publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Surdose de medoc

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Surdose de medoc



    est-ce que cela peut etre fatal de prendre une surdose de BROMAZEPAM MERCK ?

  • Oula !!!!



    a mon avis oui , pourquoi cette question ????
    quel idée te passe par la tete ???

    Commentaire


    • Reponse



      Ce sont des médicaments dangeureux alors ne fait pas de betise je te promet si tu as besoin de parler je suis là aols n'hésite sors tout ce qui te préoccupe tu peux le faire je jeux être ton amie si tu veux et en parlant à une personne extérieure je suis sûre que tu pourrais allez mieux. N'hésite pas à me contacter j'attends de tes nouvelles. Prends bien soin de toi et je te jure que vie vaut la peine d'être véçue.
      COURAGE POSITIVE

      Commentaire


      • Surdose bis



        e vais etre honnete je passe un passage super difficile une séparation douloureuse, dont le motif est je ne peux pleux plus te dupporté alors que je fais tout pour lui être agréable enfin je pense, je pense que c'est a maladie u'elle ne supporte plus a bipolarité ou elle a une autre personne mais ne veux pas l'admettre car je trouve son excuse bidon et j'ai très très mal, meme nos enfants sont très proches d'elle est elle leur monte le tête je suis triste, et je pense a faire une belle ... avec un melange de bromazepant, aldol, et dépamide c'est juste mon traitement habituel, je suis au bout du rouleau.

        Commentaire


        • Je ne sais pas si je vais t'être utile, mais lis ..



          Bonjour,
          j'ai cru comprendre au travers de ton post, que tu pensais en finir. Alors lis, s'il te plait, je voudrais te raconter ma propre expérience. Ne crois pas que jessaie de de dissuader de quoi que ce soit, je sais que quelqu'un qui écrit un roman chiant comme le mien est lourd, mais vraiment, prend deux minutes. Donc voilà, histoire de situer un peu le truc, j'ai 18ans et je suis en fac de droit. Enfin bref, quand j'avais 15ans, j'étais en seconde à lépoque, j'ai fais une tentative de suicide. Je l'ai fais un mercredi, à la pause de 10h, je suis allée dans les toilettes du lycée, là j'ai pris pas mal de comprimés (une bonne centaine) de tous les médicaments les plus dangereux que j'avais pu trouver chez mes parents. Une fois les pilules avalées, je sentais que je commençais à être dans les vapes, j'ai pris le cutteur que j'avais pris spécialement, et je me suis tailler les veines, le sang coulait partout. La porte a cassée, quelqu'un m'a trouvée et a appelée l'infirmière et les pompiers. J'ai été conduite aux urgences. Je suis restée trois jours dans le coma. J'ai passé un bon mois à lhôpital, avant que mes parents fassent le forcing pour que je puisse en sortit, j'ai échappé de peu à lhôpital psychiatrique. Une fois les vacances d'été passées (j'ai fais ma TS mi-mai) je suis retournée dans le même lycée. Tout avait changé. J'étais déjà considérée comme une fille bizarre, mais là c'était pire. Plus personne ne me parlait, j'étais montrée du doigt. C'était horrible, je n'ai jamais autant regretté de ne pas être morte. J'ai commencé à séché un maximum de cours, à me recouper du monde. A la fin de l'année, mes parents m'ont fit changer de lycée, j'ai donc fais ma terminale dans un nouveau lycée, où personne ne me connaissait, personne ne savait ce que j'avais fais. C'était une bonne année, j'avais enfin un peu de répits. Cette année, je suis à la fac, j'ai rencontré il y a quelques mois, un garçon dont je suis tombée amoureuse et avec qui je suis désormais en couple. Au début quand nous avons commencer à nous parler, il a vu les cicatrises sur mon poignet, il a voulut comprendre, je lui ai donc expliqué, il a compris, il n'en a plus reparler. Pour le nouvel an, nous sommes allé à une soirée organisée par son meilleur ami. Là-bas, j'y ai revu des gens de mon ancien lycée, qui savaient pour mon passé. Ils ont pris son meilleur ami à part, ils lui ont tous dis. Mon passé m'a rattrapé.
          Je savais que ce que j'ai fais ne pourrais jamais être oublié. Que des gens m'aient rappelé ce détail, tu n'as pas idée à quel point "l'horreur" que j'ai vécu depuis, tout m'est revenu, a refait surface. Je dois vivre avec ce que j'ai fais, je n'ai pas d'autres choix que de l'accepter. Seulement, ce détail me détruit, je ne peux en parler à personne.
          Donc, avant de penser à faire ce qu'il faut pour en finir, réfléchis aux conséquences. Je ne pense pas que tu ai envie d'être montrée du doigt, etc. Si tu es décidée, je ne te forcerais pas à changer d'avis, personnellement, cela m'aurait encore plus donné envie d'en finir. Mais, je te le redis, pense aux conséquences.

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2009-032012-122013-01

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité