publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ritaline et ses effets indésirables

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ritaline et ses effets indésirables



    Bonjour tout le monde, je suis étudient et j'ai des problèmes de dyslexie et de concentration et un médecin réputé du CHU de Montpellier ( ... Cheminal si je ne me trompe pas dans l'orthographe) ma prescrit de la ritaline.

    J'en avais déjà pris avant mais étant en période d'examens, je m'y suis remis malgré les effets secondaires.

    Le problème est la, il y en a beaucoup trop a mon gout:

    - perte d'appétit
    - nausées
    - la mâchoire qui se serre toute seule comme un drogué et qui bouge de droite a gauche (je le fait inconsciemment mais c'est vraiment désagréable car je finit par avoir des crampe a la mâchoire)
    - plus de salive dans la bouche du coup j'ai la langue irritée en fin de journée car je la bouge aussi dans tous les sens et la mordille sans m'en rendre vraiment compte ..
    - tremblement des mains (de temps en temps)

    Apres je me plain mais les effets sont incontestable, je suis plus concentré que jamais et vraiment très efficace.

    Sur la notice on ne retrouve pas tous les effets indésirable que je supporte, j'aimerais savoir si c'est normale et si ca passera avec le temps, merci si vous en savez plus.

    Je reste a votre disposition si il y a des questions

  • Ritaline : une drogue dure très addictive !!!
    N'importe quoi ! une drogue addictive, et puis quoi encore ?



    Je sais que c'est un post assez ancien, mais des couenneries comme celle-ci ("drogue dure très addictive"), je ne peut pas les laisser passer !!

    D'abord, le site mentionné est un mélange informe d'informations américaines, européennes, et plus rarement spécifiques à la France. Ensuite, et je vais vérifier cela à propos de ce site, mais aussi de rientoine, ce genre d'information ou de message alarmiste provient souvent, très souvent de sources scientologues. Peut-être pas le cas ici, mais dans les milieux des médecines alternatives (ou non-allopathiques), médecines dont je pratique certaines au quotidien (comme maman, pas comme toubib, hein !) avec plaisir et succès, dans ces milieux, donc, on a tendance à prendre n'importe quelle information qui attaque, d'une manière ou d'une autre, les lobbies pharmaceutiques comme argent comptant, sans vérifier d'où vient cette info, qui l'a propagée, et dans quel but...

    Bref, je me dois de contredire, très clairement et très nettement rientoine et son propos péremptoire :

    NON, la Ritaline n'est pas une drogue. Elle est classée dans les stupéfiants, parce qu'elle agit sur le système nerveux central, et sur le mode de réception de la dopamine. Tout comme bien d'autres médicaments, bien plus lourds à court et à long terme.

    Mais hormis cela, elle n'a aucune ressemblance avec une drogue.

    Contrairement à la cocaïne, elle n'entraîne pas de multiplication des sites de réception de la dopamine.

    - Elle n'est pas addictive : on peut la prendre en continu pendant des jours, arrêter brutalement, pendant quelques jours ou quelques mois, ou quelques années, la reprendre, augmenter ou diminuer les doses, sans avoir besoin de compenser, sans sevrage, sans effets autres que la disparition de ses effets positifs - et de ses effets secondaires, aussi. Elle n'est pas plus addictive qu'une paire de lunettes ne l'est pour un myope : quand il les pose, il souffre de voir trouble à nouveau, c'est tout (et encore : un myope devra souvent changer de verre, parce que la myopie a tendance à s'aggraver, alors que les besoins en ritaline restent stables. Une dose donnée de méthylphénidate (le produit actif) est active pendant 4 heures, parfois un peu moins, point. Quand c'est fini, c'est fini.

    - Elle n'a rien d'agréable ou de ludique : elle a un goût dégueulasse, elle a effectivement pas mal d'effets secondaires désagréables, assez désagréables pour qu'on soit tenté de l'arrêter, et qu'on pèse le pour et le contre avant de continuer à la prendre. Elle a un très léger, vraiment très léger effet anti-dépresseur, certes, mais il compense à peine, chez le TDAH, ce voile dépressif qui recouvre en permanence son ressenti : en somme, ça ne fait que retirer un peu de la grisaille qui lui cachait, depuis toujours, le bleu du ciel.

    Contrairement à ce que les messages et sites alarmistes veulent le faire croire, il est difficile, et même de plus en plus difficile de s'en voir prescrire : une personne qui irait voir un neurologue en disant "mon enfant est hyperactif, donnez-lui de la ritaline" perdrait probablement tout espoir de lui en faire prescrire. La reconnaissance du TDAH est un processus long et compliqué, qui n'induit le plus souvent PAS la prescription de ritaline. Elle peut être tentée mais ne pas convenir, on peut ne pas la supporter, les parents peuvent être contre, bref il y a plus de cas où on ne la prendra pas, en définitive, que le contraire.

    En outre, il y a tout un protocole à respecter AVANT de tenter la ritaline, et PENDANT qu'on la prend, qui inclut des contrôles fréquents des fonctions cardiaques et hépatiques, mais aussi un suivi comportemental par ailleurs.

    Contrairement à ce que ces sites affirment, c'est une des molécules pour lesquelles on a le plus de recul sur ses effets à long terme, parce qu'elle est prescrite depuis plus de 50 ans.

    Bref, la ritaline a sauvé plus d'existences promises à un échec certain, qu'elle n'en a gâché. Le TDAH gâche l'existence, et les adultes qui après des années de galères ont découvert grâce à elle qu'ils n'étaient ni nuls, ni paresseux, qu'ils étaient capables d'accomplir des projets et d'avoir leur place dans ce monde, ces adultes ont eu, le plus souvent, cette pensée : "Que de temps perdu jusque là ! Si j'avais pu savoir tout ça, et être traité plus tôt !"

    Alors par pitié, cessons de raconter n'importe quoi, c'est ce genre de position qui met la vie des autres en danger.

    Commentaire


    • Rep



      Bonjour,

      Si tu ressens des effets indésirables non mentionnés sur la notice, il faut que tu le signales à ton médecin ou à ton pharmacien pour rédiger une déclaration de pharmacovigilance. Ceci permet de remonter l'information et c'est comme ça que l'on peut enrichir les connaissances de ces effets.

      Commentaire


      • Xenical :bien:
        Et alors ??



        Personne n'a dit le contraire... mais "stupéfiant" n'est pas égal à "drogue" et surtout pas à "drogue dure".

        La dernière fois que j'ai été opérée, quand je me suis réveillée j'étais branchée à une perf dans laquelle passait régulièrement un peu de morphine, contre la douleur... j'y ai eu droit 24h, et pendant 24h j'ai drôlement plané mais pas plus de 24h : pasque la morphine, c'est un stupéfiant !

        Et infiniment pire que la ritaline : elle est super addictive, la morphine, et elle détruit l'organisme. La morphine, oui, c'est une drogue dure. Pourtant on la prescrit à ceux qui souffrent, comme l'opium d'ailleurs (il y en avait - un peu - associé au paracétamol dans un médoc qu'on m'avait prescrit alors que je souffrais de calcifications dans l'épaule).

        Faut arrêter de diaboliser la ritaline, je peux t'assurer qu'on n'a pas envie d'en abuser, parce qu'alors les effets secondaires deviennent très, très désagréables ! Mais à petites doses, juste ce qu'il faut et pas plus, alors c'est une vraie bouffée d'oxygène, ça permet de sortir la tête de l'eau...

        Si l'on accuse la ritaline parce que certains la détournent, probablement, de son usage, alors on doit aussi accuser fermement la colle de bureau, le couteau de cuisine et la batte de base-ball...

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2011-032011-042013-01

        publicité

        Chargement...
        X

        publicité