publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Stérilité inexpliquée - blocage psychologique ?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Stérilité inexpliquée - blocage psychologique ?



    Bonsoir à toutes,

    Je suis nouvelle sur ce forum, et jai lu avec beaucoup dattention lhistoire du parcours de certaines dentre vous. Vos témoignages maident à relativiser ma propre situation.
    Au cours des dix dernières années, jai passé environ 5 ans à espérer larrivée dun petit bout. Je pense quà ce stade, on peut me ranger dans la catégorie des stérilités inexpliquées. Et, partant du principe que cest sans doute un blocage psychologique, je me dis que le fait de partager mon vécu pourra peut-être maider à débloquer mon corps Je me lance donc.

    Il y a 10 ans, juste après notre mariage, nous nous décidons à mettre un bébé en route. Je ne suis plus certaine de la chronologie exacte des événements mais, après un an de tentatives infructueuses, première batterie de tests. Tout paraît normal le gynécologue nous dira que nous avons tous les deux 9/10 mais que, la médecine nétant pas les mathématiques, ça ne nous fait pas 18/20 à deux Ceci dit, tous les espoirs sont permis. Commence alors une série de cycles de stimulation ovarienne au Clomid (9 cycles si ma mémoire est bonne). La dernière échographie, en période de vacances, indique 8 follicules ! Chouette ! Cest la première fois quil y en a autant, cette fois ça va marcher et 15 jours plus tard, la déception. Cest alors quon me détecte de lendométriose (cest bizarre, je nai jamais eu aucune douleur). Après lintervention et 3 mois de ménopause, je décide de ne pas reprendre le traitement au Clomid. Je nen peux plus de voir gonfler ce ventre pourtant désespérément vide, jai limpression de torturer mon corps et je ne suis pas convaincue que ce soit le contexte le plus accueillant pour un petit être Et puis, je me dis que, maintenant que lendométriose a disparu, ça ne peut que marcher. Quelques mois passent et toujours pas lombre dune grossesse le gynéco nous explique que la seule solution, daprès lui, cest la FIV. Tous nos résultats sont bons, une insémination artificielle ne pourra pas faire mieux que ce que fait la nature. Il faut donc passer à la vitesse supérieure. Je crois être forte, je meffondre littéralement en sortant de son cabinet. Avec les charges financières qui pèsent sur nos épaules à ce moment-là, notre maison en construction, et la FIV pas encore prise en charge par la sécurité sociale, on ne peut décemment pas se le permettre. Puisque ça fait des années que tout le monde nous répète quil ne faut pas y penser (facile, tiens !), quon est encore jeunes et que ça finira par nous tomber dessus au moment où on sy attendra le moins, ou quand on emménagera dans notre nouvelle maison, on décide de tout laisser tomber mais sans pour autant reprendre la contraception. Un an plus tard, toujours rien, mais nous sommes résignés à ne pas avoir denfant. Nous avons repris une vie de bohème, sorties entre copains, restos, concerts, Et cest sans doute là que nos chemins ont commencé à se séparer. On nest plus sur la même longueur dondes, et je finis par tomber amoureuse dun autre homme. Cest lengrenage : une double vie qui durera pendant trois ans, pose dun implant contraceptif (en accord avec mon mari) pour ne prendre aucun risque, et puis cest le divorce.
    Aujourdhui, cela fait un peu plus de 2 ans que nous vivons ensemble, mon amoureux et moi. Dès nos premiers jours de relation officielle , il était clair que nous voulions un enfant ensemble. Javais alors 32 ans, lui 36 et pas denfants non plus. Mais nous voulions attendre que le divorce soit prononcé pour nous lancer dans laventure lesprit libre. En mars 2005, je me fais enlever limplant. Et me revoilà aujourdhui à 34 ans, toujours à la case départ après 13 cycles.
    Le gynéco avait proposé quon se revoie après 6 mois, jai tenu le double. Je pense que je navais tout simplement pas envie de repasser tous ces examens (je garde dailleurs un souvenir abominable de lhystéro, qui ma fait vomir dans tous les couloirs de la clinique, entre la salle dexamen et les urgences). Mais aujourdhui jai repris les choses en mains. Jai rendez-vous dans 15 jours, mais javoue que je ne suis toujours pas convaincue dêtre sur la bonne voie. Alors, parallèlement au côté purement médical, jai pris rendez-vous chez une dame qui travaille sur le déblocage des mémoires émotionnelles (je pense quon parle de méta-médecine) qui peuvent avoir des implications sur le physique. On ma aussi parlé de la réflexologie plantaire, de la kinésiologie,... mais toutes ces disciplines me semblent tellement abstraites que je ne sais pas trop par quoi commencer. Et pourtant jai lintuition que la solution se trouve plutôt dans ces disciplines parallèles que dans des traitements médicaux lourds et contraignants. Mon ostéopathe me dit que si tout le reste va bien, ça peut aussi venir des reins car ce sont les reins qui renferment le patrimoine génétique. Et je dois reconnaître que jai eu quelques soucis de ce côté, avec notamment une néphrite il y a quelques années. Jai aussi lu un bouquin de Eric Hennekein, intitulé si tu narrives pas à être enceinte, je te dirai pourquoi Savoir libère la grossesse . Jy ai trouvé plusieurs pistes possibles, mais sans parvenir à vraiment me situer par rapport à toutes ces pistes. Bref, plus le temps passe et plus jouvre des portes, sans jamais parvenir à en refermer aucune. Mon ami me dit que jy pense trop, et jai dailleurs arrêté lacide folique parce que cest vrai, à la fin, comment faire pour ne pas y penser quand on prend ses comprimés tous les matins ? Mais lhorloge interne tourne, et je nen finis pas de me poser des questions

    Alors voilà, merci à toutes celles qui mauront lues jusquau bout. Désolée davoir été si longue, mais ça fait du bien de mettre tout ça par écrit. Si certaines dentre vous ont expérimenté des pistes parallèles du type méta-médecine, biologie totale, relaxation ou autres, tous vos conseils seront les bienvenus.

    Bises et courage à vous toutes !

  • D'ailleurs ça se voit...



    ... que je suis nouvelle ! Je viens de découvrir que l'éditeur de texte du forum ne prenais pas en compte certains caractères de Word (comme les apostrophes)... Ca complique un peu la lecture. J'espère que ça reste lisible malgré tout !

    Commentaire


    • Bonjour



      je ne suis pas dans ton cas, on a plusieurs petits problèmes qui ralentissent indetifiés, mais aucun problème bloquant pour le moment.
      On a essayé l'homéo pour chéri, et son spermo s'est franchement amélioré en 1 mois.
      Alors oui les médecines douces, ça peut aider. Et de toute façon, ça ne peut pas faire de mal, alors si ça libère l'esprit c'est déjà une bonne avancée.

      Commentaire


      • Coucou!



        Oui, les médecines naturelles et parallèles marchent, 'autant plus s'il n'y a aucun soucis "fonctionnel" ...

        crois y, ça ne pourra te faire que du bien
        est-ce que ton chéri a fait un spermo? il n'a aucun soucis non plus?

        je te souhaite plein de bonheur et de chance! et je suis sûre que vous y arriverez, avec autant de volonté, y a pas, faut que ça marche!

        bisous,

        aurore

        Commentaire


        • Coucou!
          Pas encore...



          de spermo pour mon homme. Mais c'est en effet la prochaine étape. Il manipule pas mal de produits chimiques et (faiblement) radioactifs dans son boulot, donc je préfère être rassurée de ce côté.

          Ceci dit, mon ex-mari est maintenant papa depuis plus d'un an, et donc c'est sûr que je culpabilise un max, je me dis que c'était bien chez moi que ça bloquait. Mais quelque part, tant que mon chéri n'a pas passé les tests, il reste effectivement un doute...

          Merci pour tes encouragements !

          Commentaire


          • Bonjour,



            ton témoignage m'a touché... J'ai envie de te dire qu'il n'y a pas de méthode miracle, et je fais un peu la grimace à l'idée de te conseiller quelquechose parce que si chacune d'entre nous te conseille une méthode différente, tu vas être un peu perdue !
            Néanmoins, je ne résiste pas à l'envie de te suggérer l'acupuncture. J'ai dans mon entourage quelques exemples de filles étiquettées "stérilité inexpliquée" qui sont tombées enceinte après quelques séances. Alors... qui sait ? Si c'est une médecine qui t'attire, pourquoi pas ?

            Je te souhaite une grossesse prochaine
            Bises

            Commentaire


            • Bonjour,
              Merci !



              merci pour le tuyau. Je n'y avais pas pensé, mais pourquoi pas ? Si ça a marché pour d'autres... Je vais me renseigner de ce pas auprès de mon "gourou" qui est à la fois ostéo, homéopathe, acupuncteur et je ne sais quoi encore

              Commentaire


              • Ne te décourage pas !!!



                tente la sophro et/ou une thérapie sous hypnose ton vécu semble douleureux et je pense que t'aider à refermer quelques portes de ton passé t'aidera à voir l'avenir différement et sous un autre angle...je te dis cela car cela fait 1 et demi j'ai perdu mon fils a quelques heure avant l'accouchement cette étape fut tellement traumatisante qu'1 an après on arrive pas à concevoir donc on expérimente d'autre voie et cela me fait du bien et si toutefois bébé n'arrive pas je crois qu'il va falloir en parrallèle faire des examens plus poussés lequel d'ailleurs je n'en sais rien..gros bisous et courage!!!

                Commentaire


                • Suis aussi une inexpliquée



                  Salut patsounette,

                  Moi aussi, je suis une inexpliquée, on était pas mal dans ce cas là à discuter sur le forum il y a quelques temps et puis le post s'est disloqué...
                  Mais voilà, je suis toujours là et toujours pas enceinte et toujours inexpliquée.
                  Je comprends ton mal-être et cette inconnue qui pèse sur nos épaules. Pourquoi ça ne marche pas???
                  Je te passe les détails mais en gros, j'essaye depuis presque 3 ans (moi 33, lui 37), j'ai fait tous les tests (même la colioscopie) et rien.
                  Je me suis lancée il y a 1 an dans la kinésiologie et ça me fait beaucoup de bien (même si effectivement, je n'ai toujours pas de résultat concret!). J'ai déjà lâché quelques boulets que je trainais avec moi depuis mon enfance et je pense qu'ils me bloquaient dans mon souhait de grossesse.
                  Il y a des jours où j'ai l'impression que j'ai déjà bien avancé
                  et d'autres où je me dis que tout ce que je fais ne sert quand même à rien...
                  Je suis aussi allée voir un ostéopathe qui m'a débloqué mon coxis (en lien avec le bassin etc...) et je suis aussi allée voir un acupuncteur...
                  Alors, tu vois, les médecines parallèles, je connais !
                  Malgré tout, j'y crois encore et je peux te conseiller d'aller voir un kinésiologue, c'est une méthode assez incroyable mais je pense que ça peut nous aider. En tout cas, ça m'aide déjà à garder le moral (pas tous les jours mais bon...)
                  Faut croire que moi, j'avais pas mal de blocage...
                  Moi non plus, je n'ose pas faire le pas vers la FIV. je me dis toujours que ce n'est pas vraiment nécessaire puisque tout va bien...
                  On verra, peut-être qu'un jour, je m'y résignerais quand même.
                  Voilà, en tout cas, fonce vers la kinésiologie, ça peut t'aider!
                  Courage et gros bisous

                  Pupuce

                  Commentaire


                  • Ne te décourage pas !!!
                    Merci pour tes encouragements !



                    Ton témoignage m'a bouleversée... Après l'expérience abominable que tu as vécue, j'imagine qu'il faut un courage immense pour se relancer dans l'aventure.

                    J'ai une amie qui vient de perdre son bébé, à 3 mois de grossesse. Elle venait d'annoncer à son fils l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur. J'ai eu très mal pour elle, et pourtant c'est malheureusement de plus en plus fréquent. Parfois je me dis qu'il vaut mieux ne jamais connaître un début de grossesse que de perdre un enfant attendu depuis tant d'années, et à d'autres moments je me demande si ça ne serait pas rassurant, dans un certain sens, de savoir qu'on est capable de concevoir... La nature peut être cruelle !

                    La clé doit être quelque part en nous, il nous reste à la trouver... Je croise les doigts pour toi aussi !

                    Commentaire


                    • Bonjour
                      C'est sûr



                      ça ne peut pas faire de mal. Pour l'instant aucune info sur la fertilité de mon homme, mais j'ai réussi à le convaincre de faire le test. Lui, il est persuadé que c'est dans ma tête que ça bloque, et il a sans doute raison. Mais je serai déjà rassurée s'il n'a rien, il n'y aura plus que moi et mes angoisses à traiter On avance donc !
                      Merci et que tout se passe bien pour vous deux.

                      Commentaire


                      • Suis aussi une inexpliquée
                        Comment ça marche?



                        je crois aussi que j'ai pas mal de blocages à lever, reste à trouver lesquels...
                        Malgré mes premiers échecs, j'ai vraiment pensé que bébé allait arriver naturellement. Mais, à 34 et 38 ans, est-ce qu'on peut vraiment rester les bras croisés à attendre l'intervention divine ?
                        L'avantage des médecines parallèles, à mon sens, c'est qu'on peut se dire qu'on le fait d'abord "pour soi" et pas nécessairement "pour faire un bébé" (puisqu'on nous répète sans cesse que c'est parce qu'on y pense trop ! Même mon homme me le dit !). Et puis si le corps ne suit pas, le fait d'avoir remis de l'ordre dans sa tête c'est déjà positif.

                        Un copain m'avait aussi parlé de la kinésiologie comme d'une solution possible à notre désir d'enfant, mais il n'a pas vraiment pu m'expliquer en quoi ça consistait. C'est si bizarre que ça ? Comment ça se passe ?

                        On a à peu près le même âge, et nos chéris aussi... encore un facteur de stress supplémentaire, non ? Moi, ça m'angoisse ! Mais je suis angoissée de nature
                        Alors je pense à toutes ces femmes qui sont devenues mamans pour la première fois à quarante ans, quand qu'elles n'y croyaient plus. Comme quoi il ne faut jamais désespérer.

                        Bises et courage à toi aussi !

                        Commentaire


                        • Comment ça marche?
                          Bien sûr tu peux tenter



                          les médecines douces si tu y crois et c'est même par là qu'il faut commencer: ostéo, acupuncture, homéo,....
                          ceci dit il ne faut pas oublier que le temps passe et à 34 ans c'est pas comme si on en a 24, on n'a pas tout le temps devant soi. Bien sûr des femmes ont des bb à 40 ans mais ce sont des grossesses à risque, plus de risques de fausses couches, plus de risques d'anomalies chromosomiques, enfin bref rien de très réjouissant. De mon côté j'aurai 34 ans cette année, cela fait 16 mois que je suis en essai, j'ai déjà fait 2 FC mais selon les gygys tout va bien (hum!), il faut dire que j'ai déjà un enfant de 3 ans que j'ai eu sans souci et sans attente. Alors là je ne comprends plus rien! Le temps passe et on me dit d'être patiente, j'ai essayé l'homéo, l'ostéo, ....je suis prète à tout et s'il faut aller plus loin médicalement parlant, je n'aurai pas d'hésitation. Mais de mon côté je n'ai pas rencontré de gygy qui veuille pour l'instant me donner le moindre petit comprimé de stimulation....
                          En tout cas je vous souhaite bon courage et d'être bientôt comblée!

                          Commentaire


                          • Es-tu sûre que



                            l'endométriose ne soit pas revenue?
                            Car ça peut revenir, malheureusement, et ça suffirait à expliquer tes soucis.
                            Franchement pour moi les stérilités inexpliquées sont simplement celles dont on n'a pas encore détecté la cause. Je n'ai rien contre les médecines douces, je suis très convaincue par les bienfaits de l'ostéopathie qui a fait des miracles sur moi..., mais l'endométriose est très souvent un gros blocage, même quand elle est indolore.
                            C'était mon cas.
                            Coelioscopie en 2004 après plus de 3 ans de galère en PMA, 4IAC, 2 FIV une FC précoce...
                            et là on a enfin trouvé que j'avais de l'endométriose (et beaucoup!) avec la coelio on m'a retiré les lésion, on m'a mise sous ménopause artificielle, mais avant la FIV suivante, j'ai été mise sous pilule... car quand les ovaires travaillent, l'endo RISQUE de revenir.
                            On a fait la FIV n3 qq mois plus tard, sur ce terrain tout remis à neuf et ça a marché :bien:
                            n'hésite pas à reconsulter, n'hésite pas à passer à la FIV, ça fait peur, mais c'est largement supportable et le résultat vaut le coup!
                            Véro maman FIV d'Hélène 8 mois

                            Commentaire


                            • Es-tu sûre que
                              Et au fait



                              j'ai été enfin enceinte à l'âge 38 ans, donc pas de panique

                              Commentaire


                              • Mon témoignage recemment posté ici...



                                mon homme et moi on a décidé de faire un BB en 1998 (j'avais 28 ans)
                                2 ans tard rien...
                                examens en rafale: rien
                                5 iac avec un gygy incompétent on est en 2002 environ (entre temps une belle depression de 1 an pdt laquelle j'ai rien tenté)
                                je me décide à m'inscrire en fiv dans un bon centre pma: rien et au fur et à mesure, les gygy me parlent du psychologique, des éventuelles anti corps anti ovariens qu'on m'a trouvé (mais pas à des taux empechant vraiment la nature de faire les choses)

                                Bref je tourne en rond, je mange ... j'arrete de fumer, de boire le moins possible, j'arrete aussi de me prendre la tete, je démenage, je change de centre pma et là on me fait 1 FIV ratée (trop peu d'embryons) , puis viens la 4e ICSI en fait (2004), j'y met bcp d'espoir, j'y crois à fond, je la sens, c'est la bonne:

                                On me prévoit un transfert de 3 embryons dont 2 en hatching...on me met sous utro à fond aspegic nourisson (je me disais toujours que mon utérus était pas top)...on me trouve un merveilleux utérus triple couche cette fois ci, on me transfere que 2 embryons car on trouve que c'est trop risqué 3 (ouai tu parles pour l'instant j'ai meme pas eu une FC !!! meme ça je sais pas faire)bref résultat: negatif.
                                Patatra tout s'écroule, j'en veux à la terre entière, ras le bol de la pma, je suis surement pas faite pour tomber enceinte allez basta on se lance dans l'adoption, on y réflechit depuis longtemps, c'est un beau projet, nous sommes début en 2005.

                                Mon mari me tanne pour que je fasse une dernière tentative, pfff galère, piqures etc...je lui dit que ça ne sert à rien, on se fait du mal, les statistiques sont contre nous...bon allez je me laisse tenter, mais cette fois ci la gygy exige qu'on me replace les 3 embryon prévus dont 2 hatchés(risque ou pas de triplés, tant pis) , je suis d'accord avec elle.

                                Une amie du forum me dit de prendre de la vitamine E "Elphynal Roche"(3cp), vitamine C naturelle (boutique ... , et vitamine B9 ainsi que pour mon homme qui prendra la meme chose sauf qu'on remplace la B9 par du betaselen. chez elle ça a marché.
                                Bon je me dis, au pire ça me fera une jolie peau et ça me donnera la peche...mais j'y vais à reculons à cette icsi! tout m'embete, les Echos, les picouses pfffff je suis fatiguée de tout ça, j'ai hate et je me dis déjà que après mon résultat que je pense etre négatif , je vais entamer un bon régime...

                                en même temps je suis en train de chercher du boulot, je suis sur un super coup, dans une grosse boite et avec tout ça je gère les RDV avec la psy du conseil général pour l'adoption. Je suis à fond la dedans et pourtant je me dit interieurement que je ne me voyais pas dans ce parcours là.
                                Autant , avoir des soucis pour avoir un BB ça ne m'a jamais étonnée, j'ai toujours su dans mon for interieur, que j'aurais ces problemes là, c'est bizarre mais c'est comme ça...mon mari lui a toujours clamé qu'il serait papa à 35 ans et pas avant, lui aussi avec le recul trouve ça bizarre...comme un préssentiment très fort, très ancien...

                                17 octobre : transfert de 3 embryons "magnifiques" mon utérus triple couche tout aussi "splendide" (mouai)...
                                PDS prévue le 4 novembre.
                                Entretemps, je fais ma vie...je sors, je m'amuse et je sais que c'est foutu, en plus je suis au bord de l'hyperstim, suis gonflée comme une baudruche..
                                2 novembre; j'ai décroché le job que je voulais haaaa ben au moins mon négatif sera moins dur à avaler, j'ai déjà du boulot, mon projet de régime (5 bons kilos) et l'adoption qui va se concrétiser, on attend l'agrément pour février 2006.
                                4 novembre: je tremble en appelant le labo car c'est tout de même la première fois que je peux faire une PDS (pas de regles, pas meme un saignement)mais bon c'est surement les piqures de gonado 1500 pour faire tenir le corps jaune qui provoquent ça.

                                11h00: c'est positif !!! mon premier positif, j'ai l'impression que toute la terre tremble, qu'on me secoue et je me rend compte que je sanglote comme une madeleine...
                                7 ans d'attente, 5 ans de pma, 5 iac, 5 ICSI et enfin le positif que je n'attendais plus...c'est meme pas le beau jour de ma vie car j'ai tout de suite peur que ça ne tienne pas et pourtant, je suis maintenant à 7 mois de grossesse, c'est une fille, je l'aime déjà, j'ai encore un peu peur mais ça va je gère.
                                Et devinez quoi? on a eu notre agrément en février 2006, j'étais à 4 mois...je me le garde bien au chaud en attendant.

                                Voilà, j'etais la première à dire que ça n'arrivait qu'aux autres...

                                Je suis pleinement heureuse aujourd'hui...mon patron a été tot cool en plus mais j'ai pas dit que c'était une ICSI...
                                Mon homme sera papa à 34 ans et 11 mois et moi à 35...

                                j'ai été longue mais c'est un témoignage que j'aurais aimé avoir plus d'une fois quand je galerais...j'en ai eu trop rarement mais je remercie les filles qui m'ont raconté leur parcours, fait réver, meme si j'y croyais plus...ça fait quand meme du bien...

                                Bon courage à vous !
                                PS La fiv m'a toujours parue etre la seule solution avec l'adoption...je ne crois pas tellement au psychologique..je crois comme laura (coucou laura)au stérilité "inexplicables"dont les causes sont encores introuvées par les medecins.
                                Bizz

                                Commentaire


                                • Mon témoignage recemment posté ici...
                                  J'avais lu...



                                  ton témoignage. Et ça fait du bien de se dire que rien n'est impossible. Là, je me sens gonflée à bloc pour affronter tous les examens et peut-être même la FIV si c'est la solution.
                                  Il y a un truc qui m'interpelle aussi dans ton témoignage, c'est le changement de boulot. Ca fait plus de 10 ans que je suis dans la même boîte, et ça commence à me peser. J'en suis même arrivée à penser que le stress du boulot m'empêchait de concevoir. Je me dis qu'il faudrait penser à changer de job, mais d'autre part je me dis qu'avec le projet de bébé ce n'est pas le bon moment... Et mettre le bébé entre parenthèses le temps de trouver un autre boulot et de m'installer dedans, à mon âge ce n'est pas vraiment une bonne idée ! Bref, je me sens un peu coincée...

                                  En tout cas je te souhaite une belle fin de grossesse et beaucoup de joies à vous trois !

                                  Commentaire


                                  • Et au fait
                                    Possible...



                                    Même probable que l'endométriose soit revenue... C'est l'une de mes plus grandes craintes. Ma coelio remonte à environ 8 ans. A l'époque, mon gynéco m'avait dit que l'endométriose était une affection bizarre. Certaines femmes en ont et n'ont pas de problèmes de fertilité, d'autres se "débloquent" après traitement, et d'autres jamais... Ils n'arrivaient pas encore à faire le lien entre endométriose et stérilité. Mais en 8 ans, la médecine a sans doute fait des progrès. Voyons ce qu'il me dira dans 15 jours !

                                    Je n'ai pas le choix de toute façon, il faut que je repasse par tous ces test. Merci pour tous vos messages !

                                    Commentaire


                                    • J'avais lu...
                                      Pfff tu parles



                                      depuis 98 j'avais déménagé 3 fois et changé de boulot au moins 4 fois, je te parles meme pas des vacances idylliques qU'on s'est fait et pourtant y a jamais rien eu: nada!

                                      nan la seule chose c que mon grand pere m'a dit avec une grande sagesse que le corps des femmes change tous les 7 ans env. (en me donnant divers exemples dont le leur puisque eux, leur prb à mes grds parents c'était de n'avoir que des filles (5) mais au bout du fameux cycle de 7 ans, paf 2 garçons!)

                                      Un conseil: vis ta vie comme si BB n'allait plus débarquer, moi c que j'ai fais...au bout d'un moment on peut pas non plus QUE ATTENDRE...c'est trop cruel et on s'empoisonne trop la vie.
                                      Vis ta vie.
                                      Courage!

                                      Commentaire


                                      • Mon histoire



                                        elle vaut ce qu'elle vaut,
                                        je n'ai jamais été reglée, apres tous les examens le medecins me dit "madame, vous avez une porshe dans votre garage, et on va vous aider a trouver la clef"
                                        apres 4 fiv 2 tec negatifs, je commence a m'interroger, et il est vrai que j'ai eu beaucoup de pb avec ma mere etant jeune (coups, humiliations, ts de sa part et j'en passe) un beau jour, alors que je cogite longuement une fois de plus au pourquoi des echecs, alors que TOUT est parfait selon les doc, je me dis: "je ne serait jamais mere et encore moins un bonne mere tant que je n'aurais pas reglé mes problemes avec ma mere, car je prefere ne jamais avoir d'enfant ou me tirer une balle dans la tete plutot que de lui ressembler un jour"
                                        voila que la science infuse me tombe dessus tout d'un coup, je saisis mon telephone et je l'appelle, je lui laisse pas le temps de parler, je lui dit "pour une fois dans ta vie, tais toi et ecoute moi" et la je lui balance tout ce que j'ai sur le coeur de puis des années, a la tentative suivante, je dis a mon mari que c'est la derniere je n'en peux plus je suis a bout, ce sont les derniers embryons et je me resoud a peut etre devoir entammer une procedure d'adoption.
                                        ma derniere tentative s'appelle lucas et a 3ans 1/2.
                                        la fois suivante, cela a marché du premier coup et pourtant ils n'ont transferé qu'un seul embryon.
                                        alors voila, je me dis que il y a des cas medicaux ou il est indeniable que il faut l'aide de la medecine et les cas comme le mien ou la medecine n'est pas suffisante, notre cerveau peut aussi nous jouer de sale tours et peut etre que pour moi, mon corps, "sur ordre" de mon cerveau, rejettait l'embryon.
                                        je ne dis pas que c'est systematique, je dis juste que dans mon cas c'est surement ce qui c'est produit.
                                        bonne chance pour toi pour la suite.
                                        bizzz
                                        ika

                                        Commentaire


                                        • Infertilité et blocage psy



                                          bonjour
                                          je me permets de te répondre car je vis un cas similaire au tien. Pas tout à fait quand m^me puisque je suis maman d'une petite fille de 3ans 1/2 , mais étrangement nous n'arrivons pas à faire le deuxième enfant (je n'ai pas repris de contraception depuis la naissance de ma fille). Aprés être passée par toutes les étapes médicales, parcours difficile et toujours plus long (j'ai fait tout ce qui existe sur le marché en terme d'examen gynéco...)pour évidemment aucun résultat :je n'ai abslument RIEN et mon mari non plus : je viens de me décider à passer à la médecine parrallele enfin plus douce et qui recherche un accord entre le mentale et le corps. Je consulte un kiné qui fait aussi de la sophrologie, PNL, thérapie cognitive, hypnose... bref qui touche à pas mal de choses... On a exploré mon schéma de vie et pas mal de choses sont ressorties vis à vis de mes parents notamment et surtout de ma mère. Bref tout cela pour te dire que je ne sais pas si cela va aboutir mais au moins je ne vois plus ce désir d'enfant de la même façon, je me sens plus patiente et plus à même à accepter ma situation (j'ai quand même réussi à avoir une fille!), surtout je n'ai plus de haine contre les femmes enceintes (et oui...). J'espère que tu trouveras aussi un apaisement grace à ces médecines plus douces et je te souhaite bonne chance

                                          Commentaire


                                          • On est obligée d'y penser



                                            Je ne crois pas trop au diagnostique du blocage psychologique puisquaprès 6 années dessais et déchecs je suis tombée enceinte grâce à un TEC et mon état psychologique était toujours le même. Il navait pas changé.
                                            Je vois que dans ta longue attente, tu parles dendométriose, donc il y a bien un disfonctionnement mécanique qui peut être la raison de tous ces échecs.
                                            Je comprends très bien que tu nais pas envie de passer par la PMA et ses contraintes. Il faut être motivée et acharnée. Peut-être ton envie daller frapper à la porte dun centre de fertilité se fera par la suite.

                                            Si maintenant tu es plus tournée vers les médecines douces ou parallèles je peux témoigner au sujet de lacupuncture. Cela faisait 2 mois et demi que je faisais des séances dacupucture pour faire travailler mes ovaires micro polykystiques, en parallèle avec les traitements PMA. Et le miracle fut, puisque le TEC suivant ma permis davoir ma petite fille. Etait-ce leffet de lacupuncture ou une simple coincidence ?
                                            On ne le saura jamais mais ça me plait de croire que cette médecine ma aidé dans cette réussite.

                                            Courage et ne baisse pas les bras, il nest pas trop tard !

                                            Bises

                                            Lyne71 32 ans opk
                                            Et BB Romane 1 an


                                            Commentaire


                                            • C'est sûr
                                              Honnêtement



                                              tant que ton homme n'a pas fait de tests, il n'y a *aucun* moyen de savoir s'il n'y a pas de problèmes de son côté (de plus, il y a souvent des cas où les problèmes existent des 2 côtés: si les deux membres du couple sont un peu infertiles, ça peut autant poser problème que si l'un des deux l'est beaucoup...) Je trouve un peu facile de sa part de supposer que tout vient de toi (d'autant plus qu'honnêtement, il n'y a rien de prouvé scientifiquement sur l'influence du psychologique sur la fertilité), il vaudrait vraiment mieux qu'il fasse des tests (et si tu as un gygy sérieux il devrait lui en prescrire).

                                              Commentaire


                                              • Merci !
                                                Envie de bebe



                                                Bonjour,

                                                Juste pour te dire que je vais essayer l'acupuncture dès demain lundi 07/07. On ne sait jamais si cela peut marcher sue moi pour debloquer la machine car tout est normal. Lhypophyse située dans la region du cerveau commande le fonctionnement des ovaires. Pour ma part, l' ovulation d'un mois à l autre est de plus ou moins bonne qualité depuis la perte de ma mere en aout 2007. Je m'accroche , jespere que cet acupuncteur pourra vraiment m'aider.
                                                A bientot sur le forum.

                                                Commentaire


                                                • Quel mystère



                                                  Bonjour,

                                                  Moi j'ai 33 balais et pas le moindre signe de grossesse après 4 icsi et 8 iad (en 8 ans) ; le gynéco que j'ai vu récemment m'a dit d'un air complètement cavalier : "Ben c'est une stérilité inexpliquée que vous avez, vous pouvez faire les deux dernière tentatives (inséminations, droit à dix remboursées)" mais il voulait dire "peine perdue'". Quel encouragement.
                                                  Pourtant j'ovule super bien (mal au bide, glaire super abondante,) mais mon mari a des pbmes (spermatozoides pas assez abondants et en bonne santé) ; après une célio, hystéro... je n'ai rien qui cloche... Qu'en pensez-vous ? Même avec un don de sperme ça ne marche pas ; où est l'erreur ?

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité