publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Protégeons nos enfants!

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Protégeons nos enfants!



    NOS 20 PREMIERES PROPOSITIONS AU GOUVERNEMENT
    Prévention : selon lOMS, il existe trois niveaux de prévention
    Prévention primaire (visant à empêcher le passage à lacte)

    1. Réintroduction dans notre code pénal du crime dinceste, enlevé courant
    du 19e siècle car un tabou ne peut être combattu quen étant nommé et
    clairement cité dans la loi. Notre loi actuelle est incomplète. Elle laisse des
    vides juridiques offrant limpunité à certains agresseurs notamment
    concernant la définition aléatoire de personne ayant autorité comme
    circonstance aggravante et sur le consentement de lenfant. (cf. annexe 1)
    2. Imprescriptibilité des crimes et délits sexuels sur enfants afin que
    les victimes puissent porter plainte même des années plus tard (plus de 38
    ans) afin de protéger dautres enfants des agresseurs qui on le sait
    peuvent faire des dizaines de victimes au cours de leur carrière
    dagresseur sexuel.
    3. Mise en place détudes de victimisation régulières afin de pouvoir piloter
    la protection de lenfance dans notre pays et notamment définir notre
    chiffre noir que lon devine très important.
    4. Mise en place détudes scientifiques des troubles et conséquences
    des maltraitances afin de mieux les prévenir.
    5. Information des parents durant la grossesse, pendant les séances de
    préparation à laccouchement, dans les maternités et pendant les examens
    médicaux obligatoires de lenfant.
    6. Campagnes dinformation grand public récurrentes visant les adultes
    (agresseurs ou potentiels, entourage immédiat des enfants) sur linterdit
    de linceste, les sanctions encourues non seulement pour le crime commis
    mais aussi pour labsence de signalement du crime.
    7. Information des enfants dès la maternelle jusquau lycée sur leurs droits
    et sur les limites à ne pas dépasser concernant leur intimité, sur lexistence
    du 119 et son rôle, ceci par des interventions en classe mais aussi par écrit
    (dès le cours préparatoire) dans chaque manuel scolaire en page de garde
    avec un langage adapté à lâge de lenfant.
    8. Avant recrutement, enquête de moralité et examen du casier judiciaire
    des intervenants auprès des enfants : travailleurs sociaux, assistantes
    maternelles et leur conjoint, enseignants, animateurs de centres de loisirs
    ou colonies


    Prévention secondaire (détection des premières manifestations)

    9. Formation obligatoire des personnels en contact avec les mineurs sur les
    violences sexuelles, leurs conséquences, leurs repérages et sur les
    procédures de signalement.
    10. Mise en place dun suivi psychologique systématique par des
    victimologues pour les enfants fugueurs, délinquants, pour les mineures de
    moins de 16 ans subissant une IVG. Stockage de lADN de lembryon
    pouvant prouver linceste en cas de procédure judiciaire ultérieure.
    11. Détection des enfants maltraités dès la crèche avec des outils ludiques
    (dessins, jeux de rôles, fiches thématiques).
    12. Information dans les écoles sur les maltraitances sexuelles et sur les
    moyens de les signaler lorsquun enfant en parle à un autre enfant. On
    constate que le premier confident de lenfant agressé est dans 50% des
    cas un ami ou sa mère.


    Prévention tertiaire (réduire les conséquences)

    13. Considérer lenfant qui ose parler comme un enfant présumé
    victime même sil a commis des actes de délinquance qui sont parfois
    des appels au secours ou les conséquences de sévices subis (vol,
    toxicomanie, fugues, violences physiques).
    14. Protéger immédiatement lenfant de lagresseur présumé. Si les deux
    parents sont impliqués, séparer lenfant de ceux-ci en le plaçant dans un
    environnement sécuritaire spécifique à cette problématique (foyer
    spécialisé) avec du personnel hautement spécialisé et formé aux rouages
    de linceste. (Voir structure dAgen : Maison du Dr Bru).
    15. Prise en charge pluridisciplinaire de lenfant présumé victime avec un
    accompagnement psychologique systématique gratuit par des
    victimologues sans limitation de durée.
    16. Application systématique et obligatoire de la procédure Melanie en cas
    de procédure judiciaire.
    17. Réduction de la durée dinstruction et de jugement créant une
    attente parfois de plusieurs années, traumatisante pour lenfant.
    18. Possibilité pour lenfant de témoigner lors du procès de son agresseur par
    télétransmission ou dêtre représenté par des experts qui auront
    recueilli sa parole et la transmettront à laudience à la place de lenfant
    (procédure en place aux Pays Bas).
    19. Formation dEtat initiale et continue obligatoire de toutes les
    personnes en contact avec lenfant présumé victime : travailleurs sociaux,
    magistrats, policiers, gendarmes, médecins, psychiatres et psychologues,
    experts auprès des tribunaux, avocats
    20. Création de groupes régionaux de gendarmes spécialisés dans la
    pédocriminalité.



    vous pouvez tous aller signer sur le site Http://aivi.org/user.php



    http:/ ... aivi.org/index.php?module=postguestbook&func=new

    il nous manque trop de signatures, comme si tout le monde s'en fichait!
    pensez aux enfants , à vos enfants et aller signer svp

    merci par avance

    minnie

  • Up



    Je suis pas française, mais je te up !

    En Suisse, depuis peu, une loi est passée pour un emprisonnement sans date de fin pour les personnes jugées "psychologiquement dangereuses"... comme par exemple les pédophiles graves. Notre seul tueur en série c'est le sadique de Romont qui nous a tous fait tremblé quand j'était petite et qui devait sortir prochainement. Il devait sortir ces prochains temps mais grâce à cette loi, où les experts psychiatre sont seul jugent de sa libération, il ne sortira généralement pas !

    Ceci dit, c'est une loi aussi bonne que dangereuse et il ne faut pas que de mauvaises mains l'aient en main, car cela peu aussi servir pour les prisonniers politiques (bon en Suisse ya pas vraiment ce genre de problème ).

    Quand aux casiers judiciaires, y a eu une histoire comme cela avec un enseignant qui avait été condamné pour pédophilie et auquel personne n'avait demandé le casier judiciaire dans la nouvelle école ! Depuis je crois qu'une loi est passée pour que se soit automatiquement passé.

    Serpo

    Commentaire


    • Merci serpolette



      et tu as raison , il faut vraiment que les lois soient changées en France

      aller tous signer

      merci

      minnie

      Commentaire


      • Up



        minnie

        Commentaire


        • Up



          minnie

          Commentaire


          • Et un petit up



            minnie

            Commentaire


            • Up



              minnie

              Commentaire


              • Up
                Va donc savoir



                salut

                Commentaire

                Publicité

                Forum-Archive: 2004-102009-08

                publicité

                Chargement...
                X

                publicité