publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les parents en deuil ont besoin des autres

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les parents en deuil ont besoin des autres



    Bien qu'ils ne soit pas faciles à vivre, ils aimeraient rencontrer de la compréhension de leur entourage, ils en ont besoin.
    Texte tiré de la Lettre des Amis compatissants du Canada :
    J'aimerais que vous n'ayez pas de réserve à prononcer le nom de mon enfant disparu, à me parler de lui. Il a vécu, il est important encore pour moi, j'ai besoin d'entendre son prénom et de parler de lui. Alors ne détournez pas la conversation.
    Si je suis émue, que des larmes m'inondent le visage quand vous évoquez son souvenir, soyez sûr que ce n'est pas parce que vous m'avez blessée, c'est sa disparition qui me fait pleurer, il me manque ! Merci à vous qui m'avez permis de pleurer ! Car chaque fois mon coeur guérit un peu plus.
    J'aimerais que vous essayiez de ne pas oublier mon enfant, d'en effacer le souvenir chez vous en éliminant sa photo, ses dessins ou autres cadeaux qu'il vous a faits, pour moi, ce serait le faire mourir une 2ème fois.
    Etre un parent en deuil n'est pas contagieux, ne vous éloignez pas de moi.
    J'aimerais que vous sachiez que la perte d'un enfant est différente de toutes les autres pertes : c'est la pire des tragédies. Ne la comparez pas à la perte d'un parent, d'un conjoint, d'un animal.
    Ne comptez pas que dans un an, deux ans, dix ans, je serai guérie, je ne serai jamais ex-mère de mon enfant. J'apprendrai à survivre à sa mort et à revivre malgré ou avec son absence.
    J'aurai des hauts et des bas. Ne croyez pas trop vite que mon deuil est fini, j'espère que vous admettrez mes réactions physiques dans le deuil : peut-être vais-je prendre ou perdre du poids, dormir comme une marmotte ou devenir insomniaque, le deuil rend vulnérable.
    Sachez aussi que tout ce que je fais et que vous trouvez un peu fou est normal pendant un deuil. La dépression, la colère, la culpabilité, la frustration, le désespoir, l'isolement, l'agressivité et la remise en question des croyances et des valeurs fondamentales sont des étapes du deuil d'un enfant. Essayez de m'accepter dans l'état où je suis momentanément, sans vous froisser.
    Il est normal que la mort de mon enfant me fasse perdre courage, ambition ou projets d'avenir, je ne vis que de son souvenir, donc dans le passé. Je peux aussi être démotivée dans mon travail, je le fais par habitude, pour survivre, mais parfois sans conviction, ne m'en voulez pas.
    J'aimerais que vous compreniez que le deuil transforme une personne, je ne suis plus celle que j'étais avant et je ne le serai jamais plus. si vous attendez que je redevienne comme avant, vous serez toujours frustré. Je deviens une personne nouvelle, avec de nouvelles valeurs, de nouveaux rêves, de nouvelles aspirations, de nouvelles croyances.
    Je vous en prie, efforcez-vous de refaire connaissance avec moi, peut-être m'apprécierez-vous de nouveau. Je n'arrive plus à aller au-devant de vous, je suis souvent seule, parce que j'ai besoin de temps, de réflexion, et pourtant si c'est vous qui venez me chercher, alors je serai contente.
    Le jour de l'anniversaire de mon enfant, celui de son décès sont trés difficiles à vivre pour moi, de même que les autres fêtes(mon propre anniversaire, la fête des mères, Noël ou même les vacances). J'aimerais que vous puissiez me dire que vous pensez aussi à mon enfant.
    Quand je suis tranquille et réservée, sachez que souvent je pense à lui, alors ne vous efforcez pas de me divertir. Mais j'ai besoin de vous, de votre présence, de me sentir entourée, malgré mes sauts d'humeur.
    Merci à vous qui me comprenez mieux maintenant.

    Je pense que beaucoup d'entre nous se reconnaîtront dans ce texte, la Maman de Rémi

  • Verite



    Salut maman de Rémi, je t'ai pique la lettre pour la mettre dans mon blog, cela touchera encore peut etre plus de monde...Je te fais de gros bisous et espere que tu vas bien. Aujourd hui tu vac voir ta soeur? Alors fais lui aussi un bisous de ma aprt...Tendrement la maman d Enora.

    Commentaire


    • Exactement...



      Ce que je pense et voudrais dire du coup je fais comme gaelle je te pique ta lettre mais pas pour la mettre sur mon blog mais l'nevoyer a mes amis enfin s'ils le sont toujours... Merci de cette lettre... De douce pensees a nos anges, de gros bisous et de gros calins... Laetitia et son ange Maha...

      Commentaire


      • Merci pour ces mots...



        j'aurais aimé pouvoir les dire face aux " il faut aller de l'avant" "il y a pire" "tu ne l'as pas connu " "tu en auras d'autres"... merci...je douterais moins de ma douleur en les lisant.

        Commentaire


        • Contente de vos réactions,



          cette lettre n'est pas de moi mais traduit tellement bien mes sentiments, elle m'a été envoyée par une chère amie du net et je n'ai pas pu m'empêcher de l'écrire, je l'ai seulement donnée à Maman pour l'instant, je compte la donner à Nicole mais plus tard, je suis allée la voir aujourd'hui et je suis super contente car franchement je l'ai trouvée bien moralement et physiquement pourtant l'ablation d'un sein est une terrible épreuve, qu'elle surmonte, je l'adore, merci à toutes les trois, je vous embrasse pensées à vos anges

          Commentaire


          • Bravo



            Que ce texte est vrai. Nous sommes incompris d'une grande majorité de gens qui ne comprennent pas notre douleur. Que le tabous tombe et que la vie ne soit que meilleur.

            christophe

            Commentaire


            • Merci



              pour ce texte si vrai, c'est avec une grande émotion que je l'ai lu, car il concerne chacune d'entre nous, et je vais le faire lire à mon entourage, pour qu'ils comprennent ce qu'est mon quotidien et mes sentiments...tu as tout dit, rien à rajouter.
              Bonne soirée, et gros bisous à nos anges qui nous manquent tant. Muriel et son ange Quentin.

              Commentaire


              • C'est tellement vrai !



                si tout le monde pouvait lire ce texte... on nous comprendrait un peu mieux... ce matin encore on m'a dit vaux mieux à 6 mois de grossesse qu'à 3 jours de naissance... je hausse toujours les épaules car je n'ai rien à répondre à ça... personne d'autre que moi n'etait à ma place, personne d'autre ne l'a mise au monde, ceux qui ne l'ont pas vécu ne peuvent pas comprendre... merci pour ce texte, cette verité encore incomprise de beaucoup
                stéph maman de Lola

                Commentaire


                • Oui c bien vrai !!!!



                  Merci coco de nous faire partager ce texte ...si vrai !
                  On devrait l'imprimer et le distribuer A TOUT LE MONDE
                  Je me reconnais dans ces phrases, ces mots, triste réalité.
                  Je te souhaite plein de coco, plein de calin a Rémi.

                  Laetitia la maman du petit ange thalya

                  Commentaire


                  • Merci pour ce texte si vrai



                    Il exprime vraiment ce que peut ressentir une maman quand elle pert son enfant.
                    Je pense le faire lire à ma famille et mes amis les plus proches afin qu'ils comprennent un peu plus la douleur que l'on peut ressentir.
                    Alors encore merci à vous Coco pour nous avoir montrer ce texte si touchant.
                    Tendres pensées pour Rémi et pour vous.

                    Cathy et son ange Inès

                    Commentaire


                    • Merci à toutes pour vos réactions



                      j'ai trouvé que ce texte me collait vraiment à la peau, bon courage, je vous embrasse

                      Commentaire


                      • J avais eut connaissance de ce texte mais



                        j ai voulut le faire lire a un de mes freres en premier il a regardé vite fait me la rendut et rien aucune réaction il ne la meme pas lut,par contre je l ai fait lire a mon amie une des seules qui me reste et la elle la trouver tres beau elle a compris pourquoi certain jour je n étais pas bien et d autres ou je donne l impression d aller mieux,elle avait les larmes aux yeux et c est la que je vois ou sont les personnes sur qui je peut compter,vous aurez surement des réactions,comme j ai eut et la ça fait mal,je savais déja que les gens m évitent, mon garçon me manque tellement,cela fera 19 mois le 25 décembre il venait d avoir 18 ans,mais beaucoup pense que c est loin,pour moi j aurais voulut que le temps s arrete comme pour vous j en suis sur,d habitude je ne parle pas sur le forum,je lis vos textes ,je parle en privé avec coco 3164 elle est super elle me répond toujours merci coco,gros bisous a vous toutes

                        Commentaire


                        • Ce texte est très touchant



                          Bonjour à toutes les mamanges. Je vous lis depuis déjà quelques temps, je ne sais pas pourquoi, peut-être dans l'espoir de voir un jour une bonne nouvelle vous faire un peu retrouver le sourire malgré l'insoutenable.
                          Je ne suis pas dans votre cas et vous lire me permet de mesurer tous les jours ma chance et me fait relativiser en permanence mes soucis avec l'éducation de mes enfants.
                          Je ne comprends même pas comment on peut se remettre de ce qui vous est arrivé et comment vos proches peuvent exiger ça de vous. J'aimerais tellement être l'oreille attentive et l'épaule sur laquelle vous pourriez vous laisser aller quand vous en avez besoin mais je ne peux que vous lire.
                          Ce sapin à Provins pour les petits anges est une très bonne idée et vous permet de vivre quand même ces fêtes pour vos enfants disparus.

                          Depuis le temps que je passe par ce forum, je me devais de me présenter, par respect pour vous qui écrivez ici. C'est chose faite. Désolée si je vous ai dérangées.

                          Bon courage

                          Pascale

                          Commentaire


                          • Ce texte est très touchant
                            Bonsoir pascale



                            vous ne m'avez pas dérangée bien au contraire on voudrait que tous les gens qui n'ont pas vécu notre drame soient aussi attentifs au nôtre comme vous l'êtes, c'est hélas peine perdue, cinq ans déjà que mon fils est parti, depuis je dis toujours que ce n'est qu'une survie, plus une vie, et Noël qui approche, moi j'irai au cimetière au lieu de lui faire un beau cadeau, merci pour votre témoignage, amicalement

                            Commentaire


                            • Comment vous aider ? que dire ? que faire ?



                              Bonjour,

                              Voilà, je ne suis pas personnellement dans votre cas mais ma collègue vient de vivre ce drame qu'est celui de perdre un enfant. Mardi dernier, son fils de 25 ans est décédé dans un accident de voiture en allant au travail. Bien sûr, je suis extrémement choquée depuis son appel d'autant que c'est à moi qu'elle a téléphoné pour annoncer la nouvelle aux gens du boulot. Mais ce n'est pas moi l'important, c'est elle. Elle a dit qu"elle allait avoir besoin de nous les prochains mois car on faisait partie de sa famille mais une question m'obsède : comment l'aider ? que dire ? que faire ? Je n'ai pas encore d'enfant mais je peux imaginer que pour elle la vie ne sera plus jamais la mm. C'était une personne trés dynamique, toujours en train de rire et trés maternelle jusque là mais aprés un tel drame, je pense qu'on change forcément. Je voudrais faire tout ce qu'il est possible de faire pour lui rendre la suite plus douce alors j'attends vos conseils.
                              Qu'attendez-vous des autres, qu'est ce qui pourrait vous aider ? Merci bcp de vos réponses.


                              Commentaire


                              • Comment vous aider ? que dire ? que faire ?
                                Bonsoir



                                Difficile de vous répondre car chacun réagit différemment face à un tel drame mais il est clair que nous avons besoin d'être entourées, nous soulager peut être des tâches ménagères, des formalités administratives, nous inviter pour partager un repas, nous parler de notre enfant si nous avons envie d'en parler (c'est mon cas), cela viendra spontanément je pense de votre part mais n'oubliez jamais qu'il faudra être là aujourd'hui, demain, après demain, dans 5 ans, et pourtant les gens se lassent si vite, j'ai perdu mon fils unique à l'âge de 16 ans et demi il y a eu 5 ans le 02.11.2001, je ne m'en suis jamais remise, et je ne me suis jamais sentie aussi seule, c'est sans aucun doute la pire des épreuves pour des parents et nous ne sommes jamais les mêmes après, nous ne sommes pas programmées pour voir partir nos enfants avant nous, c'est contre nature, la vie est si cruelle, bon courage et mille pensées pour ces parents

                                Commentaire


                                • Bonsoir
                                  Bonsoir



                                  Eh bien, finalement, ma collègue est passée ce matin pour faire des papiers...on n'a pas pu beaucoup parler mais elle est décidée a reprendre le boulot rapidement. Je vais essayer d'être présente, de la soutenir et de ne pas oublier dans quelques mois que sa douleur reste intacte. Je pense que je vais être naturelle et on verra bien...je tenterai de m'adapter à elle et à ses besoins. Merci bcp de vos conseils et sachez que je pense beaucoup à vous dont la vie a basculé tragiquement...

                                  Commentaire


                                  • Bonsoir
                                    Rebonsoir



                                    reprendre le travail c'est ce que j'ai fait le matin une semaine après et puis 2 mois après à plein temps mais désormais je supporte de plus en plus mal les contraintes et je le vis trés mal, votre ami est-elle mariée, a t'elle d'autres enfants même si je sais qu'ils ne remplaceront jamais celui qu'elle a perdu, que fait elle dans la vie, si je suis trop curieuse ne répondait pas à mes questions, amicalement

                                    Commentaire


                                    • Rebonsoir
                                      Le soutien des autres



                                      En fait, nous sommes conseillères dans une banque et elle me dit qu'elle a besoin de reprendre, de voir des clients, du monde quoi....Elle vit avec quelqu'un (elle est divorcée du père de ses enfants) qui a reprit le travail ce matin. Elle a aussi une fille dont elle était trés proche mais qui vit un peu loin : elle est là seulement jusqu'a début janvier.
                                      Bizarrement, j'ai l'impression que cette epreuve les éloigne un peu...

                                      Ce qui me fait peur c'est que ma collègue a l'air de ne pas vouloir s'accorder de temps pour pleurer et je me dis qu'elle pourrait vivre les choses encore plus mal ensuite, qu'elle devrait ne pas être si exigeante avec elle-même : j'espere bien sûr me tromper....

                                      Et vous, avez-vous du monde autour de vous ?

                                      cdt

                                      Commentaire


                                      • C'est exact, mais que vous dire



                                        vous parler de l'enfant décédé, ne pas en parler, je pense chaque jour à ceux qui dont décédés dans la journée, tout comme je pense chaque jour à tous ceux qui sont dans les hopîtaux, mais le problème, on que ne sait pas quoi dire, la sympathie des gens vous l'avez, mais moi dans un autre domaine, je culpabilise à mort, d'avoir dû laisser tomber une collègue déprimée, j'étais à même de comprendre ce qu'elle vivait, car une dépression, j'en ai fait une grosse.
                                        Mais j'ai senti qu'elle m'entraînait dangereusement vers le bas, je commençais à déprimer très sérieusement, je ne savais pas quoi lui dire quand elle me disait qu'elle voulait mourrir, et je l'ai laissé tomber, remplit de remords, mais pour me sauver moi. C'est pas si facile d'aider les gens, alors si je devais m'investir, je ne sais pas si je serais capable alors je ne le ferais pas, mais tous vos anges je les aime, tout comme ce soir, je pense à eux et à vous les mamans, voilà je ne suis qu'une veille célibataire très seule, parce que je me suis investi auprès de gens, et que je n'ai pas voulu faire de malheureux, ayant eux des problèmes de santé,
                                        bisous à toutes

                                        Commentaire


                                        • C'est exact, mais que vous dire
                                          Le malheur n'est pourtant pas contagieux



                                          c'est vrai que c'est plus facile d'aller vers les gens quand tout va bien pour eux que lorsqu'ils sont dans le malheur et c'est trés regrettable, nous sommes aussi capables de parler d'autre chose et de nous intéresser à autre chose, La Maman de Rémi

                                          Commentaire


                                          • C'est exact, mais que vous dire
                                            Ne culpabilise pas



                                            bonjour a toi julie !! tu en fais deja assez car tu te remets en question, avant meme que tu ne sois directement touchée par les grandes epreuves de la vie !!
                                            penser aux autres c est bien mais pense a toi aussi, si tu t es investie aupres des gens, peu importe le retour, la richesse c est toi qui la, dans ce que cela t a apportée !! et les enfants ca apporte toujours en retour, c est la difference d avec les adultes !
                                            personne n est parfait !! le fait de se remettre en question et de vouloir s ameliorer jour apres jour, dans notre relation aux autres, est un grand pas,
                                            sois fiere de toi et bonne continuation !!!!

                                            Commentaire


                                            • Le malheur n'est pourtant pas contagieux
                                              Contente d'avoir ton opinion



                                              non le malheur, n'est pas contagieux au vrai sens du terme, mais moralement il l'est, mais qui sommes nous pour trouver les mots qu'il faudrait, alors que nous n'avons pas connu ce malheur, c'est vrai qu'automatiquement on essaiera de vous remonter le moral, alors c'est effectivement le tort que j'ai de croire cela, je ne sais pas si je saurais parler d'autres choses à quelqu'un qui a perdu un enfant, je ne sais pas ce que c'est, je demanderais pas mieux de connaître votre façon de penser, même si par dessus tout, on voudrait faire revenir ceux qui dont partis, j'imagine, que si on vous dit que le ciel est bleu, vous allez penser au pull ou je ne sais quoi de votre enfant. C'est vrai que j'ai connu de grandes souffrances différentes des votres, il m'en a fallu du temps, pour penser à autre chose, bon courage et j'aimerais poursuivre ce dialogue

                                              Commentaire


                                              • Contente d'avoir ton opinion
                                                Qui sommes nous pour trouver les mots qu'il faudrait, alors que nous n'avons pas connu ce malheur,



                                                faut il vraiment avoir connu les memes epreuves de disparition d un être cher, pour avoir le droit de consoler, temoigner son soutien ??? !!!!

                                                alors la je comprends les personnes qui n osent plus ouvrir la bouche !!!!!

                                                j ai repris ta phrase ds le titre julie, meme si on a pas encore connu ces malheurs ( la vie n etant pas finie, on est pas a l abri), c est simplement humain de vouloir aider moralement !!!!

                                                moi meme je n attends pas de subir ces epreuves pour me donner le droit d avoir de la compassion et de la souffrance envers les autres !!!!!

                                                Commentaire


                                                • Vous avez raison



                                                  votre lettre me touche énormement,car hélas je suis passée par là ,mon fils olivier est parti a 34 ans
                                                  il y a quelques années et je ne m'en suis jamais remise.
                                                  la vie continue je l'entends continuellement alors tu as la chance d'avoir des petits enfants adorables,c'est vrai, mais un être n'en remplace jamais un autre ,
                                                  perdre un enfant c'est contre nature ce sont les parents qui doivent partir avant.
                                                  nous avions fait des projets, partir passer l'hiver ailleurs,au chaud,hélas nous n'avons plus ce courage.
                                                  je suis tombée sur votre forum par hasard.
                                                  j'ai souvent le vague a l'âme comme on dit chez nous
                                                  comme vous dans certaines périodes c'est plus douloureux ,son anniversaire ,la Noël,l'anniversaire de son départ,avec le temps j'arrive un peu ,a canaliser ma souffrance,me dire que peut-être un jour je le retrouverai(je veux me convaincre)voyez que la vie est difficile pour tous les parents qui ont perdus des enfants,
                                                  bon courage
                                                  chris

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité