publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Paralysie du membre superieur droit

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Paralysie du membre superieur droit



    j'ai 35 ans et j'ai un cancer(sarcome des gaines nerveuses du plexus bracchial) apres 33 seances de radiotherapie et 4 sceance du chimio la tumeur a bien fondu mais il reste un bon morceau .les medecinS preconisent l'operation avec atteinte des nerfs d'ou une perte de la mobilite de l'epaule et du bras droit.comment faire face a ce handicap?et au deuil d'un bras d'autant que je suis droitiere?

  • Paralysie du bras droit



    Bonjour !

    Je vais essayer de te donner des idées en fonction de mon expérience personnelle car j'ai perdu l'usage de mon bras droit (et même un peu plus) à l'âge de onze ans.

    Tu te trouves presque dans la situation assez fréquente (malheureusement) des personnes devenues hémiplégiques par suite d'un AVC et la combinaison tabac pilule fait que tu peux peut-être rencontrer d'autres personnes jeunes (25-35 ans) dans ta situation.

    Faire le deuil de l'usage de son bras : je ne crois pas qu'on puisse vraiment l'accepter, mais on "fait avec". Par rapport au pére d'un de mes beaux-frères, amputé de son bras au raz de l'épaule, nous n'avons pas le complexe de la "manche vide" et donc l'illusion qu'une prothèse nous "guérirait" un peu.

    Pour l'apparence, la solution que j'ai adopté, est de garder ma main droite dans la poche de mon pantalon. Ca évite que le poids du bras inerte, tire sur l'articulation de l'épaule. Et ça peut paraître naturel dans un grand nombre de circonstances.

    Au quotidien, le plus difficile, pour moi, a été d'apprendre à écrire de la main gauche. Heureusement avec la micro-informatique, tu pourras taper d'une seule main, mais tu devras t'entraîner à signer de la main gauche car c'est une chose que tu ne peux pas faire faire (par les autres ou par l'ordinateur). Surtout pour les chèques. Tous mes achats sont réglés par Carte Bancaire ou Prélèvements pour limiter le nombre de signatures à donner.

    Au niveau de l'habillement, tu vas peut-être devoir changer de "style". Tu vas rapidement prendre l'habitude d'enfiler d'abord la manche droite. Par contre il faudra choisir, en fonction de ta dextérité, des vètements avec fermeture-éclair, sans boutons si possible, pantalons avec élastique à la taille, des chaussures sans lacets ou avec des "scratchs", Etc.

    Pour tenir ta maison, utilises au maximum la technologie. Lave-vaisselle, lave-linge, congélateur et surgelés, tout ce qui t'évitera de gaspiller ton énergie. J'ai compris que tu as des enfants. Quel âge ont-ils ? Et ton mari ? Travaillais-tu ?

    Tu peux lire mon histoire sur mon site (rubrique Témoignages) l'adresse est dans mon profil.

    A

    Commentaire


    • Ok
      Petite histoire



      Bonjour !

      Excuses-moi, mais j'avais interprété "promenade avec des enfants" comme étant avec les tiens.
      Si tu vis entièrement seule, ça va simplifier certaines choses mais en compliquer d'autres.
      Simplifier car tu pourras ne te préoccuper que de toi, par exemple, ne manger que ce qui t'est le plus facile à préparer.
      Compliquer car tu ne pourras pas du tout obtenir d'aide, même pour un service de quelques secondes.

      Pour t'illustrer comment est perçu ce handicap, une petite histoire que j'ai raconté dans un autre forum :

      "Un jour, une fillette d'une dizaine d'année, que je connaissais de vue car elle habitait de l'autre côté de la rue, m'aborde pour me poser une question : "Pourquoi vous avez toujours votre main dans votre poche ?"
      En effet, ma main droite repose toujours dans la poche du pantalon pour soulager l'articulation de l'épaule puisque le bras, totalement inutilisable, est pendant.
      Je lui réponds que : "C'est parce que mon bras est paralysé". Comme elle ne semblait pas comprendre le sens du mot "paralysé", je lui précise :"Il ne bouge pas, il est immobile même si je voulais m'en servir. En somme, il est mort".
      Sur le moment, ma réponse semble la satisfaire, elle me remercie et s'en va.
      Quelques jours après, elle me ré aborde dans la rue et me demande : "Est-ce que je peux la voir ?".
      Je lui explique que, mon problème, c'est justement de ne pas pouvoir bouger le bras moi-même, mais que si elle veut le faire pour moi, je suis d'accord pour qu'elle me sorte la main droite de ma poche.
      Elle me prend alors délicatement le poignet droit et extrait la main. Quoique paralysée depuis longtemps, ma main a une apparence relativement normale, juste un peu potelée car la graisse a remplacé les muscles disparus.
      Elle me touche la main et a alors une remarque étonnante que je n'oublierai jamais : "Mais elle est chaude !".
      En effet, lui avoir dit que le bras était "mort", associait à la paralysie tout ce qui est lié à ce mot, dont le froid.
      Elle m'a remit la main dans la poche et on n'en a plus jamais reparlé."

      C'est ce que j'aime chez les enfants : leur naturel !

      Commentaire


      • Petite histoire
        Jolie histoire



        je n'ai pas d'enfants mais un neveu et nue petite niece adorobles et ton histoire va m'aider a leur expliquer bien qu'il aient compris que leur tatie est bien malade, avec la perte des cheveux,les soins infirmiers (j'ai été salement brulé avec les rayons) les sejours repeté a l'hopital c'est clair qu'ils sont geniaux les enfants ils comprennent tout. a l'heure actuelle je "m'entraine a n'utiliser que le bras gauche c'est galere mais pas insurmontable. j'avoue que j'ai tres peur de l'aspect physique aussi. comment est ton bras? et pour le travail as tu eu des aides? je suis assistante petite enfance dans une creche. j'en ai pas encore parler avec mon employeur mais je crains que tout soit remis en cause c'est le metier dont je revais

        Commentaire


        • Jolie histoire
          Suite !



          Bonjour !

          Je suppose que tu as lu mon histoire.

          Un des mécanismes de protection mentale qui m'a permis de tenir, est d'avoir toujours pu me préparer au pire. Je ne suis pas pessimiste de nature (j'espère que ça se ressent quand on me lit !), mais je n'aime pas être pris au dépourvu. Mon métier m'a appris à être capable de prévoir tous les cas de figures quand on analyse un problème. J'ai appliqué cette méthode à ma vie personnelle et, sauf coup de tonnerre dans un ciel bleu, j'ai pu me préparer psychologiquement à presque tout ce qui m'est arrivé. Je ne suis pas fataliste au point de ne pas me battre, mais j'ai toujours une solution de secours pour ne pas être découragé si ça ne marche pas comme je l'espère.
          C'est pourquoi j'apprécie beaucoup la lucidité avec laquelle tu affrontes tes problèmes.

          Pour l'aspect du bras, je porte toujours des manches longues. La main est quasiment normale car il n'y a pas de muscles "volumineux" sur les doigts, par contre mon bras droit ressemble à un bras d'anorexique. Vas sur Google et fait une recherche d'images sur "anorexie". A part le fait que les os sont un peu moins saillants car j'ai quand même un peu de graisse à la place des muscles qui ont fondu, c'est assez proche.

          Pour ton travail, depuis combien de temps es-tu en Arrêt Maladie ? Quelle est ton ancienneté dans ta crèche ?

          Je suis à ton écoute pour en parler si tu le souhaites.

          A

          Commentaire


          • Suite !
            Bon exemple a suivre



            j'espere que je pourrais avoir autant de force morale que toi .quand je reflechis et que je repense a tout ce que j'ai deja subit, je me dis que c'est quand meme pas mal .en juillet j'ai bien flanché apres une aplasie a la suite dela quatrieme chimio.moral en dessou de zero loin de zero. la je remonte doucement et ca me fais du bien d'en parler.Je suis en arret depuis fin fevrier le probleme c'est que je suis en cdd jusque fin decembre et j'ai un emploi contractuel je ne percois qu'un petit queque chose de la secu mais j'ai pris rendez vous avec une assistante sociale qui devrait m'expliquer tout ça.et je travaille depuis 3 ans a la creche j'enchaine les remplacement de mes collegues qui font des bebes!!
            pour le bras je m'attendais bien a ce que tu me dises ca j'ai regarder des photos sur jamel debouze
            merci pour ton ecoute
            a

            Commentaire


            • Bon exemple a suivre
              Bonjour !



              Compte tenu de ce que tu me dis, je trouve que tu as déjà montré beaucoup de force morale.
              Au total, combien d'années as-tu cotisé à la SS ?
              Quelles sont les questions que tu prévois de poser à ton chiturgien ?
              Peux-tu utiliser encore complètement ton bras droit ? Ou bien la douleur ou les séquelles de tes traitements t'en empêchent ?
              Pourquoi je te parle de çà ?
              Parce que, je pense que ma plus grande frustration, à l'âge adulte, a été de ne pas pouvoir embrasser (c'est à dire prendre dans mes bras) ceux que j'aime. Par exemple ma mère juste avant son décès.

              A

              Commentaire


              • Bonjour !
                Bonjour



                pour repondre a tes questions, je cotise depuis une bonne dizaine d'année a la secu.
                en ce qui concerne les douleurs je n'en ai plus aucunes depuis ma premiere chimio en avril dernier . pourtant dieu sait que j'ai souffert:ca a commencé en aout 2007 j'ai ressenti d'abord une insensibilité au niveau du conde ,puis la douleur s'est installée crechendo. j'ai subit un tas d'exams:irl emg..; et j'ai eu un tas de traitements rivotril neurotin lyrica peut etre connais tu? rien n'y fesait j'ai aussi etait mise sous morphine.je dormait plus parceque les douleurs etaient surtout la nuit. le medecin voulait pas trop operer compte tenu des risques mais j'ai insisté .j'ai été opérer en decembre j'ai eu un déficit au niveau de la main avec des difficultés au niveau de la prehention .et puis le verdict est tombé le 8 Janvier sarcome des gaines nerveuses au creux axilaire droit. ils ont prefere laisser sur surveillance plutot que d'entamer les rayons et la chimio tou de suite et la tumeur a recidivée de plus belle tres vite et de facon plus importante. debut avril debut du traitement chimio lourde et rayon j'ai bien repondu au traitement la tumeur a fondu au 3/4 mais il reste un bout d'ou l'option de l'opration pur tout enlever et il va falloir ratisser large et toucher la gaine nerveuse et les nerfs d'ou les riques.ce qui me désole c'est que j'ai bien recupere des mouvements au nivo de la main je ne savais plus ecrire lever le bras etc la ca va mieux _maintenant j'ai un leger deficit de flexion des doigt et des poignet ca se voit pas trop sauf pour serre la main .;.
                voila maitenant j'attends les resultats operation? cimio? les deux? je suis las j'ai toujours des hauts et des bas je suis content car je vois mes cheveux repousser et je me dis que si j'ai encore la chimio il vont retomber en fait je pense que je prefere etre opere parceque je pense que de toute facon la chimio suffira pas et que le sarcome recidivera alors autant passer sur le billard.voila
                et toi est tu marié as tu des enfants ?si oui sans indiscretion ou curiosité malsaine_ comment as tu aborde le sujet.étant celibataire c'est aussi un sujet que j'apprehende
                merci d'avoir pris le temps de me lire je m'etonne meme d'ecrire autant c'est pas mon style. mais ca fait du bien

                Commentaire


                • Re: Paralysie du membre superieur droit

                  Paralysie du membre superieur droit

                  il m'est arrivé exactement la m chose. je suis handicapée suite à l'opé depuis 1 an 1/2. j'aimerais échanger avec une personne qui a traversé les memes épreuves ( chimio, rayons opé, handicap)

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2008-082014-07

                  publicité

                  Chargement...
                  X

                  publicité