publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

"des symptômes imaginaires..." qu'ils disaient

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • "des symptômes imaginaires..." qu'ils disaient



    Bonjour,

    J'ai toujours eu des symptomes assez forts à la veille et pendant mes règles, et ce depuis l'age de 12 ans : très forte fatigue, maux de ventre, diarrhées, moral en baisse, larme facile...
    POURTANT je suis sous traitement depuis l'age de 12 ans (lutényl, Duphaston, 3 pilules différentes dont j'ai oublié les noms), et quasiment rien ne vient à bout de mes symptomes.
    je suis néanmoins stabilisée sous Mercilon.
    Depuis quelques mois, mes symptomes s'accentuent, et je suis vraiment mal lorsque j'arrête la pilule, avant la venue des règles. Ensuite tout va mieux, je "revis" !

    je constate sur ce forum, et dans mon entourage, que d'autres femmes ont des symptomes similaires alors qu'elles aussi prennent la pilule.
    OR, mon médecin m'a dit la semaine dernière que tout ceci n'était QUE DU PSYCHOLOGIQUE, car la pilule annule scientifiquement tous les symptomes.C tout simplement mécaniquement impossible d'e^tre ainsi malade en prenant la pilule : tout est donc dans la tête et dans mon rapport à la féminité, voire à la maternité... ? !!

    J'avoue qu'elle m'a fait presque peur, car je ne pensais pas être à ce point psychologiquement dérangée. )
    Toutes les femmes qui ont les mêmes choses que moi ont donc un pb avec leur féminité !!! ?

    OULALA ce bien compliqué tout ça !

    Vous a-t-on dit les mêmes choses ? Etes vous, vous aussi des "malades imaginaires" ?

    J'attends vraiment d'avoir vos témoignages, nous pourrions discuter de tout cela.

  • Pas dans la tete



    Ma gynéco et mon medecine m'avaient dit pareil quasiment : que c'etait normal d'avoir mal pendan tles regles et patati et patata. Je me suis décidée à consulter un autre gynéco et a insister (sans ca on n'arrive a rien) et elle m'a fait passer une echo : diagnostic, un beau kyste à l'ovaire droit et un plus petit a l'ovaire gauche. résultat operation pour les enlever alors que s'ils avaient eté plus petits peu etre que simple traitement medicamenteux aurait suffi.
    Voit quelqu'un d'autre ou insiste.
    Bon courage, tout n'est pas dans la tete!

    Commentaire


    • J'étais exactement en train de...



      ... me demander la même chose!!! Quand je travaillais (ça fait plus d'un mois que je suis partie de mon ancienne boîte pour rechercher autre chose), je redoutais le moment où j'allais terminer ma plaquette... là, je ne travaille pas, donc, je ne cogite pas du tout sur ça, et pourtant... Généralement, les ennuis commencent quand il me reste 3 pilules à prendre... grosse fatigue d'abord, puis mes seins gonflent (assez pour ne plus supporter mon bonnet C, heureusement, j'ai du "D" de secours!)! Mais le pire, c'est que je gonfle aussi du ventre, des cuisses, et j'ai mal au ventre, surtout au niveau du périnée, avec diarrhées... je m'affale sur le canapé à n'importe quelle heure du jour et je peux dormir pendant plus d'une heure et me réveiller péniblement sans avoir compris ce que je faisais là!!! Et je suis exécrable de surcroît! Mais ça à la limite, c'est casi normal dans l'esprit de ceux qui nous entourent!!! Ce qui impressionne mon ami à chaque fois, c'est combien je me sens déprimée, lessivée... et physiquement marquée (grosses cernes, pénibilité du lever le matin, envie de vomir)!!! La gynéco me dit que c'est normal, mais là, j'en ai marre, comme Papyrus!!!

      Commentaire


      • J'étais exactement en train de...
        Soldarité et réconfot "auféminin"



        Merci de ton message il me réconforte !
        J'ai lu attentivement ton message et crois-moi je suis PAREILLE, IDENTIQUE !!
        Le coup des cernes, c' pas mal !! moi aussi on dirait que j'ai pleuré toute la nuit !! mes collègues de bureau (que des femmes) sont impressionnées, et mon conjoitn aussi.
        mais à la limite c encore moi qui suis la plus surprise, car tout ça c vraiment malgré moi, je SUBIT comme les autres !!

        Mais tu parles aussi de ton boulot ... tu vois, mon médecin m'a aussi parlé de cela !!
        je susi chargée de com dans une collectivité territoriale, et on nous met une pression constante : tout est toujours de notre faute lorsque les administrés ralent sur la politique de la ville (la communication est mal faite0...) des pbs de management la désorganisation "halucinante" des administrations la parano ambiante et à la mesure des clichés sur les "fonctionnaires" la moitié du personnel qui se lime les ongles pendant que tu croules sous les dossiers...
        Tout ça pour dire que mon médecin m'a dit que je "provoquais" les symptomes prémentruels comme une sorte de "protection" face à l'aggression du quotidien. Comme si mon corps disait à ma place "STOP !! pendant 4 jours, je ne suis pas disponible, vous le voyez bien, j'ai une tête pas possible, j'ai mal au ventre etc, etc..."

        Comprends-tu ?

        Ce discours m'a interpelé, je n'avais jamais pensé à cela....
        Cela dit, cela ne change rien à mes pbs, qui datent de bien avant que je travaille (depuis mes 12 ans). Et je dirait même que toutes des "masturbations " (excuse moi mais je ne veux pas être vulgaire) de l'esprit me fatiguent plutôt qu'autre chose.
        Et jen'écarte quand même pas l'éventualité d'un pb physique comme notre amie du forum. j'ai d'aillerus prévue de me faire faire une prise de sang complète par un autre médecin !

        En tout cas merci pour vos réponses, je suis ravie de vous rencontrer !!
        A très vite et racontez moi vous aussi vos histoires, je serai ravie de vous lire !

        papyrus

        Commentaire


        • Soldarité et réconfot "auféminin"
          Moi aussi...



          ... j'ai eu plein de pbs au travail, et moi aussi j'ai pensé à certains moments que je me rendais malade exprès, notamment à ce moment-là, histoire de me protéger et de dire aux gens "Foutez-moi la paix!"... là, j'ai la preuve que non. J'ai eu mes règles à 11 ans, développée un peu trop tôt à mon goût (énorme poitrine à 12/13 ans!), et un mal de chien chaque mois, à tel point que je ne pouvais pas aller au collège! Rien n'y faisait, ni les médicaments, ni le fait de dormir, rien, fallait attendre que ça passe. Puis, avec ma première pilule, vers 15 ans, ça s'est arrangé... sans échapper pour autant au syndrome pré-menstruel!!! C'est pénible ce truc!!! Là, ça fait trois jours que ça me poursuit, j'en ai ras-le-bol, vivement qu'elles arrivent!!!

          A !

          Commentaire


          • Non tu n'es pas dérangée



            je connais ça depuis l'âge de 11ans (j'en ai 33 maintenant). J'ai longtemps cru que tout ça n'était que psycho, non ! ça exite vraiment. C'est facile pour un médecin qui a un cursus rationnel de dire que c'est dans la tête. Et pour toutes celles qui n'ont jamais eu mal elles ne peuvent pas comprendre, ma mère ne m'a jamais prise au sérieux non plus, et pourtant ça peut faire mal à en pleurer...

            Lorsque j'ai commencé à prendre la pilule on m'avait dit "tu verras ça va partir" et bien non pas du tout, et pourtant j'en ai essayé ... des minidosées des "maxidosées" etc...

            J'ai tout essayé les médocs plus ou moins fort mais à force le corps s'habitue et ce n'est pas bon.
            Donc j'ai décidé d'arrêter de maltraiter mon coprs et je me suis tournée vers les médecines dites douces.

            J'essaye depuis quelques mois l'ostéopathie douce (c'est à dire pression et non pas manipulation) et j'ai déjà eu quelques changements et pour moi c'est toujours ça de gagné.

            Je n'était pas une convaincue ....et honnêtement il faut essayer car quand on souffre c'est vraiment pas drôle.

            Essaye aussi les gélules d'huile d'Onagre.

            Bon courage

            Commentaire


            • Non tu n'es pas dérangée
              La communauté



              Quelle joie de voir que je suis pas seule !
              je le constate encore d'avantage que dans mon "enquête" sur mon entourage.

              Je vous remercie beaucoup les filles, et ça fait déjà du bien de savoir qu'on est pas seul, lorsque les médecins vous prennent pour une psychorigide !!

              gros bisous à toutes !!!

              papyrus

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2004-10

              publicité

              Chargement...
              X

              publicité