publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Dépression et homosexualité

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Dépression et homosexualité



    Bonjour,
    Y a-t-il un lien direct ou indirect?
    Une chose est évidente pour moi: j'ai vécu dans un milieu familial où le père bat la mère (le père étant alcoolique dans le passé), et, étant enfant, j'ai assisté en live à cette querelle parentale (je n'ai aucunement besoin de culpabiliser mes parents, mais je paie un lourd tribu de cette rupture violente, et je traîne avec moi des séquelles qui se manifestent de temps à autre sous forme de crises d'anxiété, de dépression, etc.).

    Puis en grandissant, je me suis rendu compte que je préférais les garçons sur le plan personnel et privé. Y a-t-il un lien entre ça et l'absence du père, et le milieu de violence dans lequel j'ai vécu étant enfant? Aucune idée!
    Aujourd'hui étant adulte, ma mère ne cesse de me rappeler le mariage (étant né dans une culture maghrébine imprégnée de religiosité et de l'overdose des valeurs, mais je suis complètement occidentalisé, à la limite athée), étant donné que mes frères plus jeunes que moi sont mariés et certains d'entre eux ont des enfants.

    Je ne savais pas comment exprimer mes sentiments! Je ne peux pas dire à mes parents qu'ils sont responsables (indirectement peut être) de certaines péripéties de ma vie (c'est pourquoi je conseille les parents qui veulent vider leurs sacs, qu'ils le fassent loin de leurs enfants: comme on dit le cerveau d'un enfant est comme une page blanche et réceptive, toute chose agréable ou désagréable est marquée à jamais, comme on marque une date mémorable sur un morceau de marbre).
    Et puis comment faire comprendre à ma mère que je suis gay? Aucune idée non plus! L'homosexualité est quelque chose d'impensable, d'impossible, dans une culture comme la mienne, enfermée sur elle-même et qui traîne ses vieilles valeurs depuis les âges reculés!

    Il y a comme un système clos où tout est lié (tout renvoie à tout) dont les acteurs principaux sont: la dépression, l'homosexualité, l'enfance malheureuse, et ces acteurs jouent en boucle le même scénario! Je ne crois pas à la fatalité, du moment qu'il y a un libre arbitre et une volonté d'aller au devant, mais on est toujours rattrapé par quelque chose qui vient de loin, et pourtant très près, en le porte dans notre chair tels des stigmates, et qui nous surprend: une valeur, une attache, une culture, etc.

    La seule réponse, modérée et non offensive, que j'ai à formuler à l'endroit de ma mère, je lui ai écrit: le mariage est pour moi un choix et non pas une obligation. Dans la vie, on n'est pas obligé de se marier! C'est un choix personnel! Pourquoi alors dois-je me plier aux ordres et aux volontés des autres, alors que je sais pertinemment que le mariage serait pour moi une source de malheur et non pas de bonheur! Je veux dire une source de malheur étant gay! Parce que si j'étais hétéro, j'épouserais avec joie la plus belle femme qui puisse exister.

    Quand je repense à tout ça, ça me rend malade, et ça accroît mes angoisses, tiraillé entre le désir de vivre ma vie telle que je l'entends, et vivre selon le voeux de certaines de nos valeurs archaïques et sources de malheur des milliers de gens comme moi!

  • Hello



    Bonjour mon ami je vois que ton message date de tres longtemps et ya aucune reponse je ne c pas si tu vas recevoir mon message mais je l'espere!
    Je suis plus jeune que toi certainement,mais je suis dans la meme situation que to: maghrebien,tendance à aimer les garçons,sans parler des parents qui nous ont fait souffrir,et ne lachent pas le mprçeau jusqu'à mnt!
    Si tu veux en parler plus ou partager quelques idées n'hesites pas à me contacter
    à bientot

    Commentaire


    • Bonsoir



      mais l'homoxex n'est pas une honte , ni une maladie!!
      Ne te rends pas malade !! il est mieux pour toi de vivre avec un homme heureux plutot qu'avec une femme et etre malheureux !
      Cela n'enlève rien a tes valeurs d'educations voyons , ça n'a rien a voir .
      Allez reprends confiance et tout ira mieux

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2008-072010-01

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité