est une des contraceptions les plus sures mais personnellement j'ai du mal a y croire. sous implant j'avais également des symptomes de femme enceinte, que je n'avai pas sous pilule. le meilleur moyen de savoir est de faire un test urinaire (j'en ai fait deux en 3 mois d'implant pour ma part car je trouvai tous mes symptomes tres etranges..) au moins le doute sera levé sur cette préoccupation.

                                Commentaire


                                • Implant
                                  Rare



                                  bonjours pour répondre a lili17000 oui il est possible de tomber enceinte avec un implant cela arrive a 1 femme sur 1000 ceux qui permet de dire que ces presque impossible cela dit l'implant peut diffusé ces hormones un peut trop tard ceux qui peut provoqué une fécondation mais des que les hormones atteindrons l'ovule il sera neutralisé. cela mes déjà arrivé quand je portais l'implant c'est rare mais sa arrive.

                                  Commentaire


                                  • Et une de plus...!
                                    Effets secondaires



                                    pareil que vous toutes, je vais chez ma gyneco , avec 3 enfants l'oublis de la pilule revenait souvent je demande elle me prescrit l'implant une semaine aprés il etait pose.
                                    Pendant 2 semaine top , ras ,mais la semaine suivante le massacre : en 3 semaines j'ai pris 5 kg debut de la belle saison en plus je faisais comme chaque année super attention la balance ne cessait de monter .
                                    S'ajoute à ça une transpiration abondante et dehors il ne fait pas franchement bon ! je suis d'une humeur de dogue je m'en prend a tout le monde je suis enervée au dela de ce que n'ai jamais été c'est completement dingue.
                                    Lundi dernier tellement enervée j'ai fais un enorme bloquage musculaire de tous le corps avec une nervralgie faciale hyper douloureuse (avec evanouissement) rien ne dit que cela vienne de ça mais bon sacrée coincidence quand même !
                                    Je n'en peux plus on me le retire jeudi et j'attends ce moment avec impatience

                                    Commentaire


                                    • ...



                                      J'ajoute aussi mon témoignage.

                                      J'ai choisi de changer de contraception à cause de gros problèmes intestinaux (je prenais la pillule depuis des années) et donc je me suis informée sur ... Etant donné que les témoignages était de 50/50 sur la tolérance de l'implant, je me suis dis pourquoi pas moi???
                                      Grosse erreur.........
                                      Oui c'est chiant d 'avoir ses règles mais on ne s'imagine même pas à quel point on voudrait ne jamais avoir porté cet implant.
                                      J'ai 22 ans et ça fait 5 ans que je suis avec mon namoureu, je porte l 'implant depuis 1 ans et demi.
                                      Tout d'abord,le gynéco m'a dit que j'aurai la peau un peu grasse mais que c'était le seul inconvénient...oui tu parles je voudrais bien lui en collé un d'implant pour qu'il se rende compte.... Bref J'ai eu une grosse poussée d'acné. Je me suis dis c'est pas trop grave oui seulement ça s'est étaller dans tout le dos et le visage.Ca fait 1 ans et demi et moi qui avait la peau lisse, jamais de point noir et presque 0 cicatrice, maintenant je suis ravagée...J'ai des cicatrice partout, des point noirs partout t rien n'y fait aucune lotion; crème etc...
                                      Ensuite, j'ai été ,niveau règles,tranquille durant 1 mois, mais après, le catastrophe...Réglée durant 7 mois non stop...(je me suis dis allais courage ça va s'arrêter et en effet) mais depuis je suis réglée de temps en temps durant 2 semaines ou 3 d 'affilée....
                                      Après, j'ai l impression que mon humeur faisait du yo-yo...
                                      Je ris je pleurs et je développe de la nervosité, de l'irritabilité et de l 'agressivité....c'est génial pour l'entourage
                                      et au niveau de la nervosité j'ai maintenant des toc je me gratte instinctivement le crâne tout le temps et j'enlève les croûtes oui c dégueu mais j'arrive pas à arrêter je suis trop nerveuse faut que je m'occupe les mains donc résultant cicatrices sur le crâne et j'ai la trouille de perdre mes cheveux. (Avant je pouvais rester 3 heures à regarder un film sans bouger)
                                      S'en suit, de la fatigue je pourrais dormir tout le temps et la nuit je dors très très mal.
                                      Et enfin, je pense, comportement dépressif....l'impression d'avoir sa place nulle part totale remise en question chaque jour....je ne me sens plus heureuse alors que j'ai tout pour l'être....
                                      Ah non, dernière chose, libido à 0 alors que mon namoureu et moi étions très actif à se niveau là ce qui entraîne de la colère entre lui et moi je n'accepte plus rien et on est au bord de la rupture.....à quoi sert une relation si l'on a pas des moments d'intimité??? et quand il vient vers moi je bloque et si lui n'a pas envie je suis furax....(culpabilité énorme).
                                      Et aussi des migraines durant 3 à 4 jours non stop que rien ne soulage et au moins 2 fois par mois.

                                      Enfin tout ça pour vous dire que c'est un comportement qui vient au fur et à mesure et qu'on ne s'en rend pas compte et qu'une simple contraception peut briser un couple...

                                      Pour ma part, j'ai du aller faire des perfusion de magnésium pour la fatigue et le mal de dos... et là, quand j'ai parler que je devais arrêter de fumer (souffle au coeur) le médecin m'a dit " Vous savez, les hormones sont aussi dangereuses que la cigarette" et là TILT!!!!!!!!!

                                      Je savais que quelque chose n'allait pas avec l 'implant et je suis venue lire les témoignages....je m'y suis retrouvée et j'ai vague espoir de retrouver ma vie d'avant....

                                      Je vous dis merci d'avoir partager vos témoignages car sans vous on est perdu, seul, et on se dit qu'on devient complètement dingue......

                                      Demain je prends rendez-vous chez une nouvelle gynéco pour me faire enlever l 'implant ça fait trop longtemps que ça dure....

                                      et bien franchement, en relisant tout le mail je me dis que la liste d 'inconvénients est longue et je ne dirais qu'une chose : ATTENTION aux hormones et à ...

                                      et merci à toute car sans vous, je ne me serais toujours pas rendu compte à quel point cet implant est la cause de beaucoup de choses négatives... Me revoilà avec un peu de baume au coeur et le sourire.

                                      Commentaire


                                      • Je me suis inscrite pour te remercier !



                                        Merci d'avoir pris le temps de faire part de ton histoire personelle qui a du être très difficil a vivre...et qui m'a été très utile.
                                        J'ai actuellement cette merde d'implant dans le bras je ne peut pas appeler ces hormones de synthèse autrement ...
                                        J'étais en train de me renseigner car au début tous allait relativement bien moi aussi je pensais faire partis "de la "bonne moitier"( des femmes ou cela se passait bien.)
                                        La mise en route m'a juste fait quelques décalage de règle etc..au bout de 6, 7 mois c'est la que sa a commencer a merder mais je ne m en rendais pas compte m'étant cela sur le compte de mes etude qui me stressai, sur une période de fatigue du a X raisons.. Mon copain a commencer a me dire qu il trouvais que j'étais plus souvent malade qu'auparavent..
                                        J'ai tout chopé angine carrabinner gastro répéter grippe et des période de fatigue très difficil. J'ai l'impression que cette implant agit carrement sur une partie de notre cerveau tellement je ne m'écoutais plus, je n'écoutais pas mon corps alors qu habituellement si je n'ai pas écouter mon copain qui me disais qu il se demandais si l implant pouvais baisser mon systeme immunitaire,ni mes proches ni ma famille..
                                        Puis j'ai écouter mon papou qui me disais avec son médecin traitant "non je ne crois pas que l implant te rende malade " merci le médecin!!! :-/
                                        Car encore la crainte de mon pere que j'enleve l implant se comprend.. Bref
                                        Puis je trouvais sa geniale de ne pas a avoir penser a cette petite pillule tout les jours.

                                        Les règles jusque la allais puis jlai est eu 1 mois entier sans inetuption deja j'étais dans un étais de fatigue pfff...
                                        Puis mon copain mes amies ma famille me disais "dit donc tu deeviens agressive tu t'énerve sans raison et j'ai halluuciner tout comme toi je trouvais des reproche a faire a mon copain et vraiment j 'avais l impression que c'étais les autres qui avait un probleme pourtant je suis plus de nature a me remettre en question (pas de façon exessive) et la a cette période et encore aujourdhui je suis souvent " en surchauffe" .
                                        Vu que j'ai 20 ans jme suis dit jdeviens comme ça ou c'est "la crise de l'adolescence" bref excuse excuse quand tu nous tient .
                                        Quand j'ai lu tous ce que tu avait écrit je me suis reconnu appart tes passages chez le dermato mais jchui persuader qu'avec un peu plus de stresse je serai pas loin d'avoir un truk du genre...

                                        ton Expérience m'a frapper et tellement que j'ai a mon tour récapituler les évement et jme dit quelle ... j'aurais du réagir. et d ailleur l entourage me disais que j'avaiss changer du tout au tout...
                                        J'étais hyper sociable je suis devenu antipatique j'étais babacool jchui devenu mégère (pas a plein temps non plus! mais quand même)....




                                        Je suis énerver du manque de prévention des médecin qui mon poser cette implant et encore plus qu il ne met pas orienter vers une contraception SANS HORMONNNNNNNNES
                                        Je ne savais mm pas que cela existais et puis surtout pourquoi ne pas toujours, au cas pas cas bien sur, orienter les femmes vers des méthodes non chimique Marre de faire des femmes des corps bionique !

                                        Le stérilet en cuivre me parait être une bonne solution je me demandais vu que ton cas et le miens est similaire ce que actuellement tu avait choisi comme moyens de contraception??

                                        Mon copain n'en peu plus de mes saut d'humeur et de ma depression car c'est terrible j'ai le moral a ras des paquerette.. snif j'en peu plus j'ai eu des idées qui ne ressemble pas DU TOUT a la bonne Vivante que j'étais..

                                        Avoir lu se que tu as pris soin d'écrir m'a pris au trip en particulier quand j 'ai lu que ton copain avait fuit... Je crois que tu étais sincère en disant que si un gars fui au moindre probleme c'est préférable qu il ne soit plus avec toi...c'est pas bête.

                                        Je suis terrifier a l'idee de me séparer de mon copain qui a tenu deja2 ans avec moi ET l ... Mais la je vois bien que c'est deja plus que limite.

                                        Je voulais savoir si tu n'étais pas un peu sensible deja a la base émotive mais sans excès mais le genre un peu fleur bleu?
                                        Je suis assez sensible a la base mais la l 'implan me FAIT PLEURER a la moindre chose un peu a l eau de rose sa craint ^^

                                        Je vais arreter le roman mais Merci beaucoup parceque cela dépend entièrement des femmes j'aimerais qu elles arrete de dire l implant c geniale les femme qui on des soucis avec c faux ou même c'est qu elle avait deja un pete au casque tout etre Humain est différent aucun métabolisme ne se ressemble!

                                        Amicalement en espérant que depuis cette période les chose se soit améliorer pour toi..

                                        Puis merde la pillulle pour les mec sa EXISTE alors?!
                                        Qu est ce qu ils attendent !




                                        Commentaire


                                        • Ouf!



                                          Pour cet article, merci.
                                          Ô combien je me retrouve dans la description des journées que tu as faites. Je n'ai pas eu les soucis dermatologique que tu as évoqués mais je souffre d'acné, de prise de poids, de perte de libido et, surtout, d'un état dépressif sans pareil dans ma vie. Avec celui qui est l'amour de ma vie, on se déchire...à cause de moi, je ne me reconnaît pas, plus. Je suis pommée!
                                          Mais j'ai des idées noires qui m'entourent, je m'isole ça ne me ressemble pas.
                                          En lisant ton article, je réalise que c'est peut être du à l'implant...j'ai appelé ma gynéco pour me le faire enlever. Pourvu que tout cela rentre dans l'ordre...

                                          Commentaire


                                          • Pareil



                                            bonjour
                                            c'est mon 3 eme implan, mais les effet tel que libido reduit plus ou moin a néant pas de douleur mais bouton acné , et molasse fatigué tension au tour de 9, et pas malheureuse mais pas heureuse drole de sensation

                                            je me demande si ça ne viendrai pas de la aussi car mon couple va très bien hormis cest probleme la mais ces problemes commence reelment a en devenir un gros pour le couple, je m'en fiche un peu de tout , prend plus trop soin de moi etc, donc tout ceci viendrai de ce petit baton ,meme au bout du 3eme?

                                            de plus ma poitrine fond , bref qu'en pensé vous j'envisage serieuse de courrir chez mon gineco pour le retiré;;;
                                            moi qui me turlupine et me sent coupable de ma situation couple et sexuel sans en comprendre la raison car les sentiment sont toujour la j'avoue que ça expliquerai pas mal de chose et serai ravi de redevenir celle que j'etait,

                                            Commentaire


                                            • Mauvaise expérience pour moi aussi...



                                              Vos témoignages me réconfortent. Une expérience similaire pour moi : pose de l'implant en janvier 2010. Les 6 premiers mois, RAS, puis en septembre 2010, premières bouffées d'angoisses, en novembre cette engoisse devient omniprésente. Traitement antidépresseurs (qui ne fait que décupler mes angoisses les premières semaines) puis mon état semble se stabiliser, puis vlan de nouveau le moral dans les chaussettes. Mon moral est un yoyo !! Je ne comprends pas, moi qui adore croquer la vie à plaines dents, et en plus j'ai tout pour être heureuse : un mari aimant et que j'aime, 2 enfants magnifiques, une maison super dans laquelle nous avons emménagé il y a 1 an, 1 job d'enseignante que j'adore... Je ne comprends rien, j'ai l'impression de devenir folle !! Puis lors d'un RDv chez ma psy, elle remarque que c'est souvent lorsque j'ai mes règles que je ne suis pas bien. Elle me dit alors : vous savez les hormones peuvent avoir beaucoup d'impact sur le moral ! Et là j'ai moi aussi eu un TIIILLLLTTT ! L'implant ! J'en parle à mon médecin traitant, mon gynéco qui ne semble pas surpris : oui cela arrive. Il me l'enlève illico.
                                              Cela fait maintenant 1 mois que je ne l'ai plus dans le bras, mais j'ai encore des sensations "bizarres" : jambes et bras en coton le matin, nausées, boule au ventre et humeurs en yoyo. Mon gynéco me dit qu'il faut bien 2 à 3 mois pour retrouver un état normal. J'attends donc... et j'espère moi aussi redevenir la fille joviale que j'étais....

                                              Si ce message peut servir...

                                              Commentaire


                                              • Mauvaise expérience pour moi aussi...
                                                Et bin!



                                                moi je suis un peu sur les fesses

                                                tout ceci a cause d'un ptit baton wouaw moi meme je n'y avait pas pensé un seul instant c'est ma belle soeur qui m'avait posé la question y a 2/3 jours et qui m'a conseillé de voir un peu sur le net les reaction , je ne suis pas au stade deprime, du moin ça ne demande pas un traitement mais il est vrai que gout a rien du tout meme ne plus prendre soin de moin, laissé mon homme de coté sans qu'il y ai un probleme de sentiment, m'en fiche de tout , ou alors me fait un montagne pour une queu de poire, plus de libido , avoir juste envie d'etre tranquille tout ça, et ce n'est pas dans ma nature, et ne voit pas d'ou cela peut venir, donc en voyant toutes ces reactions jme dit " mince !!

                                                j'ai pris un rdv pour le retiré, j'ai rdv dans une semaine, mais vais basculé pour une pillule mini dosé, deja pour faire redescendre un peu, j'avoue esperé que c'est belle et bien la cause

                                                mais je trouve ça honteux de le proposé sans dire tout les effet que cela peut avoir, car moi la seule chose qu'on m'avait dit la dessus c'etait que les regle serai detraqué...

                                                Commentaire

                                                Publicité

                                                publicité

                                                Chargement...
                                                X

                                                publicité