publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Une info concernant les diabétiques

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Une info concernant les diabétiques



    article paru ds le figaro aujourd'hui:

    La nouvelle vie de Michel B, ex-diabétique

    Atteint, 30 années durant, d'une forme particulièrement sévère de diabète insulinodépendant (dit de type 1), Michel B. savoure depuis un an tout rond sa nouvelle existence, partiellement libérée du poids de la maladie. Ce patient, aujourd'hui âgé de 43 ans, a en effet été le premier à participer, début 2003, au programme expérimental de thérapie cellulaire du diabète mené, au CHU de Lille, sous la direction du professeur François Pattou (Inserm). Depuis, son taux de glycémie, jadis en constant déséquilibre, semble s'être durablement stabilisé : il n'a plus besoin de procéder aux injections d'insuline qui, encore récemment, scandaient le déroulement de ses journées.


    Le traitement repose sur la greffe de cellules bêta capables de sécréter l'insuline qui fait si cruellement défaut aux diabétiques de type 1. La maladie se caractérise en effet par un dérèglement inexpliqué du système immunitaire entraînant la destruction de ces cellules qui jouent le rôle d'usine à produire de l'insuline. Conséquence : une totale désorganisation du système de régulation du taux de sucre dans le sang, débouchant sur une infernale succession d'états hypoglycémique compensable par la consommation rapide de glucose et hyperglycémique impliquant l'injection immédiate d'insuline. Or, si de récents progrès enregistrés dans le traitement de l'insulinodépendance ont amélioré les conditions de vie pour la majorité des 150 000 à 200 000 diabétiques de type 1 recensés en France, une fraction de malades se trouve aujourd'hui dans une impasse thérapeutique.


    C'est à ces patients incapables d'équilibrer leur taux de sucre par les outils existants et donc confrontés à un vrai danger que s'adresse, avant tout, notre projet de thérapie cellulaire, explique le docteur Marie-Christine Vantyghem, diabétologue au CHU de Lille. Reposant sur l'utilisation d'un pancréas prélevé sur un donneur en état de mort cérébrale, le traitement implique en effet l'administration à vie d'un nouveau cocktail immunosuppresseur mis au point il y a trois ans au Canada qui, comme toute drogue de ce type, peut entraîner de graves effets secondaires. Le principe consiste, très rapidement après son extraction, à dissoudre le pancréas au moyen d'enzymes et à filtrer la soupe cellulaire ainsi obtenue pour ne retenir que les îlots de Langherans, ces minuscules amas qui renferment chacun un millier de cellules bêta, décrit François Pattou. Ainsi isolés, ces îlots peuvent ensuite être injectés dans la veine porte, qui mène directement au foie où ils vont rapidement se mettre à sécréter de l'insuline.


    A ce jour, une centaine de malades dans le monde ont reçu une telle greffe, dont huit dans le cadre du programme clinique mené à Lille. Ces derniers sont âgés de 37 à 52 ans, diabétiques depuis au moins 25 ans et sujets à de sévères hypoglycémies qui, avec le temps, peuvent entraîner de terribles séquelles neurologiques et même la mort.


    Parmi les huit tentatives, seule l'une de ces greffes a échoué. Les paramètres biologiques du patient ont incité les médecins à suspendre le traitement antirejet. Les autres malades n'ont affiché, au pire, que des effets secondaires considérés comme bénins pathologies ophtalmiques, aphtes ou amaigrissement. Et tous présentent une nette stabilisation de leur glycémie, voire une amélioration très notable de leur qualité de vie. Je commence à réaliser ce que peut devenir l'existence une fois libérée des piqûres, de la peur et de l'obligation de se surveiller en permanence, confie ainsi Michel B.


    Ce premier résultat enregistré, plusieurs questions restent aujourd'hui pendantes. Nul ne sait par exemple combien de temps les îlots greffés dans le foie, qui n'est pas leur site naturel, vont conserver leur faculté de sécréter de l'insuline même si les données collectées au Canada et en Suisse incitent à penser que ces amas peuvent rester actifs plusieurs années. Par ailleurs, la greffe de cellules pancréatique pose le même éventail de problème que toute allotransplantation, du risque de rejet au caractère contraignant du traitement immunosuppresseur, en passant par le manque chronique de donneurs. A ce jour, on estime que 1 300 pancréas sont donnés chaque année en France, précise-t-on ainsi à l'Établissement français des greffes. Réservoir qui, à raison d'une moyenne de deux organes requis pour greffer entre 500 000 et 1 000 000 de cellules bêta, limite à quelques centaines le nombre de bénéficiaires potentiels.


    Quoi qu'il en soit, l'étude de cette thérapie cellulaire avance à grands pas, coanimée en France par le site de Lille et des laboratoires situés à Paris et à Genève (Suisse). Ses promoteurs rêvent en effet d'obtenir sa validation prochaine par l'assurance-maladie. Tandis que Michel B., parfois saisi par la crainte du rejet, tente maintenant d'oublier une maladie qu'[il] n'avait jamais acceptée.


  • Prière de noter
    Magda7 ... je ne comprends rien au sens de ton message.



    Bien évidemment, ce n'est pas encore la solution miracle, mais je pense que c'est une avancée.

    Sais tu comme il est difficile de vivre pour un diabétique insulinodépendant:
    se faire au moins 3 piqures par jour
    faire des tests sanguins régulièrement dans la journée
    risques d' hypoglycémie, avec crises (très impressionnantes! ), risque de tomber dans le coma
    risque de cécité avec l'âge
    etc etc etc

    Commentaire


    • Magda7 ... je ne comprends rien au sens de ton message.
      Et puis arrête de parler de fric



      l'objectif est quand même d'améliorer le quotidien des diabétiques.

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2004-06

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité