publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

H.s: mare de la violence a l ecole !!! :mal: :mal: :mal:

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • H.s: mare de la violence a l ecole !!! :mal: :mal: :mal:



    :non: :non: :non :

    mon coup de gueule en pensant aux parents de ce collégien de 12 ans

    ses cadeaux étaient certainement déjà sous le sapin et il ne les ouvrira jamais bordel !!!!!!

    mon fils de 11 ans a lui aussi été victime d'une agression de la part d'un élève de son école primaire il y a 3 semaines, il a reçu des coups de poings
    j'ai fais une lettre à son maître et au directeur, sans succés
    j'ai du aller moi même parler à ce gosse
    sans succés encore puisque
    le dit "enfant" a recommencé sur un autre élève

    mais que font les parents ???????????????
    et les enseignants ??????????????

    après on s'étonne qu'au collège des fillettes se font violer et qu'au lycée ils se font tabasser !!!!

    cette ... qui les entraîne après dans des caves,dans la rue, à brûler des bus ou encore aux abbords des stades de foot !!!!! quand ils ne tirent pas sur des maternelles !!!!

    il y en plus que mare de cette violence qui démare de plus en plus tôt

    même si ce pauvre enfant n'est pas mort des coups qui lui ont été infligés c'était pas marqué sur son front qu'il avait des problèmes cardiaques et émotifs

    c'est tout simplement SCANDALEUX

    j'espère que 2007 sera l'année de la raison et que parents et enseignants en mémoire de cet enfant pouront trouver enfin les mots pour calmer voire supprimer une violence dont les racines de l'éducation en sont souvent la cause

    et par ailleurs pour 2007 :

    QUE LES MOTS MISERE FAIM VIOLENCE ET GUERRE DISPARAISSENT ENFIN

    Olivia qui en mare d'essuyer les larmes de ce monde chaque jour sur le JT

  • Très dur



    j'ai vu les infos aujourd"hui et j'en ai pleuré ...

    Cet enfant était fragile, c'est vrai que ce n'est pas marqué sur son front mais la violence n'aurait jamais du exister !!!

    car si il n'avait pas eu les coups, il n'aurait pas eu cette fin tragique ...

    J'en ai des frisson pour cet enfant ... et je pense à la douleur de la famille ...

    Quelle horreur.


    Gaby J-23

    Commentaire


    • :triste: dur et si injuste



      L'enfance devrait être le temps de l'innocence pas de la violence... mais quel société préparons nous si nous laissons faire... Le pire c'est comme tu le dis que lorsqu'on se plait et demande une action... on trouve porte close, et bouche muette... par contre lorsque qqch de tragique arrive... "on ne savait pas", on n'a plus que nos yeux pour pleurer !

      Commentaire


      • Entièrement d'accord



        Mais je tiens à préciser et je m'en fiche de m'attirer les foudres que moi mon enfant qui a deux ans et demi sait que c'est mal de taper, de faire du mal, ou de répondre.

        Alors, je sais que certains me diront que certains parents n'y sont pour rien, mais c'est à leurs parents de leur foutre les raclées qu'il faut et quand il faut.

        Son arrêt cardiaque n'a soi disant rien à voir avec les coups qu'il a pu prendre, mais s'ils ne les avaient pas reçu ils pourraient être auprès de ses parents.

        Marilyne qui se demande ce qu'il se passe dans la tête des gosses et malheureusement des parents.

        Commentaire


        • J'avais entendu l'histoire



          des parents de jeuines collègiens étaient convoqués au collège pour avoir obligé une collégienne à leur faire des gateries (excuser moi pour le terme)
          une des mères d'un jeune garçon (environ 14 ans) a dit '' on va pas faire tout un drame pour une petite pipe''

          mais ce n'est pas la faute des parents.


          je plains sincerement les parents de ce pauvre enfant.

          Commentaire


          • ...



            ok avec la majeure partie, même si je trouve un peu utopiste "QUE LES MOTS MISERE FAIM VIOLENCE ET GUERRE DISPARAISSENT ENFIN".. mais c'est un autre débat

            mais par contre "que font les enseignants" ?? en premier lieu et quasiment uniquement "que font les parents" là ok.. mais les pauvres enseignants.. n'ont malheureusement plus aucun "pouvoir" face à ce genre de situation .. depuis bien longtemps... surtout quand ils ont en face d'eux des parents et/ou une hiérarchie
            "démissionnaires" ...

            les enseignants de ce collège de Meaux disaient ce midi avoir plusieurs fois tiré la sonnette d'alarme sur l'augmentation des agressions entre élèves et contre le personnel éducatif..


            Commentaire


            • Je comprends ton coup de gueule



              ca fait peur ! :triste:
              ELY

              Commentaire


              • Je suis entièrement d'accord avec toi



                C'est à passer l'envie de mettre ses enfants à l'école, car c'est là que bien souvent (quand ce n'est pas hélas à la maison pour certains petits malheureux), les enfants sont confrontés pour la 1ère fois à la violence.
                Et pourtant, je suis instit'.

                Cela dit, que faire face à certaines situations, que veux-tu que mes collègues et moi fassions?
                Face à un enfant qui est violent avec ses camarades, nous pouvons lui faire des remontrances, le punir, lui expliquer à quel point c'est mal et qu'il n'aimerait pas endurer cela! Quand à intervenir avant que le coup parte, bien souvent, il nous est impossible de tout voir, ou d'intervenir à temps (ce serait comme réussir à rattraper un élève qui est en train de trébucher au beau milieu de la cour!!)

                Mais que faire d'autre? En primaire, un enfant ne peut pas être exclu d'un établissement (sauf cas extrême, et selon le bon vouloir de l'inspecteur). De même, certains parents (et j'ai bien dit certains), lorsqu'on leur explique qu'il faut réagir, que leur enfant est violent, soit s'en moquent éperdument (limite à soutenir que c'est normal et qu'on n'a qu'à savoir le gérer), soit par leur propre violence, nous permettent de mieux comprendre d'où leur enfant tient un tel comportement.
                Je pense par exemple à des collègues il y a 2 ans, qui se sont fait "tabassés" par un père d'élève, car ils lui avaient dit que son fils de 4 ans avait insulté un autre enfant!!!

                Donc oui tout cela est scandaleux, et moi même je sais que j'aurai qques craintes face au collège (car c'est souvent là que les comportements les plus violents s'expriment), mais que pouvons nous faire, à part nous-même, parents, essayer de montrer le meilleur chemin à nos enfants? Mais si tout le monde ne fait pas cela, ce sera difficile de s'en sortir...

                Commentaire


                • Ce que j'attends des enseignants



                  c'est un minimum d'information sur la violence :
                  sur les racines de la violence
                  et
                  sur les conséquences

                  car effectivement les problèmes cardiaques de cet enfant n'auraient pas été là s'il ne s'était pas fait agresser

                  j'entend par un minimum d'information de la part des enseignants, un sujet, un discours, une information, un exemple, le fait d'apprendre une conduite, un devoir de bonne attitude, une fois ou quelques fois dans l'année, histoire de ne pas oublier et de leur inculquer que le respect est le premier pas vers le civisme...

                  Commentaire


                  • Ce que j'attends des enseignants
                    Je suis enseignante



                    en CM2, et je fais tout ce que tu décris dans ton post, et je dialogue, je punis, je crie, je fais tout ce que je peux, et à chaque fois, je me fais insulter par les parents qui me trouvent sévère!!!!!

                    Y'en a marre que les enseignants s'en prennent autant plein la figure que les parents!
                    Nous sommes impuissants!!!!!!!
                    Là où je te suis, c'est si tu me dis que c'est l'éducation nationale qui déconne...là oui...parce que nous ne sommes pas suivis par notre hiérarchie.

                    Je suis enceinte de 4 mois et demi et je suis arrêtée définitivement jusqu'à la fin de mon congé mater car je me prends régulièrement des coups de pieds en classe ou en cours de récré lorsque j'essaie de séparer 2 gamins qui se tabassent.

                    Alors je comprends tout à fait ton coup de gueule, et je suis aussi d'accord que tous les enseignants ne sont pas "bons" (comme tout le monde dans sa partie), mais ça me fout en l'air de voir que des gamins meurent à l'école, et qu'une fois de plus, on trouve le moyen de critiquer les profs...
                    Excuse-moi, ce n'est rien de personnel, mais je suis à bout de voir notre impuissance....

                    Commentaire


                    • Ce que j'attends des enseignants
                      Dans le temps



                      on appelait ça des cours d'instruction civique.

                      il y a eu aussi les cours de morale.

                      certains en rigolent maintenant mais je pense sincèrement que ça servait à quelque chose.

                      Commentaire


                      • Marre de la violence tout court



                        et elle est partout .. .dans les dessins animés que les enfants regardent, dans les familles, dans les paroles des gens ... dans les films ... et personne ne s'en offusque ...
                        si déjà dans les familles il y avait moins de violence verbale (parfois ça me fait horreur d'entendre des "ta g... c..." dans un couple ) ...
                        à l'école, cela n'est finalement que le reflet de ce que certains enfants vivent tous les jours chez eux ... malheureusement
                        ça me bouffe de voir que les gens ne réagissent que par violence, irrespect :triste: et je me dis tous les jours : comment ça se passe pour mon fils à l'école ?
                        quand je vois qu'il n'est qu'en moyenne section (maternelle) et qu'il s'est fait mordre au sang par un tit "copain" pour une voiture, qu'il a eu une griffure plein visage par un autre ... c'est quand meme pas normal ...
                        à mon avis, 2007 ne sera pas meilleure ni pire ... les enseignants ne peuvent malheureusement pas tout voir, pas tout gérer ... et ce n'est pas à eux de faire l'éducation de nos enfants ... à mon avis !!!

                        Commentaire


                        • Cappeline, en angleterre



                          et dans d'autres pays il y a des policiers dans les écoles

                          et je regrette que nous n'adoptions pas la même attitude

                          je sais bien que les profs sont à bout, quand c'est pas eux qui se recoivent des coups de couteau !!

                          c'est alarmant de voir que l'état ne fait rien à part constater, et ca me fou en rogne quand j'entends le maire de MEAU qui est aussi ministre du budget dire devant les caméras qu'il faut minimiser et relativiser cet acte, t'imagines les parents :fou: comment ils doivent interpréter ce qu'il a dit ????????

                          alors grands ou petit la violence doit être punie

                          Commentaire


                          • Je suis également prof



                            il y a peu d'années j'étais dans un collège où le respect de l'autre, adulte ou enfant, n'existait absolument plus, c'était ma 1e affectation. Une gamine qui lance une chaise en plein cours sans que tu puisses même comprendre ce qui lui passe par la tête, des projectiles dangereux lancés, des boules de neige avec au milieu un caillou (par période de neige, j'ai fait cours dans le fond sans écrire au tableau), la peur de la réaction d'un élève plus grand et plus fort physiquement que toi quand tu fais une remontrance... j'ai averti le prof principal qui s'en est lavé les mains, la directrice qui en a fait autant, et bien sûr je n'étais pas la seule dans ce cas ! J'ai appelé mon syndicat, on m'a conseillé d'écrire tous les comportements dangereux pour être "protégée" en cas de pb... mince consolation parce que si un gamin avait été blessé dans mes cours je ne m'en serais jamais remise... et pourtant que pouvais-je faire ? Quand tu ressors avec des griffes ou tags sur ta voiture c'est déjà pas super amusant, quand tu sais qu'un membre de l'équipe a été agressé physiquement à 1 rue de l'établissement tu fais encore plus attention !
                            J'ai eu la chance de profiter d'un départ ailleurs pour avoir ma mutation, c'était inespéré, mais j'ai longtemps cru que cette 1e année serait ma dernière...
                            Alors oui, on peut dire que les enseignants sont fautifs, mais il arrive aussi que pour "sauver sa peau" le chef d'établissement lui même "renonce" à instaurer une vraie autorité, il arrive aussi que trop d'enfants ingérables soient réunis dans un même établissement et quand tu mets 5 bombes à retardement dans une classe ça devient une vraie poudrière...

                            Moi aussi ça m'attriste ce drame, je pense aux parents du petit qui seront en deuil pour Noël, mais je suis aussi peinée de voir que ce sont encore les profs qui sont responsables... N'oubliez pas une chose : on est formés pour enseigner et éduquer, pas pour dresser... je choisis ce verbe au risque d'en choquer...

                            Ziboum

                            Commentaire


                            • Cappeline, en angleterre
                              Excuse-moi, j'avais mal interprêté ton post



                              je déplore le fait que de nos jours on doive avoir recours à la police dans le monde de l'école..et malheureusement, je doute que ça change quelque chose tellement il n'y a plus de respect de l'autorité nulle part...

                              Je suis très pessimiste quant à l'avenir de notre société..je ne vois pas comment sortir de toute cette violence et je dois même avouer que je remets en cause mon avenir professionnel dans l'éducation nationale tellement je suis choquée par tout ce que je vois...

                              J'aurais tendance à mettre tout sur le dos de certains parents qui ont démissionné depuis très longtemps.
                              On est dans l'ère de l'enfant-roi chez beaucoup de personnes, à qui on ne dit jamais"non".
                              L'année dernière j'étais prof en moyenne section et j'étais outrée de l'attitude de certains parents avec leurs enfants...Aucune limite, aucun respect des adultes, des autres éèves ou du matériel...
                              et j'ai aussi rencontré pas mal d'enseignants qui s'en fichent complètement.

                              Je ne sais pas où on va mais on y va...
                              et parfois, je me dis que je suis folle de mettre un enfant au monde dans ces conditions...mais bon, l'espoir fait vivre, on peut penser que les mentalités vont évoluer...

                              En tout cas, je suis contente de voir qu'il y a encore des personnes, des parents choqués par ce phénomène de violence...j'avais vraiment l'impression que c'était devenu une vraie banalité...
                              Ca donne de l'espoir!

                              Commentaire


                              • Terrible polémique



                                mais je pense que ce n'est pas pret de s'arrêter.... malheureusement.

                                nous vivons maintenant dans une société de brutalité et de méchanceté gratuite, il sera très difficile de retirer cela des racines .... quand on voit certains parents, on comprend mieux le comportement des enfants. Parfois j'en suis à me poser la question de savoir si certaines personnes méritent d'avoir des enfants, ils sont inccapables de les éduquer.

                                j'ai peur pour mes enfants. Moi je me souviens que quand j'avais 11 ans je jouais encore à la poupée, et je ne connaissais rien du s.e.x.e et de toutes ces idées là, j'étais dans mon monde merveilleux. Aujourd'hui rien n'est pareil, tout va bcp trop vite.

                                en ce qui concerne l'éducation nationale : pfff, j'en suis malade de leur confier mes enfants, d'ailleurs je vais retarder l'echéance le plus possible, à moins que mes enfants soient près très tôt et ais envie d'y aller tôt.

                                il est vrai que des instit s'en foutent mais d'autre non, donc je m'efforce de ne pas les mettre tous dans le même sac. Car effectivement quand tu vois des parents casser la figure ou insulter des instits, ça la fou mal. En revanche, j'ai le souvenir que mes parents soutenaient en permanence mon instituteurs qui était vraiment vache avec moi, je leur en ai voulu de ne pas m'écouter parfois et d'aller lui dire ses 4 vérités.
                                je m'efforcerai de discuter avec les enseignants de mes enfants, on verra bien, et en plus j'essairai d'inculquer la vérité à mes enfants afin d'instaurer un climat de confiance, ainsi s'ils se plaignent je pourrai les croire.

                                je pense que l'education nationale devrait réviser un peu leur programme que je trouve vraiment très très nul. Nos parents apprenaient vraiment des choses necessaires au démarrage de leur scolarité, les règles de vie, etc.... mais bon on est gouverné par des andouilles.

                                en même temps je ne pense pas qu'il faille déscolariser les enfants dangereux, ce serait pire, ils traineraient dans les rues et feraient des ... Il faudrait trouver d'autres méthodes. Mettre des amendes aux parents par exemples, en particulier lorsqu'ils s'opposent à la discipline des instituteurs. Il faudrait faire signer une chartre ou un contrat qui engage les familles, enfin je n'en sais rien, c'est pas simple et puis c aux trous du c.u.l du gouvernement d'y réfléchir, ils sont bien payés pour cela.

                                moi aussi je pense à cette pauvre famille qui va vivre des fêtes de noel dans la douleur.
                                aller bon courage et ne nous affectons pas trop, il faut penser à nos bb les filles. de la violence, il y en a partout et il y en aura toujours, c'est ainsi.

                                Commentaire


                                • Les cours d'école ont toujours été violente



                                  au début du siècle dernier
                                  dans les années 70 quand je les fréqeuntais en tant qu'élève
                                  sauf que maintenant les réponses des parents sont différentes et dans certains secteurs il y a une banalisation de la violence.
                                  je suis enseignante et directrice d'une grosse école dans une ville de province et avant c'était ds le 92 et le 93,
                                  J'ai toujours refusé de démissionner face à la violence et j'ai toujours obligé ma hiérarchie à s'impliquer.
                                  la différence est que quand un prof est tapé par un élève de cm2, les parents cherchent à justifier l'acte de leur enfant et que l'enfant n'est pas renvoyé de l'école.
                                  En ce moment, je reçois beaucoup de parents à la suite d'un acte ou d'une parole violente de leurs enfants et bien qu'étant dans un secteur calme et très mixte socialement, les réactions des parents me font bondir.
                                  Nous enseignons, nous éducons de plus en plus les enfants mais quand les parenst sont contre les valeurs de respect de l'autre et sont dans le déniement alors en tant que prof nous sommes vite dépassés.
                                  L'année dernière une maman en pleurs est arrivée dans mon bureau pour que je demande à son fils de ce2 d'arrêter de la taper...
                                  Ne tapons pas sur les enfants ou sur les profs, la violence est en nous, la violence est partout, il faut juste que les adultes autour des enfants aient une cohérence face à cela!
                                  une dirlo

                                  Commentaire


                                  • Euh juste un bémol



                                    n'attendons pas des enseignants qu'ils parviennent à "supprimer la violence" pour reprendre tes termes, c'est impossible!
                                    et ils n'en sont pas non plus responsables.

                                    ensuite c'est très grave ce qui s'est passer et comme toi je suis révolter par toute cette violence et ces horreurs de la télé, parfois c'est vrai je pense à ce monde ds lequel mon enfants, nos enfants grandiront...

                                    c'est terrible, je me dis que je dois faire au mieux pour "armer" intelligemment mon petit qui viendra pour affronter ce monde mais bon serai je à la hauteur???y parviendrais je...

                                    Commentaire


                                    • Ce que j'attends des enseignants
                                      Il faut arrêter d'attendre des profs



                                      ou de qui que ce soit!
                                      désoler mais ce discours ça me gave: les "j'attends de" c'est nombriliste, c'est un discours de plus en plus répandu où finalement chacun croit qu'il est en droit d'attendre tout et n'importe quoi des autres, bref arrêtons d'espérer! soyons responsable chacun chez nous, à l'extérieur en tt situation: AGISSONS

                                      un minimum d'information de la part des enseignants ???
                                      mais les profs sont pas là pour ça bon sang!
                                      tu veux des informations mais va les chercher!

                                      non, non...faut qu'on nous amène les infos sur un plat!
                                      je suis désolé j'y vais fort mais m...: que chacun de bouge le c...à son niveau au lieu de toujours attendre que ça tombe du ciel!

                                      Commentaire


                                      • Ce que j'attends des enseignants
                                        Ca n'est pas notre rôle!!!!!!!



                                        Pourtant bon nombre d'entre nous le font, mais le devoir d'éducation revient avant tout aux parents.
                                        Tout comme apprendre à dire "merci", "bonjour" "au revoir"... La politesse et le respect de l'autre doivent avant tout être apportés par les parents, relayés par les enseignants, certes, mais c'est aux parents de le faire avant tout.
                                        Ca n'est pas normal de compter sur l'école pour apporter de telles notions.

                                        Cela dit, quand je vois des parents, comme par exemple l'autre jour au supermarché, injurier une personne âgée en disant à son enfant "Regarde l'handicapé comment il conduit, font chier les vieux", ben je me dis qu'heureusement que les enseignants dépassent leur rôle, comme tu le souhaites, sinon certains enfant ne connaitront jamais ces valeurs!!!

                                        Commentaire


                                        • Brutalite a l eole



                                          cela fait des annes que mon fils ce fait frappe a l ecole
                                          ce samedi j ai pete les plomb et j ai failli frappe un gamin de11 apres l avoir prevenu plusieur fois de laisser mon fils tranquille
                                          cela na servi a rien car maintenant il sont en bande pour le frapper

                                          Commentaire


                                          • Je suis enseignante
                                            Les clips vidéo avec des portraits d'enfants, c'est nous !



                                            Oui, nous les parents qui avons perdu un enfant du "jeu du foulard" ! ! !

                                            Et ça continue ! ! !

                                            C'est parce que mon mari est délégué région Rhône Alpes de l'association APEAS, que je peux affirmer que malgré une prise de conscience tardive ... Sur le terrain, le constat est que le monde des adultes, est en sommeil profond en matière de connaissance de ces "jeux" dans le monde des enfants, lorsqu'ils ne sont pas sous surveillance !!!
                                            Aujourd'hui comme hier, la société entière est responsable de ces enfants qui pratiquent innocemment ce genre de chose. Aujourd'hui, comme depuis plus de quarante années, il y a des enfants qui décèdent par ignorance du danger ! ! ! !

                                            Notre fils est décédé en 1983 !

                                            Bien sûr, il faut les laisser vivre leur vie, mais à condition de leur avoir tout expliqué des dangers de la société à leur encontre ... Les parents et les enseignants sont très bien placés pour savoir, qu'il faut utiliser des mots sans détours avec les jeunes, contrairement au monde des adultes !

                                            Les pompiers, gendarmes, médecins, enseignants, politiques, et toutes personnes en contact avec les enfants, doivent se mobiliser pour mettre un terme à ces "jeux" ou il n'y a jamais d'autres gagnants que des neurones morts à jamais, dans l'indifférence générale des adultes d'aujourdhui qui ne croient pas du tout que cela se pratique partout sous la forme du "jeu de la tomate"...

                                            Puis arrive le temps du "jeu du foulard" ! ! !

                                            Des enfants sont acteurs d'actes en solitaire, au domicile parentale, après avoir fait l'apprentissage en d'autres lieux du "jeu de la tomate" !

                                            ils se donnent ainsi, eux mêmes leurs propres séquelles irréversibles, quelquefois la paralysie, le fauteuil roulant, ou la mort ! ! !

                                            C'est parce que le bouche à oreilles des enfants fait circuler de fausses informations sur un éventuel plaisir, sous formes d'étoiles, de points noir, de sensations hallucinogènes ...

                                            Combien d'enfants ont été déclarés suicidés, alors qu'ils avaient été retrouvés morts en position assise (comme notre enfant de 12 ans), ou les genoux à terre, comme en 1976 ...

                                            Oui, vous avez bien lu ... cela existe depuis plus de quarante ans à cause de la loi du silence !

                                            Alors, secouristes ou pompiers, et toutes autres personnes proches des enfants. Merci de tenir compte de ce message ... et de bien observer la réalité de vos prochaines interventions en présence d'enfants qui deviennent tout rouge, ou s'écroulent sans raison, alors qu'ils sont tout simplement en état d'accident cérébral avancé !

                                            Je suis une mère qui connaît bien le sujet et avec mon mari, nous faisons de la prévention dans les établissements scolaires ...

                                            Je n'ai qu'un souhait, comme tous les membres de notre association APEAS : Que ce soit tous les professionnels qui prennent le relais ...

                                            je vous invite à consulter la page perso rédigée par mon mari en mettant le son :

                                            http://pagesperso-orange.fr/daniel-louis.blandin

                                            Cordialement, Colette.

                                            Commentaire


                                            • Violence a l ecole



                                              Ma fille de 9ans est en cm1. Elle est battue régulièrement par un gamin de son age mais bien plus "solide" qu' elle. J ai été a l école me plaindre une fois de plus, cette fois Mon Elisabeth est rentrée les vêtements déchirés et des traces au cou... réponse de l instit " On sait que Samuel est violent c est un gosse qui a des problèmes , on peut rien faire .... Votre fille n a qu' a pas l approcher !!! " Mais vous inquiétez pas on le puni régulièrement !!!...
                                              OUI merci du coup je sais plus quoi faire puisque de victime ma fille devient presque responsable puisque elle se trouve sur son chemin ...
                                              J ai menacé de porter plainte réponse de l instit " c est pas la solution!!!" Ben oui mais c est quoi la solution ? Ma fille doit rester dans son petit coin toutes les récres pour éviter de se faire remarquer par son bourreau ? Je suis super en colère et j ai peur pour ma fille. Quelqu' un a une solution ????

                                              Commentaire

                                              Publicité

                                              publicité

                                              Chargement...
                                              X

                                              publicité