publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Faire face à un début de dépression

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Faire face à un début de dépression



    Bonsoir,

    Depuis quelque temps, je me sens mal. Jai fait quelques tests et il se pourrait que je sois en dépressionje ne sais pas comment réagir et jai peur den parler à mes parents
    Jai limpression de ne plus être moi, de me dégoûter. Je ne mintéresse plus à ce que jaimejai beaucoup damis et jai la sensation que toutes mes amitiés sont vouées à léchec, que jamais je ne construirais quelque chose de solidecest pareil pour quasiment tout, ma vie est vouée à léchecje suis fatiguée, angoissée par lavenir, tout est noir...je ne sais pas exprimer ma tristesse, je voudrais tout casser et hurler pendant des heures !
    Je me sens seule, je ne sais pas à qui parler, jai peur que personne me comprenne ou quon me trouve bizarre !!! aidez-moi sil-vous-plaît !!!! conseillez-moi !!!!

  • Re: Faire face à un début de dépression

    Tu n'es pas seule

    Bonsoir,
    Pas toujours évident de dire à ses parents (ou tout autre proche) "coucou je suis en dépression".
    Tu peux dire à tes parents que tu as envie de voir un médecin, parce que tu te sens étrangement fatiguée, énervée, que tu as du mal à te concentrer et que tu sens que ce n'est pas "normal". Ca amènera le sujet en douceur. Ils feront ce qu'il faut pour t'orienter vers les personnes adéquates.
    Je suis passée par là et je t'encourage à consulter un psychologue (ou autre), ca te fera un bien fou de t'exprimer devant un professionnel qui ne te jugera pas et qui saura te guider. C'est magique. Tu parles, tu pleures, tu exprimes ta colère, tu affrontes tes peurs (ce n'est pas toujours une partie de plaisir) bref, tout ce qui te pourri la vie, et quelques heures apres, tu te sens plus legere, plus confiante, un ptit peu plus seance apres séance.
    Pour te parler un peu de mon expérience, Je consulte un psychanalyste formidable depuis 4 mois. j'ai fais pas mal de progrès, et meme si tout n'est pas encore rentré dans l'ordre (des rechutes de déprime ou de colère quand on touche ma corde sensible), je suis absolument convaincue que tout va s'arranger, que je sortirai définitivement de cette dépression plus forte, plus grande et plus belle que jamais. Mais pour cela, il faut parler, et affronter ce qui nous fait souffrir, ca prend du temps pour moi car j'ai refoulé mes colères pendant bon nombre d'années, mais j'ai un ami qui s'est remis sur les rails après une déception amoureuse en seulement 3 séances.
    Chacun son histoire, chacun son rythme.
    Prend rdv avec un psy (psychologue ? Psychiatre ? Psychanalyste ?) un médecin généraliste peut éventuellement te conseiller, ou alors rend toi dans un CMP (centre medico psychologique).

    Pour finir, n'aie pas peur de ce que les gens vont penser. Tout le monde traverse des périodes difficiles, de doute, de désespoir. Certains comme toi ou moi ont plus de mal que les autres. Certains renient leur malêtre et finissent leur vie remplis de regret et d'aigreur, et d'autres, comme toi ou moi, decidons que ca ne peut pas continuer ainsi, et qu'il faut que ca s'arrete. Aller voir un psy pour surmonter une dépression est une initiative courageuse et pleine de volonté.
    Fonce ! ))

    Commentaire


    • Re: Faire face à un début de dépression

      J'oubliais...

      Tu n'es pas obligée de dire à tout le monde que tu es en dépression. Si tu ne te sens pas d'assumer cette confidence, ne la fait pas. Pour ma part, il n'y a que 3 personnes qui sont au courant que je consulte : ma mère, mon chéri, et ... mon psy, c'est tout. Mes amis me prennent juste pour une chiante patentée ! Lol. Je leur en parlerai quand je serai "guerrie", pour qu'ils comprennent pourquoi jetais si difficile à vivre. Pour l'instant, je me contente de les entendre me dire :"t'as changé, on te sens... Plus zen, on dirait que t'a fait le ménage dans ta vie".

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2014-10

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité