publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

et si on parlait de la mort car il s'agit bien de cela :-)

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • et si on parlait de la mort car il s'agit bien de cela :-)





    Bonjour,

    J'ai bien peur de choquer beaucoup de monde ou même ne pas être accepté par les modérateurs.
    Pourtant c'est une question que l'on doit se poser

    Dépression, déprime je ne sais pas dans quelle catégorie me ranger, mais mon histoire commence en classe de 5éme.
    Ce fut le commencement de penser chaque jour à mourir.
    Oui il n'y a pas un seul jour ou je n'ai pas eu l'envie de mourir et pourtant à près de 55 ans j'ai vécu. Une volonté d'enfer, j'ai connu des moments heureux, j'ai désiré et j'ai réalisé certains de mes rêves. Je pensais pourtant encore à mourir.

    Aujourd'hui, j'ai accompagné ceux qui avaient besoin de moi, mes proches et j'ai fais ce que je voulais faire.

    Je ne désire plus rien et je suis très lucide.

    J'ai décidé d'en finir enfin comme une délivrance. Pourtant j'ai la foi elle m'a beaucoup aidé tout au long de ma vie.

    La mort prend trop de temps alors .....

    Si quelqu'un vit la même chose que moi

  • Et si on parlait....tout simplement



    bonjour

    votre message m'a donné envie de vous écrire.....comment allez vous?
    Je ne vis pas la meme chose que vous mais je viens aujourd'hui d'avoir une grande prise de conscience sur moi et mon rapport à la mort... comme une évidence enfouie.... cela m'a bouleversé
    Votre phrase "j'ai décidé d'en finir enfin comme une délivrance" m'a beaucoup touchée... Je ne vous connais pas mais si vous le désirez je peux être là pour partager avec vous...
    Et puis je ne crois pas aux hasards.... et j'avoue que votre pseudo comparé au mien est assez troublant...
    Je vous embrasse
    Véronique

    Commentaire


    • Re : etsi on parlait de la mort..
      Sortir de cet état de dépression



      bonjour Titi

      Je suis véronique, j'ai répondu au message d'equinoxe et j'ai croisé le tien.... si tu veux on peut discuter....
      j'ai 46 ans et tu vois il y a quelques années presque 20 ans déjà, ma maman a fait une tentative de suicide qui a échouée... ça a été un choc pour moi et à ce jour j'en garde de profondes blessures. Aprés la tristesse, la colère... la colère qu'elle ait pû penser m'abandonner... mais surement c'était trop dur pour elle
      Un boulot ne mérite pas qu'on tente à envisager ce geste. Par pitié penses à ta fille... si ce boulot te met dans cet état, changes en.... tu verras meme à 56 ans c'est possible... tu dois te battre, pour sortir de cet état, ne pas te laisser glisser dans cette déprime profonde. Aides toi d'un bon psychothérapeute, c'est indispensable!!
      Qu'il y a de plus beau dans la vie que le sourire de nos enfants chaque jour lorsqu'ils viennent nous embrasser....le plaisir de les accompagner dans les prémices de leur vie...elle va finir ses études et si elle n'a plus son papa, comment va t'elle s'en sortir? Tu dois réagir, je sais que ces périodes sont trés difficiles, 1 an c'est long.... la vie est belle tu sais....il faut croire en elle
      Nous sommes seuls maîtres des pensées qui sont dans nos têtes... on a le pouvoir de les changer... demain c'est un week-end qui commence.... va t'oxygéner, prendre l'air, regardes la nature, elle est belle... ou bien qques brasses à la piscine, ou bien voir des amis, ou bien un ciné avec ta fille, le principal est que tu modifies ta façon de penser, demain matin la première chose à faire tu dois verbaliser "aujourd'hui je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour me faire du bien, et j'y crois! je peux le faire" tu verras demain soir tu seras heureux, car tu auras réussi, tu te seras battu pour ça
      Je te souhaite une excellente journée pour demain, je t'adresse tous mes voeux de courage et de lumière, qu'ils t'accompagnent pour cette belle journée et pour le début d'une guérison de cette maladie qui est la dépression....
      tu vas y arriver! Crois en toi et en tes possibilités!
      Bien à toi
      Véronique

      Commentaire


      • Re : etsi on parlait de la mort..





        Merci d'avoir ouvert la discutions.

        Mon désir de mourir est très ancien.

        En effet, je pense beaucoup à mon entourage surtout à mes enfants. Bien qu'elles soient grandes. Les dernières, des jumelles de 18 ans, une autre fille de 21 ans et un garçon de 26 ans.

        Mon mari est très indépendant et je suis mariée depuis 27 ans.
        J'ai toujours fait pour que ma famille ne connaisse rien de cette idée ancrée.
        Je ne suis pas spécialement dépressive et aussi bizarre que cela puisse paraitre cette mort qui ne me quitte pas m'a donnée une force incroyable.

        J'ai traversé des moments extrêmement difficiles.
        Mon mari était alcoolique. Depuis 1996 il ne boit plus mais j'ai du porter seule le quotidien et donner pour mes enfants un foyer stable.
        Mais ce n'est pas cela qui m'a rendu malheureuse.

        Et je ne suis pas malheureuse mais cette attente de mourir me semble aujourd'hui trop longue.

        Je pourrais parler de ma maladie (maladie génétique évolutive ) mais ce n'est pas cela non plus. Au contraire c'est une grâce car elle m'a ouvert davantage aux autres.

        Je pense que je suis épuisée d'avoir lutté.

        Je vis au jour le jour, beaucoup de personne estiment que je suis à l'écoute, que je sais accompagner et que mon regard sur la vie est un message d'espoir

        Alors est-ce que se sentir si proche de la mort transforme ?

        En particulier pour titi7083, je comprends ce moment de détresse et quelque soit la souffrance elle est importante. :-/
        Peut-être qu'il serait bien de réfléchir sur votre vie, sur ce que vous ressentez, sur votre entourage, sur ce que vous aimez
        .
        Je sais c'est dur mais il faut en passer par là. Le travail me semble être un déclencheur et peut-être pas la cause. On se laisse glisser et il n'y a rien pour se raccrocher. Peut-être faut-il chercher dans ce sens..

        Je ne suis pas une spécialiste. Je parle simplement de mon expérience.

        En quelques mots je suis épuisée de vivre. Ce qui me fait retarder ce sont' mes enfants et mon mari.

        mais, pour être sincère je le ferrais.

        equinorev33, je suis consciente que ces paroles puissent révéler quelque chose de profond.
        La vie, la mort sont liées. Désiré mourir fait aussi vivre.

        A bientôt


        Commentaire


        • Re et si on parlais de la mort



          J'ai placé ma réponse au mauvais endroit
          désolée
          il s'est mis entre 2 discutions

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2011-03

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité