publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hyperthyroidie et urticaire ?

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Hyperthyroidie et urticaire ?



    Bonjour à tous,

    J'ai fait de l'hypothyroidie de 91 à 98 : une thyroidite d'hashimoto soignée avec du lévothyrox en alternance 25 et 50.
    Rémission de 98 à 2006. J'ai eu une grossesse en 2004 et un accouchement en Mars 2005. Je suis maman d'une petite Célia qui se porte à merveille et qui me remplit de bonheur ( nous sommes passé par le parcours FIV).
    Tout au long de ma grossesse et après l'accouchement dosage TSH, T3 et T4 et tout est normal.
    Depuis Janvier je me suis mise à maigrir: j'ai perdu 7 kg malgré un appétit accru grosse fatigue que je mettais sur le compte de ma petite.
    Le 22 Mai je déclare un urticaire sur les jambes et le ventre en rentrant d'un repas chez nos voisins.
    J'incrimine la tarte aux framboise puis la lessive, le savon... L'urticaire continue: ce sont des petits boutons rouges qui arrivent, démangent et deviennent de en gros jusqu'à former des plaques. Cela peut durer plusieurs heures puis tout disparaît mais tous les jours j'en ai plus ou moins.
    Face aux gens qui me disent que je maigris encore je vais consulter mon généraliste qui a la spécialité endocrinologie. Prise de sang et verdict : hyperthyroidie aigue
    T3 libre: 6,19 normes du labo (2,50 à 3,90)
    T4 libre: 2,28 ( 0,58 à 1,07)
    TSH : 0,01 ( 0,34 à 5,60)
    Anticorps anti récepteurs de la tsh : 6,50 donc
    Voilà je suis donc sous néomercazole 20 mg 3 fois par jour et propanolol: 1/4 à chaque repas
    Prise de sang à faire tous les 10 jours pour vérifier plaquettes et globules blancs.
    Pour l'instant tout va bien mais l'urticaire continue. Je sais que le néomercazole peut en provoquer mais le mien datait d'avant.
    Avez-vous déjà eu l'expérience d'une hyper qui occasionnait un urticaire?
    Les médecins sont un peu perplexes.
    Je voulais une autre grossesse mais c'est impossible avant au moins 1 an et j'ai déjà 35 ans: snif!
    merci pour vos réponses.
    A bientôt.
    Mimi.

  • Voici mon témoignage sur ma guérison de mon urticaire (lié au néo-mercazole)



    Bonjour Mimi,

    Vous trouverez ci-après un copier-coller de mon témoignage que j'ai adressé à la revue "Votre Santé".
    Bonne lecture.


    Bonjour,

    Je suis abonné à Votre Santé depuis très longtemps et j'apprécie toujours autant votre revue.

    Je souhaite apporter mon témoignage suite à la question posée sur le Dermographisme dans le N84 de septembre 2006 à la page 20.

    Témoignage : ma guérison d'un dermographisme (urticaire idiopathique) :

    Rappel du contexte :
    Je suis atteint d'une hyperthyroïdie depuis 1988. J'ai pris des antithyroïdiens de synthèse (néo-mercazole). Progressivement ce médicament m'a provoqué un urticaire et un dermographisme qui sont devenus chroniques. J'ai à l'époque consulté une allergologue qui m'a fait faire tous les tests classiques. Ces tests ont montré que je n'avais pas d'allergie. Jai pris ensuite des antihistaminiques, mais ce traitement ne me convenait pas du tout car il renforçait ma fatigue déjà assez importante du fait de l'hyperthyroïdie. Cest à ce moment là que je me suis intéressé aux médecines douces.
    En 1993, je suis allé voir un dentiste pour une visite de routine. Il a la particularité de remplacer les amalgames dentaires par des résines de synthèse ou de la céramique. Il m'a indiqué que la présence d'amalgames dentaires métalliques pouvaient éventuellement contribuer à l'apparition de l'urticaire et du dermographisme, mais cela sans être affirmatif.
    J'ai suivi le protocole de suppression des amalgames. À la dernière séance de polissage chez ce dentiste, je lui ai indiqué que la suppression des métaux en bouche navait eu aucun effet sur mes symptômes qui continuaient à se manifester une à deux fois par jour.
    Avec un petit sourire en coin il m'a dit : "nous allons faire une petite expérience". C'est alors qu'il est allé dans son laboratoire et il m'a préparé une dilution homéopathique (obtenu par radionique) de mes propres amalgames dentaires qui avaient été retirés. Il me conseilla alors de stopper la prise des antihistaminiques et lorsque l'urticaire apparaîtrait, de prendre trois gouttes de ce liquide sous la langue. À l'époque n'étant pas sensibilisé à l'homéopathie, j'ai trouvé cela un peu surprenant mais j'ai tout de même décidé de le faire. Le lendemain n'ayant pas pris d'antihistaminiques mon urticaire s'est ravivé dans la soirée et j'ai pris trois gouttes d'eau de cette préparation homéopathique. A ma grande surprise en moins de 30 secondes lurticaire s'estompa complètement. Cela était d'autant plus surprenant que dans les mêmes circonstances la prise d'antihistaminiques nétait efficace quau bout de 30 minutes.
    Suite à ce résultat, mon dentiste me prescrivit ce traitement sur un mois en changeant de dilution chaque semaine (30K, 200K, MK puis XMK).
    A l'issue de ce mois de traitement, l'urticaire idiopathique et le dermographisme ont totalement disparu. Depuis, je continue à prendre mon traitement pour l'hyperthyroïdie (néo-mercazole) et cependant, l'urticaire et le dermographisme, ne sont plus jamais réapparus.

    Doté dun esprit scientifique et curieux de nature, je suis allé voir mon allergologue pour lui expliquer ma guérison. Surprise, elle me prescrivit des tests pour vérifier mon allergie aux métaux contenus dans les amalgames dentaires (mercure, argent, étain ,antimoine, etc...). Les résultats furent tous négatifs !.... Et mon allergologue de conclure "C'est à ne rien y comprendre et à vous dégoutter d'avoir fait 7 ans d'études !....".

    Quelques temps après, mon dentiste m'exposa sa vision des choses en m'expliquant que je devais en fait, faire une réaction allergique à une combinaison moléculaire qui s'opère dans mon corps entre le néo-mercazole et les métaux des amalgames. Pour lui les dilutions homéopathiques de mes amalgames ont permis de "lessiver" plus rapidement ces métaux en excès, présents dans mon corps.

    Je voudrais ajouter, qu'avant de rencontrer ce dentiste et de guérir de cet urticaire idiopathique, et afin d'éviter la prise d'antihistaminiques, j'utilisais le complexe 88 "Euphorbium" de Lehning pour atténuer l'urticaire. Il savére très efficace.

    J'espère que ce témoignage pourra rendre service à d'autres personnes. Je crois qu'il est grand temps que nous partagions, tous ensemble, nos expériences de guérison, et nos remèdes naturels.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2006-072010-07

    publicité

    Chargement...
    X

    publicité