publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Un peu déçu

Réduire

publicité

publicité

X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Un peu déçu



    jai demandé ... maide lors dune discution du 27mars pour éclairer un peu ma lanterne mais je nai eu aucune réponse moi ki avé parlé sur ce forum pour me sentir un peu mieux jai été deçu de navoir recu aucune réponse car jaurai souhaité ... me donne des conseil ou un peu de réconfort car je misole et ne parle de ce souci a personne bye

  • "re"



    Bonjour,
    je suis nouvelle sur ce forum. Je connais bien ce problème, je suis étudiante en psycho et mes parents ont connu ce même problème mais ils s'en sont sorti. Tout d'abord, tout d'abord, il faut que tu te préserve. Essaye qu'il n'ai pas ... à tout votre argent et ne le soutient pas (ne le met pas au lit quand il est sou, ne lui évite pas les ennuis)car un alcoolique se repose sur quelqu'un ce qui entretient son problème et ne lui donne aucune raison de changer. Ensuite, aie une très sérieuse discussion avec lui, sans te mettre en colère, et explique lui que s'il ne ve pas consulter un psychologue et un alcologue, tu ne pourras plus continuer avec lui. Il est nécessaire que tu croie à tes menaces car il a besoin d'une réelle motivation pour changer.
    S'il le désire, va avec lui aux séance, au moins au début. D'ailleurs, pour toit aussi, il faudrait que tu puisse parler de ce que tu vis à un proffesionnel.
    Sache que l'alcolisme est souvent l'expression d'un mal être plus important chez l'alcolique et que tant que celui-ci ne sera pas réglé, l'alcolisme sera toujours la seule réponse.
    En tout cas, c'est comme ça que mes parents et d'autres personnes que je connais s'en sont sortis, ensemble.
    Mais je sais aussi que quand sa femme est devenue alcolique, mon père a fait une dépression, donc, occupes toi de toi et dis lui de régler ses problèmes.
    Normlement, il y a une service d'alcologie dans la pluspart des hôpitaux ainsi que des psychologues.

    Bonne chance et courage

    Commentaire


    • "re"
      Il s'est réveillé!!!



      j'ai toujours été a cé coté depui 8ans sauf qojourdui je le soutien moin il a décidé darrété de boire tous seul sans ke je lui impose car les spy et alcoologue plus médicament ne lon jamais aidé. la ca fé 6semaines kil ne bois plus et jen suis comblée de bonheur.ca fait longtemps que jatendais ce moment ou un jour il ouvrirai les yeux.je t'avoue ke comme cela fé ke 6semaine jé quand méme peur kil replonge.mais il ma di cé la force mentale ki i fé quan on ve on peut il suffi détre fort mentalement et de dire stop a l'alcool une bonne fois pour toute...il le sé ke jé toujour été la pour assumé ses bétises et que je ne vis pas bien a cause de ce souci donc jespére kil va continuer sé effort car sil replonge je ne pourrai plus l'aidé car ca ma tro souffrir et je veux un meilleur avenir pour moi et mes enfants.merci pour ta réponse. je redonnerai des news.

      Commentaire


      • Il s'est réveillé!!!
        Re



        salut, je vois que ton ami commence à s'en sortir, mais attention comme toute dépendance il existe des périodes de répis, mais sans un soutien à long ou moyen terme, la rechute et malheureusement fréquente (ce que je ne lui souhaite pas!!!); il faut malgré tout même à ce stade de son arrêt de l'alcool qu'il aille dans un service d'alcoologie ou il pourra être pris en charge au moins au niveau de son suivi et pouvoir parler à un psychologue des angoisses qu'il peut vivre. Mais pense aussi à toi, ce n'est pas d'un abandon dont je te parle mais ta propre survie; car s'il replonge tu craqueras!!! et il doit assumer son alcoolisme et ses choix de s'en sortir; alors, c lui qui boit pas toi, il doit affronter son mal mais je te le redis sans soutien durable de la part de spécialistes, le risque de rechute existe réellement. S'il refuse de s'y rendre auprès du spécialiste c'est qu'il risque d' être trop sur de lui , et il risque de reprendre un verre au bout de quelque semaines pensant avoir vaincu son mal. Mais c'est un leurre. Puisqu'il a arrêté, il faut qu'il passe à l'autre étape, le suivi , etre entouré de personnes dont le métier est d'aider à lutter contre les addictions. Et parfois, quand tu te rends dans des centres d'alcoolémie et que tu vois les dégats de l'alcool, tu prend conscience un peu plus du danger dans lequel tu noyes ton mal de vivre.. Et il faut aussi qu'il appréhende les raisons qui l'ont poussé à boire. Son mal de vivre ne vient pas forcément de toi, mais il doit faire un cheminement personnel pour se comprendre lui et accepter de faire le deuil du mal de vivre de cette raison qui l'a poussé à se plonger dans l'alcool.
        Mais je pense aussi que les menaces ou les chantages pour une personne vraiment accro ne sont pas de bon augure!! un alcoolique n'aura cure de ce genre de menace; une fois désespéré, il ne touche plus terre!! je ne dis pas que tu lui fait du chantage!!mais il est évident que tu n'as pas à lui faire la morale!!
        tiens nous au courant et plein de courage à toi et a vous tous

        Commentaire


        • Re
          Merci de ta réponse



          je vais en parlé avec lui car c'est vrai qu'on na pas pensé au suivi médical.mais c'est vrai qu'il a vécu un mal dans son enfance et il a beaucoup de mal a en parler.car il s'est beaucoup renfermé sur lui méme et quand on discute sujet alcool ou de son passé,il a beaucoup de mal a s'exprimé il veut pas en parler et me dis: je veux plus reparler de mon passé,je veux regarder que l'avenir donc finalement je n'ose pas aller plus loin.mais cé une personne ki garde tout pour lui donc parlé avec un spycologue ,je ne pense pas kil le voudra.mais c'est vrai ka cause de ca il a fait beaucoup de dégat donc voila pourkoi il fallait kil réagisse car moi a leure dojourdui je ne pourrai plus accepté un nouvel echec,j'en nai trop souffert moralement.il a été voir un alcoologue mais lorske celui ci sé mi a reparlé de son passé ,ca lui fait trop de mal et il ni est jamais retourné.je vais quand méme voir pour kil ait un suivi.merci je redonnerai des news.

          Commentaire


          • Re
            La peur



            qu'il retombe dedans.aujourdui je ne suis pas au top car j'ai peur de lechec,car cela m'a fait beaucoup souffrir.je ne sais pas si il y a un centre expré pour les conjoints.malgrés qu,il na jamais été méchant ou agressif avec cet alcool envers moi je ne suporterai plus de le voir a nouveau ivre.les ... qu'il a pu faire comme gaspillé de largent,2retraits de permis,et autres jé toujours été là pour lui.mais moralement je me sent triste car je voudrai vraiment que l'on sent sorte pour notre couple et nos trois enfants.jen souffre car cé une situation qui dure depuis 8ans et qu'il a mis un peu nos enfants de coté pour qu'il ne le voye jamais ivre.jai besoin d'en parler mais lui ca lui fait mal donc on nen parle pas beaucoup pourtant moi ca me ferait du bien car je garde tout dans ma téte cette souffrance.merci pour vos réponses.ca me fait du bien d'en parler.

            Commentaire


            • Il s'est réveillé!!!
              Conseil



              salut c sur que 6 semaine c deja bien ji sui passer par il faudrai pas qui retouche a sa sa pe etre plus mauvai ms si il dit o juste un se jour la sa sera peut etre ms apres il y a beaucoup de chance qu il en boive 2 apres s pas du tou bon

              Commentaire

              publicité

              publicité

              Chargement...
              X

              publicité