publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Problème vaginal: urgent

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Problème vaginal: urgent



    Bonjour,

    Tout a commencé il y a trois mois avec une mycose bénine que j'ai traitée. Après cela les douleurs ont continuées mais uniquement pendant la pénétration au fond du vagin. J'ai fait récemment un test d'analyse dans un labo pour voir si j'avais qq chose, les résultats sont les suivants:

    examen génital

    leucocytes: assez nombreux
    hématies: rares
    cellules épithéliales: quelques

    trichomonas: absence
    levures: absence
    filaments mycéliens: absence
    flore microbienne: abondante
    bacilles de doderlein: assez nombreux

    cultures: absence germe pathogène

    cultures sur sabouraud: négatives

    examen bactériologique

    recherche de mycoplasmes: positive (numération 10 000 ufc/ml)
    identification: ureaplasma urealyticum

    examen biologique

    recherche de chlamydiae: négative

    J'ai eu deux diagnostiques différents. Une première gynéco m'a dit qu'il fallait prendre des antiobiotiques. La deuxième gynéco m'a dit qu'il ne fallait pas en prendre (une récente étude a démontré que cela n'était pas efficace) vu que j'avais des bacilles de doderlein qui pouvaient guérir les mycoplasmes. Il fallait juste attendre que cela se guérisse tout seul. J'ai lu sur des sites internet que les mycoplasmes pouvaient rendre stériles, elle me dit que non. Et qu'il fallait traiter son partenaire, elle me dit que non. Je ne sais pas vraiment quoi faire. Je pars en Argentine pour deux mois dans une semaine et je n'ai pas envie qu'il y ait des complications là bas. Pourquoi est ce que les avis des médecins diverges autant? Qui a raison, qui a tort? Que dois-je faire? Est ce que je peux continuer à avoir des relations sexuelles sans risque de contaminer mes partenaires?
    Merci pour la réponse

  • Réponse



    Je pense, par expérience, que la 1ère gynéco avait raison, car un excès de leucocytes (globules blancs) et une raréfaction des hématies (globules rouges) signifie que vous avez une infection, qui doit se traiter normalement par antibiotiques. Je vous explique : les globules blancs sont des éléments fabriqués par l'organisme pour lutter contre les germes extérieurs. Lorsque l'infection se développe, les globules blancs se développent aussi pour protéger l'organisme. Mais il arrive que ces globules blancs ne suffisent pas pour enrayer le problème, et là, les antibiotiques peuvent agir pour détruire les germes infectieux. La diminution des hématies signifie que vous faites un peu d'anémie, il faut que vous mangiez de la viande rouge, du foie, ce qui vous aidera à reconstituer vos globules rouges. Sachez toutefois, que les antibiotiques provoquent parfois des mycoses (champignons) et que ceci peut être traité efficacement.
    Quant aux bacilles de Doderlain, je ne connais pas ces éléments, n'étant pas biologiste de métier. Je m'intéresse toutefois à ces questions, et je lis à ces sujets des articles médicaux.
    Faites vous suivre par un médecin généraliste, pour ces problèmes, de préférence avant votre départ. En Argentine, les médecins doivent se trouver dans les grandes villes, mais j'ignore si les campagnes sont bien desservies au point de vue médical.
    Voyez un médecin et bon rétablissement à vous.

    Commentaire


    • Réponse
      Suite



      quant aux relations sexuelles, sachez que les mycoses (champignons) peuvent se transmettre d'un partenaire à l'autre. Cela entraine des rougeurs, démangeaisons, mais cela se soigne.
      Il vaudrait mieux bien vous soigner avant de reprendre les relations sexuelles. Expliquez-le à votre compagnon. En général, cela peut se soigner en une dizaine de jours, lorsque le traitement est bien approprié. Donc je vous conseille de voir un médecin, ne partez pas ainsi, à mon avis ça ne partira pas sans médicament.

      Commentaire


      • Suite
        Réponse



        Merci beaucoup pour cette réponse rapide.

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2007-08

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité