publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Alcool besoin d'un peu d'aide !

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Alcool besoin d'un peu d'aide !



    Bonjour à tous
    Bon je me lance......
    J'ai commencé à copiner avec l'alcool il y a 10 ans plus par fête que pour autre chose, puis la conso à augmenter tout doucement, de week-end et jours fériées, j'ai passé à un jour sur trois, puis un jour sur deux il y a 2 ans, puis presque chaque jour. Sage le midi car au travail je ne montre rien, j'attaque le soir. Midi et soir les jours fériés. Double dose de ricard en cachette, petit tour au magasin du coin pour acheter une boisson ( le prétexte la location DVD ).
    j'ai vu des soirs ou je m'endormait lamentablement devant la télé devant ma femme et les enfants, pire une soirée resto ou j'avais consommé en douce vant, j'ai terminé le repas dans le cosmos, les clients nous ont regardé avec mépris, une honte pour la famille. Les ennuis étaient boulot, financier, bref après chaque problème était bon pour s'en prendre une.
    Je repousse chaque jour la date d'arrêt depuis un bon moment, mais je crois que cette fois je suis décidé. De plus ce qui est incompatible et dangereux, j'ai un diabéte type 2........
    rendez vous lundi devant le médecin à qui je vais tout déballer.
    Je souhaiterai avoir des avis de personnes qui étaient comme moi. Malgré le fait que je ne suis pas bourré du matin au soir, il faut bien admettre que je suis dépendant.....
    Quelles traitement avez vous eu ?
    Qu'est ce qui a marché ?
    Que se passe t-il au niveau du corps ?
    Je m'interroge sur beaucoup de choses ????
    Merci de vos témoignages, je vous tiendrai au courant
    Cordialement
    Laurent

  • Même parcours..



    Salut Laurent...Déja tu tre rends copmte de ton statut alors tu as déja fais une petite partie de la longue route qui nous attend !si la journée tu ne bois pas tu te ratrappes évidemment le soir ,mais à triple doses on se cache et on s'écroule devant la TV médicalement le corp est cappable de se passer d'alcool bien sûr c'est hyper difficile.Donc pour cela il faut un paliatif.Je suis suivi depuis 1 mois en alcoologie par un super mec ... en adictologie de ce fait je suis un traitement medicamental aotal pour conserver l'abstinence et surtout valium qui je précise ne m'assomme pas !Tu sais certainement que l'acoole est un anti dépressif naturel par excelence même si tu as une super famille et tout pour être heureux prends le problème à la base !Vas voir des gens sérieux qui ne te juge pas et qui vont t'aider pour ton moral qui je suis sûr en à pris 1 coup dans la gueule, traites le problème à la base et tu verras que tu auras fais une bonne moitié du chemain
    ADMETS ECEUILLES ET ADOPTES de quel région es tu ? veux tu que je t'envoies mon E mail ? courage une autre vie t'attends crois moi 'stef.slomiany@hotmail.fr

    Commentaire


    • Même parcours..
      Besoin d'aide!!!



      salut, je suis tombé dans l'alcool depuis le décès de ma maman, il me semble ke je suis dépendante car malheureusement j'e ressent en besoin tous les JOURS certes ce n'est ke de la bières mais kan même?

      Commentaire


      • Un parcours du comabttant



        Je suis dans le même cas que toi, et j'ai décidé d'arrêter voilà 4 jours. J'ai réfléchi seule à la meilleur façon de couper court à cet engrenage. Je travaille, j'ai 2 enfants
        et tout à l'air d'aller bien en apparence! Mais en apparence seulement. Ce qui me donne envie d'y arriver, ceux sont mes enfants, ils sont encore petits et je ne veut pas qu'ils me voient dans 10 ans comme une alcoolo de 50 ans complètement ravagée. Jen ai fini de repousser la date de l'arrêt, maintenant je teste ma vie sans alcool et je constate les bienfaits sur mon humeur.
        Je crois qu'il n'y que la volonté d'y arriver qui vaut.
        bon courage

        Commentaire


        • Sen sortir



          bonjour mon conjoin é kom toi il a été voir docteur plus association mé rien na plus laider ni les traitements dailleurs!!!la seule chose a fair avoir beaucoup de volonté changer ses habitudes ne pas i penser car beaucoup de sensation de mank sinon tout est dans le cerveau pense é fé otre chose bon courage bye

          Commentaire


          • Alcool



            bonjour j'ai lu ton mesage en se moment je me soigne pour l'acool je suis suivi par un medecin toute les semaine et je vai en hospital de jour de 2 par semaine ça m'aide beaucoup . mon traitement est aotal seroplex et du seresta .le seresta s'est pour le sevrage sois que tu le fait chez toi ou dans un centre .
            bon courage a toi s'est tres dure mais ça en vaut la peine pour ta famille si tu a besoin de reisegnement necite pas à me pose des question

            Commentaire


            • Ta chance



              Tu as la chance de reconnaitre ton état et de vouloir essayer de t'en sortir. Pour cela je te dis bravo. Tu as déjà fait un bout de chemin.
              Maintenant il faut te faire aider et si tu veux sauver ton ménage, et ta vie bats toi.

              Je vis avec quelqu'un qui refuse de reconnaitre sa dépendance et c'est comme si il me mentait a chaque instant. Il boit en cachette mais la bouche pateuse ne ment jamais. Les propos incohérents aussi. Je voudrai tant qu'il est le déclic mais je n'y crois plus et je fais mon deuil tout en pleurant en cachette. C'est triste d'en arriver a ce stade alors que la vie nous sourit enfin à 40 ans.

              Commentaire


              • Ta chance
                Envie de sortir de l'enfer



                bonjour,

                je suis nouvelle sur ce forum, c'est très difficile de franchir le cap et d'admettre que l'on est alcoolique depuis des années, je cherche une personne pour communiquer

                Commentaire


                • Envie de sortir de l'enfer
                  Une personne pour communiquer



                  bonjour
                  j'ai lu ton mesage c'est vrai que s'est dur de franchir la cap mais ca en vaut la peine . en se moment je suis suivi par mon medecin et je vais 2 fois par semaine en hospital de jour ce m'aide ennormement. si tu veut me pose des question il n'y a pas de probleme.
                  bon courage

                  Commentaire


                  • Courage



                    Mon mari est dans le même cas que vous sauf qu'au mois de mars de cette année, j'ai malheureusement demandé un internement à la demande d'un tiers car il est devenu agressif avec les enfants.
                    J'ai très rapidement compris que l'hôpital psychiatrique n'était pas l'endroit idéal. Il était en période de déni.
                    Depuis sa sortie (traitement au valium, théralène, vitamines aotal 300 mg-médicament pour palier au manque d'alcool), il a complètement dérapé à savoir 2 bouteilles de rouge par jour ainsi que de la bière. Puis, un jour, il a reconnu avoir un problème avec l'alcool. Il avait franchi le pas. En parler.
                    Il est hospitalisé dans un service d'alcoologie depuis le 20 mai et je pense que dans votre cas se serait une solution a envisagé.
                    Vous n'êtes plus seuls et vous vous rendrez vite compte que d'autres personnes sont confrontées à cette maladie.
                    Dans ce service hospitalier, personne ne vous juge. Au contraire tous le personnel soignant est à votre écoute à savoir : médecins, infirmiers, psychologue, assistante sociale et divers intervenants extérieurs (des personnes qui ont connus le même problème et qui parle de leur combat au quotidien.
                    Depuis, je redécouvre mon mari sous un autre jour ; nous recommençons à dialoguer.
                    Il sait que le combat n'est pas gagné d'avance (minimum 1 mois d'hospitalisation une post'cure dans un établissement spécialisé de trois mois pour consolider le sevrage.
                    La période peut vous paraître longue, mais comparer à 23 ans de galère c'est peu.
                    Mais la décision finale n'appartiendra qu'a vous.
                    Je vous souhaite beaucoup de courage et pensez-y, vous n'êtes pas seul.

                    Commentaire


                    • Envie de sortir de l'enfer
                      Courage



                      je suis moi meme alcoolo j'ai fai plusieur tentatives pour arreter complétement,rien ni a fait jusqu'au jour ou je suis tomber de la chaise et un la face contre terre la j'ai pris conscience qu'il fallait que j'arrete:je suis sous aotal (un sevrage médicamenteux)citolopran pour dépression et bromazépan anxiolitik pour m'aider a dormir,j'ai 2 fils et j'ai honte dvt eux c dur mais il n'y a que la volonté qui peut t'aider;mon doc ma dit que je n'était pas alcoolo mais c cyclique car je ne boi pas la journé mais le soir pour destresser mais les résultat son la je sui saoule et agressive;

                      Commentaire


                      • Décision à prendre pour de bon.



                        Bonjour ,
                        J'ai 43 ans , alcoolo-dépendant depuis 5 ans et çà fait 2 semaines que j'ai tout arrêté.
                        Il suffit d'une bonne prise de conscience de la dégradation générale du corps , sans évoquer le changement de comportement qu'induisent ces liquides du démon.
                        Et puis , la perte de crédibilité vis-à-vis de son entourage et surtout , pour soi-même (mensonge , en l'occurence).
                        Le chemin que j'ai pris , je l'ai pris seul , en me disant qu'au premier jour , je serai encore dans le brouillard mais pas défoncé.
                        Puis , vient le 2éme jour , mieux encore.
                        Puis , le 3éme , je vais à l'hypermarché , toise le rayon diabolique et fonce sur les packs d'Evian.
                        Etc , etc , ... .
                        Et , le 16éme jour , comment suis-je ?
                        Arrive le soir , il n'y a pas d'alcool dans la maison , çà me tenterait bien un petit verre mais je sais que pour moi , les petits verres , çà n'existe pas ...
                        Avec l'alcool , l'un après l'autre , et tout devient de la démesure pour mon corps , ma tête , ma femme , mon travail. A tel point de ne plus se rappeler le lendemain matin , les derniers moments de vie de la veille ! C'est inadmissible pour quelqu'un qui a , un tant soit peu de respect pour soi-même et ses proches (femme , enfants , amis , ...).
                        Je ne suis pas de traitement particulier même s'il est disponible chez moi (Aotal , je crois Vitamine C).
                        J'ai actuellement des problémes de sommeil (quand on arrête de boire , l'alcool n'est plus là pour te sucer toute ton énergie), je n'ai pas de tremblements , je n'ai pas de trous de mémoire (au contraire , çà s'améliore), je ne suis pas anxieux , ... .
                        Néanmoins , je compte prochainement consulter un alcoologue (ma femme me le conseille) tête de mule que je suis , je tarde à le faire.
                        Je préfère "marcher" à la volonté car , à mon avis , ce n'est pas une boite de médicaments qui va me faire avancer. Au contraire , j'aurais l'impression de m'appuyer sur une substance (ni plus , ni moins , comme l'alcool) et je n'aime pas çà !
                        Voilà pour moi.
                        N'hésite pas à me contacter au moindre sourcillement.

                        Comme je suis en train de le faire ,tu as toi-même pris conscience de plusieurs choses :

                        - sans être exceptionnel , tu es quelqu'un de bien qui mérite d'apprécier tout bon moment que la vie peut t'offrir sans te la pourrir avec cette saloperie.
                        - Tu es conscient de tes qualités et tu sais comme moi qu'on ne peut les exploiter quand on est imprégné.
                        - Ta famille t'aime , t'a fait confiance (peut-être encore maintenant)et tu veux de nouveau redevenir la personne bien que tu es quand il n'y a pas d'alcool.
                        - On dit toujours que la santé est le bien le plus précieux , et c'est sûrement pas faux ...
                        - Et puis , y'en a marre.

                        Sois fort. Tiens bon . Il faut absolument qu'on se débarrasse définitivement de cette saloperie.

                        Pascal 04

                        Commentaire


                        • Envie de sortir de l'enfer
                          Envie de sortir de l'enfer



                          bonjour,

                          Moi aussi je suis nouvelle, je suis alcoolique, abstinente et je vais plutôt bien. J'ai admis mon problèùme en 1994 et j'ai arrêté pendant 6 a,ns ensuite rechute et arrêt et ainsi de suite, la dernière réalcoolisation a été moins douloureuse c'était il y a un an aujourd'hui ca va. Moi aussi j'ai besoin de communiquer
                          A bientôt j'espère.

                          Commentaire


                          • Salut laurent



                            Comment vas-tu aujourd'hui. Moi j'ai fait une cure en 1994 en alcoologie (super) ensuuite je suis allée dans les réunions A.A. J'ai arrêté pendant 6 ans donc on peut dire que cela a marché, j'ai pris des anxiolithiques pour endiguer des angoisses. J'ai eu un parcours cahotique depuis mais l'important c'est d'admettre vraiment la maladie et d'arrêter de nouveau, je suis suivie par un alcoologue cela aide beaucoup.
                            A bientôt

                            Commentaire


                            • Envie de sortir de l'enfer
                              Une route nouvelle



                              moi aussi je suis abstinente depauis bientot quatre ans.et je suis contente de trouver des personnes qui ont souffert comme moi. depuis 3 ans je m'occupe d'une association pour aider les personnes en difficulté avecl'alcool c'est genial.il ne faut pas oublié qu'on a ete malade et zero alcool. mais j'ai 51 ans je vis j'ai retrouvé l'amour de mes proches (mes enfants) et je m'eclate sans alcool je te souhaite une longeu etheureuse abstinence.a boientot je repond aux messages

                              Commentaire


                              • Suggestion



                                Avant tout BRAVO ! le fait d'en parler est un premier pas dans un rétablissement. Je suis Didier.M 48 ans alccolique, abstinent, et j'ai connu les mêmes problèmes que toi.
                                Tu dis vouloir aller consulter ton médecin: OK !
                                Mais les gérénalistes ne sont pas spécialisés en alcoologie et il ne pourra que te diriger vers des personnes compétentes en ce domaine. J'ignore où tu résides, mais saches qu'il existe les Centres d'Hygiène Alimentaire (C.H.A.) ou appelés maintenant C.C.A.A. qui te peuvent te recevoir GRATUITEMENT sur rendez-vous. Dans ces centres il y a la plupart du temps un Addictologue (alcoologue) qui s'occupe des dépendances. Parfois même un(e)psychologue ou un thérapeute qui eux-mêmes seront à ton écoute et sauront te diriger. Dans mon cas personnel, j'ai fait appel à eux et mon alcoologue est devenu un "ami" car il m'a en quelque sorte sauvé la vie, même si le travail essentiel me revenait. Je perdais la vue, j'avais des problèmes hépathiques ( 3200 GGT Gamma GT ), c'est pour te dire que " j'étais au bout du rouleau ", plus vukgairement foutu !Par cet alcoologue, QUI NE M'A JAMAIS JUGE, j'ai eu un déclic, perdant la vue progressivement, j'ai entrepris de me ressasir. Je connaissais le mouvement " Alcooliques Anonymes " A.A., depuis de nombreeuses années, ces groupes d'entraide existent PARTOUT en France, j'y ai troubé le soutien des autres dépendants, rétablis ou en cours de rétablissement et aujourd'hui, 24h par 24h, je suis abstinent ET CONTENT DE L'ETRE. J'ai bu mon dernier verre le 26/02/08, depuis cette date, j'assiste TRES règulièrement à ces réunions, je ne me fixe pas d'objectifs, c'est à dire que je me dis chaque jour en me levant, AUJOURD'HUI, je ne boirai pas, demain sera demain. Et le jour suivant, je me lève avec le même état d'esprit. Dans les A.A., l'abstinence est un programme de 24h, donc je ne dis pas que je ne boirai PLUS JAMAIS! mais je me contente de dire, aujourd'hui, je ne boirai pas ! ET CA MARCHE ! ! ! en tout cas pour moi ! et ce cas de tous les "amis" que je me suis fait. Ces amis là sont des VRAIS AMIS, totalement désinteressés, et qui ont le même but que moi, rester abstinent avant tout !
                                Je ne cherche pas à faire de la " Pub " pour les A.A., il existe d'autres associations tout aussi efficaces, Croix Bleue, Vie Libre, Croix d'Or, Bouteille à la Mer etc... Tu prenais l'initiative d'aller chercher tes bouteilles ? Si tu veux t'en sortir, PRENDS L'INITIATIVE, SEUL, D'ALLER VOIR UN ALCOOLOGUE, AU C.H.A.! Ta famille ne pourra rien faire pour toi, ni tes "amis", seuls des dépendants ou un alcoologue pourront te guider, t'épauler, te rassurer. En ce qui me concerne, je suis membre des A.A. depuis neuf ans, j'ai connu des rechutes, aujourd'hui, abstinent depuis le 26/02/08, je vais chez les A.A. MAIS AUSSI dans les réunions Vie Libre. Maintenant, j'ai une multitude de numéros de téléphone, d'adresses e-mails et je peux te dire Humblement, que je suis fier d'avoir réagi de la sorte. ALORS ESSAIES ! Tu peux comme moi et bien d'autres parvenir à l'abstinence TOTALE.
                                Je suis prêt à dialoguer avec toi, sur MSN, mon adresse étant popeye02100@hotmail.fr Je ne te jugerai pas, j'essaierai tout simplement de t'écouter, de te comprendre et je te guiderai de mon mieux. Alors COURAGE à toi et dis toi que cette molécule C2H5-OH ALCOOL est une drogue, une vraie drogue , UNE SALOPERIE !
                                Bien AAmicalement Didier M

                                Commentaire


                                • Hello



                                  salut je sui une jeune maman et franchement je bois 4 fois par semaine pour me mettre bien et ca me soule et la je dis la merite je sui alcoolique tu croit????????????????????????? ?????

                                  Commentaire


                                  • 25/25 25 ans d'alcool/25 ans d'abstinence



                                    25 ans d'alcoolisme profond et 25 ans d'abstinence...j'avais fait plusieurs cures,mais toujours avec l'espoir de pouvoir reboire "normalement ",jusqu'au jour ou j'ai compris que c'etait le premier verre qui redeclenchait tout le processus et que je n'avais plus le droit a une goutte d'alcool
                                    J'en ai pris conscience aux Alcooliques Anonymes ou j'ai appris que l'alcoolisme est une maladie et ou j'ai (et continue bien que vivant en Asie ) trouve des amis qui avait le meme probleme et pouvaient donc me comprendre
                                    La 1 ere fois que tu vas en reunion en rasant les murs,tu as un peu l'impression de tomber dans une secte...mais ce n'est pas du tout le cas
                                    On te parlera d'une "puissance superieure,ils dient une espece de priere pour clore la reunion...mais,je suis ATHEE et cela ne m'a jamais gene,et personne ne m'a force a quoi que ce soit
                                    Comme c'est anonyme,tu te presente sous le prenom qui te convient (tu peux donner le vrai,il n'y a pas de risques) personne ne saura rien ( on se rend compte apres que l'entourage familial,professionnel,les voisins,les copains t'ont deja colle une affiche alclo dans le dos )
                                    Ca a marche pour moi et pour des milliers d'autres dans le monde qui ont le meme probleme que toi ,donc,il n'y a pas de raisons que ca ne marche pas pour toi
                                    Donc,parle a ton toubib (qui a deja eu connaissance du taux de tes Gamma GT lors d'analyses presedentes,) ce ne sera pas une surprise pour lui afin qu'il te donne des medicaments pour surmonter la periode de sevrage,et prend contact avec AA france .fr ou on t'indiquera les reunions dans ta region
                                    Je suis nouveau sur ce forum et je ne sais pas si tu peux me contacter personnellement,si tu le peux..fais le

                                    Commentaire

                                    Publicité

                                    publicité

                                    Chargement...
                                    X

                                    publicité