publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Arreter de boire

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Arreter de boire



    Bonsoir, je ne pensais pas arriver un jour sur un forum, pour un problème d'alcool. Quelqu'un pourrait-il m'aider pour m'en sortir, je pensais y arriver seule, mais c dur et je ne souhaite pas en parler avec mon mari. Que faire?Merci

  • Bats toi tu y arriveras je suis seule, mon conjoint est en cure d'alcoologie pour noel



    D'abord TRES JOYEUX NOEL.
    Je viens de m'inscrire donc je ne sais pas si on est averti quand on a une réponse ou pas,on verra. Et puis peut-être que tu es retombée dedans.POURVU QUE NON !! c'est vraiment une saloperie ce truc. J'ai rencontré mon ami sur meetic il y a juste 6 mois, il m'a caché son alcoolisme. Depuis 18 mois que je chattais, je ne rencontrais que des esquintés de la vie. Et puis lui, pourquoi comment je l'ai accepté et pourtant on est passé par des phases atroces ; J'ai découvert son vice toute seule avec les bouteilles vides, tout y passé, même le parfum, bref c'est inracontable mais par contre, c'est inoui comme il est adorable : d'une tendresse !!! d'une gourmandise en Amour que ca correspond pile poil à ma soif d'aimer et tout çà on l'a bien compris tous les deux. Au bout de 2 mois, je lui dis que je savais tout ,que je l'aiderai mais que je n'accepterai pas et que je ne serai pas assez costaud pour l'aider seule, donc qu'il fallait qu'il accepte de l'aide extérieure. Il a mis 5 semaines à prendre rééellement la décision, cela aurait être plus mais la vie a été cruelle : Le 7 Octobre, moi voyant qu'il ne bougeait pas,(consommation quotidienne (un demi litre de Rhum), je me suis barrée devines !!! il s'est pris une méga cuite (1 litre et demi) et le lendemain ca n'a pas loupé, tolérance zéro, il s'est fait viré....Préavis il était cadre..etc...etc...Ce qui est incroyable dans cette histoire , c'est qu'il a fallu que je me casse, et qu'il perde son boulot pour comprendre les dégâts de l'alcool, sans parler des dégats digestifs et autres (pancréatite, gastrite..etc..).Je l'ai obligé à faire le nécessaire et je ne l'ai pas revu .Dialogues très secs (juste de mail une fois ts les 3 jours, énormément de souffrance et de colères, jusqu'à passer au minimum 2h par jour avec lui au téléphone, sans parler des lettres non pas d'amour que je lui cachais bien évidemment, (je refusais tout mot d'amour) , un discours d'assignation.Puis le 10 novembre, il a pris acte et rendez vous pour une cure de désintoxication pour le 15 décembre.. Jai accepté de le revoir le 17 novembre avec une écartade (au sens figuré comme au sens propre) le jeudi 16 Octobre où nous fîmes lAmour avec une éclatante magnificence mais sans aucune suite ni dialogue après, qui lui fit bien comprendre que cétait bien moi qui menait la danse et quil naurait pas dautres choix que darrêter de boire) et depuis le 17 novembre, jai vécu NON STOP avec lui jusquà son départ en cure le 15 décembre, dans une romance incroyablement charnelle et une symbiose telle que rien ne pourra nous séparer sauf cette foutue bouteille si elle revient. Mais son spectre et son mécanisme infernal (méditations avec la clop : regarde 90 % des alcooliques fument !!! BIZARRE !!.....clop , méditation , spleen , impuissance , stress , panique , envie de boire pour calmer cette panique : cest toujours le même processus quelque soit lalcoolique..QUELLE COINCIDENCE !!! sauf que lélément déclencheur est aussi divers que cumulé ou pas : maladie, deuils, accidents, handicap , rupture amoureuse, tromperie, licenciement, ..et selon la robustesse de chacun, on tombe dans laddiction après un drame ou deux ou 3 cumulés, et dans la chute comme dans la guérison, personne nest égale à une autre ; DEJA IL FAUT UNE VOLONTE DENFER et ACCEPTER de laide DE QUI QUE CE SOIT mais quelquun qui accepte vraiment de consacrer des heures et des heures à ce sauvetage (en moyenne 3 à 4 par jour, entre lécoute ou les écrits, les calins ou les attentions indirectes ) et je ne parle là que de laide des proches (un ou 2 pour répartir laide par personne : car il faut savoir que moi je suis chef dentreprise et donc que le travail ne se faisant pas tout seul, jaccumule le retard mais je vis quelque chose dextraordinaire , dhumanitaire et évidemment plein dAmour) . MAIS en PLUS de ces 3 à 4 heures par jour, que je passe depuis mi novembre (en octobre cétait 2 h), le curiste (je déteste le mot MALADE : encore une fois banissez les mots trop durs) AURA à réfléchir sur lui-même avec des ateliers de dialogues entre alcooliques ou analystes poussées par un psychothérapeute pour élucider le pourquoi du comment ,le quand et jusquà quand, le lieu de la biture, les rituels de la dépendance tout cela avec LAIDE dun PROFESSIONNEL ou plusieurs spécialisés dans laddictologie.Cest ce que fait Mon AMOUR et jen suis fière . EN plus, il a décidé de lui-même, à ma plus grande surprise darrêter de fumer alors pour une ex grande fumeuse comme moi cest une énorme victoire qui promet des baisers endiablés et de longues années (sauf sil replonge : jai un éthylotest électronique, ca ne coute que 23 sur Internet) ..
    A-T-IL COMPRIS LE PROCESSUS INFERNAL DE CETTE ... DE MEDITATION facilitée avec toutes ces pauses clops QUI VOUS CONDUIT IMMANQUABLEMENT CHACUN VERS LA BITURE..

    JE SAIS QUE CEST HORRIBLEMENT DUR MAIS CEST POSSIBLE donc ca vaut le coup surtout si tasencore un mari nattends plus.et surtout nattends pas quil parte !!!!! après ce sera évidemment encore plus dur .PARLE , car de toute façon il sait tout, il sent tout mais dans le silence et çà ça fait encore plus mal !!!!

    BOUGES TOI !!!! FONCE !!!! Je te donnerai des nouvelles quand il rentrera de sa cure, là jai déjà de quoi faire, il va pas tarder à mappelerPetit apparté, jai passé noel TOUTE SEULE , car je nai plus de famille, jai reçu deux coups de fil et jai bossé sur mon ordi toute la soirée..en me faisant plaisir avec des huitres et du saumon fumé mais même pas envie dun verre car je HAIS MA RIVALE maintenant !!!
    EH OUI aussi bizarre que cela puisse paraître , je suis JALOUSE Dune BOUTEILLE, elle le faisait jouir autant quune femme !!!! A MEDITER !!!!

    Corine

    Commentaire


    • Bats toi tu y arriveras je suis seule, mon conjoint est en cure d'alcoologie pour noel
      Pourvu que tu me lises



      Je ne connais pas ce site, mais si tu ne te reconnectes pas, seras tu averti de ma longue tiarde sur l'alcoolisme ?????? MERCI AU WEBMASTER

      Commentaire


      • Courage



        Tu as déjà conscience du problème ,de ton problème et c'est énorme . Je vais te parler d'expérience ,la mienne :ça a été dur et long je n'aurais jamais imaginer à quel point quand j'ai commencé à me rendre compte que j'avais comme tu dis un problème avec avec l'alcool .Le seul moyen c'est d'arrêter de boire car c'est une vacherie redoutable qui te prend complètement la tête et t'enlève tous tes moyens ,se battre contre c'est trop dur ,épuisant on navigue entre culpabilité,espoir d'y arriver ,rechute et ce désir d'alcool tellement prenant qu'il prend la place de tout .Surtout ne désespère pas ,tu cherches et tu vas trouver .
        Tu ne veux pas en parler avec ton mari ? Et bien il n'est peut être pas celui qui peut t'écouter et t'aider ,peut être qu'il est lui aussi concerné ,sans réagir comme toi , sans en avoir conscience ?
        Mais il faut te faire aider ,ne reste pas seule c'est si dur, dans chaque hopital il y a un service d'alcoologie avec des psychologues ,des médecins pour qui se n'est pas une maladie honteuse ,ils connaissent bien le problème et sont là pour ça .Il y a aussi les alcoolques anonymes :des gens qui ont vécus l'alcoolisme et ont décidé d'être sobre ensemble parceque ça aide ,là pas de jugement ,l'écoute et l'histoire de chacun ,d'ailleur tu n'est pas obligée de parler tu en retires ce que tu peux ,parrallèlement aux AA il y a des gens qui se réunissent qui sont concernés par l'alcool -famille conjoint enfant-c'est ouvert et acceuillant leur lieu et heure de réunion te seront donnés par la permanence des AA. .
        J'espère que je t'ai un peu aidée ,tu vas t'en sortir
        Claire 71111
        PS Attention c'est écrit en tout petit sur les notices de médicaments mais il ne faut PAS DU TOUT prendre de médicaments psychoactifs si l'on boit même un peu.

        Commentaire


        • Alcool



          bonjour je suis passee par la , je s'est se que dur.
          tu devrai te renseigne si tu a un centre pres de chez toi ,moi je suis suivi par un medecin et sa va faire 11 mois que j'ai arrete de boire.
          il va te donne un traitement pour le sevrage, sa depend de ta consomation et parle en avec ton mari.
          bon courage et si tu a besoin de renseignement tu peut me demande ,si je peut je t'aiderai.

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2008-122009-01

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité