publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Votre couple est il reste soudé???pour ceux ou celle qui ont un enfant malade ou handicap

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Votre couple est il reste soudé???pour ceux ou celle qui ont un enfant malade ou handicap



    ce serait sympas que vous aportiez votre temoignage
    bises

  • L'"handicapée"



    c'est moi...J'ai une polyarthrite rhumatoïde...Et la reconnaissance cotorep, (station debout pénible)...J'avais 17 ans...Mon couple est très soudé mais j'ai mis du temps à trouver le bon...

    Bises...

    Commentaire


    • Haut et bas...montagne russe et grand huit !!!!



      Je pense que nous vivons tous des hauts et des bas dans notre couple, alors quand en plus il y a le handicap d' un enfant...ça fait beaucoup de choses à gérer.
      Pour ma part, même si nous nous aimons, notre vie est différente depuis l' arrivée de la maladie. Homme et femme nous réagisons différement devant la maladie, les symptômes, les éspérences, l'avenir...vis à vis de l' enfant (les mamans sont plus protectrices, les papas veulent être plus dur "la société ne leur fera pas de cadeau, il faut qu'il sache se battre seul"), mais aussi vis à vis de la fraterie, nous demandons (inconsciament)plus aux ainés. Le handicap "crée" des conflits supplémentaires dans le couple et la fraterie, car nous faisons une différence, un changement de comportement face à cet enfant "différent". Et puis il y a toujours un doute énorme "Est-ce que je fais bien ?", "est-ce le bon spécialiste , Est lui où un autre ?"; on a souvent pas le retour de l'enfant lui même; et par contre l'entourage lui sait faire les critiques : "tu lui cédes trop; ça c'est un caprice;...". Il y a beaucoup de choses "nous" les femmes qui nous "bloque": les doutes (savoir si on a vraiment tout fait pour notre enfant), les décéptions, les décisions; c'est Messieurs les ont aussi mais les exprime pas pareille. Là ou l'on voudrait qu'il nous soutienne par leur écoute (pour éffacuer et comprendre), leur présence, eux ne veulent pas en entendre parler pour "digérer", ils veulent un virage à 180 degré, laisser derriére et continuer droit devant.
      IL FAUT COMMUNIQUER ENORMEMENT pour rester soudé. Nous avons donc établi chez nous un dialogue spécial, il vaut ce qu'il vaut, pour nous sa marche pas trop mal. Comme c'est jamais le moment pour parler, nous communicons par mail; nous avons un "sujet codé", et là nous disons ce que l'on a sur le coeur (sur tout les sujets : enfants, handicap, vie quotidienne, sexualité...tout), nous savons quand le conjoint la lu (confirmation de lecture), il répond ou non; mais on en parle plus ensemble en direct sauf si les 2 le demande, ça évite les "engueulades", les mots mal choisis dans la précipitation...c'est comme si nous n'avions pas d' autre possibilité de régler nos conflits, comme si nous étions éloignés géographiquement.
      Pour nous ça marche, mais j' avoue que j' ai envie de partager le plus possible de moment heureux avec ma famille, donc tout soucis évitable sur le moment, se gére dans les mails aprés si vraiment il y a besoin...Et donc le couple va bien.
      Bisous. Et toi as-tu une "recette" miracle ?

      Commentaire


      • Haut et bas...montagne russe et grand huit !!!!
        Je viens de te lire et ben tant mieux pour toi



        ici on ne peux pas dire que la comunication soit le fort de mon mari,je me heurte à un mur,çà ne sert à rien de continuer d'en parler mais moi j'en ai besoin quoi,et surtout besoin de compréhension d'avoir quelqu'un qui est la pour parler lorsque çà va mal...il a quoi ton enfant au fait????non plus de recette je crois.
        bises

        Commentaire


        • Je viens de te lire et ben tant mieux pour toi
          Autre forum



          Je t' ai déja laissé un message dans CDES et invalidité à 50%.
          Bisous A

          Commentaire


          • Je suis une femme mais
            Une culpabilité trop grande



            peu aussi expliquer son départ.

            Imaginer les yeux de son enfant malheureux qui lui reprocherait son état comme il l'a peut être fait a ses parents.
            Il ne l'a peut être pas supporté?

            Etre culpabilisé ne veut pas dire être responsable.

            Commentaire


            • Je suis une femme mais
              Bonjour ocyane



              je comprends parce que je vis la maladie avec mon fils,si tu souhaite discuter pas deproblème...à ce qu'il paraitrait beaucoupde parents se séparent????il faut pouvoir résister à toutes ces embuches,peut etre ariverz vous a vous remettre ensemble???
              GROSSES BISES JE SUIS LA
              C

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2005-06

              publicité

              Chargement...
              X

              publicité