publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Symdrome des ovaires polykystiques

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Symdrome des ovaires polykystiques



    Bonjour les gens,

    Je préviens, c'est long...
    voila je suis toute nouvelle, pas forcément accro au fofos en général mais là je crois que j'ai quand même besoin de causer à quelqu'un , oui j'ai mon conjoint , mais un être humain avec des ovaires est plus approprié pour le sujet sur lequel je suis en recherche

    Je viens d'apprendre que j'ai un SOPK ou Syndrome des Ovaires Polykystiques

    Cela fait des années que je trouvais que quelques choses tournait pas rond chez moi...
    L'adolescence a été un vrai calvaire,
    -surpoids depuis ma puberté
    - acné et traitement sévère pendant deux ans
    - cholestérol résistant et régime imposé par une maman ne tenant pas compte d'un facteur familial perturbant, qui me voyant grossir a plus été du genre a dire que je n'étais bonne qu'à vider le frigo plutôt que de se poser la question de savoir doù venait le problème étant donné que mon régime alimentaire était et est toujours normal et sans abus puisque surveillé...
    après un IVG alors que j'étais sous pilule et un deuxième "bizarre" dans le sens ou mon décompte des jours était juste mais où j'ai quand même réussi à tomber enceinte, je me suis posée encore plus de questions, mais rabrouée, j'ai tout gardée pour moi et fait aucune démarches de recherches

    bref, depuis quelques années , j'ai vu apparaitre des kystes sous la peau , des "Smarties" comme le dit ma dermato, et de la pilosité masculine sur le visage ( ouai de la barbeuh -_- ) la libido qui flanche ( avec un homme très compréhensif encore heureux ) des sautes d'humeurs, angoisses, stress et déprime.
    j'ai consulté mon médecin traitant, qui m'a envoyé chez ma dermato, qui m'a dit d'aller chez un psy pour soigner mes soucis de relation avec ma mère par rapport à mon poids et d'aller chez le gynéco.
    Mon gynéco a eu la bonne idée de me faire faire une écho, sans m'en dire plus il m'a montré mes ovaires , un sain, l'autre carrément noyé sous les kystes, et m'a dit pour toute explications " perdez du poids" ...
    Mouai, "perdez du poids" c'est bien beau, mais ça me dit pas qu'est ce que j'ai?

    Au final , à force de recherche je tombe sur un article sur le SOPK, qui regroupe tout mes symptômes depuis ma puberté, qui explique tout , même mon décompte faussé pour ma deuxième grossesse ( SOPK = date d'ovulation déréglée )
    Mon gynéco n'a pas été foutu de m'expliquer , c'est un de ses confrères par téléphone à 600 km de chez moi qui a pris le temps de répondre à mes questions... navrant....
    une autre confirmation après envoi de ma prise de sang hormones ( j'ai du réclamé pour avoir l'ordonnance et après résultat aucune nouvelle du toubib )est arrivée par internet...

    Donc voila , j'ai un SOPK , ce qui en soit n'est pas grave puisque étant déjà tombé enceinte , je n'ai pas la forme sévère causant l'infertilité, nempêche que ça chamboule, et ça fait remonté des années de brimades au fond de la gorge...

    n'ayant pas été informée par mon propre gynéco, je me demande si quelqu'un ici , peut m'en dire plus, me raconte son parcours, si elle aussi a galéré auprès de "professionnel" de santé pour être diagnostiquer , quel traitement ( à part le régime alimentaire, rdv diététicienne et endocrino pris pour la fin du mois ) quelle pilule bloquante ... enfin bref si quelqu'un est dans le même cas que moi , conseils et histoire je suis preneuse...



  • Ovaires polykystiques



    Salut pimousse5757!

    J'ai 28 ans, depuis lâge de 12 ans j'ai des cycles irréguliers, des symptômes prémenstruels assez forts, de l'acné, de l'hirsutisme (c'est à dire des poils sur des zones du corps où habituellement les femmes n'en ont pas...), chute de cheveux et une tendance à prendre du poids. J'ai consulté des médecins 'spécialistes' (dermato, gyneco, endocrino) depuis l'adolescence...en vain. Ce n'est que cette année que l'on m'a diagnostiqué le SOPK!

    C'est un dermato en Espagne qui m'a orienté: je suis allée le voir parce que depuis plusieurs mois j'avais une poussée d'acné assez phénoménale (très localisée sur cou-mâchoire-menton-joue) et il m'a dit qu'il fallait chercher du coté des ovaires polykystiques. J'ai été très surprise parce que je me disais que ça faisait des années que je consultais en France des dermato-gynéco & compagnie et qu'on ne m'avait jamais dit ça! Donc quand je suis revenue en France, je suis allée voir une gynéco en lui disant que je voulais savoir si j'avais des ovaires polykystiques! Elle n'a pas eu à réfléchir mais juste à constater les résultats des analyses!!!

    Par ailleurs, parfois ça vaut le coup de se renseigner un peu sur le médecin, son parcours, ses activités (exemple: prof d'université, diplômes) parce que ça fait de lui quelqu'un de plus ou moins compétent. J'ai rien contre le médecin qui exerce en centre médical et qui fait des consultations de 10 min mais c'est juste que t'auras beaucoup moins de chance d'avoir des réponses dans ce cas là. Quand il y a un problème particulier il faut utiliser les grands moyens. C'est dommage et c'est anormal mais ça fonctionne comme ça.

    Cette année j'ai consulté beaucoup de médecins et je n'ai appris qu'une chose: il ne faut pas attendre grand chose d'eux! Quand on a un problème c'est jamais grave, et il faut prendre le traitement standard...on est du bétail pour eux! Et si par malheur tu poses des questions alors là ils te regardent d'un air bizarre du genre 'tiens, ça parle un patient?!' Mais comme ils sont trèèèès occupés ils oublient de te répondre. Ou alors ils te disent de ne pas t'inquiéter! Ben si je minquiète parbleu!!!! Cest mon corps quand même! Cest ma vie, ma féminité, ma santé!!

    Moi j'ai cherché des réponses sur internet et avec le temps j'ai appris à parler aux médecins. Quitte à y aller avec une fiche où j'ai écris mes questions et la première chose que je leur dit c'est que j'y vais pour avoir des réponses! Et je consulte plusieurs médecins de la même spécialité parce que les réponses se complètent. Alors oui évidemment, ça prend du temps mais c'est important pour comprendre et être sûr avant de prendre un traitement. Heureusement parfois on fini par trouver un bon médecin

    Au final, on m'a donné un traitement: androcur et oestrodose. Mais je nai pas très envie de le prendre parce que qu'on m'a toujours formellement déconseillé de prendre des traitements hormonaux (j'ai des problèmes importants d'insuffisance veineuse! j'ai gagné au loto à la naissance). Ils me disent de le prendre et puis si je ne le supporte pas, d'arrêter mais je ne sais pas à quel point ça peut endommager mes veines... Et puis ça, ils s'en foutent parce que ce nest pas leurs jambes qu'ils vont opérer! En plus ce traitement ne sert qu'à faire disparaître momentanément l'acné et peut-être les poils, qui reviendront le jour où j'arrêterai les medoc puisque des ovaires polykystiques, ça ne se soigne pas

    Côté fertilitéon ma dit que jaurai peut-être besoin daide pour tomber enceinte, ça me stress même si je nai pas encore prévu davoir des enfants. Et puis jai des douleurs quand je fais lamour avec mon copain, jai mal à lutérus et aux ovaires parfois. En fait ce nest pas une maladie grave en soi, on nen meurt pas, mais elle a des répercussions sur la vie sentimentale, socialecest prenant

    Sinon, j'ai lu plusieurs fois qu'un mode de vie rigoureux aide le corps à trouver un équilibre. Cest à dire: manger très équilibré, faire du sport, dormir à horaires réguliers, en fait donner un rythme stable au corps. Là aussi, jessaie daméliorer mon mode de vie mais cest difficile, on ne change pas du jour au lendemain, il faut être très motivé et peut-être chercher de laide extérieure (nutritionniste, coach, psy).

    Voilà mon histoireje ne sais pas si ça taura beaucoup aidé, nhésite pas à me poser des questions !

    @

    Commentaire


    • Androcur thaïs



      Bonjour,
      j'ai 31 ans et j'ai eu comme contraception pendant 7 ans un implant de marque ... qui m'a fait prendre 15 kilos. J'ai vu mon gynéco pour le retrait. Il m'a donné comme pilule pendant 3 mois microval et lundi, il me propose de commencer un traitement hormonal pour que je reperde ces 15 kilos!!!! Je vois ça comme un miracle!! Or, depuis, je vais de forum en forum et je commence à flipper. Le traitement débute le 1er mars avec 1/2 cp d'androcur par jour du 1er au 25 de chaque mois. En plus, un patch de Thaïs 25 tous les 1,4,7,10,13,16,19,22 du mois et en cas de migraines, un cp de Antadys immédiatement. Ca doit me faire maigrir!!!!
      Il me dit qu'en plus, j'aurai une plus jolie peau car j'ai quelques boutons(rien de dramatique).
      Pourrais-je avoir votre avis????
      Merci par avance.

      Commentaire


      • Problèmes de règles



        Slt à tous comme tout le monde je vais être un peu longue pour raconter mon histoire.

        J'ai 28 ans, je vis avec un homme depuis 8 ans. J'ai accouché d'un mort-né en 2005 (4 mois de grossesse). Et depuis j'essais de faire un enfant (notre voeu). Depuis le mois d'octobre 2011, je rencontre des irrégularités de mes règles (avant j'étais réglé comme une horloge rires). Au mois d'octobre jai eu 2 fois mes règles ainsi qu'au mois de novembre. Mais depuis rien rien rien. Je suis partie consulté mon médecin en décembre qui m'a envoyé faire une écho pelvienne mon gynécologue a constaté un petit problème d'ovaire polykystiques (pas bien grave). Il m'a prescrit une prise de sang pour contrôler les hormones et la testostérone. Je suis reparti voir mon médecin qui m'a dit de faire un test de grossesse au bout d'un mois. Mais rien j'ai déjà fait 3 test ( pharmacie) et 5 prises de sang HCG mais rien. Le problème c'est que je dois (j'en suis sûre) perdre du poids mais je n'y arrive pas. J'ai lu vos commentaires et je pense aller voir mon médecin et lui parler d'androcur et de oestrodose. Physiquement je me sens fatiguée, j'ai les seins qui deviennent énormes, je mange bcp plus (raté pour le régime), j'ai des bouffées de chaleur, les pieds qui gonflent dans la journée. J'ai très peur qu'on me dise que je ne pourrait plus avoir d'enfant. Mon mari en a déjà (son premier mariage) mais il en veut au moins un avec moi. Je n'en peux plus je pleures souvent, je ne sais plus quoi faire. Je vous demande des conseils et votre aide. Je vous en remercie d'avance.

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2011-052012-02

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité