publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Deuil récent

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Deuil récent



    j'ai perdu mon mari il y a 3 mois, d'un cancer très agressif dont les cancérologues n'ont jamais trouvé l'origine et qui a été décelé en mars. J'ai ressenti avec lui le choc de l'annonce, nous avons beaucoup pleuré, mais c'était un battant et il a dit "on va encore se battre une nouvelle fois". Et j'ai donc tout fait pour le soutenir, rester souriante, le booster lorsque c'était trop difficile. Mais du coup, je ne sais plus si je l'ai vraiment aidé, en gardant une attitude optimiste devant lui, tout le temps, quoi qu'il arrive. Depuis qu'il est parti, j'ai éprouvé le chagrin, la peine, et l'incompréhension parce que finalement, j'ai toujours cru qu'on arriverait à gagner des mois de vie Depuis qu'il est parti, j'ai ressenti la rage envers les bien portants qui ne comprennent pas et disent, il faut aller de l'avant, c'est mieux pour lui. Lui, il voulait vivre. J'ai maintenant l'impression d'être en pause, je n'ai envie de rien, mon travail ne me plaît plus, je n'ai pas envie d'aller me coucher, je crains de me réveiller le matin ,c'est tellement difficile. Je n'ai pas envie de voir des gens. Je n'aime pas qu'on me pose des questions du style "il a souffert?" je trouve cela tellement cruel et malsain. Et je ne sais pas si je suis normale. Les gens disent j'ai le coeur brisé. Moi le mien je le sens, mais j'ai l'impression d'avoir un gros bloc bien dur à la place du coeur, et j'ai une boule dans la gorge. Est ce que cela dure longtemps ? des fois, j'ai l'impression que je vais mieux, et puis non, le lendemain, ça ne va plus.

  • Bonjour



    lors tout d'abord, je te dirais que les autres on s'en fout. Ta douleur te regarde, pleures, cries, lamentes toi, touches le fond, il faut vivre ce deuil. Il n'y a qu'en laissant exprimer ta colère et ta tristesse que cela ira mieux. Tu te demandes si tu es normale, mais qu'est-ce que la normalité ? Sois libre de vivre ça comme bon te semble. Fais toi aider aussi par un bon psychothérapeute, il ne jugera pas, ne posera pas de questions idiotes, et t'aidera à accepter la colère, et tu te reconstruiras petit à petit. Prends ton temps.

    Bon courage à toi, et tiens nous au courant.

    Biz

    Commentaire


    • Je te comprends



      Chère Lili,
      Tout ce que tu décris est NORMAL.
      Je vis aussi le deuil de mon conjoint décédé ce 30 novembre (je posterai un texte à ce sujet pour raconter mon vécu).
      J'ai pour ma part consulté le site TRAVERSER LE DEUIL.com ou l'on te décrit point par point les phases que tu vas traverser et le temps que cela prendra.
      Ce n'est pas un processus rapide, saches-le.
      Et il ne faut pas retenir ta souffrance car elle va faire pression en toi.
      pour ma part, je m'aide pour l'extérioriser en : regardant des photos de lui, lisant la dernière petite carte écrite par lui, en sentant l'odeur de ses vêtements...
      Ca m'aide à pleurer violemment, à toucher le fond de ma douleur. Les crises durent 30 min environ et j'en sors épuisée jusqu'à la suivante.
      Il se peut que ce procédé ne te corresponde pas...Je ne fais que te donner une idée.
      J'ai aussi décidé de m'inscrire dans un groupe de paroles pour personnes endeuillées car elles comprennent ce que nous ressentons, elles seront là sur la durée alors que nos proches risquent de se lasser rapidement car , eux, leurs vies continuent, tandis que la notre est figée...
      J'espère que ces quelques mots te soutiennent même s'ils n'ôtnt en rien l'étendue de ta souffrance.
      Bien à toit
      Christine

      Commentaire


      • Deuil



        Bonjour,
        je vous comprends complètement je ressent la même chose mon mari est décédé en décembre il me manque terriblement et je trouve la vie injuste il c'est toujours battu et la on a rien vu venir un cancer de la plèvre la emporté en 42jours courage à vous

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2012-112012-122013-04

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité