publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Je n'y arrive pas...

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Je n'y arrive pas...



    Pour résumer l'histoire (ça restera sans doute un peu long).
    J'ai 24 ans. Jusque là, rien de bizarre. Je sors avec quelqu'un que j'apprécie beaucoup, j'ai des sentiments pour lui, il en a pour moi, ça pourrait être génial. Mais depuis 3 semaines, et ce malgré qu'on soit déjà sorti ensemble 5 semaines au début de l'année... Notre relation stagne au stade "relation de collège". Bisous un peu partout, mains qui se promènent (bon ça c'est "relation lycée" plutôt)... Et ça s'arrête là.
    Je n'arrive pas à aller plus loin. Je ne suis pourtant plus vierge. Mais ça fait 5 ans que je n'ai pas eu de relation sexuelle, et il y a 5 ans, on ne l'a fait que 4 fois, et je n'ai rien ressenti. Pas de plaisir particulier. Ce n'était pas désagréable, mais bon, j'aurais pu m'en passer (et si j'avais été vierge à l'heure actuelle, mon copain comprendrait sans doute mieux).

    On a déjà failli coucher ensemble (ou faire l'amour, je sais pas trop) plusieurs fois, la fois la plus "critique" étant la semaine dernière, où l'absence de préservatifs (dans nos poches et au distributeur de la pharmacie) nous en a empêché. Et je me suis sentie un peu soulagée. Déçue aussi, pour une fois que je me sentais bien lancée. Mais soulagée au fond de moi. Alors que j'ai envie de lui, vraiment, et que j'adore le sentir me caresser...

    J'ai des blocages à plusieurs niveaux. L'acte en lui-même, caresser l'autre, m'occuper de lui... Tout ça, je n'arrive pas. Je reste stoïque, je ne bouge pas, ne sais pas quoi faire, comment le faire, ai peur de faire mal, mal faire. Je garde ma faculté à penser, autant les fois où j'ai couché il y a 5 ans que maintenant. J'ai du mal à m'évader de mon esprit. je reste sur terre. Mon copain actuel arrive des fois à me faire presque arrêter de penser, de réfléchir... Mais pas à chaque fois. Les fois où j'ai couché avec l'autre, je pensais à tout et rien, à ce qu'il me faisait, allait me faire, à si je ressentais quelque chose, ou justement, à pourquoi je ne ressentais rien.

    Je reçois toujours le même conseil, encore la semaine passée par un sexologue sur le net. "Allez consulter un psychologue pour évacuer le traumatisme passé". Je n'ai pas encore tout dit. Vers 14 ans, en zappant devant la télévision, je suis tombée par hasard sur un film pornographique de deux personnes en pleine "action", et j'ai commencé à pleurer. Parce que j'avais d'autres images devant les yeux qu'une blonde entrain de s'en donner à coeur (ou corps) joie. J'avais des images de mon cousin me demandant de "goûter" *quelque chose* qui avait le gout de bonbon à la fraise. Je devais avoir dans les 8 ans, ce que j'ai trouvé par calcul puis d'autres souvenirs qui me sont revenus (sans pour autant avoir la sensation de me souvenir de tout). J'ai oublié m'être souvenue de ça à 14 ans... Et m'en suis rappelée à 16 ans, quand mon premier petit copain m'a embrassée.
    Je ne sais pas si j'ai vraiment été forcée de caresser mon cousin, de "gouter" cette chose. Une nuit quand j'avais 8 ans, 2 minutes après que ma mère m'ait mise au lit, j'hurlais dans ma chambre et elle a dû revenir. Je lui ai dit que je venais de faire un cauchemar, ce à quoi elle m'a répondu que je n'avais pas pu dormir si vite et faire un cauchemar. A mes 14 ans, j'ai eu l'impression que c'était cette journée-là que ça s'était passé. Ou cette journée là ai-je vu des choses bizarres et mon esprit a peut-être inventé tout ça. Je n'en sais rien. Mais ça me bouffe.

    Que ma bouche puisse un jour traîner si bas sur un homme me donne presque la nausée.

    J'ai certainement besoin d'un psychologue. Depuis que j'ai 8 ans, je l'ai toujours dit à mes parents, que je voulais voir un psychiatre en vrai pour voir à quoi ça ressemble (quand on est petit, on demande comme on peut). J'ai vu une psychiatre quand j'avais 21 ans, mais elle ne me convenait pas et j'ai arrêté au 3ème rdv.

    Je ne sais pas si j'arriverais à parler de tout ça à un psychologue. Parler que je me suis peut-être moi-même traumatisée, à 8 ans, ou à 14 si j'ai été choquée par la scène pornographique (qui ne faisait pas référence à une fellation ou une bouche qui se promène si bas). Je n'en sais rien.
    Je sais que je DOIS consulter, lever le voile sur cette histoire et savoir si ça s'est passé ou non. Je me le dois à moi sans doute, et à une de mes petites cousines. Une des nièces du dit cousin. Elle a 7 ans et a été "victime d'attouchements sexuels"... à l'école. Soit disant. Je n'y crois pas. J'ai du mal à y croire. Que ce soit quelqu'un de son école qui ait fait ça.
    Je me sens coupable quelque fois vis à vis de ma petite cousine. Personnellement, je ne l'ai jamais rencontrée, juste vue en photo (on vit à 500km d'eux). Mais si j'avais su me rappeler de tout, si j'étais sûre que ça se soit vraiment passée... Si j'avais pu parler plus tôt, ça ne se serait pas passée pour elle.

    Mais en parler à haute voix... Je n'en ai pas la force. Je n'ai pu le dire qu'à de rares occasions, 3 fois, dont 2 étaient celui avec qui j'ai couché, et mon copain actuel.

    Je ne vois pas comment un psychologue pourrait m'aider. M'aider à trouver, à comprendre, à savoir si c'est vrai ou non. J'aurais pu percer le secret de mon inconscient seule si c'était possible d'y arriver.

    Je voudrais juste être normale. Avoir une vie sexuelle normale. Pouvoir enfin donner tout ce que mérite mon copain, ce qu'il attend lui aussi depuis longtemps, tout comme moi. Mais les peurs sont plus fortes à chaque fois, et même si je le faisais, je ne sais pas si je pourrais ressentir quelque chose. J'ai longtemps cru avoir un problème sexuel aussi, j'en ai peut-être un à cause de mes premières fois. Ne rien ressentir, je ne trouvais pas ça normal (ce n'est pas normal). Donc au tout se rajoute la peur de ne rien ressentir avec mon copain actuel. Avec les peurs qui suivent : ne pas le satisfaire, le perdre... Il est déjà tellement patient... et a tellement pris sur lui les fois où on dérapait... Sans rien faire au final alors qu'on était à 2 doigts.

    Vous n'aurez certainement pas de conseils à donner, néanmoins, merci de m'avoir lue.

  • C si compliqué!!



    la sexualité c si compliqué parfois!!

    je me reconnais un peu en toi....
    moi aussi je n'arrive pas a m'occuper de mon mec...je fais es fellations ca d'accord mais il voudrait que je le carresse partout, que je le masse, que je "monte" sur lui pendant l'acte et bein j'y arrive pas!!!je vais voir un psy et il me dit que je n'ai aps asez confiance en moi et c vrai...j'ai toujours peur qu'il se moque de moi..qu'il me regard ependant que je le carresse etc...j'ai un long travaille pour arriver a etre mieu dazns ma peau et donc dans mes relations sexuelles...

    en ce qui concerne le fait que tu ne ressentes pas grand chose saches que 70% des femmmes ne connaitront jamais l'orgasmes dans leur vie!!
    moi je suis sortie 7 ans avec un mec sans jamais atteindre l'orgasme et la je suis avec quelqu'un depuis 4 mois et sexuellement ca n'a rien a voir!c le bonheur!!!!!


    je n'ai qu'un conseil: laisse toi aller, pense a ton plaisir et si tu aimes vriamant ton copain tout ira bien

    bisous
    lea

    Commentaire


    • C si compliqué!!
      Moi j'ai un peu le même pb



      je n'arrive pas a m'occuper de mon homme. MAis moi même pas de fellation. Duand je suis ur lui c'est encore lui qui fait tou le travail. Je n'ose même pas le masturber.
      J'ai honte de ce que je ne fais pas (parce que c'est normal) et honte aussi si je le faisais.

      Commentaire


      • Moi j'ai un peu le même pb
        Pire qu'avant



        Pilly, moi aussi, fellation hors de question... sans psychothérapie au préalable...

        Ma situation est de pire en pire... Le week-end dernier, on a essayé... J'ai bien dit "essayé". J'ai bloqué, il n'a rien pu faire, s'étonnait même que j'étais plus décontracté à d'autres caresses dans l'après-midi, en début de soirée aussi... et que là, au moment de le faire... Impossible d'y faire rentrer quoi que ce soit...

        Trop stressée il parait. Ma mère se demande de quoi j'ai peur. J'en sais rien, je ne sais plus, j'ai le cerveau à l'envers, les pensées ne sont plus cohérentes. J'ai bousillé un super moment dont JE VOULAIS profiter pleinement. Puis voilà, grillé.
        J'en aurais pleuré cette semaine, quand sur un de ses sms il m'a écrit "je t'aime"... Je pensais que ça allait nous détruire... Ca nous détruira la prochaine fois, ce week-end ci sans doute....
        Je suis un peu comme toi Pilly, j'ai honte, de ce que je dois faire, devrait faire, honte de le caresser ailleurs que sur le torse ou dans le dos, et je ne sais pas si lui, ça lui donne envie de s'occuper de moi ou de se limiter à ce que je lui fais en guise de préliminaires...

        Personne aurait l'adresse d'une bonne psy dans le bas-rhin, vers Haguenau ou la région ?

        Il m'a fallu 3 jours pour arrêter de me détester, de me fusiller du regard quand j'avais un miroir en face de moi. Et je ne veux plus vivre ça. Je pensais que ce blocage, je ne l'aurais qu'une fois dans ma vie, à ma première fois c'était identique... Vivre ce cauchemar une seconde fois... Je l'ai plus mal vécu que la première. Et si ça recommençait ce week-end ??
        Donc en parallèle, je voudrais être aidée, suivie psychologiquement. Qu'une personne m'aide à trouver les réelles peurs enfouies au fond de moi.

        J'aimerais pouvoir vivre... juste vivre un peu normalement... c'est trop demandé ?

        Commentaire


        • C si compliqué!!
          Voir un peu plus bas



          Tout ne s'est pas vraiment bien passé... Mais bon... ma faute.

          Oui, je sais que beaucoup de femmes ne connaitront jamais un orgasme dans leur vie, mais néanmoins, elles prennent du plaisir à coucher avec leur partenaire, un minimum. Or moi avec mon ex, rien...
          Par contre, avec mon ami, c'était très énonciateur de plaisir... Que l'on n'a pas eu avoir puisque... blocage (((

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2005-09

          publicité

          Chargement...
          X

          publicité