publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les mefaits de l'agreal

Réduire

publicité

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les mefaits de l'agreal



    je suis sous agreal depuis 10 ans non stop,il est retiré du marché depuis septembre 2007,j'essaye d'arreter en espaçant les prises et j'ai depuis un etat de depression renforcé et de violentes crises d'angoisse.Que faire??la gynecologue qui m'a prescrit ce medicament ne peut pas m'aider et les psy ignorent les effets de l'agreal.Y a t'il un groupe de femmes qui desirent porter plainte contre le laboratoire,comme en espagne?.Vu le peu de precisions données sur la notice d'utilisation,je le ferai avec plaisir

  • Agreal...



    Bonjour Sauge,
    Je me suis reconnue dans le contenu de votre message sur Agréal..J'ai eu a plusieurs reprises ce traitement sur 10 ans dans le cadre d'une ménopause artificielle. J'ai 42 ans et je souffre depuis d'insomnies et de crises d'angoisses, je pense que c'est lié à Agréal mais comment le prouver ? Existe t-il un organisme compétent qui publierai un genre de questionnaire aux utilisatrices de ce médicament ? Je prends des somnifères depuis que j'ai eu l'agréal car je n'arrivais plus à dormir, depuis ce temps impossible de m'en défaire alors que ça fait longtemps que je ne prends plus d'agréal, il parait que certains effets sont irréversibles...Bonne idée qu'ont eu les espagnoles...Je n'aurai jamais fait le rapprochement ! Qu'en pensez-vous ? Merci de votre réponse...A BIENTOT

    Commentaire


    • Agreal...
      Agréal encore et toujours.20 août 2008



      Bonjour mymya,

      Tu devrais essayer de prendre rendez-vous avec un homéopathe uniciste. Plusieurs femmes sont suivies et soignées de cette façon.
      De ce fait, nous ne prenons pas d'autres drogues qui nécessiteraient encore un sevrage.
      En France, il faut prendre contact avec l'AAAVAM à Paris - Tél. 01.41.10.87.00 et demander un dossier pour faire une déclaration d'effets secondaires liés à un médicament. Un action judiciaire est en cours.

      Sauge est au courant.
      Bon courage à toi.
      Amicalement. Chantal.

      Commentaire


      • Agréal encore et toujours.20 août 2008
        Article de presse septembre 2008



        Article paru dans la revue VIVA des MUTUELLES DE FRANCE


        Santé

        Un neuroleptique caché contre les bouffées de chaleur
        Agréal : quand les soins deviennent cauchemar

        Les victimes de lAgreal nont toujours pas de réponses du ministère de la Santé sur la prise en considération des importants troubles causés par ce médicament, prescrit depuis 28 ans contre les bouffées de chaleur et que lAgence européenne du médicament (Ame) a décidé dinterdire il y a un peu plus dun an, le 1er octobre 2007.

        Il aura fallu 27 ans pour que lon se décide à prendre en considération les témoignages dun nombre grandissant de victimes dont le "calvaire" nest pas terminé pour autant. "Un long et douloureux calvaire" pour reprendre la formule utilisée par Mireille dans une lettre adressée le 14 janvier 2008 à Roselyne Bachelot, ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, et restée sans réponse. Toutes comme celles qui lui ont été envoyées par dautres victimes dont plus de 200 se sont regroupées au sein de lAssociation daide aux victimes des accidents et maladies liées aux risques des médicaments (Aaavam).
        Handicapés à vie

        Cest en 2005 que Chantal se voit prescrire lAgréal par sa gynécologue qui ne la prévient pas que cest en fait un neuroleptique. Le sait-elle elle-même ?, car les laboratoires Grünenthal qui diffusent ce médicament pour le compte du fabricant Sanofi-Synthelabo ne le préciseront quen avril 2005 sur linjonction de lAgence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

        Il faut dire que les effets de lAgréal ne passent pas inaperçus sur bon nombre de patientes déjà pendant le traitement pour certaines dentre elles, avec maux de tête, douleurs dans tous les membres, nausées, fatigue extrême, etc.. Pour Chantal, les effets se sont déclarés à larrêt de seize mois de traitement : "très rapidement ce fut la descente aux enfers. On se retrouve littéralement en situation de manque avec des douleurs atroces dans la tête, les bras bloqués, sujets à nausées et vomissements avec aussi des idées fixes de se donner la mort".

        Mireille pour sa part avait été "traitée" dans les années 1990 avec pour conséquence une grave dyskinésie (tremblements involontaires du corps). "Pour donner une idée de la force de mes contractures musculaires, je me suis cassé spontanément la clavicule, ensuite ce sont les côtes qui se sont fracturées et jai du porter un gilet spécial de maintien pour atténuer mes douleurs". Limplantation délectrodes dans le cerveau lui a permis de réduire les tremblements mais elle a toujours aujourdhui de grosses difficultés délocution, des pertes déquilibre et, précise-t-elle, "je suis à vie sous traitement anti-épileptique et anti dépresseur pour ne pas sombrer dans lidée fixe de la mort et faire une nouvelle tentative de suicide. Et avec tout ça la Cotorep ne veut pas reconnaître mon handicap !".
        Les témoignages se multiplient

        Cest en cherchant sur internet la raison de leurs maux que Chantal et Mireille ont fait le lien avec lAgréal sur le forum dappel à laide de ... Elles ont constaté que les témoignages affluaient et petit à petit les explications sont venues.

        Pour beaucoup de lEspagne où plusieurs centaines de victimes ont convaincu les autorités dinterdire le médicament en 2005. En France on sest contenté de renforcer les informations ( avec mention de la présence dun neuroleptique) sur ses effets indésirables et de limiter le traitement à une durée totale de trois mois. Les troubles nont pas disparus pour autant confirmant bien une dangerosité connue en fait depuis longtemps mais sous estimée par lAgence française de sécurité sanitaire des produits de santé ( Afssaps) .
        Une interdiction de vente bien trop tardive

        Lafssaps justifiait le maintien sur le marché de ce médicament par le fait que sur une estimation denviron 24,4 millions de cures administrées en 27 ans, "226 cas de survenue dun effet indésirable chez un patient traité ont été rapportés". Outre le fait quun très faible pourcentage des effets secondaires dun médicament sont habituellement signalés par les médecins, ceux-ci pouvaient difficilement relier les troubles neurologiques ou psychiatriques de leurs patients avec un médicament dont ils ne savaient pas quil contenait un neuroleptique.

        Dautre part les scientifiques savent, comme le rappelle Philippe Pignarre, ancien directeur de communication dun laboratoire et aujourdhui éditeur des "Empêcheurs de tourner en rond", que "le modèles des études cliniques nécessaires à lobtention dune autorisation de mise sur le marché ne permet pas de savoir ce que font les médicaments quand ils sont pris sur une longue période". Des arguments pris en compte dans dautres pays européens mais pas en France où il a fallu attendre la décision de lAgence européenne du médicament pour quenfin lAfssaps admette que "la balance bénéfice/risques de lAgréal était défavorable".
        Les victimes se regroupent

        Linterdiction de vente de lAgréal a révélé encore plus limportance de ses effets secondaires à tel point que lAfssaps recommandait de ne pas interrompre brutalement le traitement mais de le faire arrêter progressivement avec du véralipride par le médecin. A linstar de Mireille et Chantal les témoignages se sont multipliés notamment par le biais de forums sur internet entraînant la décision dun regroupement des victimes pour faire reconnaître la gravité des séquelles irrémédiables sur leur état de santé afin davoir les moyens de se soigner et dobtenir réparation.

        Mais rien nest simple constate Mireille : "on peut obtenir un dédommagement de la part de la sécurité sociale mais il faut fournir les ordonnances tamponnées. Cétait en 1993-94, je ne les ai plus. Comme la sécu ne les garde que deux ans et que le pharmacien na plus le registre, je ne peux rien obtenir".
        Plus de 200 plaintes en cours dinstruction

        En attendant que les actions collectives en justice soient reconnus, "plus de 200 dossiers individuelles sont en cours dinstruction pour engager des négociations avant des recours en justice", indique Georges Alexandre Imbert, le président de lAssociation daide aux victimes des accidents et maladies liées aux risques des médicaments (Aaavam).

        Le but étant, insiste Chantal, dans un "appel au secours" lancé à la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, Roselyne Bachelot, "que les personnes en cours de traitement suite aux dégâts engendrés par ce médicament soient prises en charge à 100%. Nous souhaiterions que la responsabilité des laboratoires ayant inventé, fabriqué et commercialisé ce produit soit définie et que ces derniers soient condamnées à indemniser leurs victimes".

        Et, sans attendre, elles demandent aux "pouvoirs publics de diffuser une large communication sur les effets de lAgréal, qui peuvent se manifester 20 ou 25 ans après le traitement, ne serait-ce déjà que pour apporter une réponse à ces femmes qui se demandent pourquoi elles souffrent tant".

        [10.09.08]
        - Romain Hugon


        - Association daide aux victimes des accidents et maladies liées aux risques des médicaments : 10 rue de la Paix, 75002 Paris. site :http://www.aaavam.eu/ Courriel : aaavam@orange.fr

        - Philippe Pignarre : Le Grand Secret de lindustrie pharmaceutique (Poche-La Découverte 2004)
        Interdit en Europe, vendu en Afrique !

        LAgréal, mis en vente depuis 1979, a pour principe actif le véralipride, un neuroleptique qui agit en bloquant lactivité dun neurotransmetteur, la dopamine. Celle-ci semble impliquée dans les mécanismes de survenue de bouffée de chaleur ce qui explique laction de ce médicament sur ces symptômes.

        Il est difficile de comprendre pourquoi la présence de neuroleptiques, dont les effets secondaires étaient dangereux et connus, na pas été signalée aux médecins prescripteurs de 1979 à 2005, date à laquelle cette mention devint obligatoire en attendant linterdiction de commercialisation survenue en France en 2007. A noter que ce médicament continue dêtre vendu en Afrique. Interrogé à ce sujet en janvier dernier, le président de Sanofi, Jean-François Dehecq, sest contenté de répondre que la décision de mettre ou retirer un médicament sur le marché relève de la compétence des pouvoirs publics, pas de celle des laboratoires".

        Commentaire


        • Article de presse septembre 2008
          Un joli poème d'une amie malade d'agreal




          Agréal au nom charmeur,
          censé soulager les bouffées de chaleur,
          Dans nos corps tu t'es infiltré
          Annihilant nos facultés
          Embrumant nos mémoires,
          paralysant nos vies,
          Générant idées noires,
          bloquant toutes nos envies.
          La liste est longue de tes méfaits.
          tu as sévi longtemps,
          sournois, vicieux, pervers
          te faisant oublier, déjouant les scanners
          et réapparaissant sous des maux différents.

          Mais on t'a démasqué,
          toi diable en habit vert,
          Et malgré les barrières
          (de la mauvaise foi, de la vénalité)
          on va te terrasser !

          tu as pris possession en toute légalité
          De nos capacités et personnalités
          Des mois et des années
          sans te faire remarquer !

          Et il nous faut des mois aussi et des années
          Pour t'extirper de nos cellules envoûtées !
          Non, ce ne doit pas être en toute impunité !

          Il est long le chemin jusque la guérison
          Mais l'union fait la force et nous réussirons.

          Y........

          Commentaire


          • Un joli poème d'une amie malade d'agreal
            Citation



            Nous pouvons accomplir tellement de choses, si nous travaillons tous ensemble.

            Commentaire


            • Citation
              Revue viva - agreal



              Dans ce lien vous aurez connaissance de l'article paru dans la revue VIVA du mois de septembre. Cet article fait suite à ma rencontre avec les responsables des Mutuelles des DEUX SAVOIES, au siège des MUTUELLES DE FRANCE, en février dernier.

              http://www.viva.presse.fr/Agreal-R [...] soins.html

              Un forum y a été ouvert.

              Bon courage à toutes.
              Bisous.
              Chantal.

              ---------------
              Je ne remettrai à personne du poison. Serment d'Hippocrate.
              ------------------------------ ---
              Garder espoir et se battre jusqu'au bout ! ------------------------------ --

              Commentaire


              • Revue viva - agreal
                L'aaavam



                L'AAAVAM a été agréée par le Ministère de la Santé. Une belle avancée pour Monsieur IMBERT et son Association.

                Ceci est paru dans le Journal Officiel de la République Française du 28 août 2008.

                Commentaire


                • L'aaavam
                  Rosee2005



                  De nombreux forums ont été créés sur internet par ROSEE2005, dès qu'elle a eu repris des forces.

                  Je lui dois la vie ainsi que beaucoup d'autres, je lui dois d'AVOIR SU pourquoi je souffrais tant.

                  Message de ROSEE2005 :Bonjour à toutes
                  Finalement j'ouvre une discussion sur ce site sur le médicament

                  Commentaire


                  • Rosee2005
                    Rosée2005 suite



                    Message de Rosée2005:

                    Bonjour à toutes
                    Finalement j'ouvre une discussion sur ce site sur le médicament "Agréal".
                    Je voulais toutes vous mettre en garde sur les risques que l'on court avec ce médicament, trop facilement donné par certains médecins ou gynécos contre les bouffées de chaleur... Ce médicament est un neuroleptique..mais ce n'est pas écrit sur la notice, c'est écrit dans le Vidal mais comme moi, tout le monde n'y a pas ... .. Ma gynéco m'a mise sous "agréal" il y a un an, sans me dire que c'est un neuroleptique..Ce médicament se prend 20 jours, puis s'arrête 10 jours. Dès le premier arrêt de ce médicament,je me suis sentie triste, très triste, et nauséeuse...sans faire le rapprochement avec "agréal". Le 2ème mois, à la pause du traitement, tristesse, sanglots, angoisse, nausées, brûlures d'estomac...Toujours sans faire le rapprochement avec ce médicament...Je tombais dans un état dépressif ... Cela se calmait à la reprise du traitement, mais revenait de en violemment à chaque arrêt...Mon état physique (nausées, douleurs abdominales, violente oppression épuisement...)était très préoccupant, mais je ne le voyais même pas car la dépression psychique était tellement violente que je ne voyais que ça et que je passais ces jours douloureux à lutter pour ma vie... " SI SI tout passe dans la vie, tu vas comprendre ce qui t'arrives, tiens le coup" - me répétais je sans cesse... Les idées de suicide ou de me mettre sous anti-dépresseurs étaient omni-présentes. Bien sur, j'ai vu un thérapeute, je cherchais désespérément ce qui remontait dans mon histoire pour me mettre dans cet état de souffrance. Huit mois de lutte et de souffrances se sont écoulées ainsi... Il faut préciser que quand je le prenais , j'étais de en "choutée"... J'oubliais des choses..Je n'arrivais plus à participer aux discussions...Je n'avais plus d'énergie... Je ne comprenais plus rien...j'avais la libido anéantie... Je me disais que c'étaitbizarre d'avoir l'impression d'avoir trente ans de plus;...Je me demandais si je n'étais pas atteinte d'Elzeimer... Jusqu'à ce que j'arrive à me rendre compte que c'était très cyclique et que j'appelle ma gynéco pour lui demander si mon état ne venait pas d'un pb hormonal...Et qu'elle me dise que "agréal" agit sur le psychique et que j'avais peut-être besoin d'anti-dépresseurs....!!!! Je n'y comprenais RIEN !! Et c'est mon médecin qui, consulté quelques jours après tellement j'avais peur de ne pas résister à cette nouvelle crise (évidemment j'avais décidé de ne jamais reprendre ce médic) m'a demandé ce que ma gynéco m'avait prescrit "agréal" lui ai-je dit. "J'ai compris, c'est un neuroleptique, vous faîtes une intoxication à un neuroleptique !" OUF ENFIN Je savais ce qui m'arrivait....Ce que je ne savais pas c'est que le plus dur était à venir...LE SEVRAGE .... Horreur !!!Des mois ... 2 à 3 mois de nausées (je me réveillais avec du vomi dansla bouche) de migraines abominables-moi qui n'en ai depuis quelques annnées- une oppression continuelle, un épuisement total, des brûlures d'estomac etc....Tous les symptômes d'un drogué en manque...Et un état psychique dépressif difficilement supportable, ainsi qu'un état confusionnel....Cela fait un peu plus de 5 mois de sevrage, tout rentre dans l'ordre, il me reste encore quelques petites séquelles que j'arrive à gérer... Tout revient, les oublis que j'ai faits durant un an, la libido, la joie de vivre etc.... Et l'envie que toutes les femmes soient au courantde ce danger...J'ai fait tout un dossier que j'ai envoyé à la pharmacovigilance il y a quelques jours ..Mon médecin avait fait la déclaration d'intoxication aussi...Je viens dans des forums de discussionque depuis quelques jours (dommage que je n'ai pas connu plus tôt) et j'ai recherché si des gens ont parléde ce médicament avec désagrément... Et j'ai trouvé des personnes qui parlent de dépression avec ce médicament (une dâte d'il y a plus de 2 ans) Mais peut-être que le fait que ce soit CE médicament qui donne la dépressionn'a pas été noté (POur moi il a fallu 8 mois !!) L'autre chose importante : il vient d'être retiré du marché en Espagne à cause de tous les effets secondaires graves qu'il procure et des énormes problèmes de sevrage....C'est vous dire !!! Alors maintenant, j'espère vraiment que mon année de douleurs va servir à quelque chose... en tous les cas j'ai vraiment besoin de me dire cela ...J'attends vos témoignagess MERCI Bisous

                    Commentaire


                    • Rosée2005 suite
                      Les différents noms d'agreal



                      Pour toutes celles qui parcourent ce forum :

                      Vous êtes ici sur un forum d'empoisonnement de femmes, ménopausées ou non, par un neuroleptique créé par le Laboratoire SANOFI et commercialisé en France, par le Laboratoire GRUNENTHAL.

                      Ce poison porte différents noms en fonction des pays :

                      VERALIPRIDE = AGREAL = AGRADIL = VERALIPRIL =
                      ACLIMAFEL = FALTIUM

                      Commentaire


                      • Les différents noms d'agreal
                        Les symptômes d'agreal



                        Rappel de tous les symptômes imputables à l'arrêt d'AGREAL.

                        Certains symptômes ont pu apparaître durant la prise de ce poison, à savoir : dépressions, douleurs, tendinite......
                        Il est impératif de prendre contact avec l'AAAVAM Tél. : 01 41 10 87 00 afin de faire une déclaration d'effets indésirables liés aux médicaments.

                        - idées suicidaires fixes et très fortes
                        - nausées
                        - vomissements
                        - angoisse
                        - envie de rien
                        - vertiges
                        - fatigue
                        - tachicardie (le coeur a 130,en continu) - frissons, froid
                        - peur de tout
                        - perte d'appétit
                        - perte de poids
                        - tremblements
                        - tristesse
                        - depression
                        - plus d'envie de rien
                        - plus d'énergie
                        - maux d'estomac
                        - maux de dos
                        - maux de nuque
                        - fatigue intense
                        - sommeil inexistant ou intense
                        - confusion
                        - oppression
                        - oublis
                        - absence
                        - se penser atteinte de la maladie d'alzheimer - cage thoracique broyée
                        - épuisement
                        - angoisse
                        - terreur
                        - ne plus rien comprendre à la vie
                        - incapacité de faire les choses même quand on en
                        a envie
                        - enfermement
                        - douleurs, souffrance totale
                        - sentir son cerveau comme déconnecté
                        - incapacité à être soi
                        - migraines
                        - se réveiller avec du vomi dans la bouche
                        - peur de ne pas tenir le coup, se croire
                        irrécupérable
                        - plus d'équilibre
                        - marche lente
                        - pieds qui traînent
                        - difficulté à écrire
                        - dyskinésie faciale
                        - Absence de libido
                        - Brûlure importante de la langue, des gencives,
                        de la bouche
                        - Hyper salivation ou
                        - Perte totale de la salive
                        (xérostomie-hyposialie)
                        - Eczéma
                        - Chute de cheveux
                        - Hyperprolactinémie
                        - Gallacthorée
                        - risque de glaucome par fermeture de l'angle
                        (plusieurs cas signalés)


                        Message pour toutes celles qui sont susceptibles de passer sur ce forum : Ne prenez pas peur, nous avons été plusieurs à établir cette liste, vous n'aurez pas toutes ces symptômes, et peut-être n'en aurez vous aucun.

                        Courage à toutes.
                        Chantal

                        Commentaire


                        • Les symptômes d'agreal
                          Agreal - faites passer l'info



                          http://faitespasserlinfo.blog.canal-p lus.com/archive/2008/03/17/agreal-un-neuroleptique-en-que stion.html

                          Bon courage à toutes.
                          Bisous.

                          Chantal.

                          Commentaire


                          • Agreal - faites passer l'info
                            Agréal sur pharmacritique



                            http://pharmacritique.20minutes-blogs .fr/archive/2008/10/16/medicament-poison-agreal.html

                            Des blancs ou espaces se mettent dans les liens, il vous faut les supprimer, car ils ne sont qu'à l'affichage.

                            Exemple : dans le lien précédent "faites passer l'info" il y a un espace entre "p et lus" et entre "que et stion".

                            Chantal.

                            Commentaire


                            • Agréal sur pharmacritique
                              Agréal : quand la fin du sevrage ?



                              Bonjour,

                              A la recherche sur internet des effets de l'agréal, j'ai trouvé ce forum et je souhaiterais quelques informations.

                              Ma mère qui a aujourd'hui 71 ans a pris l'agréal pendant 20 ans et a arrêté il y a deux ans...

                              Depuis la prise de ce poison, ma mère a, au cours des années, changé physiquement et moralement.

                              Elle est passée de 52 kg pour 1,64 m à plus de 80 kg, quelques tremblements aux mains, une peur bleue en conduisant sa voiture, le goût à rien, plus de dynamisme, un repli sur elle.

                              Depuis deux ans, elle se bat avec le sevrage. J'essaye de l'aider modestement car je suis son fils mais cela est difficile.

                              C'est triste à dire mais j'ai l'impression d'avoir perdu un peu ma ''vraie '' mère avec tous les changements qu'elle a subi...

                              Depuis le début du sevrage, il y a de cela deux ans, il y a eu des choses positives comme son poids qui sans aucun changement s'est mis à baisser tout seul. Elle pèse 60 kg maintenant, poids normal avec le changement de métabolisme dû à l'âge. Autrement élément important, elle n'a plus peur de prendre le volant....

                              Les choses négatives sont aussi apparues : très anxieuse, elle a l'impression de devenir folle, son humeur fluctue du positif au négatif sans raison apparente. Elle est donc très fragile moralement.

                              La question que je me pose est la suivante. Même si je n'ai pas lu les 233 pages de ce sujet, j'ai remarqué quand même que des femmes étaients sevrées de l'agréal au bout de quelques mois. Mais pour ma mère, cela fait déjà 2 ans et je voudrais savoir elle peut espérer être sevrée un jour et dans quel délai. Merci pour votre aide

                              Commentaire


                              • Agréal : quand la fin du sevrage ?
                                Sevrage d'agréal - réponse à hélios août 2009



                                Nous sommes déjà en relation sur ... mais je surveille tous les posts ouverts, concernant AGREAL.et je suis malheureusement la seule à le faire car je suis persuadée que des femmes souffrent et qu'elles ne connaissent pas la vérité ; ces femmes ne savent pas POURQUOI leur souffrance, leur désespoir, leur tristesse, est si grande !!!

                                Prenez soin de votre maman, elle est maintenant très très fragilisée et le sevrage de cette drogue est long, très long......douloureux, extrêmement douloureux pour certaines d'entre-nous.
                                Il est impossible de donner un délai, chaque personne étant différente.

                                Comme je vous l'ai dit, essayer de la diriger vers un homéopathe uniciste, ils connaissent très bien le problème des neuroleptiques, mais en plus ils ne les NIENT pas.

                                Courage à votre maman.
                                Amitiés.

                                Commentaire


                                • Les méfaits de l'agréal



                                  J'ai pris de l'Agréal pendant douze ans pour des bouffées de chaleur à la suite d'un cancer hormono-dépendant du sein et d'une hystérectomie totale puisque je n'étais pas ménopausée (j'avais 44 ans). Ce médicament m'avait été prescrit par le radiothérapeuthe de la clinique qui m'avait opérée en me précisant que c'était un médicament homéopathique (nous étions loin du neuroleptique). Mais rien n'était mentionné sur la notice, car sinon je n'aurais jamais pris un tel médicament, d'autant plus que comme j'avais d'énormes problèmes pour dormir, on me prescrivait des anxiolitiques ...
                                  quel effet boomerang !!! Jamais personne ne m'a dit que l'agréal était un neuroleptique, et aujourd'hui lorsque j'en parle, on ne relève pas le propos.
                                  J'ai adhéré à l'association AAA-VAM qui a intenté une action contre AVENTIS & Grûnenthal, car avec la prise de ce médicament, j'ai traversé des périodes de dépression, j'ai arrêté de travailler depuis 6 ans (je suis aujourd'hui à la retraite), mais j'avais de plus en en plus de difficultés à supporter le contact avec la clientèle (alors que j'adorais mon métier dans l'immobilier et que tout le monde m'appréciait) ; je suis devenue très coléreuse, la coahabitation avec mon époux, retraité lui aussi, est parfois difficile, je passe par des crises d'angoisse fréquentes, je suis devenue rancunière (alors que j'étais d'un tempérament calme et plutôt conciliant) et j'ai des maux de tête importants qui durent plusieurs jours. Tous les examens possibles ont été faits pour savoir d'où viennent ces maux de tête, cela n'a rien donné, mais personne ne fait allusion à l'Agréal. Je ne sais pas si l'action intentée aboutira, mais je veux y participer, car il faut que la chasse au profit et à l'argent cessent, surtout quand c'est au détriment de la santé , et de la vie de personnes humaines. J'ai arrêté Agréal en Juillet 2007 (de toute façon, il était retiré de la vente) et j'ai pris conscience de mes problèmes lorsque j'ai lu un reportage sur le journal local d'une femme qui avait pris agréal pour les mêmes raisons que moi, et qui avait fait, entre autres, une tentative de suicide.Je crois qu'il faut que toutes les femmes qui ont connu des problèmes avec ce médicament se manifestent pour que l'on puisse arriver à quelque chose. Plus rien ne sera comme avant pour nous, mais si certains comportements pouvaient être punis, cela nous mettrait un peu de baume au coeur.

                                  Commentaire


                                  • Les méfaits de l'agréal
                                    Les méfaits de l'agréal



                                    bonjour bidoune et les autres femmes

                                    je suis une victime moi aussi d'agréal
                                    je l'ai pris durant 6 ans et j'ai vécu l'enfer
                                    j'ai le syndrome parkinsonien provoqué par agréal ,petit à petit mes sympthomes s'estompent et je revis à peu prés normalement
                                    ceci est un message d'espoir pour vous toutes
                                    il faut des années aprés l'arrêt de cette cochonnerie pour que le corps l'élimine et nous ne sommes malheureusement pas toutes égales
                                    beaucoup de femmes souffrent encore aprés 3 ans d'arrêt

                                    ne baissons pas les bras ,unissons nous pour que nous soyons reconnues toutes victimes
                                    vous pouvez m'écrire en MP,je peux peut être vous aider

                                    Commentaire


                                    • Les méfaits de l'agréal
                                      Agreal



                                      Je viens de lire votre message ...
                                      Vous dîtes que vos symptômes s'estompent ...
                                      Depuis combien de temps avez vous arrété et vous reste t'il encore des sequelles ?
                                      J'aimerais vous contacter en privé ...
                                      Oui beaucoup de femmes souffrent encore après 3 ans ...
                                      J'en suis à 5 ans et des jours encore difficiles ...
                                      Je ne sais si je vous connais déjà mais dans le cas contraire j'aimerais avoir des contacts en privé pour en discuter.
                                      Meri d'avance.
                                      Vivi

                                      Commentaire


                                      • Les méfaits de l'agréal
                                        Agreal



                                        Rebonjour Bidoune83,

                                        Merci d'avoir répondi à mon message ...

                                        Puisque vous ne pouvez lire mes MP, je vous indique la marcHe à suivre pour rejoindre les femmes victimes de ce poison ...

                                        Dans google saisir la phrase, je cite :

                                        ... AGREAL DANGER TRISTESSE PUIS DEPRESSION discussion ouverte par ROSEE en 2005.

                                        VIVI

                                        Commentaire


                                        • Agreal
                                          Méfaits de l'agréal suite



                                          bonjour, je suis bidoune 831, comme je l'ai dit dans mon message à lilou442 le 16 juillet dernier, je suis une victime de l'agréal. Je l'ai pris pendant 12 ans, de 1995 à 2007 pour des bouffées de chaleur à la suite d'un cancer hormono-dépendant du sein et une hystérectomie totale (à 44 ans). Rien ne mentionnait sur la notice que c'était un neuroleptique, et je viens de lire sur le forum que lles laboratoires Sanofi & Grûnenthal l'ont mentionné seulement à compter de 2005, grâce notamment aux espagnoles. Ce médicament m'avait été conseillé par le radiothérapeuthe de la clinique où j'avais été opérée, et qui m'avait dit que je pouvais prendre ce médicament sans problème, car c'était un médicament homéopathique....Le médecin qui me suivait à l'époque, et cela jusqu'à la fin de l'année dernière, ne m'a jamais rien dit, et lorsque je suis allée le voir, avec le témoignage d'une malade dans le même cas que moi, ainsi que le reportage vu sur TOP SANTE, en lui disant que j'avais mis un nom sur tous mes problèmes(maux de tête, dépression, arrêt de mon activité salariée en Septembre 2004 à 54 ans, il m'a répondu que je devais être satisfaite... puisque j'avais trouvé la solution à mes problèmes.... Aujourd'hui, rien n'est résolu, j'ai toujours des maux de tête insupportables, des moments de colère indescriptibles où je ne supporte rien, ni personnes. Je ne supporte plus aucun médicament, et pour couronner le tout, lors du contrôle annuel pour le suivi de mon cancer, le radiologue a trouvé que j'avais le diaphragme écrasé, ce qui a pour conséquence des maux d'estomac et des difficultés à reprendre mon souffle, symptômes que je connais depuis assez longtemps d'ailleurs, mais auxquels personne n'avait prêté attention. Je vais voir un pneumologue mardi prochain. J'ai adhéré à l'AAA-VAM pour l'agréal, et mon dossier va faire partie de ceux qui vont être mis en référé en Décembre auprès du Tribunal de Grande Instance de PARIS. Il faut que toutes les personnes qui sont concernées par l'agréal adhèrent à l'AAA-VAM, pour que cela fasse pression au maximum pour pouvoir coincer les laboratoires. Bisous, à bientôt

                                          Commentaire


                                          • Agreal
                                            Méfaits de l'agréal suite




                                            Je continue toujours à souffrir, malgrè trois ans que j'ai arrêté. J'ai lu tous les messages, et tous les symptômes rencontrés par toutes les personnes qui ont pris de l'agréal concordent avec les miens. Les maux de tête continuent, il m'arrive de passer quelques jours sans, mais après cela recommence de plus belle.Mon médecin n'a pas exclu qu'ils pouvaient provenir de la prise à long terme de ce médicament.
                                            Mon troisième petit-fils vient de naitre il y a une semaine, avec ma peite-fille de 4 ans, ce sont eux qui me font tenir. Bisous à bientôt.

                                            Commentaire


                                            • Méfaits de l'agréal suite
                                              Agreal



                                              bonjour Bidoune, j'aurais aimé t'ecrire en privé afin de pouvoir te contacter.

                                              En ce qui la procédure, je suis au courant puisque des expertises ont déjà eu lieu et vont se poursuivre prochainement ...

                                              Moi meme, je suis convoquée ...

                                              Mais de tout cela, je ne peux en parler qu'en privé ....

                                              A bientôt j'espère et courage Bidoune ...

                                              Vivi.

                                              Commentaire


                                              • Méfaits de l'agréal suite
                                                Les effets secondaires d'agreal 3 ans après !



                                                Bonjour, je suis une victime de ce médicament.

                                                Si vous souhaitez en parler avec moi, je suis disponible pour échanger.

                                                Si vous me donnez une adresse E.mail, je vous enverrai mon dossier Agréal pour que vous voyez ce que j'ai traversé et où j'en suis maintenant !

                                                Je fais partie d'un forum qui traite le sujet, à vous de voir si vous voulez en savoir un peu plus.

                                                Ce forum est privé, il faut entrer sur recommandation.

                                                Nous filtrons car nous avons eu des problèmes dans le passé !

                                                Amicalement

                                                Ourale55

                                                Commentaire


                                                • Re: Les mefaits de l'agreal

                                                  Les méfaits de l'agréal
                                                  Suite d'agreal aprés 4 ans

                                                  Bonjour Bidoume83, j'ai relu certains commentaires suite au effets secondaires d'agréal. Ou en êtes vous niveau douleurs et mal être ??? un procès est en cours et des audiences prévues, êtes vous de celles qui ont portées plainte et votre etat de santé s'est il amélioré ??? cordialement.
                                                  Je suis également victime. cordialement.
                                                  vivi

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X

                                                  publicité