publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Depressive, me suis je fais manipulée ou je suis paranoiaque?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Depressive, me suis je fais manipulée ou je suis paranoiaque?



    J'ai 20 ans et je suis en dépression depuis Janvier 2011, j'ai déjà connu avant ça trois autres épisodes dépressifs dont deux hospitalisations en centre psychiatrique.
    J'ai un entourage d'ami qui sont contre le fais que je prennais des anxiolitiques " Xanax ce que j'ai pris lors de la dernière hospitalisation".Et qui disais que ce n'etais pas bon pour moi, que ça allais me miné d'avantage, mais pourtant c'est un traitement que mon psychiatre m'a prescrit.Vu que je suis faible d'esprit par rapport à mon mal être depressif je l'es es ecouté eux au lieu des médeçins, et j'ai commencer à m'enfoncé encore plus dans un gouffre. Je ne vais pas evoqué les poids de ma depression car ce serais trop long, mais j'ai subis dans le passé deux gros traumatismes et durant toute ma vie j'ai toujours été sous estimé et rabaissé sans avoir vraiment eu de soutien à la maison chez moi. Je suis quelqu'un de très sensible et par consequences je fais des crises de spasmophililes (crises d'angoisses).
    Mon psychiatre m'a jugé "hyper sensible".

    Recemment j'ai rencontré une dame pour qui j'ai travaillé illegalement(travail au black) elle me paraissais gentille, ayant de la compation, et avec beaucoup de mal je me suis confié sur mes traumatismes qui ont été facteurs de ma depression, parce que je lui faisais confiance.
    Elle même a sois disant été depressive dans le passé mais sois disant s'en ai sortie. Alors elle se montrais serviable, m'invitais au restaurant à la pause de midie avant de reprendre le travaille, sans que je lui dise de m'invité, elle savais que les sous estimations que j'ai subis dans le passé m'enfoncais encore plus au lieu d em'aidé a gardé la tête haute et que ça me bloquais d'avantage.
    Les clients voyais que je n'allais pas bien, vu ma mine, et lui disais à ma patronne " OUI mais de Toute façon, T que veux tu faire de cette petite jeune c'est un boulet, c'est une cause perdue d'avance et c'est une bonne à rien". La dame pour qui je travaillais entre "guillement", vu que c'etais du black" me racontais ce que pensais les clients et ces collègues de moi et moi ça me blessais d'avantage.
    A l'heure qu'il es je ne sais pas si T a voulu m'enfoncé encore plus dans mon mal être sachant que mon point faible était " le fais qu'on me rabaisse moralement" ou m'aidé maladroitement par la force brutale " la sous estimation , pour que je me réveille,et prouve le contraire de ce que les autres pensaient de moi".
    Tant bien que mal, malgré que je me sentais toujours mal à l'aise j'essayais de prendre de initiatives malgré tout, allé vers la clientèle, conseillé la clientèle, vu que je me trouvais dans un commerce qui faisais également de la couture.
    T ma patronne me contredisais dans mes méthodes de faire, et pourtant c'est ce qu'on m'avais appris à faire pendant mes études, mais elle n'étais pas d'accord avec moi.
    L'autre soucis qui me posais probleme étais le bruit pour la concnetration, T ma patronne garde a l'atelier son petit fils, un petit garçon de 8 ans bruillant chahutant, ce qui m'aidais pas a travaillais dans une environnement sain, et j'avais des migraines.
    Mais ce que je trouve encore plus étrange c'est que mes crises de spasmophilies ont commencé a se faire plus rapprochée et plus violente depuis que je travaillais chez elle.
    Elle ne me prennais pas a la légère quand je faisais des crises de spasmophilies et que j'étais avec elle seule,elle me sortais des arguments qui ne me calmais pas, vu qu'elle utilisais encore plus des arguments blessant et violant pendant ces crises et quand elle me ramenais chez moi vu le malaise, elle prenais un tout autre dialogue contradictoire devant ma mère en se contredisant completement, par rapport à ce qu'elle me disais quand nous etions seule à l'atelier.
    Quand je me retrouvais seule avec elle à l'atelier elle me faisais croire des choses que je n'avais pas faites comme par exemple bruler en repassant la chemise de son mari, alors que certes j'avais fais son repassage personnel mais que je n'avais pas brulé une sois disante chemise que je n'avais pas repassé car je m'en souviens bien de ne pas avoir repassé de chemise.
    Indirectement par le biais des autres qui me voyais a l'atelier elle me rabaissais.
    Quand admettons elle me disais que je pouvais prendre mon après midi ou ma journée, elle revenais toujours à la dernière minute pour me dire que finalement je ne pouvais pas prendre libre et resté avec elle , alors a chaque fois j'annulais ce que je devais faire, malgré que j'avais de rendez vous medicaux important.
    Mais vu que j'etais au black chez elle il y avais aucune tracabilité par contrats et horaires fixes et stables convenu du coup je travaillais pour elle de 8H à 19H en generale
    T me mettais toujours dans le doute et je n'etais pas a l'aise au travail avec elle, le soir je rentrais j'etais terriblement angoissée chez moi, et le matin en me réveillant c' étais toujours la même chose " angoisse, boule au ventre avant de partir travaillé". Il y avais de sjours ou je n'allais ps travaillais chez elle car j'etais tellement mal et je faisais des crises de spasmophilie.
    Avant de travaillé pour cette personne j'avais déjà des soucis de sommeils, et je faisais beaucoup d'insomnies et là ça été encore pire je ne dormais casiment plus.
    Un jour alors que j'étais chez moi, et que T aussi une vieille amie B a moi étais a la maison, T a voulu se lié d'amitié avec ma vieille amie B, elles sont sympathisé toute les deux et lui a fais comprendre qu'elle pouvais venir elle aussi à l'atelier, B est donc venue ,
    Bizzarement T depuis qu'elle connais B ma vieille amie, B m'es plus distante.
    J'ai l'impression de mettre fais manipulée par T vu que j'etais faible, et qu'elle a eu une mauvaise enprise sur moi.
    Je penses que T a voulu me seduire et m'acheter dans un sens dans un premier temps pour m'amadoué et me mettre sous son emprise ce que font les manipulateurs pour encore plus m'enfoncé par la suite
    Aujoudhui je ne travaille plus pour cette dame, et elle ne m'a même pas payé mes heures.
    Qu'en pensez vous suis-je paranoiaque? ou me suis fais manipulée?


  • "depressive, me suis je fais manipulée ou je suis paranoiaque?"



    Je pense que tu t'es faite manipuler. Le mal qu'elle dit de toi, le fait qu'elle essaye de t'évincer (depuis que ton amie B la connait elle est plus distante avec toi) enfin elle ne t'a même pas payer tes heures... Ses contradictions dans son discours, ce qu'elle disait devant ta mère est différent de ce qu'elle disait à l'atelier. Tu ne dois plus jamais la revoir par contre essaye de trouver un bon médecin (psy) qui t'aide à y voir clair car je pense qu'on t'a beaucoup menti et comme ta famille ne t'aide pas à y voir clair non plus. De toute façon je pense que tu dois être suivie pour ces crises de spasmophilie et tu travaillais beaucoup trop : de 8h du matin à 19 h ce qui fait 11 heures par jour ! et au moins 55 heures par semaine !!! mais tu sais que l'on est passé au 35 h ?!!! Je pense qu'elle t'amenait au restaurant pour te manipuler c'est clair. Le plus simple est que tu te fasses aider, quelle âge as tu ?
    Bon courage !
    Marie

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2011-07

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité