publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Appel à témoins : travail de fin d'études sur la prise en soins des fc

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Appel à témoins : travail de fin d'études sur la prise en soins des fc



    Bonjour,

    Actuellement étudiante en 3e année d'étude d'infirmière, je réalise mon Travail de Fin d'Etude sur la prise en soins des femmes qui ont vécu ce que l'on appelle un "avortement spontané".
    L'objectif de cette enquête est comprendre comment les femmes vivent cette épreuve, si l'implication de l'entourage, l'empathie du corps médical et l'expression ont un impact sur le travail de deuil. Elle permet également de répertorier les outils de soutien qui existent déjà et ceux qui devraient exister.
    Cette enquête est réalisée au moyen d'un questionnaire où l'anonymat est bien entendu garanti.
    Ainsi, afin d'améliorer cette prise en soins infirmière, j'ai besoin de connaitre le ressenti concernant les soins qu'elles ont reçu au sein de l'hopital, l'aide apportée des soignants, leurs attitudes adaptées ou non,...


    1. Quel âge avez-vous ?

    2. A quel terme avez-vous fait une fausse couche spontanée ?

    3. Quels sentiments avez-vous ressenti lors de la perte de votre bébé ?

    4. Comment avez-vous été accueilli par le personnel soignant ?

    5. Quelle a été la durée de votre hospitalisation ?

    6. Pensez-vous avoir bénéficié d'un accompagnement adapté et suffisant de la part de l'équipe soignante ? Pourquoi ?

    7. Quels étaient vos besoins ?

    8. Qu'auriez-vous souhaité que les soignant disent ou fassent ?

    9. Quel soutien, quelle attitude souhaitiez-vous de leur part ?

    10. Votre souffrance vous semblait-elle comprise ?

    11. Les soignants ont-ils abordé avec vous la mort de votre enfant ?

    12. Vos questions et doutes ont-ils été pris en charge par l'équipe soignante ?

    13. Avez-vous eu la proposition de consulter un psychologue au moment et à la suite de la perte de votre bébé ?
    si oui, que vous a t-il apporté ?
    si non, en avez-vous ressenti le besoin ?

    14. Avez-vous des propositions pour améliorer cette prise en soins ?

    15. Pensez-vous avoir été assez soutenu par votre entourage ?

    Merci d'avance de vos réponses et du temps que vous m'avez accordé.

    Alexia (boite mail : alexiou_78@hotmail.com)

  • Réponse sur fausse couche



    Coucou, enfin une personne qui s 'intéresse aux fausses couches et à ce qu'en pense les femmes...j'ai été touchée par ton message car tu es étudiante infirmière et moi je suis infirmière aussi. Mais cela n'empêche pas d'être incomprise et de connaître ce qui va se passer...
    j'ai 28 ans
    j'ai fais une fausse couche à environ 2 mois mais je ne sais pas si tu recherches des femmes qui ont eu juste des fc spontanées donc naturelles ou bien aussi celles qui ont eu droit aux medicaments pour sortir l'enbryon sans coeur qui bat. pour ma part je ne suis pas aller a l'hopîtal mais c'est le gynéco qui m'a prescrit les comprimés après ma première écho.
    Il a été très silencieux j'ai tout de suite compris qu'il y avait qlc, ...on les connait les medecins quand on bosse avec eux.
    il m'a expliqué brièvement qu'il fallait attendre une semaine pr se prononcer, pas de coeur,la poche grandit sans que l'embryon grandisse.dur dur mais on a tjs espoir.;.
    rdv une semaine après pour finalement que confirmer.l'attente est insupportable et inutile. Il aurait mieux fait de me donner ces médocs tt de suite.
    Il m'en a fallu 4.
    c'est slmt au bout de 2 jours que j'ai eu mal au ventre de façon atroce. J'étais seule a la maison.Il ne m'a pas prevenu que ça ferait aussi mal et je n'ai eu aucun antalgique avec. heureusement que je savait ce qu'il fallait faire je me sentais partir, j'ai levé mes jambes pris du sucre, je voyais des mouches et je n'entendais plus rien.
    je lui reproche d'avoir tellement l'habitude, et de ne pas reconforter la femme, c'est un sujet tellement sensible pour nous les femmes, faire ça seule a la maison il aurait pu dire qu'i ne fallait pas rester seule, quelle taille avait l'oeuf, a quoi je devais m'attendre...mais non, alors on se débrouille.
    Après ça,j'ai longtps saigné mais juste des marques je lui ai tél mais je ne devais pas m'alarmer. et il n'a pas fait d'echo de controle.
    9mois après càd il y a 3 jours je suis retourner chez lui pour un contôle et pour me confier, je pensias qu'il allait me poser des queqtions sur comment ça a été. mais rien.
    donc voila, je n'étais donc pas à l'hôptal pur une aspiration mais les informations aurait été bienvenues de la par d'une personne référente et connaisseuse.
    J'y pense encore du soir au matin et j'ai tellement hate d'être enceinte a nouveau mes cycles sont conpletement anarchique et long mais si ça commence à aller un peu mieux le gyn le sait mais ne m'a rien dit pour m'encourager a aller mieux.

    il manque des associations pour se confier et je pense même a aller voir un psychologue juste pour pouvoir aller mieux. tout le monde tombe enceinte et ça m'énerve, même celles qui ont commencer après moi. je suis frustrée et dégoutée;ma seule therapie etre a nv enceinte.
    Mon cheri a été parfait mais celles qui n ont pas vecu ça ne peuvent pas comprendre et nous disent: t inquiète pas ça va venir il ne faut pas y penser ça sera bon la prochaine fois...facile pour elles c terrible d'entendre ça. Ce truc marque une vie et est un grd echec. qd on veux un bb on en veux un et surtout qd on a connu tous les signes de la grossesse, nauséees même qd on sait que tout est foutu . Ma mère a compris mon chagrin mais ne l a pas vécu et est vite passer a autre chose pour que j'aille mieux mais le chagrin et plus fort.
    Le pire c'est la date présumé de l accouchement il n y a que soi qui s'es souvien les autres n'y pensent pas que la j aurai eu ce bb,mais bon c la vie.
    merci pour tes questions si tu a besoins d autres réponse dis moi
    bisou

    Commentaire


    • Réponse



      1) 33ans
      2)FC 04/07 et début grossesse mi mai. Oeuf clair
      3)anéantie même si oeuf clair donc de BB en fait
      4)froidement sans empathie
      5)pas d'hospitalisation
      6)aucun soutien psychologique juste médical (cytotec , rophylac, anti-douleur)
      7) soutien psychologique
      8)ne pas me bassiner avec les stats, me conseiller un psychologue pour passer le cap
      9)non : précoce = pas grave!!
      10)pas de BB
      11)pas de BB!
      12)non, il a fallu arracher les infos
      13)pas du tout! et oui avec le recul il aurait fallu, selon mon mari je déprimais complètement
      14)Proposer systématiquement le soutien psychologique, expliquer clairement le déroulement de la FC, les suites, éviter de proposer de suite la pilule (on est en démarche de BB!!)
      15) Peu abordé avec l'entourage : pas grave!, tu as le temps (ben non justement!), statistiquement blablabla, pas d'empathie réelle!
      Un peu de réconfort trouvé sur ... avec des étrangères!

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2010-062011-10

      publicité

      Chargement...
      X

      publicité